Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Petasites : plantation, culture, entretien

Le Pétasite en quelques mots

  • Le Pétasite affiche des feuilles géantes spectaculaires en forme de grand chapeau rond
  • Sa floraison précoce en grappes blanches ou roses diffuse des effluves vanillées
  • D’une excellente rusticité et facile de culture, il ne demande que de la fraîcheur et un sol toujours humide
  • D’une vigueur remarquable, jamais malade, il a une nature un brin envahissante mais facile à contenir
  • Cette grande vivace plantureuse forme des massifs luxuriants aux abords des pièces d’eau et dans les zones ombragées humides

Le mot de notre experte

Plantureux, imposant, le Pétasite est une vigoureuse vivace couvre-sol qui n’est heureuse que les pieds dans l’eau ! Vous allez adorer son côté très « jungle » !

En plus de son feuillage aussi ample que celui des hostas et d’une floraison précoce blanche ou rose, le pétasite possède de nombreux atouts !

Le Petasites fragrans exhale un parfum de vanille, quant au Petasites hybridus (syn.Petasites officinalis) qui est comestible, on le trouve couramment en pharmacie sous la forme de comprimés ou d’extrait détoxifié pour lutter contre les migraines, les rhinites allergiques ou encore l’asthme !

Cette vivace à fort développement forme des touffes opulentes (jusqu’à 1,50 m de haut et de large pour le Pétasite géant!) de grandes feuilles rondes remarquables en été en bordure d’un bassin, en plate-bande humide, en lisière d’un sous-bois ou dans un massif frais.

Bien installé en milieu humide, le Pétasite se propage rapidement, ce qui est parfait pour occuper de grands espaces humides où rien ne pousse mais fort heureusement sa nature envahissante, sera facilement contenue d’un coup de bêche à chaque printemps !

Vigoureux et rustique, le Pétasite redoute le soleil brûlant et affectionne l’ombre, la fraîcheur et les sols profonds humifères.

Découvrez cette luxuriante vivace de berges humides, indispensable dans un jardin d’ombre, aux abords des points d’eau, dans les lieux frais à humides ou les zones oubliées du jardin !

petasite

Grandes feuilles de Petasites hybridus

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Petasites

Famille : Astéracées

Noms communs : Pétasite, Chapelière, Grand pas d'âne, Chapeau du diable

Floraison : Mars à mai

Hauteur : 0,30 à 1,50 m

Exposition : Ombre, mi-ombre

Sol : Tous, humide

Rusticité : -20°C et au-delà

Le Petasite est une plante vivace rhizomateuse de la famille des Asteracées, comme la marguerite et l’aster. Il pousse naturellement sur les rives des cours d’eau, dans les fossés humides, les sous-bois, et jusqu’à 1 500 m d’altitude environ du Nord de l’Europe, en particulier en France, mais aussi d’Asie, d’Afrique du Nord et d’Amérique du Nord.

Le genre comprend une quinzaine d’espèces dont certaines comme le Petasites hybridus (syn.Petasites officinalis), sont si communes qu’il n’est pas rare de les rencontrer en bordures de fossés ou près de lieux humides ou dans les zones montagneuses de notre pays qu’elles colonisent allègrement.

Chez les petasites, on distingue les espèces à petites feuilles comme le Petasites fragrans qui est parfumé, les espèces à grandes feuilles comme le Petasites albus ou pétasite blanc et les espèces géantes telles que les Pétasites japonais géants (Petasites japonicus var. Giganteus) et le Petasites hybridus, également appelé Grand pétasite ou encore pétasite hybride. Ce dernier, qui est également est une plante médicinale reconnue et est également affublé d’un bon nombre de surnoms comme « Chapelière », « Grand pas d’âne », « Chapeau du diable », « Herbe à teigneux », « Herbe-à-la-peste », ou encore « Rhubarbe des marais ».

On rencontre le Pétasite également parfois sous le nom anglais de « butterbur », car ses feuilles immenses servaient autrefois à envelopper les mottes de beurre.

De croissance rapide, tous les petasites forment des touffes fortement tapissantes. Selon les espèces, la hauteur des plantes varie de 0,30 cm à 0,50 m de hauteur pour les couvre-sols jusqu’ à 1,50 m de haut pour les immenses spécimens de Pétasites. Mais, même chez les moins hauts des pétasites, l’envergure peut atteindre facilement plus d’1 m à maturité. Cette vivace se propage facilement, s’étalant souvent bien au-delà des limites imparties grâce à ses épais rhizomes traçants, pouvant devenir envahissante si on ne contrôle pas un peu son expansion.

petasite

Petasite hybridus – illustration botanique

Le pétasite est surtout intéressant pour ses grandes feuilles luxuriantes, car sa floraison est peu spectaculaire. Elle paraît la plupart du temps, avant le feuillage en fin d’hiver. De mars à mai, selon le climat, parfois plus tôt, les  hampes florales bien dressées souvent de couleur pourpre, émergent au ras du sol avant les nouvelles feuilles basales.  Elles se déploient en grappes terminales ovoïdes composées de petits capitules larges de 1 cm à 2 cm de diamètre. Chaque capitule rassemble de nombreuses fleurs tubulées terminées par 5 dents et des fleurons périphériques ligulés, prolongés un long pétale. Le Pétasite est une plante dioïque, c’est à dire qu’il existe des pieds femelles ou mâles qui se différencient par la forme de ces fleurons, plus ou moins allongés. Ces capitules sont entourés par des bractées vert clair ou pourpres selon les espèces.

Ces inflorescences globuleuses et trapues, portées par des tiges feuillées  sont hautes de 10 à 25 cm, parfois véritablement colossales chez les pétasites géants.

Rosées, pourprées (Petasites hybridus), blanches (Petasites albus) ou blanc jaunâtre, elles sont odorantes et diffusent un délicieux parfum sucré de vanille. Riches en nectar, elles attirent au cœur de l’hiver les insectes pollinisateurs affamés.

La floraison est suivie par l’apparition d’une végétation vigoureuse et spectaculaire. Le feuillage est le principal attrait de cette majestueuse plante couvre-sol. Caduc, ce feuillage disparaît en hiver et ne réapparaît qu’assez tardivement au printemps bien après les capitules. En avril, à partir du puissant rhizome souterrain, des rosettes de feuilles basales portées par un long pétiole commencent à émerger. La plante produit alors une touffe ample de feuilles plus ou moins grandes selon les espèces et variétés. Ces feuilles spectaculaires grandissent au fil des semaines pour devenir gigantesques en début d’été.

Les feuilles du Pétasite se caractérisent par leur forme, réniforme (en forme de rein) à cordiforme (en forme de cœur) atteignant 6 cm pour le Petasites fragrans jusqu’à 1 mètre de diamètre pour les espèces géantes comme le Petasites japonicus var. giganteus et le Petasites hybridus, qui sont eux les véritables « chapeliers » ! Car, le Petasite doit son nom à ses feuilles au limbe arrondi, « petasos » désignant en grec le chapeau rond à larges bords que portaient les pâtres grecs.

Elles présentent des bords plus ou moins régulièrement dentés et un revers pubescent et parfois un dessus également laineux et vert grisâtre. Souple et duveteux, ce feuillage revêt de belles nuances de verts allant du vert mat au vert foncé satiné. Certaines formes exhibent un somptueux feuillage irrégulièrement panaché de jaune d’or à l’instar du Petasites hybridus ‘Variegatus’.

En fin d’été, le feuillage des grands pétasites devient si ample qu’il se développe souvent au point d’étouffer toutes les autres plantes alentours, leur laissant rarement une chance de survie.

Doté d’une belle rusticité au moins jusqu’à-25°C, le Pétasite s’installe un peu partout dans notre pays, sauf peut-être en climat méditerranéen, trop sec en été. S’il tolère un peu tous les types de terre calcaire, neutre ou acide (à l’exception des terrains caillouteux), sa préférence va vers une terre de sous-bois riche, constamment fraîche ou même très humide.

petasite

Evolution d’une inflorescence de Petasite hybridus

C’est une plante d’ombre ou de mi-ombre et de fraîcheur, idéale pour donner une allure sauvage dans un jardin d’ombre, près des points d’eau ou en bordure de sous-bois humides où elle forme des buissons de verdure à elle seule parfois de plus d’1m de haut. Il est parfait également en couvre-sol en bordure, milieu ou en fond de massif semi-ombrés auxquels il apporte une luxuriance dépaysante.

Le Pétasite possède des propriétés médicinales reconnues depuis des siècles. À partir de ses feuilles ou des rhizomes, on tire un extrait exempt des substances toxiques que renferme la plante naturellement.  Il est utilisé pour soulager les migraines et réduire les symptômes des rhinites allergiques. Au XVIIe siècle, il était prescrit contre la toux, l’asthme et pour soigner les plaies et les brûlures.

Au Japon, les longs pétioles du Petasites japonicus se consomment comme des légumes.

Principales espèces et variétés

Le genre compte une quinzaine d’espèces qui diffèrent essentiellement par la taille de leurs feuilles, allant de 6 cm à 1 m de diamètre et par la couleur de leurs fleurs.

Les plus populaires

Petasites hybridus Godet de 9cm

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
50 cm

C'est le Grand pétasite ! Sa floraison parfumée est suivie par la naissance de très grandes feuilles en forme de coeur atteignant 50 cm à 1 mètre de diamètre ! Il apporte une touche luxuriante à un sous-bois très humide ou aux grandes zones un peu délaissées du jardin qu'il pourra coloniser en toute quiétude !

Nos préférées

Petasites albus - Pétasite blanc Godet de 9cm

Période de floraison Mars à Mai

Hauteur à maturité
40 cm

Il est également appelé pétasite blanc et comme tous les pétasites, il est capable de s'étaler jusqu'à 1,50 m d'envergure à maturité. Il est particulièrement intéressant pour apporter un peu d'exotisme et de lumière aux zones humides et ingrates d'un grand jardin.

Plantation

Où planter le pétasite ?

Rustique jusqu’à -25°C, le pétasite s’installe partout en France, excepté peut-être dans les régions méditerranéennes, trop chaudes et sèches en été, car il affectionne les  zones ombragées et les terres fraîches, humides, retenant bien l’eau. Il supportera la chaleur estivale, à condition que le sol reste toujours humide et frais en profondeur en été, car le pétasite n’aime pas la sécheresse.

Il s’épanouit à l’ombre ou à la mi-ombre, à l’abri du soleil brûlant, sous la frondaison d’arbres caducs qui lui apporteront la fraîcheur dont il a besoin.

Peu exigeant sur la nature du sol, pourvu qu’il soit frais, humide, voire inondé, sa préférence va toutefois vers un sol riche en matière organique, léger dans lequel il se développera avec une remarquable vigueur. Il poussera également très bien en terre argileuse et lourde.

Avant toute plantation, souvenez-vous que le Pétasite peut se montrer envahissant car une fois en place, il s’étendra sans se préoccuper de ses voisins… Il est parfait pour occuper de grands espaces. Si vous voulez maîtriser son développement, plantez-le en sol sec à mi-ombre là où le soleil prédomine sur l’ombre, il s’y montrera beaucoup moins vigoureux et débordant, tout en gardant une belle présence !

C’est la plante idéale pour un jardin d’eau et un jardin d’ombre, de sous bois ou d’une prairie humide. Il est parfait pour coloniser le sol d’un sous-bois frais, des bords de berge humide, d’une mare ou d’un étang. Il est utile pour limiter les adventices dans les coins les plus ingrats et très humides ou les zones marécageuses d’un grand jardin. Dans les espaces plus petits, sa propension à s’étaler devra être contenue car il grignote le terrain ignorant les limites.

Quand planter le pétasite ?

La plantation du Pétasite a lieu indifféremment au printemps, de mars à mai ou à l’automne de septembre à novembre.

Comment planter le pétasite ?

Vous l’avez compris, le Pétasite a une belle nature vigoureuse mais qui peut être envahissante ! Espacez bien les plantations : à maturité, un seul pied prendra facilement une envergure d’1 m. Ne vous fiez donc à sa petite taille à la réception de votre godet ! Comptez 3 pieds par m² et arrosez jusqu’à la reprise et la première année de plantation : il a besoin de beaucoup d’eau pour s’installer.

  • Creusez un trou 2 à 3 fois plus large que la motte
  • Bêchez bien le sol en profondeur
  • Apportez une bonne pelletée de compost bien mûr ou de fumier
  • Comblez et tassez
  • ­Arrosez copieusement
  • Paillez le pied pour préserver l’humidité durant l’été

Si vous souhaitez limiter l’expansion de ses rhizomes traçants vous pouvez également tenter de le contenir dans un panier fermé. Découvrez nos explications détaillées dans ce pas-à-pas :limiter une plante envahissante.

petasite

Entretien et soins

Le pétasite n’est pas une plante délicate,  elle ne demande quasi aucun entretien et ne connaît aucune maladie.

Veillez à maintenir le sol humide : il compose de grandes scènes de style exotique jusqu’aux gelées, mais il faut arroser, souvent et beaucoup car il ne doit jamais manquer d’eau.  Paillez en mai pour limiter les arrosages et l’évaporation.

Le pétasite dépasse souvent les attentes du jardinier, alors afin d’éviter l’envahissement, chaque année au printemps après floraison, donnez un coup de bêche autour du pied pour supprimer les rhizomes vagabonds qui se propageraient trop loin.

Tous les deux ans au printemps, répandez éventuellement quelques pelletées de compost sur la souche.

Multiplication

Le pétasite a une propension naturelle à se propager rapidement. Toutefois pour obtenir de nouveaux plants nous vous conseillons la division au printemps ou à l’automne, après la floraison ou de bouturer les rhizomes.

Division

  • Avec bêche, déterrez une partie de la souche
  • D’un coup de bêche, récupérer des morceaux de rhizomes pourvus d’au moins deux pousses feuillues
  • Replantez aussitôt ces parties dans un sol bien frais et enrichi de compost
  • Arrosez copieusement pour garder la terre humide

Faire des boutures de Pétasite

Il suffit de couper des fragments de rhizomes d’environ 10 cm munis d’1 ou 2 bourgeons et de les enfoncer dans une terre humide pour qu’ils s’enracinent rapidement.

Associer les pétasites au jardin

Avec ses feuilles surdimensionnées et ses fleurs aux teintes douces, le Pétasite est une vivace incontournable dans les jardins d’ombre et au bord de l’eau. Qu’il soit haut de plus de 1 m ou couvre-sol, il s’intègre dans tous les décors ombragés en grand massif sous des arbres comme dans une rocaille fraîche. Bien qu’il se suffise incontestablement à lui même, il se prête à des associations luxuriantes avec d’autres vivaces de berges humides ou des vivaces d’ombre fraîche.

En bordure de pièce d’eau, associez-le avec le Gunnera, les Rodgersias ou le darmera, la Barbe de bouc, les euphorbes des marais et les gracieuses astilbes, la Reine des Près, les lysimaques, les renouées

En bordure d’un sous-bois frais et humide, dans un esprit « jungle », il formera des masses végétales luxuriantes entouré de ses comparses de l’ombre comme les hostas et les fougères.

Dans un jardin sauvage en bordure ou milieu de massif ombragé, il sera un partenaire séduisant des Sceaux de Salomon, des Veronicastrum virginicum, des ligulaires et des Cierges d’argent.

Il sera également très beau en compagnie de primevères asiatiques ou du rustique begonia grandis evansiana.

Comme sa végétation ne réapparaît qu’assez tardivement au printemps, associez-lui des bulbes printaniers comme les Nivéoles, chionodoxa, crocus, Jacinthes ou iris reticula, Galanthus qui occuperont l’espace en fin d’hiver avant que les feuilles du Pétasites ne prennent l’ampleur qui les caractérise !

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

Une réflexion au sujet de « Petasites : plantation, culture, entretien »

Laisser un commentaire