Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Galega : Plantation, culture et entretien

Le Galega en quelques mots

  • Le Galega est une vigoureuse vivace aux allures de fleur des champs !
  • Elle offre au printemps ou en été des grappes de fleurs bleues, mauves, roses ou blanches, ressemblant à des fleurs de pois
  • Elle porte un beau feuillage finement découpé, vert tendre à bleuté
  • Le Galega se plait au soleil ou à mi-ombre, dans un sol frais et riche
  • Vivace facile à vivre, elle pousse vite, est rustique et résistante aux maladies
  • Elle est idéale dans les jardins de style champêtre ou naturaliste

Le mot de notre experte

Le Galega est une grande vivace très vigoureuse, qui a tout le charme des plantes sauvages ! Elle offre au printemps ou en été des grappes constituées de fleurs de pois, bleues, mauves ou blanches, suivant les variétés. On apprécie également son superbe feuillage, découpé en folioles fines, de couleur vert tendre ou bleuté. Le Galega mesure entre 80 cm et 1,50 m de haut et possède des tiges au port souple, qui ont parfois tendance à s’étaler.

Le Galega se plait au soleil (et plutôt à mi-ombre dans le sud de la France), et pousse dans tout sol ordinaire, même s’il montre une préférence pour les sols frais, riches et humifères. Vivace sans souci, robuste et rustique, le Galega ne demande pas vraiment d’entretien… si ce n’est de limiter son développement pour éviter qu’il n’envahisse les plantes voisines et ne se propage trop vigoureusement au jardin. Ainsi, il est préférable de rabattre la plante juste après la floraison.

Avec son air de fleur des champs, c’est une plante idéale pour les jardins de style naturaliste ! Elle accompagnera à merveille les knauties, scabieuses, sanguisorbes, penstemons, bleuets, coquelicots et graminées ornementales. Ses fleurs délicates s’intégreront également dans les jardins romantiques, les jardins de cottage et les mixed-borders colorés.

Découvrez dans cette fiche tous nos conseils pour réussir la culture du Galega !

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Galega officinalis

Famille : Fabaceae

Noms communs : Galéga, Rue des chèvres, Sainfoin d’Espagne, Lavanèse, Faux indigo, Lilas d’Espagne…

Floraison : printanière (mai-juin) ou estivale (juin-août)

Hauteur : 80 cm à 1,50 m

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : frais, riche

Rusticité : - 20 à – 25 °C

Les Galega rassemblent 5 espèces de grandes vivaces herbacées, originaires d’Europe, d’Asie de l’Ouest et d’Afrique tropicale. En France, le Galega officinalis pousse spontanément, principalement dans les fossés, prairies et bords de rivières. Le Galega a été largement disséminé par l’Homme, qui l’a cultivé comme fourrage (G. orientalis) ou engrais vert. Le Galega officinalis est également utilisé pour ses propriétés médicinales. Il s’est naturalisé en Amérique du Nord, où il est aujourd’hui considéré comme envahissant.

Le nom du Galega vient du latin Gala, qui désigne le lait, et ega : « amener, provoquer » ; car le Galega officinalis favorise la lactation. Ainsi, les chèvres qui consomment cette plante donnent plus de lait, c’est pourquoi on la nomme Herbe aux chèvres ou Rue des chèvres (cependant, en période de floraison et de fructification, les parties aériennes du Galega sont toxiques pour les animaux). Le nom d’espèce officinalis est un nom courant pour désigner les plantes aux propriétés médicinales. Ex : Salvia officinalis, la sauge officinale ; Melissa officinalis, la mélisse ; Hyssopus officinalis, l’Hysope ; Valeriana officinalis, la valériane… Le Galega porte également une grande variété de noms communs différents : on l’appelle Rue des chèvres, Herbe aux chèvres, Sainfoin d’Espagne, Lavanèse, Faux indigo, Lilas d’Espagne, Galéga officinal…

Planche botanique représentant le galéga officinal

Galega officinalis : Illustration botanique

Le Galega appartient à la famille des pois et haricots : les Fabacées, anciennement nommées Légumineuses, qui rassemble de nombreuses plantes utilisées pour l’alimentation humaine et animale. Parmi les plantes ornementales de cette famille, citons le lupin, la gesse et le pois de senteur, la glycine, le mimosa et l’arbre de Judée (Cercis).

Le Galega est une grande vivace au port buissonnant, très vigoureuse et à la croissance rapide. Il atteint entre 80 cm et 1,50 m de hauteur et forme des tiges dressées et ramifiées, au port lâche et désordonné. Il est parfois utile de le tuteurer pour lui donner une meilleure tenue, et de le tailler pour le contenir. Avec son port libre et aéré, il est parfait pour les jardins champêtres et naturalistes !

Les Galegas fleurissent au printemps ou en été. Le Galega orientalis est précoce, avec une floraison de mai à juin, tandis que le Galega officinalis prend le relais et fleurit durant tout l’été, de juin à août-septembre.

Les Galegas forment alors des grappes dressées, insérées à l’aisselle des feuilles (axillaires), et portées par un long pédoncule. Elles sont constituées de fleurs papilionacées, de 1 à 2 cm de long, qui ressemblent à des fleurs de pois et sont typiques de la famille des Fabacées. Elles sont constituées de cinq pétales : le pétale supérieur forme l’étendard, les deux pétales latéraux forment les ailes, et les deux pétales inférieurs constituent la carène, qui entoure et protège les 10 étamines et le pistil. Les fleurs du Galega ont des teintes douces : généralement bleues, mauves, roses ou blanches, elles peuvent aussi être bicolores. Elles ont un léger parfum rappelant la vanille ou la noix de coco.

N’hésitez pas à utiliser les fleurs du Galega pour composer des bouquets. Elles y amènent un vrai charme champêtre, par exemple aux côtés de grandes fleurs plus classiques comme celles des rosiers ou des lys. De plus, cueillir les fleurs permet d’éviter que la plante ne se ressème spontanément.

Les fleurs du Galega sont mellifères, et très appréciées par les abeilles qui viennent les butiner. Elles attirent les insectes pollinisateurs, il est donc intéressant de planter des Galegas au verger afin de favoriser une bonne pollinisation.

En plus de sa floraison, le Galega possède un très beau feuillage. Les feuilles, de 8 à 20 cm de long, sont joliment divisées, en folioles étroites et allongées. Elles sont pennées : les folioles, réparties de chaque côté de l’axe central, forment comme une plume. Elles ont une belle couleur vert tendre ou bleuté. Les feuilles sont insérées de façon alterne sur les tiges (une feuille après l’autre).

Le Galega est une plante caduque, ses parties aériennes (tiges et feuilles) sèchent en automne, et se développent à nouveau au printemps.

Les fleurs du Galega, Rue des chèvres

La floraison du Galega officinalis, du Galega hartlandii ‘Alba’ (photo W. Erhardt) et du Galega hartlandii ‘Lady Wilson’

Etant de la famille des fabacées, le Galega enrichit naturellement le sol en azote, c’est pourquoi il a parfois été cultivé comme engrais vert, au même titre que la vesce, la luzerne ou la phacélie. Les racines du Galega (et autres fabacées) possèdent des nodosités hébergeant des bactéries du genre Rhizobium. La bactérie fixe l’azote de l’air et le fournit à la plante. Ainsi les fabacées n’ont pas besoin d’engrais azotés et leur culture permet justement d’enrichir le sol en azote.

Lorsque la floraison est terminée, le Galega produit des gousses (comme les pois et haricots), longues de 2 à 3 cm, qui renferment les graines. Lorsque les conditions lui conviennent, le Galega a tendance à se ressemer spontanément et se naturaliser. Il faudra tailler la plante après la floraison pour l’empêcher de produire des graines si vous souhaitez éviter qu’elle ne s’étende au jardin.

Le Galega officinalis est réputé pour ses propriétés médicinales. En raison de sa richesse en galegine, il aurait des vertus hypoglycémiantes, faisant baisser le taux de sucre dans le sang, ce qui lui a valu d’être utilisé pour traiter le diabète. Elle serait également diurétique, galactogène, et a été autrefois utilisée pour soigner la peste. Pris en infusion, il favoriserait la lactation chez les femmes allaitantes.

Attention, en période de floraison et de fructification, les parties aériennes du Galega officinalis sont toxiques pour les animaux, notamment pour les moutons. Comme le Galega pousse naturellement en France et se rencontre parfois dans les prairies, il y a eu des cas d’empoisonnement de bétail nourri avec du foin contenant du Galega. Comme plante fourragère, c’est principalement le Galega orientalis qui est cultivé, dépourvu de substances toxiques.

Les feuilles du Galega ou Rue des chèvres

Le feuillage du Galega officinalis

Les principales variétés de Galega

Les variétés les plus populaires

Galega officinalis - Rue des chèvres

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.20 m

Le galéga officinal donne en été de belles grappes de fleurs roses à mauve clair, parfois blanches. C’est une bonne plante mellifère.

Galega orientalis

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
1.50 m

Ce galéga fleurit au printemps et offre alors des fleurs bleu mauve, d’une teinte plus prononcée que chez le galéga officinal. Il s’intègrera à merveille dans un jardin de cottage.

Galega hartlandii Lady Wilson

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
80 cm

Cette variété donne de très belles fleurs bicolores, rose mauve et blanches. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticultural Society (RHS).

Nos variétés préférées

Galega hartlandii Duchess of Bedford

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
1.20 m

Le galéga ‘Duchess of Bedford’ offre une longue floraison estivale, d’une teinte rose parme, agréablement parfumée.

Galega hartlandii Alba

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
1.50 m

Le galéga ‘Alba’ donne de superbes fleurs blanches, réunies en grappes dressées. Il a été primé Award of Garden Merit par la Royal Horticultural Society (RHS).

Plantation

Où planter ?

Le Galega est une plante de milieu ouvert, qui se plait la tête au soleil et le pied au frais ; néanmoins, dans le sud de la France, vous pouvez le planter à mi-ombre afin de le protéger du soleil brûlant. Ce n’est pas une plante difficile ni exigeante : il pousse sans problème en sol ordinaire, du moment qu’il reste relativement frais, voire humide. Il a tout de même une préférence pour les sols légers, riches et humifères.

Étant très vigoureux et ayant tendance à s’étendre, il se destine tout particulièrement aux friches, aux talus et aux grands espaces ouverts, type prairie, aux zones du jardin laissées plutôt sauvages, où l’on intervient peu. Il peut également habiller le pied des arbustes et des plantes grimpantes. Il accompagne à merveille la floraison romantique des rosiers !

Quand planter ?

La plantation du Galega s’effectue au printemps, vers le mois d’avril, ou en automne (septembre-octobre). Pour les espèces et variétés à floraison printanière, préférez une plantation automnale. Dans tous les cas, évitez les périodes de gel ou de forte chaleur.

Comment planter ?

Vous pouvez installer plusieurs plants ensemble, mais respectez au moins 60 cm de distance entre eux.

  1. Commencez par placer la motte dans une bassine remplie d’eau, afin qu’elle se réhumidifie
  2. Creusez un trou de plantation, de deux à trois fois la taille de la motte.
  3. Mélangez à la terre un peu de compost bien décomposé.
  4. Plantez le Galega au centre du trou de plantation.
  5. Comblez le trou en replaçant de la terre tout autour, puis tassez légèrement.
  6. Arrosez abondamment.
  7. Vous pouvez installer une couche de paillage organique à la surface du sol autour du plant, afin que la terre reste fraîche plus longtemps.
  8. Continuez à arroser dans les semaines qui suivent la plantation.
La floraison du Galega officinal, ou Rue des chèvres

Galega officinalis (photo Franz Xaver)

Entretien

Installé dans des conditions adaptées (soleil ou mi-ombre, sol frais), le Galega est une plante très facile à vivre, elle est vigoureuse et se débrouille toute seule. L’entretien consistera surtout à surveiller et limiter son développement si nécessaire, afin qu’elle n’envahisse pas trop les plantes voisines. Ainsi, nous vous conseillons de couper les fleurs fanées ou de rabattre sévèrement la plante juste après la floraison (en taillant à 20-30 cm du sol), afin de l’empêcher de se ressemer d’elle-même. De plus, une taille après la floraison peut encourager le Galega à produire de nouvelles fleurs.

Si votre sol a tendance à sécher en été, effectuez quelques arrosages pour que le sol reste bien frais. Vous pouvez aussi disposer une couche de paillage organique (paille, feuilles mortes, BRF…) au sol pour maintenir la fraicheur plus longtemps.

Au cours de sa croissance, le Galega gagne parfois à être tuteuré et taillé : cela aide ses tiges souples à conserver une certaine tenue, tout en les guidant.

Robuste, vigoureux et bien rustique, le Galega est également peu sensible aux maladies et parasites. Leurs feuilles peuvent néanmoins être grignotées par des otiorrhynques.

Multiplication

Il est possible de multiplier le Galega par semis ou par division de touffes. Il arrive qu’il se ressème spontanément au jardin.

Semis

Après avoir fleuri, le Galega produit des gousses qui contiennent les graines. Vous pouvez les récolter lorsqu’elles sont mûres, en fin d’été.

Le semis s’effectue au printemps.

  1. Mettez à tremper les graines dans de l’eau durant une nuit avant de semer.
  2. Préparez des pots avec du terreau spécial semis. Égalisez le niveau et tassez légèrement.
  3. Semez les graines en les plaçant à la surface.
  4. Recouvrez-les de terreau (environ 1 cm d’épaisseur).
  5. Arrosez en pluie fine.
  6. Placez les pots sous châssis froid.

Il est aussi possible de semer les graines directement en pleine terre.

Division de touffes

Vous pouvez diviser le Galega tous les deux à trois ans, en fin d’hiver – début de printemps (mars-avril), ou en automne, vers le mois d’octobre.

  1. Déterrez un plant de Galega, en creusant assez large
  2. Sortez la motte de terre, retirez le surplus de terre si nécessaire pour mieux voir les racines
  3. Divisez le plant en plusieurs sections, en veillant à ce qu’elles soient toutes munies de racines et de bourgeons
  4. Replantez immédiatement, en pot ou en pleine terre
  5. Arrosez généreusement

Association

Avec ses airs de grande plante sauvage, le Galega semble prédestiné aux jardins de style champêtre, naturaliste ! Associez-le à d’autres fleurs des champs, comme les knauties, coquelicots et bleuets, dans une zone du jardin en périphérie, que vous laisserez évoluer de façon relativement sauvage et naturelle, avec peu d’entretien. Privilégiez les plantes au port souple, avec des fleurs portées sur de longues tiges, ce qui donne un effet léger et aéré. Pensez par exemple aux gauras, penstemons, verveines hastées, cosmos, achillées, sanguisorbes… Vous pouvez aussi intégrer des marguerites, Leucanthemum vulgare. Enfin, pensez aux graminées, indispensables dans ce style de jardin ! Leurs épis floraux et leurs feuilles fines, qui ondulent sous le vent, amènent de la légèreté et un effet de mouvement très naturel.

Découvrez notre fiche conseil « 10 plantes vivaces emblématiques pour jardins naturalistes »

Inspiration pour associer le Galega : jardin naturaliste

Penstemon ‘Souvenir d’Adrien Régnier’, Galega officinalis, Achillée ‘Terracotta’, Verbena hastata, Cosmos atrosanguineus, Coquelicot et bleuet

Le Galega trouvera aussi sa place dans un jardin de cottage. Idéal pour mettre en valeur les vieilles maisons en pierre, ce style de jardin se caractérise par des massifs foisonnants, aux formes irrégulières, rassemblant une diversité de fleurs et des feuillages opulents, parfois associés avec des herbes aromatiques, des légumes et quelques fruitiers. Les teintes des floraisons sont douces : blanc, bleu, rose tendre, mauve, abricot, jaune crème… Intégrez par exemple le Galega orientalis aux côtés de pavots d’orient, d’iris germanica, d’Alliums et de géraniums vivaces. Découvrez aussi le Phlox divaricata ‘White Perfume’. À leurs côtés, intégrez des plantes aux feuillages généreux, comme les hostas et fougères, le Cynara cardunculus, les armoises…

Avec sa floraison aux teintes douces, il sera parfait également pour créer une ambiance romantique au jardin, en compagnie de rosiers, pivoines, deutzias et weigelias. Pensez aussi aux superbes œillets parfumés de la série Dianthus plumarius ‘Scent First’. Installez quelques plantes aux feuillages argentés, comme l’Artemisia ‘Silver Brocade’ et le Stachys byzantina.

Découvrez nos pages inspiration dédiées « Jardin de cottage » et « Ambiance romantique »

Inspiration pour associer le Galega : jardin de cottage

Scène avec Iris ‘Jane Phillips’, Digitalis ‘Suttons Apricot’ et Papaver orientale ‘Patty’s Plum’ (photo MAP – The Old Rectory, Haselbech), Galega orientalis (photo peganum), Phlox divaricata ‘White Perfume’, Allium stipitatum ‘Mount Everest’ et Papaver orientale ‘Patty’s Plum’ (photo Alexandre Dulaunoy)

Le Galega peut s’intégrer dans un massif plus ordinaire, avec des vivaces et bulbeuses aux floraisons colorées. Plantez par exemple le Galega officinalis parmi des dahlias, lys, crocosmias, hémérocalles, achillées et échinacées. Il amènera de la légèreté aux côtés de ces fleurs aux teintes vives ! N’hésitez pas à jouer sur les contrastes de couleurs, en associant les fleurs bleues du Galega orientalis aux fleurs orangées de la benoite ‘Totally Tangerine’, de l’Hemerocallis fulva, du Trollius asiaticus et du pavot d’orient ‘Harvest Moon’. En effet, bleu et orange sont des couleurs complémentaires : elles sont opposées sur le cercle chromatique, les associer permet d’obtenir un superbe effet de contraste et de relief, car elles se renforcent mutuellement !

→ Découvrez d’autres idées d’association avec le Galega dans notre fiche conseil !

Articles connexes


association

Associer le Galega

Lire la suite +
Jardin Naturaliste

Inspiration

Jardin Naturaliste

Ce jardin d'un nouveau genre combine couleur, souplesse et structure. Si le maître mot est
Lire la suite +

Blog

Des fleurs pour les abeilles !

L’Observatoire Français d’Apidologie, organise cette année la quatrième édition de la campagne "Des fleurs pour...
Lire la suite +

Blog

Comment rater la plantation de ses vivaces en 6 leçons ?

Les plantes vivaces ont la réputation d’être généralement solides (normal, elles sont vivaces….), et si vous les...
Lire la suite +
Ambiance romantique

Inspiration

Ambiance romantique

Symbole de romantisme et de passion, la couleur rose, ici représentée par les rosiers et l
Lire la suite +
Jardin de Cottage

Inspiration

Jardin de Cottage

Avec ses massifs aux formes irrégulières, son abondance de végétaux colorés aux textures m
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire