Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Oxalis : planter, cultiver et entretenir

Les oxalis en quelques mots

  • Les oxalis offrent un feuillage très décoratif, ressemblant au trèfle, pouvant être vert ou pourpre
  • On apprécie leur floraison étoilée, aux teintes souvent vives et lumineuses
  • Ce sont des plantes rampantes, qui s’étalent rapidement et constituent de bons couvre-sols, mais elles peuvent aussi être cultivées en pot, bac, ou jardinière
  • Elles sont assez faciles de culture, et se multiplient aisément
  • Elles séduisent par la délicatesse de leur feuillage et de leurs fleurs !

Le mot de notre Experte

L’Oxalis est une petite plante tapissante, qui s’étale rapidement, et qui ressemble beaucoup au trèfle. Ses feuilles ont généralement trois folioles, mais chez quelques espèces, elles en ont quatre. Les oxalis offrent également de belles petites fleurs étoilées, souvent blanches, roses ou jaunes, parfois rouges.

Les oxalis peuvent évoquer des mauvaises herbes, dont on cherche à se débarrasser plutôt que de les cultiver ! Certaines, comme l’Oxalis corniculata et l’Oxalis acetosella, sont des adventices répandues dans les jardins en France. Cependant, on trouve aussi des espèces très décoratives, et assez peu envahissantes. D’ailleurs, certaines des variétés dont nous parlerons dans cette fiche sont gélives et auront du mal à survivre à l’hiver sans protection.

L’Oxalis triangularis est une plante originale, au style très graphique, moderne. On l’apprécie pour sa belle teinte pourpre, très foncée, et ses folioles de forme triangulaire. L’Oxalis deppei, lui, a un vrai air de trèfle à quatre feuilles, mais avec des folioles bicolores, vertes sur l’extérieur et brunes au centre. D’autres oxalis sont impressionnants par leur floraison : à l’image de l’Oxalis versicolor, qui offre de superbes fleurs blanches et rouges, très surprenantes !

Les oxalis peuvent tout à fait être cultivés en pot ou jardinière. Cela permet de les rentrer sous abri lorsque les températures deviennent basses. Certaines espèces, comme l’Oxalis triangularis, s’adaptent même très bien à une culture en intérieur.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Oxalis sp.

Famille : Oxalidaceae

Noms communs : oxalis, oxalide, « faux trèfle »

Floraison : suivant les variétés, entre le printemps et l’automne.

Hauteur : entre 5 et 30 cm

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : humifère, léger, drainant, frais en été

Rusticité : entre 0 et – 10 °C

Les oxalis sont de petites plantes herbacées, souvent bulbeuses, et au port tapissant. Ils sont décoratifs par leur feuillage, rappelant celui des trèfles, et leur floraison étoilée. Les Oxalis rassemblent environ 500 espèces, qui peuvent être annuelles ou vivaces. Ils ont une très large aire de répartition au niveau mondial, mais on trouve la plus grande diversité d’espèces en Amérique du Sud et en Afrique du Sud. On peut rencontrer huit espèces dans la nature en France, dont l’Oxalis acetosella et l’Oxalis corniculata, qui sont présents sur la majorité du territoire métropolitain. À l’état sauvage, les oxalis vivent dans des milieux ouverts ou en sous-bois, ce qui explique que certains se plaisent au soleil, et d’autres plutôt à l’ombre.

Les oxalis ne sont pas toujours très rustiques. Certains tolèrent jusqu’à -10°C, mais d’autres craignent lorsque les températures s’approchent de 0°C, et devront être rentrés sous abri pour l’hiver. L’Oxalis triangularis, par exemple, est couramment cultivé comme plante d’intérieur et peut passer toute l’année dans un appartement ou une maison.

Le nom de l’Oxalis provient du grec oxys, qui signifie « acide, aigre », par allusion au goût acidulé de ses feuilles. En français, on les nomme parfois oxalides, ou « faux-trèfles ». L’Oxalis acetosella est aussi appelé « pain de coucou », ou « oxalide petite oseille ».

Les Oxalis ont donné leur nom à la famille des Oxalidacées, dont ils représentent la grande majorité des espèces (500 sur 600). Hormis la ressemblance de leur feuillage, les oxalis n’ont donc rien à voir avec les trèfles (Trifolium sp.), ces derniers appartenant à la famille des Fabacées. Leurs fleurs sont d’ailleurs très différentes.

Planche botanique représentant l'Oxalis acetosella

Oxalis acetosella : illustration botanique

Les oxalis sont parfois considérés comme des mauvaises herbes, et certains peuvent être vraiment envahissants… Mais il s’agit surtout des Oxalis acetosella et corniculata, qui poussent à l’état sauvage en France, et dont il est effectivement compliqué de se débarrasser.

Les oxalis renferment de l’acide oxalique, ce qui leur donne un goût acidulé, comme l’oseille ou la rhubarbe, mais les rend toxiques à haute dose.

Les oxalis sont des plantes basses, rampantes, que l’on peut utiliser en couvre-sol. Ils mesurent entre 5 et 30 cm de haut, et s’étendent rapidement en largeur. L’Oxalis hedysaroides est une exception, puisqu’il peut atteindre jusqu’à 1 m de hauteur !

L’Oxalis triangularis possède de longs pétioles très fins, qui lui donnent un aspect aéré. Cette caractéristique, combinée à ses folioles triangulaires et pourpres, lui confèrent une apparence très graphique et moderne, ce qui en fait une plante d’intérieur appréciée.

Suivant les variétés, la floraison a lieu entre le printemps (mai-juin) et l’automne… à l’exception de l’Oxalis versicolor, au cycle inversé, qui fleurit en hiver. En général, la floraison des Oxalis dure longtemps.

Les fleurs sont généralement blanches, roses ou jaunes, parfois rouges ou mauves. La floraison est lumineuse, souvent dans des teintes claires et vives. Le centre de la corolle, au cœur de la fleur, est souvent nuancé, soit de couleur jaune, soit plus sombre que le reste des pétales. La floraison de l’Oxalis versicolor est assez surprenante, puisque les pétales sont bicolores, blancs et rouges. On pourrait d’ailleurs penser qu’il s’agit d’une variété horticole : sélectionnée par l’homme pour ses fleurs originales, mais non, il s’agit bien d’une espèce botanique, telle qu’on la trouve à l’état sauvage. Chez l’Oxalis hedysaroides, les fleurs jaunes ressortent à merveille sur le feuillage sombre, pourpre.

Les fleurs d’oxalis peuvent être solitaires ou rassemblées en ombelles. Elles sont portées par de longs pédoncules dressés, assez souples. La floraison est étoilée, très simple, composée de cinq pétales, soudés en tube à la base. Ils sont entourés par cinq sépales libres. Les fleurs sont régulières, avec une symétrie centrale, et peuvent être en forme de coupe ou en entonnoir. Le tube de la corolle est parfois long et fin, évasé en entonnoir, comme chez l’Oxalis versicolor. Les fleurs comptent également dix étamines (cinq longues et cinq courtes), portant le pollen.

Les fleurs sont sensibles à la luminosité : elles s’épanouissent pleinement lorsqu’elles sont au soleil, et se ferment le soir ou lorsque le temps est couvert. D’une façon plus générale, les oxalis ont besoin d’être installés à un endroit bien lumineux pour offrir une floraison généreuse, abondante.

 

Les fleurs étoilées des oxalis

La floraison des Oxalis tetraphylla (photo Wildfeuer), Oxalis versicolor (photo Nzfauna) et Oxalis triangularis ‘Atropurpurea (photo Nekonomania)

 

Les feuilles des oxalis ressemblent énormément à celles des trèfles. C’est ce qui vaut à certaines espèces, à quatre folioles, leur succès – profitant de l’idée que les trèfles à quatre feuilles portent chance.

Les feuilles ont souvent une belle teinte vert clair. Elles peuvent aussi être pourpres, comme chez l’Oxalis triangularis… ou bicolores, comme chez l’Oxalis deppei, vertes sur l’extérieur des folioles et brunes au centre, avec un contraste très net. L’Oxalis adenophylla, lui, possède des feuilles de couleur gris bleuté.

En général, les feuilles sont composées de trois folioles cordiformes (en forme de cœur) ou triangulaires. Elles sont souvent larges, mais peuvent aussi être très fines, presque linéaires (Oxalis versicolor). Chez l’Oxalis triangularis, les folioles sont vraiment triangulaires, avec une forme géométrique, tandis que les contours sont bien plus arrondis chez les autres oxalis.

Lorsqu’ils ont quatre folioles, les oxalis ressemblent énormément au Trèfle à quatre feuilles ! D’autres espèces ont des feuilles composées d’un grand nombre de folioles (jusqu’à une vingtaine), comme chez l’Oxalis adenophylla. À chaque fois, toutes les folioles sont accrochées au centre, au même point ; ainsi, lorsqu’elles sont nombreuses, cela donne à l’ensemble de la feuille une forme arrondie. Certains oxalis ont un feuillage exceptionnel, très découpé, comme l’Oxalis palmifrons, créant un effet palmé.

Chez la plupart des espèces, le feuillage se replie la nuit, ou lorsque le temps est couvert, et se déploie le jour (nyctinasties). La plante réagit ainsi à la luminosité. On peut presque dire que la plante « dort » durant la nuit, entrant en repos en repliant son feuillage et ses fleurs !

 

Les feuilles des oxalis, divisées en folioles

Le feuillage des Oxalis tetraphylla (photo Wouter Hagens), Oxalis adenophylla et Oxalis triangularis ‘Atropurpurea’

 

L’Oxalis versicolor a la particularité de faire le contraire de beaucoup de plantes : elle fleurit en hiver et entre en dormance en été.

Les oxalis possèdent généralement des bulbes, mais peuvent aussi former des rhizomes ou des tubercules. L’Oca du Pérou (Oxalis tuberosa), par exemple, fournit un tubercule comestible. Certains oxalis ont la capacité de se propager très rapidement en produisant de nouvelles bulbilles à côté des bulbes d’origine.

Après la floraison, les oxalis produisent des capsules, fines et allongées, qui renferment les graines. Celles-ci sont expulsées, éjectées lorsque la capsule s’ouvre.

Les principales variétés d'oxalis

Les variétés les plus populaires :

Oxalis triangularis - Trèfle pourpre

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
20 cm

On l’apprécie pour ses feuilles pourpres, très sombres, composées de trois folioles vraiment triangulaires. Il offre également de petites fleurs blanches, parfaitement mises en valeur par le feuillage. C’est une plante qui est souvent cultivée en intérieur !

Oxalis versicolor

Période de floraison Jan. à Mars, Nov. à Déc.

Hauteur à maturité
10 cm

Il s’agit d’un oxalis très original, qui offre des fleurs bicolores, au revers blanc et rouge, formant comme une spirale. Il a la particularité de fleurir en hiver et entre en dormance durant l’été ! Il a été primé Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS). Il n’est pas rustique.

Oxalis deppei - Faux trèfle à quatre feuille

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
20 cm

Cet oxalis porte des feuilles à quatre folioles, dont la forme rappelle beaucoup celles du Trèfle à quatre feuilles. Elles sont marquées de brun sombre au centre, et de vert clair sur l’extérieur, donnant un contraste original, très net. Les fleurs sont rose-rouge.

Nos variétés préférées :

Oxalis triangularis ssp.papilionacea Atropurpurea

Période de floraison Juin à Nov.

Hauteur à maturité
10 cm

Il s’agit d’un oxalis à feuilles triangulaires et pourpres, qui offre également des fleurs de couleur rose clair. Il a été primé Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Oxalis adenophylla

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
10 cm

Cet oxalis offre de belles fleurs blanches et roses, veinées de rose foncé. Le feuillage est très décoratif, gris bleuté, joliment découpé, et prenant un aspect plissé. Il a été primé Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Plantation de l'oxalis

Où planter ?

La majorité des oxalis ont besoin d’une bonne luminosité : choisissez un emplacement bien ensoleillé pour permettre à leurs fleurs de s’épanouir. Certaines espèces cependant poussent bien à l’ombre ou à mi-ombre, par exemple en sous-bois (Oxalis oregana, Oxalis acetosella…). Pour l’Oxalis triangularis, plus l’emplacement est lumineux, plus son feuillage prendra une belle couleur, bien sombre, mais il faut néanmoins lui éviter le soleil direct.

Les oxalis apprécient les sols riches en humus, fertiles ; ainsi, n’hésitez pas à leur apporter un peu de compost bien décomposé pour enrichir le sol. Ils aiment aussi les substrats légers et drainants (un excès d’humidité peut faire pourrir les bulbes), mais il est préférable que le terrain reste frais en été. Les oxalis ont également une préférence pour les terrains légèrement acides.

Les oxalis s’adaptent bien à une culture en pot ou jardinière. C’est une option à privilégier si vous habitez une région au climat froid, car cela vous permettra de les rentrer sous abri pour l’hiver.

Certains oxalis peuvent aussi être cultivés en intérieur ou sous serre toute l’année. C’est le cas notamment de l’Oxalis triangularis. Vous pouvez l’installer en pot ou en suspension dans votre maison, à un endroit lumineux mais sans soleil direct.

Quand planter ?

Nous vous conseillons de planter les oxalis au printemps, dès qu’il n’y a plus de risques de gelées (mai-juin).

Comment planter ?

Les oxalis se présentent sous forme de bulbes. Nous vous conseillons de les planter par petits groupes, en installant au moins 4 ou 5 bulbes ensemble à chaque fois. Une fois plantés, ils s’étendent assez rapidement en largeur. Respectez environ 10-15 cm de distance entre les bulbes.

  1. Travaillez le terrain, en y intégrant du compost bien décomposé et éventuellement un peu de sable grossier ou de graviers pour que le substrat soit plus drainant.
  2. Creusez de petits trous, de manière à ce que les bulbes soient à 8 cm de profondeur.
  3. Placez les bulbes d’oxalis.
  4. Recouvrez-les de terre et tassez légèrement avec le plat de la main.
  5. Arrosez généreusement.

Continuez à arroser dans les semaines qui suivent.

 

Vous pouvez aussi planter les oxalis en pot.

Pour ce faire :

  1. Choisissez un contenant assez large, éventuellement une jardinière ou une suspension. Vérifiez qu’il y a bien des trous au fond pour permettre le drainage.
  2. Placez-y un substrat drainant (vous pouvez utiliser un mélange de terreau et de sable). Il est également préférable de déposer une couche de drainage au fond du pot, avant d’y mettre le terreau.
  3. Plantez vos bulbes d’oxalis.
  4. Recouvrez-les de substrat, et installez éventuellement d’autres plantes à leurs côtés.
  5. Arrosez.
  6. Placez le pot à un endroit ensoleillé ; mais en intérieur et sans soleil direct pour l’Oxalis triangularis.

Entretien de l'oxalis

Les oxalis se plaisent dans les terrains qui restent relativement frais : pensez à les arroser régulièrement durant l’été… encore plus si vous les cultivez en pot ! Dans ce cas, et en période de croissance, vous pouvez arroser une fois par semaine. Mais en hiver, lorsque la plante est en dormance, réduisez fortement les arrosages, pour éviter que les bulbes, tubercules ou rhizomes ne pourrissent.

Comme les oxalis apprécient les terrains fertiles, humifères, nous vous conseillons d’enrichir le sol en leur apportant du compost bien décomposé. Si vous cultivez les oxalis en pot, effectuez un apport d’engrais liquide environ une fois par mois lorsque la plante est en croissance, notamment au printemps et en été.

Après la floraison, laissez les feuilles en place, car elles permettent aux bulbes d’emmagasiner de l’énergie avant d’entrer en dormance. Elles se faneront naturellement en automne, avec le froid ; vous pourrez alors les couper.

Si les oxalis que vous cultivez sont gélifs (comme l’Oxalis triangularis), pensez à les rentrer sous abri pour l’hiver. Arrêtez alors les arrosages et l’apport d’engrais.

Si vous cultivez vos oxalis en pot ou jardinière, pensez à les rempoter de temps en temps.

Concernant les maladies, l’Oxalis est sensible à la rouille. Les feuilles portent alors des taches poudreuses orangées. Il s’agit d’une maladie causée par un champignon minuscule, et qui est favorisée par une conjonction de chaleur et d’humidité. Cela affaiblit la plante et la rend moins esthétique, mais est sans réelle gravité, sa survie n’étant pas menacée. Nous vous suggérons de supprimer les feuilles atteintes et de traiter en utilisant un fongicide (décoction de prêle, soufre…).

Un oxalis touché par la maladie de la rouille

Des feuilles d’Oxalis atteints par la rouille

 

Pour ce qui est des ravageurs, l’oxalis peut être attaqué par les pucerons. Pour vous en débarrasser, pulvérisez une solution à base de savon noir dilué dans de l’eau. Il peut aussi arriver que les limaces et escargots grignotent son feuillage. Lorsqu’il est cultivé en intérieur, l’oxalis est parfois attaqué par les araignées rouges, ainsi que par les aleurodes, aussi appelées « mouches blanches ».

Multiplication

Les oxalis ont tendance à s’étendre et se multiplier d’eux-mêmes. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi diviser les touffes pour en replanter ailleurs, en mettre en pots, ou en offrir à vos proches. Il est également possible de multiplier les oxalis par semis, mais cette technique est plus longue et moins utilisée.

Division de touffes

Les oxalis sont vraiment faciles à diviser. Cette opération s’effectue au printemps.

  1. Choisissez une touffe bien étendue, et creusez pour en déterrer une partie, en périphérie.
  2. Replantez à un autre emplacement, après avoir préparé le terrain. Choisissez un endroit lumineux, avec un substrat frais, humifère et drainant. Replacez la terre tout autour et tassez.
  3. Arrosez généreusement.

Continuez à arroser dans les semaines qui suivent.

Utiliser et associer l'oxalis au jardin

Vous pouvez installer l’oxalis dans un massif, par exemple au premier plan d’un mixed border. Vous pouvez choisir, pour les accompagner, des floraisons acidulées : rose, vert-jaune, bleu turquoise, rouge orangé… Vous obtiendrez un massif aux tons vifs et lumineux. Plantez-les avec des Phlox, Diascia, campanules, œillets (notamment Dianthus deltoides), géraniums vivaces, Lychnis coronaria, alchémilles… Ajoutez quelques petites touffes de graminées, pour apporter de la légèreté et du mouvement, en choisissant par exemple des Stipa tenuifolia, Briza media, ou des Carex. Comme les oxalis sont assez bas, il est préférable d’apporter un peu de hauteur et de volume derrière eux : echinops, gaura, sauges, verveines, népéta, Liatris spicata, graminées… Pensez aussi aux gypsophiles, qui amèneront du volume et de la légèreté.

 

Inspiration pour associer les oxalis au jardin

Vous pouvez intégrer les oxalis dans un massif avec d’autres floraisons colorées, et quelques graminées. Oxalis tetraphylla (photo Wildfeuer), Pennisetum setaceum ‘Rubrum’, Phlox paniculata ‘Peppermint Twist’, Lychnis coronaria et Dianthus deltoides ‘Albiflorus’

 

Réalisez une composition en jardinière ou dans un large pot, en plantant l’oxalis avec l’euphorbe annuelle ‘Diamond Frost’ (Euphorbia hypericifolia), qui offre une superbe floraison vaporeuse. Pensez également aux géraniums vivaces, némésias, diascias, Laurentia, Lobelia erinus, Campanula muralis, verveines hybrides, pensées… Privilégiez les floraisons colorées, et ajoutez éventuellement quelques plantes à feuillage décoratif, comme les ipomées, lierres et graminées.

Vous pouvez créer de beaux effets de couleur et de contraste grâce au superbe feuillage pourpre de l’Oxalis triangularis. Il faudra juste prévoir de le rentrer en hiver. Vous pouvez également choisir l’Oxalis deppei, qui offre de belles feuilles, vert tendre sur l’extérieur et brunes au centre. Associez ces oxalis à d’autres feuillages décoratifs et colorés, comme ceux des heuchères, ophiopogon, Libertia, graminées, persicaires (Persicaria ‘Red Dragon’ ou ‘Purple Fantasy’…), Sagina subulata, euphorbes… Pensez aussi aux sédums, qui offrent une belle diversité dans les formes et couleurs de leurs feuillages.

Enfin, en intérieur, l’Oxalis triangularis s’associe très bien avec d’autres plantes exotiques, éventuellement en suspension. Vous pouvez le placer aux côtés des Ceropegia, Pilea peperomioides, Ficus pumila, fougères, bananiers…

Questions fréquentes

Les feuilles de mon oxalis portent des taches poudreuses, jaunes - orangées. Que faire ?

Votre plante est atteinte par la rouille, une maladie cryptogamique (due à un champignon). Les oxalis y sont assez sensibles. Il s’agit d’une maladie inesthétique, mais sans réelle gravité pour la plante. Vous pouvez supprimer les feuilles concernées et pulvériser un antifongique (soufre, décoction de prêle...).

Les feuilles de mon oxalis deviennent brunes et se fanent.

Si cela se produit après la floraison, la plante entre tout simplement en dormance. Il faut savoir également que l’Oxalis versicolor a un cycle inversé, et entre en dormance en été. De même, les oxalis peuvent perdre leur feuillage en cas de sécheresse, et produire à nouveau des feuilles dès que l’on recommence à les arroser ! C’est leur façon de résister aux périodes de sécheresse.

Le saviez-vous ?

  • Oxalis ou trèfle ?

Bien que les oxalis puissent être confondus avec les vrais trèfles, ces plantes se démarquent facilement par leur floraison : les oxalis produisent des fleurs étoilées, aux couleurs parfois vives, tandis que les fleurs de trèfles sont petites, nombreuses, tubulées, et rassemblées en épis globuleux, souvent blancs ou roses. De même, on peut généralement voir des bulbilles en déterrant les oxalis.

  • Une plante comestible et utilitaire

De nombreuses espèces d’oxalis ont des feuilles comestibles, au goût acidulé, et peuvent remplacer l’oseille. Il faut cependant éviter d’en consommer de grandes quantités, à cause de la présence d’acide oxalique, toxique à haute dose.

L’Oxalis acetosella, par exemple, qui pousse spontanément en France, est comestible, et possède également des propriétés médicinales. On le surnomme « Oxalis petite-oseille », justement en référence à son goût légèrement acide.

L’Oca du Pérou, lui, est un oxalis dont on consomme le tubercule renflé

Ressources utiles

 

Articles connexes


Blog

Bulbes, cormes, rhizomes... Quelle différence ?

Dans quelques semaines, le retour du printemps nous offrira une explosion de couleurs avec les...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

4 réflexions au sujet de « Oxalis : planter, cultiver et entretenir »

  • D Export Marie

    J’adore glaner lors de mes balades, des graines de jolies plantes sauvages et ne sais comment les reconnaître, et une fois séchées, je les range dans le bac à légumes de mon frigo, arrive le début de l’hiver, ou du printemps, je les sème ça et là, et ne désherbe jamais. Comment trouver ou acquérir ces vivaces sans entretien, afin de faire quelques jardins miniatures, soit « en pots ou en pleine terre ...?...

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Vous en trouverez quelques-unes dans notre catalogue : https://www.promessedefleurs.com/bulbes-de-printemps/bulbes-par-varietes/oxalis.html
      Bien cordialement
      Virginie

      Répondre
  • Donval Michele

    Je cherche des oxalis en pot à planter dans le Gard.j'ai deja :oxalys articulata j'aimerai le purpurea ,le versicolor le pes capraedes Bermudes.mercide me repondre.

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Nous avons quelques oxalis dans notre catalogue, je vous invite à y jeter un oeil : oxalis par contre, ils seront disponibles fin septembre seulement, à la période idéale de plantation des bulbes.
      Cordialement Virginie

      Répondre
Laisser un commentaire