Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Leucothoe : plantation, culture, taille et entretien

Le Leucothoe en quelques mots

  • Le Leucothoe est un arbuste de terre de bruyère au feuillage remarquable, persistant et changeant au fil des saisons, beau toute l’année !
  • C’est un acidophile : il aime les sols acides, riches en humus
  • Sa floraison printanière discrète blanche ou rosée délicatement parfumée confère une grande fraîcheur au jardin
  • Il aime la mi-ombre ou l’ombre
  • Original et graphique, il s’utilise en massif, en isolé, en haie libre ou en grande potée sur la terrasse

Le mot de notre experte

Le Leucothoe est un arbuste injustement méconnu au feuillage remarquable, persistant et changeant au fil des saisons, à l’instar du Leucothoe fontanesiana ‘Rainbow’, du Leucothoe ‘Scarletta’ ou du Leucothoe axillaris (ou Leucothoë walteri) et son cultivar ‘Curly Red’, évoluant du rouge pourpré printanier, en passant par le vert bronze en été, pour finir à l’automne en rouge ardent.

Cet arbuste de terre de bruyère est pourtant un incontournable des jardins d’ombre auxquels il apporte, avec son feuillage coloré toujours beau et ses fleurs blanches ou rosées délicates exhalant au printemps un parfum léger, une vraie présence toute l’année.

D’une grande rusticité, insensible aux maladies, le Leucothoe se montre conciliant en sol léger, acide, sans calcaire, frais mais bien drainé dans lequel il pousse à l’abri des vents froids et de l’humidité stagnante.

Sa croissance assez lente et ses dimensions modestes conviennent bien aux petits jardins ou aux jardins de ville. Mais, il s’adapte à tous les styles de jardins, du plus contemporain, au plus classique en passant par des compositions japonisantes.

En haie libre ou groupé en bord de massif d’arbustes, en rocaille fraîche, ou en pot, en toute saison, il habillera subtilement les recoins semi-ombragés ou ombragés en se parant d’une robe verte ou pourpre.

Avec son feuillage persistant luisant, le Leucothoe compte parmi les plus beaux arbustes de terre de bruyère. Découvrez cet arbuste peu connu qui mérite sa place au jardin et laissez-vous séduire !

Description et Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Leucothoe

Famille : Ericaceae

Nom(s) commun(s) : Leucothoe

Floraison : de mai à juin

Hauteur : 0,60 à 5 m

Exposition : ombre, mi-ombre

Sol : Acide, bien drainé

Rusticité : -20°C

Le Leucothoe surnommé « Fleur de perle », est un petit arbuste de la famille des éricacées, comme les bruyères et les rhododendrons, avec lesquels il partage un goût prononcé pour les terres de bruyère acides. On le rencontre dans les régions boisées et dans les sous-bois humides de l’est des Etats-Unis, du Japon et dans l’Himalaya.

Il existe une cinquantaine d’espèces à feuilles persistantes ou caduques. Seule une petite dizaine d’espèces et variétés persistantes, principalement à feuillage rouge, ou pourpré, sont cultivées sous nos latitudes.

Les plus répandues sont le Leucothoe fontanesiana (ou Leucothoe de Desfontaines) qui se décline en de nombreuses variétés (‘Scarletta’) et le Leucothoe axillaris (ou Leucothoë walteri) et son cultivar ‘Curly Red’. On trouve de manière plus confidentielle, le Leucothoe keiskei, le Leucothoe davisiae et Leucothoe racemosa, plus rarement proposés sous nos climats.

Le Leucothoe possède un port dense, érigé ou buissonnant-étalé et compact.  Plus large que haut, il atteindra au maximum 2 m en hauteur pour 2 à 3 m d’étalement à l’âge adulte. Certains leucothoe portent des branches arquées.

Sa croissance est assez lente, il a besoin de plusieurs années pour s’étoffer suffisamment et exprimer toute sa mesure. Une lenteur qui n’a d’égal qu’une belle longévité. Certaines espèces sont drageonantes (racemosa) et feront office de couvre-sol.

Son feuillage graphique et contrasté, dont les teintes varient au fil des saisons est son principal atout. Il est persistant ou semi-persistant lors d’hivers pas trop rudes et reste attractif toute l’année, même en dehors de la floraison. Il compose un fond de verdure permanent et admirablement changeant.

Sur des rameaux rougeâtres et brillants, les feuilles coriaces, alternes, oblongues à ovales, étroites, longues de 4 à 15 cm, s’épanouissent. Elles se terminent par une pointe et sont souvent lustrées, brillantes, vernissées.  Leucothoe axillaris possède un feuillage recroquevillé aux feuilles plus petites, joliment torsadées, récurvées et crêpées.

A chaque changement de saison, de l’automne à l’été, leurs couleurs évoluent, virant du vert au pourpre et au bronze, selon les variétés. Au début du printemps, les jeunes pousses sont parfois d’une couleur vert tendre, vert foncé ou bien même rose ou rouge-pourpré parfois violacé au débourrement puis vert sombre brillant ensuite. L’arbuste tout entier s’empourpre à nouveau à l’automne.

Certaines variétés (Leucothoe fontanesiana ‘Whitewater’) offrent un feuillage panaché vert foncé, marginé de blanc crème ou joliment éclaboussé et moucheté de blanc (‘Makijaz’).

Cet arbuste est aussi appelé « fleur de perle » pour sa floraison discrète et délicate dès le début du printemps. D’avril à mai, voir juin, des petites fleurs blanches, crèmes ou rosâtres en clochettes réunies en minces grappes pendantes ou en panicules à l’extrémité des rameaux ou tout au long des tiges, surgissent. Les fleurs mesurent 0,5 à 1 cm de long et les grappes de 2 à 15 cm de long. Légèrement parfumées, elles rappellent la floraison pleine de fraîcheur de ses cousins, les andromèdes du Japon (ou Pieris).

Floraison du leucothoe

Fleurs d’un Leucothoe fontanesiana.

Cet arbuste rustique (jusqu’à -20°C) pousse dans la majorité des régions.  Il est incontournable dans les jardins un peu ombragés, il n’aime pas vraiment le soleil.

Il aime les sols bien drainés, acides (terre de bruyère), frais, riches en humus et montre un goût affirmé pour la mi-ombre des sous-bois frais.

Avec sa belle végétation graphique et sa présence décorative évolutive tout au long de l’année, le Leucothoe trouve sa place dans tous les styles de jardins,  classiques japonisants ou même contemporains dans lesquels il fait merveille devant des massifs d’arbustes avec d’autres plantes de terre de bruyère, en bordure, rocaille, comme ‘cache-troncs’ et même en remplacement d’un topiaire. Sa croissance modérée et son port compact lui permettent aussi d’être cultivé en pot sur les terrasses et les balcons peu ensoleillés.

Principales espèces et variétés

Sur la cinquantaine d’espèces de Leucothoe, moins d’une dizaine d’espèces et variétés persistantes sont cultivées dans nos jardins.

Les plus populaires

Leucothoe Fontanesiana Rainbow

Période de floraison Avril à Juin

Hauteur à maturité
1.00 m

Son feuillage vert foncé teinté de rose apporte une touche colorée dans les coins mi-ombragés. Vous pouvez le placer en massif, bordure, rocaille et même en bac.

Leucothoe axillaris Curly Red en pot de 2L/3L

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
50 cm

Son feuillage recroquevillé et pourpré puis vert foncé est très original. Très contrasté, il viendra habiller les zones ombragées de votre jardin.

Nos préférées

Leucothoe axillaris Twisting Red

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
40 cm

Une variété naine aux feuilles joliment torsadées et recroquevillées très colorées .Durant l’hiver, son feuillage semi-persistant habillera subtilement les espaces semi-ombragés voire ombragés en se parant d’une robe pourpre. Une touche japonisante !

Leucothoe keiskei Burning Love

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
80 cm

Une variété parfaite au jardin comme en pots ! Il porte des feuilles dont les teintes varient au fil des saison, évoluant du pourpre-orangé en hiver vers des teintes plus bronze et plus vertes en été.

Leucothoe fontanesiana Whitewater

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
1.20 m

Cette variété vous charmera aussi par ses rameaux pourpre contrastant en été avec son feuillage assez clair. Il éclaircira les parties sombres de votre jardin.

Leucothoe fontanesiana Makijaz

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
40 cm

Une exclusivité au feuilles panachées dont les teintes varient au fil des saison. Elle s'adapte merveilleusement à l'ornement des terrasses et des balcons ombragés.

Plantation du Leucothoe

Où planter

Parfaitement rustique, le Leucothoe pousse partout en France, supportant des températures jusqu’à -20 ° C, parfois davantage, à condition d’être planté à l’abri des courants d’air froids et des vents forts.  Ses jeunes pousses craignent les gels et les dégels printaniers qui brûlent son beau feuillage coloré.

Cet arbuste facile à cultiver a cependant quelques exigences à prendre en compte lors de son installation au jardin : il a impérativement besoin d’ombre et d’acidité pour s’épanouir. Comme toutes les plantes de terre de bruyère, il ne supporte pas les sols calcaires, ni les terres lourdes, compactes, asphyxiantes et gorgées d’eau en hiver.

Il pousse dans les coins ombragés, à l’abri des vents forts, le long d’un mur à l’Est ou au Nord ou sous l’ombre tamisée de grands arbres. Évitez l’ombre trop dense, il a besoin de lumière pour garder de belles feuilles bien colorées.

Côté sol, le Leucothoe n’apprécie pas les excès : il n’aime ni les terres trop lourdes, ni les terres trop sèches en été.

Il a besoin pour bien se développer d’un sol acide, léger et humifère, complètement dépourvu de calcaire, proche de la terre de bruyère et bien drainé.

Leucothoe cultivé en pot.

Leucothoe ‘Twisting Red’ en pot sur une terrasse.

Il aime les terrains frais où l’eau ne stagne jamais. Il est très sensible à l’excès d’eau, évitez donc les zones inondées, surtout en hiver. En été, utilisez par exemple des couvre-sol comme les bruyères : il aime que ses racines soient maintenues au frais durant l’été.

De croissance très lente, cet arbuste peu encombrant convient bien aux petits jardins ou aux jardins de ville.

Il s’utilise aussi bien en massif avec des vivaces (hellébores ou fougères), en lisière de sous-bois, pour habiller un mur, en haie libre, en compagnie d’autres plantes de terre de bruyère (Pieris, nandinas, symphorines, Kalmias, Azalées, Hortensias, Erables du Japon) qui prendront le relais de la floraison durant l’été et l’automne, qu’en isolé ou en pot sur une terrasse ou un balcon ombragé.

Avec son feuillage persistant à la faveur d’hivers cléments, il constitue un parfait ‘cache-troncs’ au pied d’arbres ou d’arbustes dont la base se dénude en hiver.

Plantez les variétés les plus hautes (‘Scarletta’) dans un endroit boisé abrité, pour garnir une haie, les Leucothoe de petite taille (‘Twisting Red’), en rocaille fraîche ou en bordure de plate-bande exposées à mi-ombre.

Quand planter

Plantez le leucothoe au printemps en avril-mai après les gelées dans un sol déjà réchauffé ou en automne de septembre à novembre dans les régions les plus chaudes, en dehors des périodes de sécheresse.

Comment planter

En pleine terre

Si votre sol trop calcaire, lourd ou neutre, améliorez-le avec un apport de terre dite de bruyère, de terreau de feuilles et de tourbe, sans oublier de compléter avec une bonne fumure de fond (corne broyée, sang séché…). Évitez les zones où l’eau stagne. Si vous n’avez pas le sol nécessaire pour le cultiver, mieux vaut tout simplement renoncer à contrarier la nature élitiste du Leucothoe en vous tournant vers la culture en bac !

  • Creusez un trou 3 fois plus large que le pot
  • Ajoutez du gravier ou pouzzolane ou un bon lit de billes d’argile dans le fond de la fosse de plantation pour assurer le drainage
  • Plantez l’arbuste au niveau du collet, dans un mélange composé d’1/5 de terre franche mélangée à proportion égale à de la tourbe, de la terre de bruyère, du terreau de feuilles
  • Étalez un paillis organique d’écorces de pin ou plantez des petites vivaces pour protéger le pied et limiter les arrosages
  • Arrosez régulièrement avec de l’eau non calcaire (eau de pluie), 2 à 3 fois par semaine pendant les 15 premiers jours suivant la plantation pour maintenir le sol humide et frais et faciliter la reprise

En pot

Certaines variétés de le Leucothoe à port bien compact et de petit développement (‘Twisting Red’, ‘Makijaz’) permettent parfaitement ce type d’utilisation sur les terrasses et les balcons.

  • Choisissez un grand contenant d’au minimum 50 cm de diamètre
  • Etalez un lit de gravier ou de billes d’argiles au fond du pot
  • Plantez le leucothoe dans un mélange frais, très drainant, à base de terre de bruyère véritable, de terreau et de terreau de feuilles
  • Étalez un paillis où installer de petites vivaces pour conserver la fraîcheur surtout les deux premières années
  • Installez-le bien à l’ombre et à l’abri des vents forts
  • En pot, ils ne supporteront pas la sécheresse même momentanée : arrosez très régulièrement avec de l’eau de pluie (non calcaire) exclusivement.
Leucothoe en pot.

Le Leucothoe se prête bien à la culture en pot : Leucothoe keiskei ‘Burning Love’, Leucothoe fontanesiana ‘Whitewater’.

Entretien, taille et soin

Une fois bien installé, le Leucothoe ne demande pas ou très peu d’entretien. Sa culture est facile s’il ne manque ni d’eau ni d’ombre.

Il ne supporte cependant absolument pas d’être déshydraté. Les deux premières années, arrosez régulièrement avec de l’eau de pluie. En été, arrosez 2 à 3 fois par mois et maintenez ses racines au frais en été, en disposant sur son pied un paillage (écorces ou aiguilles de pin, tapis de feuilles).

Une fois bien établi, arrosez seulement quand il fait chaud et sec.

Par la suite, le développement du feuillage remplacera ce paillage procurant à l’arbuste un ombrage bienvenu.

Chaque année en automne ou au printemps, ajoutez une couche de terre de bruyère par griffage superficiel autour du pied de l’arbuste.

Surveillez bien les arrosages pour les sujets cultivés en bacs en maintenant le substrat toujours légèrement humide : la terre a tendance à se dessécher plus rapidement. Paillez chaque année au printemps.

Quand et comment tailler un Leucothoe ?

La taille à proprement parler n’est pas nécessaire.  C’est tout juste si le leucothoe réclame une taille légère d’entretien tous les ans.  On parle plutôt d’un rafraîchissement au printemps afin de maintenir un port équilibré.

  • N’intervenez que pour supprimer d’éventuels rameaux morts ou malades et les branches compromettant la symétrie de l’arbuste : ne taillez pas trop tôt en hiver, les tiges risquent de geler, procédez en février-avril, avant la reprise en végétation.
  • Les vieux arbustes négligés ou trop dégarnis pourront être rabattus sévèrement : en fin d’hiver, en mars, rabattez de 1/3 les tiges dénudées. Cette taille de rajeunissement pratiquée tous les 4 ou 5 ans est utile pour une jolie forme buissonnante, favoriser de nouvelles pousses, redonner davantage de couleurs au feuillage.

Maladies et ennemis éventuels

Cultivé dans de bonnes conditions (en sol acide bien drainé), le Leucothoe se montre insensible aux maladies et aux parasites. Les ennuis qui le menacent proviennent généralement d’un sol mal drainé ou d’humidité stagnante au niveau des racines.

Multiplication : bouturer le Leucothoe

Le bouturage du Leucothoe est la méthode la plus facile pour obtenir le maximum de nouveaux sujets.

Quand et comment bouturer un Leucothoe?

  • Par boutures semi-aoûtées
  • Après floraison entre juillet et septembre, prélevez des rameaux semi-ligneux ou semi-aoûtés (qui se transforment de bois tendre en bois dur) de 20 à 25 cm en coupant 1 cm sous un bourgeon
  • Plantez ces boutures en godet sur les deux tiers de leur longueur dans un substrat léger et drainant
  • Humidifiez régulièrement les boutures avec un pulvérisateur
  • Hivernez-les hors gel
  • Repiquez en pleine terre au printemps suivant quand le sol est bien réchauffé

Associer

D’aspect graphique, le Leucothoe, ce cousin des bruyères et des rhododendrons, est très facile à associer dans des ambiances tamisées de sous-bois frais. Avec sa folle allure changeante, il trouve sa place dans tout style de jardin, du jardin de style à la française revisité (il peut faire office de topiaire original pour remplacer le buis !) au jardin zen,  japonisant ou contemporain et fait un joli sujet décoratif toute l’année, même à la morne saison.

Cet arbuste original et graphique est idéal en massif d’arbustes, en haies libres ou encore en bac sur une terrasse à exposition non brûlante.

Sa silhouette dense, brillante et persistante accompagne à merveille d’autres plantes acidophiles comme les de symphorines, les Pieris, les Fougères, les Kalmias, les Azalées, les Hortensias, les Erables du Japon, les Camélias  qui poursuivront le spectacle de la floraison.

Il forme un très beau duo avec les Nandinas avec qui il partage un feuillage très ornemental, évoluant au cours des saisons.

Dans un massif de vivaces, il sera accompagné d’ hellébores, de fougères et de Bruyères d’hiver.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire