Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Chrysogonum : plantation, culture, entretien

Le Chrysogonum en quelques mots

  • C’est une vivace tapissante qui pousse à l’ombre fraîche et légère
  • Il forme des tapis de feuilles vertes et duveteuses surmontés de petites fleurs étoilées jaune d’or
  • Il est en fleur de mai jusqu’à la Toussaint
  • Il est rustique, facile à cultiver, et sans entretien
  • Il s’installe en bordure, en talus ou en rocaille pas trop sèche

Le mot de notre experte

Le Chrysogonum autrement appelé « Genou doré » est une excellente plante couvre-sol peu connu poussant à l’ombre légère. Il est idéal pour les coins ombragés et frais du jardin. Il forme des tapis de feuilles caduques de 40 cm de hauteur environ, surmontés de petites fleurs très solaires d’un jaune éclatant. Il nous séduit par son interminable et particulièrement abondante floraison de la fin du printemps jusqu’au l’automne. Le plus répandu dans nos jardins et le seul du genre est le Chrysogonum virginianum et son joli cultivar le Chrysogonum virginianum ‘André Viette‘.

De culture facile, rustique sous tous nos climats, sans entretien et non envahissante, cette petite vivace s’accommode de toute bonne terre de jardin, drainée restant bien fraîche en été. Cette plante s’adaptera à une exposition ensoleillée non brûlante.

Le Chrysogonum est un véritable trésor pour les rocailles fraîches, les talus à l’ombre, les abords des points d’eau, la lisière d’un massif de vivaces ou les sous-bois clairs et frais.

Si vous cherchez une vivace tapissante et très florifère, craquez pour nos Chrysogonum !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Chrysogonum

Famille : Astéracées

Noms communs : Genou doré

Floraison : Mai à novembre

Hauteur : 0,25 à 0,30 cm

Exposition : Soleil, Mi-ombre, Ombre

Sol : Riche, frais, bien drainé

Rusticité : -15 °C et au-delà

Le Chrysogonum également appelé « Genou doré » est une plante vivace couvre sol appartenant à la famille des Asteraceae, tout comme les marguerites, les asters ou encore les tournesols. Le genre ne comporte qu’une seule espèce, le Chrysogonum virginianum originaire des bois frais de l’est des Etats-Unis. Il a engendré quelques variétés et un cultivar plus compact et assez répandu, ‘André Viette’.

Chrysogonum virginianum, Chrysogonum, genou doré, vivace couvre-sol

Chrysogonum virginianu, planche botanique, vers 1925

Cette plante vivace rampante et stolonifère s’étale en couvre-sol dense grâce à ses longs rhizomes souterrains. Ils s’enracinent pour former un tapis végétal au port plus ou moins compact, de 25-30 cm de hauteur, s’étalant sur 40-50 cm au minimum. Le Chrysogonum s’étend lentement sans jamais se montrer envahissant. Cette touffe tapissante plus haute que large, est caduque, disparaissant avec le froid pour reparaitre au printemps.

Les tiges aériennes vert rougeâtre, courtes et dressées sont pubescentes et très ramifiées. Elles portent des nœuds proéminents d’où émergent les pédicelles, leur forme évoque celle d’un genou d’où le surnom de ‘Genou doré’, donné à la plante.

Elles développent de petites feuilles caduques, de couleur vert vif, opposées, oblongues, de 3 à 10 cm de long. Velues, et un peu gaufrées, avec des marges crénelées ou dentées, et des nervures saillantes, elles rappellent celles de la mélisse de nos jardins.

Avec sa texture légèrement pubescente, cette végétation sert d’écrin à la floraison généreuse du Chrysogonum. Elle intervient dès le mois de mai et perdure sans discontinuer jusqu’aux premières gelées. Des fleurs étoilées en capitules solitaires surgissent de ce bouillonnement de verdure, à l’aisselle des feuilles supérieures. Elles éclosent sous la forme de marguerites jaune pur de 2 à 4 cm de diamètre. Elles sont formées d’une rangée de 5 larges fleurons arrondis, rayonnants autour d’un cœur central pourvu de pistils jaune soleil plus ou moins apparents. Ils possèdent un aspect plissé et sont légèrement frangés à leur extrémité.

Ces fleurs à la beauté solaire produisent ensuite des graines qui se ressèment facilement assurant la pérennité de la plante qui peut ainsi se naturaliser dans le jardin.

Chrysogonum virginianum, Chrysogonum, genou doré, vivace couvre-sol

Chrysogonum fleurs et feuillage

Plantation du Chrysogonum

Où le planter ?

Un peu paresseux à l’installation, le Chrysogonum a besoin d’environ deux ans pour bien s’étoffer, même si la floraison intervient dès la première année de culture. Il forme au fil du temps des petites touffes très florifères. Parfaitement rustique (jusqu’à-23°C), il se plaît dans la majorité des jardins de nos régions. Préférant les sols frais aux terres arides et ne supportant pas le manque d’eau, il n’apprécie pas les étés très secs, sa culture sera compliquée en climat méditerranéen.

Côté sol, il s’accommode de tout sol léger, drainant et humifère, voire tourbeux, gardant la fraîcheur et l’humidité notamment en été. Très adaptable, une fois bien enraciné, il pourra cependant tolérer un sol ponctuellement inondé comme épisodiquement sec.

Dans un emplacement au soleil non brûlant ou à l’ombre légère, et bien frais en été, il formera des touffes prenant de l’ampleur au fil du temps mais restant faciles à contrôler. Il peut également se plaire à l’ombre plus dense. Redoutant la concurrence des racines, évitez de l’installer au pied des arbres et des arbustes.

Non envahissant, profitez de ses qualités uniques de couvre-sol pour étoffer une rocaille fraîche et ombragée, une bordure d’allée, un talus à l’ombre, les abords d’une pièce d’eau, festonner un massif de vivaces ou éclairer une lisière claire de sous-bois. C’est une bonne plante pour embellir la face nord de la maison. Il se révèle également utile pour couvrir la base d’un rosier.

 Quand le planter ?

La plantation a lieu au printemps de février à avril, ou en automne de septembre à novembre en dehors des périodes de gel et de fortes chaleurs.

Comment le planter ?

Espacez les plants de 40 cm environ et comptez 5 pieds au m2 pour constituer un couvre-sol bien touffu. Faites un apport de graviers pour améliorer le drainage si nécessaire.

  • Creusez un trou de plantation 2 à 3 fois plus large que la motte
  • Placez la plante au centre du trou
  • Comblez avec un mélange de bon terreau, de terre de jardin et d’une poignée de compost
  • Tassez
  • ­Arrosez régulièrement pour favoriser l’installation

→ Retrouvez nos conseils pour bien planter une vivace !

Chrysogonum virginianum, Chrysogonum, genou doré, vivace couvre-sol

Chrysogonum virginianum et Stachys thunbergii (© Peganum)

Entretien et soin

Rustique et vigoureux, le Chrysogonum virginianum ne nécessite quasiment aucun soin une fois bien établi.

Il préfère un sol ne se desséchant pas trop en été. Il a besoin d’une humidité suffisante au pied, surtout en été ou si les pluies se font rares. Veillez à l’arroser régulièrement la première année de culture, puis 1 à 2 fois par semaine lors des fortes chaleurs. Il supporte une sécheresse passagère lorsqu’il est bien enraciné. Un paillage végétal (paille, feuilles…) pour limiter l’évaporation étalé sur la souche l’y aidera.

Si votre terrain est pauvre, un  apport de compost à son pied au printemps sera bénéfique.

Supprimez les fleurs fanées pour favoriser le développement de nouvelles.

En automne ou à la fin de l’hiver, arrachez les stolons feuillés en surnombre afin de contrôler l’expansion de la plante. Divisez tous les 2-3 ans les touffes pour les maintenir bien vigoureuses.

Le Chrysogonum virginianum n’est jamais malade, il est insensible aux attaques de parasites. Néanmoins, au printemps, suivez nos conseils pour protéger son jeune feuillage des limaces et escargots.

Multiplication

Le Chrysogonum se naturalise facilement grâce à ses rhizomes souterrains et par semis spontanés. Si vous avez récolté ses graines à maturité, vous pouvez effectuer des semis en godet ou en terrine au printemps en les plaçant sous serre froide. La division des touffes au printemps avant la floraison ou en début d’automne est plus simple à réaliser. Pour le multiplier, vous pouvez également vous contenter de séparer des stolons puis de les replanter immédiatement au jardin dans une terre humide.

Division

  • Avec une fourche-bêche, soulevez une partie de la souche
  • Divisez-la en plusieurs éclats possédant chacun des racines et un départ de feuilles
  • Replantez aussitôt en pleine terre et surveillez les arrosages pour assurer leur bonne reprise

Associer

Le Chrysogonum virginianum est un couvre-sol intéressant pour éclairer de sa floraison longue et solaire les zones fraîches et ombragées d’un jardin. Il s’associe aux vivaces de sol frais et de mi-ombre. Il trouve facilement sa place dans un jardin naturel et dans les jardins d’eau.

Il se plaira beaucoup en terrain frais mais non détrempé sur les berges des pièces d’eau ou des étangs, en compagnie de la Ligularia dentata ‘Dark Beauty’ à la floraison jaune orangé et du Carex elata ‘Aurea’ pour une composition très lumineuse.

Les arums, hostas, filipendules, Ephémères de Virginie et géraniums vivaces comme les géranium vivace ‘Bob’s Blunder’  et géranium vivace hymalayense ‘Gravetye’ seront également de bons compagnons.

Chrysogonum virginianum, Chrysogonum, genou doré, vivace couvre-sol

Une association en terrain frais avec le Chrysogonum, le Tradescantia, une Ligularia dentata et quelques beaux hostas

Il pourra accompagner des fleurs d’été, au soleil non-brûlant, à condition que le sol soit frais. Il peut s’utiliser pour combler les espaces dans un massif de vivaces aux côtés de Knauties, des astrances, ou encore de Phlox bleus comme le Phlox divaricata ‘Chattahoochee’. Il pourra également garnir le pied des rosiers avec parmi d’autres vivaces couvre-sol : des Heuchères tel que Heucherella ‘Stoplight’ au feuillage jaune à vert acidulé et des Bugles rampantes.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire