Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander

Rhamnus, Nerprun, Bourdaine : planter, tailler et entretenir

Les Rhamnus en quelques mots

  • Les rhamnus sont des arbustes persistants ou caducs à la fois ravissants et peu exigeant,
  • De 1 à 5 m de haut, ils forme assez rapidement de belles masses, odorantes lors de la floraison, en plein soleil ou en sous-bois clair voire à l’ombre, dans les zones difficiles à planter.
  • Arbustes parfaits pour former des haies libres et champêtres sans entretien, ils raviront à la fois le jardinier et la faune.
  • Les cultivars offrent l’avantage d’un feuillage raffiné très graphique  avec un effet japonisant, adapté à tous les sols.

Le mot de notre experte

Les Rhamnus sont des arbustes indigènes, de lisière ou de sous-bois qui passent souvent inaperçus aux yeux du promeneur. Ils sont passe-partout, discrets, dotés d’une floraison insignifiante qui fait pourtant le bonheur des abeilles, d’un feuillage plutôt banal qui fait le régal de nombreuses chenilles de papillon et leurs racines se contentent de la place que les autres arbres de la forêt veulent bien leur laisser.

La bourdaine (Rhamnus frangula) est répandue partout en France sur des terrains plutôt argilo-siliceux (acides), occupant les landes humides, les bois et marécages. Elle se montre particulièrement tolérante aux situations difficiles de sous-bois, de sécheresse saisonnière, de vent et ne demande aucune attention particulière. Elle résiste jusqu’à des températures de -40°C ! La floraison verdâtre à blanche très mellifère de mai à juin fournit un miel réputé. Elle est suivie de baies vertes, rouges puis noires de 12 mm qui se succèdent durant tout l’été. La croissance est rapide ce qui permet d’obtenir un petit arbre d’ombrage jusqu’à 4,50 m de haut, sans aucune difficulté.

Fruits de Nerprun, bourdaine

Baies décoratives d’un Rhamnus cathartica.

L’Alaterne (Rhamnus alaternus) forme un arbuste de 1 à 3 m de haut (jusqu’à 5 m), fréquent sur le pourtour méditerranéen sur les rochers et coteaux calcaires car il apprécie la chaleur. Il se rencontre dans la garrigue, les friches, les haies et en lisière de forêt, voire même dans les sous-bois de chênes et de pins. Il constitue une plante intéressante pour la reforestation de zones incendiées. Répandu en Provence et dans tout le Languedoc Roussillon, il remonte vers le nord jusqu’en Isère, et vers l’ouest jusque dans le Lot et en Dordogne. Il s’est même naturalisé en Australie et Nouvelle-Zélande. La floraison a lieu de mars à mai, selon le climat, sous forme de minuscules fleurs jaunâtres à verdâtres, dépourvues de pétales, regroupées en petites grappes à l’aisselle des feuilles. Elles sont peu visibles mais agréablement odorantes, attirant de nombreux insectes butineurs. Seuls les pieds femelles, en présence de pied mâles, produisent ces petites jolies baies rouges, mises en valeur par le feuillage clair. Il produit des fruits charnus qui mûrissent à la fin du printemps et au début de l’été, et représente donc une source importante d’eau et de nutriments pour les oiseaux, les petits mammifères (rongeurs) et les fourmis qui assurent la dispersion des graines. Les fruits portent habituellement 2 ou 3 graines recouvertes d’un endocarpe qui s’ouvre lorsque la pulpe du fruit est enlevée. L’alterne est capable de vivre de nombreuses années au jardin.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Rhamnus sp.

Famille : Rhamnaceae

Noms communs : Bourdaine, Nerprun, Alaterne, Bourgue épine panaché, Sanguin blanc

Floraison : entre mars et juin

Hauteur : entre 1 et 5 m

Exposition : soleil, mi-ombre, ombre

Sol : tout sol même sec, caillouteux voire marécageux selon l’espèce

Rusticité : Bonne à excellente (-10 à -40°C)

Le genre Rhamnus compte près de 125 espèces d’arbustes ou petits arbres. Il inclut aujourd’hui le genre Frangula (aux bourgeons nus sans écailles, aux fleurs à 4 sépales et bisexuées) qui désignait notamment la Bourdaine (Frangula alnus) renommée Rhamnus frangula. Les bourgeons peuvent être nus (ancien genre Frangula) ou écailleux chez les Rhamnus au sens strict. On trouve aussi les noms vernaculaires de Nerprun purgatif, Nerprun alaterne ou tout simplement Alaterne, attribués aux autres principales espèces indigènes. Ces arbustes occupent les régions tempérées ou subtropicales de l’hémisphère nord, essentiellement de l’est de l’Asie, d’Amérique du Nord et de Chine. Les espèces cultivées chez nous appartiennent aux zones tempérées et méridionales d’Europe et d’Afrique du Nord aussi elles ont la réputation de tolérer la sécheresse et les embruns. Le genre a donné le nom à la famille des Rhamnacées qui comprend les Céanothes et les Jujubiers notamment.

L’écorce est lisse, ponctuée de nombreuses lenticelles blanches sur fond très sombre chez la bourdaine. Le nerprun purgatif (Rhamnus cathartica) a des rameaux nains terminés par une épine. Les feuilles ovales, simples et dentées peuvent présenter une position alterne (R. alaternus, R. frangula), plus ou moins opposée (R. catharticus) voire fasciculée (en faisceau) sur des rameaux courts. Elles sont parfois coriaces, persistantes et à bords plus ou moins dentés cartilagineux, chez l’alaterne mais le plus souvent

Nerprun, bourdaine

Rhamnus frangula – illustration botanique

caduques comme chez la bourdaine et le nerprun purgatif. Les nervures marquées s’incurvent en suivant le bord des feuilles. Le feuillage muni d’un court pétiole mesure entre 1 et 8 cm de long. Il est exceptionnellement finement découpé et ondulé chez des cultivars comme  Rhamnus frangula ‘Asplenifolia’ surnommé la bourdaine-fougère  et Fine Line ®. Le port est compact et dense chez l’alterne, plutôt gracile et aéré chez la bourdaine, colonnaire chez le cultivar Rhamnus frangula Fine Line ®. Les jeunes pousses sont souvent colorées de violet chez l’alaterne. Les feuilles rougissent en automne chez la bourdaine et jaunissent chez le nerprun purgatif, restent vert sombre chez l’Alaterne.

Les fleurs jaune verdâtre ou blanches sont petites, assez insignifiantes mais très odorantes,  attirant de nombreux butineurs entre mars et juin selon l’espèce. Les fleurs sont solitaires ou réunies en petites grappes et sont souvent unisexuées sur une plante dioïque (pied entièrement mâle ou femelle) notamment chez l’alaterne. Le calice en coupe ou tube campanulé, est à 4 ou 5 sépales et la corolle à 4 ou 5 pétales, absents chez l’alaterne. La fleur renferme 4 ou 5 étamines de la taille des pétales ou plus courts ou bien des pistils terminés par 2 ou 3 pointes. Les fruits verts rouges à noirs sont des drupes qui ressemblent à des baies d’environ 5 mm car ils contiennent plusieurs noyaux avec ou sans sillon. La fructification s’étale sur toute la saison estivale chez la bourdaine, lui conférant un aspect très décoratif sous forme de petites boules vertes, rouges et noires.

Feuilles de bourdaines

Feuillages de Nerprun : Rhamnus alaternus ‘Argenteovariegata’ (Photo Gartenknorze), Rhamnus frangula ‘Asplenifolia’ (photo Jonathan Landsman).

Les principales variétés de Rhamnus

Les espèces indigènes en France se rencontrent en zone tempérée,  sur sol calcaire comme le nerprun purgatif  ou plus souvent dans les landes humides, les bois ou dans les marécages comme la bourdaine ou encore sur les coteaux calcaires de Méditerranée  même exposés aux embruns comme le nerprun alaterne. Les Rhamnus tolèrent généralement toutes ces situations, allant du sous-bois sec aux rivages ventés en passant par les talus rocailleux soumis à la sécheresse. Pour faire entrer ces arbustes dans les jardins, les horticulteurs se sont efforcés de sélectionner des formes plus ornementales à feuillage panaché de crème ou lacinié, à port colonnaire  de manière à pouvoir décorer les terrasses quels que soient l’exposition et le climat.

Rhamnus alaternus Argenteovariegata

Fleurit en Mars à Avril

Hauteur à maturité: 300 cm

Un arbuste persistant à la fois ravissant et vraiment peu exigeant. A la fois dense, bien ramifié, doté d'un beau feuillage vert-gris marginé de blanc, il forme assez rapidement une belle masse claire, très lumineuse dans les zones mi-ombragées du jardin, voire en sous-bois en climat chaud et sec. Cet arbuste tout-terrain résiste parfaitement à la sécheresse et aux embruns, et se moque des sols caillouteux, calcaires ou argileux. Son seul point faible est sa rusticité, relative, jusqu'à -10/-12°C en sol drainé.

Rhamnus frangula Fine Linez - Bourdaine, Frangula alnus

Fleurit en Mai à Juin

Hauteur à maturité: 250 cm

Une variété de bourdaine dont le feuillage particulièrement léger sert un port érigé élégant qui donnera un bel effet graphique à cet arbuste issu d’une essence locale (résiste à -40°C).

Rhamnus frangula Asplenifolia - Frangula alnus

Fleurit en Mai à Juin

Hauteur à maturité: 250 cm

Plus connu sous les noms de bourdaine-fougère ou bourdaine à feuilles laciniées, cet arbuste est tout à fait adapté à nos sols et nos climats puisqu’il est originaire de nos régions (résiste à -40°C). Feuilles très fines en bouquets denses donnant une jolie légèreté à cet arbuste à port arrondi. En automne, elles prennent de belles teintes dorées. Une silhouette très découpée pour un bel effet japonisant sans les contraintes de terrain.

Plantation

Où planter le Rhamnus ?

Plantez les Rhamnus en sol ordinaire, bien ameubli et bien drainé. L’Alaterne préfère les sols plutôt calcaires, mais se montre vraiment peu exigeant et s’adapte aux sols médiocres, argilo-calcaires et caillouteux. La bourdaine pousse en sol sableux plutôt neutre à acide, marécageux à sec.

La sécheresse estivale et les fortes chaleurs ne sont pas un problème, une fois que ces arbustes sont bien établis. Plantez l’alaterne en sol bien drainé et à l’abri des vents froids pour assurer une tolérance au gel de -12 à -15°C. Tous résistent bien aux embruns et poussent aussi bien en façade océanique. En ville, ils supportent bien la pollution atmosphérique.

Installez-les en plein soleil ou à défaut, à la mi-ombre. L’Alaterne  tolère même une situation ombragée en climat sec et chaud.

Quand planter ?

Plantez les Rhamnus de préférence à l’automne pour assurer un enracinement profond avant d’affronter la sécheresse estivale. En climat plus humide et frais, une plantation au printemps est aussi bien. Les arbustes en pot peuvent se planter à tout moment mais évitez les périodes de gel et ou de sécheresse intense.

Comment planter ?

Pour planter un rhamnus :

  1. Plongez la motte dans un seau d’eau pour bien l’humecter.
  2. Creusez un trou de plantation, de 50 cm en tous sens ou une tranchée dans le cas d’une haie.
  3. Ajoutez une couche drainante de 10 cm (gravier, sable…) si votre sol est argileux.
  4. Apportez du fumier ou du compost décomposé ou du terreau si la terre est pauvre.
  5. Installez la plante dans le trou de plantation de façon à ce que le haut de la motte soit au ras du sol.
  6. Replacez la terre et tassez légèrement.
  7. Arrosez.
  8. Étalez une couche de graviers au pied afin de maintenir une bonne fraîcheur autour des racines. Cela limitera aussi la pousse des mauvaises herbes et favorisera le drainage. 

La reprise est facile et rapide et requiert un ou deux copieux arrosages par semaine.

Nerprun, bourdaine en pot

Le Rhamnus frangula ‘Fine Line’ se prête bien à la culture en pot.

Entretien et taille

Arrosez uniquement deux fois par mois à partir de la troisième année, et seulement en cas de sécheresse. C’est une plante qui demande très peu d’entretien et pousse sans difficulté dès lors que les conditions sont requises. Les apports d’engrais ne sont pas indispensables (apportez juste un peu de corne au fond du trou de plantation), mais sont parfois utiles en sol très pauvre.

La taille n’est pas indispensable. Vous pouvez rabattre légèrement les tiges après floraison pour inciter la plante à se ramifier. Évitez les tailles sévères. Sur les formes panachées, si vous constatez l’apparition de tiges portant des feuilles vertes, éliminez-les.

Culture en pot :

Utilisez un substrat léger, mélange de terre de jardin, de sable grossier et de terreau. En été, arrosez uniquement lorsque la terre est sèche, abondamment, mais en espaçant les apports d’eau. La plante pourra être remisée dans un local  peu ou pas chauffé, frais et lumineux, à l’abri des fortes gelées. Apportez un peu d’engrais à libération lente au printemps et en automne.

Multiplication

Multipliez le Rhamnus par semis, marcottage ou par bouturage.

Bouturage

  • Prélevez des extrémités de rameaux de pousses herbacées au printemps ou de pousses semi-aoûtées en fin d’été que vous piquez dans un mélange de sable et terreau.
  • Hivernez sous châssis froid.
  • Placez en pleine terre  au printemps ou à l’automne suivant.

Marcottage

  • Choisissez un long rameau flexible dont vous enterrez la partie centrale que vous maintenez avec un crochet dans le sol.
  • Grattez légèrement l’écorce de la partie enterrée pour faciliter la pousse de radicelles.
  • Patientez 1 ou 2 ans avant de séparer la marcotte du pied-mère.

Semis

  • Récoltez les fruits du nerprun dès qu’ils sont noirs en été-automne.
  • Séparez les graines de la pulpe et rincez-les.
  • Semez-les dans un pot rempli de sable placé à l’extérieur, contre un mur exposé au nord.
  • La germination intervient au printemps qui suit ou bien l’année d’après. Repiquez directement en place les plants âgés de 6 mois.

Utilisations et association

La bourdaine est typique des sous-bois plutôt humides voire marécageux, en sol profond, acide, argilo-sableux et argileux, mais elle pousse aussi sur des terrains plus secs quel que soit le pH. C’est une espèce pionnière en sol sableux et semi-tourbeux où elle peut constituer un bon brise-vent.

Les formes horticoles comme Rhamnus frangula Fine Line et ‘Asplenifolia’ livrent un feuillage lacinié très original qui prend une jolie teinte dorée en automne. Elles peuvent s’installer dans un grand massif en dessous d’un arbre plus grand pour habiller élégamment le tronc de celui-ci. Leur silhouette très découpée offre un bel effet japonisant sans les contraintes de terrain habituelles de l’Erable du Japon qui requiert un sol acide.  Le port colonnaire de Fine Line lui donne fière allure dans un grand pot accompagné de vivaces basses ou simplement dans une haie libre ou un grand massif arbustif en compagnie de Physocarpus, de troènes, de fusains, amélanchiers, Elaeagnus commutata Zempin, lauriers tins…  De plus, les baies de ces arbustes attireront dans votre jardin les oiseaux qui en sont friands.

Associer la bourdaine

Un exemple d’association : Euonymus alatus ‘Compactus’, Osmanthus heterophyllus ‘Variegata’, Osmanthus burkwoodii, Mahonia ‘Lionel Fortescue’ (Le Mahonia ‘Winter Sun est une variété proche avec ses longues inflorescences jaunes doux), Rhamnus alaternus ‘Argenteovariegata’.

Chez l’Alaterne, seuls les pieds femelles sont en mesure de produire des baies. La forme à feuillage panaché de blanc du Rhamnus alaternus Argenteovariegata, constitue l’un des plus jolis arbustes de jardin sec en zone ombragée. A la fois élégant, lumineux et dense, attractif toute l’année et de croissance lente, il est parfaitement adapté à ces zones particulièrement difficiles à aménager que sont les sous-bois truffés de racines et les jardins côtiers, en prise directe avec les embruns. Ce Rhamnus panaché, véritable arbuste tout-terrain est abondamment planté par les professionnels du paysage, dans le Midi, mais aussi au Portugal et en Espagne. Formant une lumineuse masse argentée, doté une bonne rusticité qui va jusqu’à -10°/-12°C en sol drainé, parfaitement autonome une fois établi, le Nerprun panaché est un beau sujet à planter dans une haie ou dans un massif d’arbustes faciles à vivre en climat doux, ou même en isolé, à l’angle d’un bosquet de petits arbres par exemple. Il fait partie, avec les Filaria, le Pistacia lentiscus, le Laurier-tin, le Myrtus tarentina Variegata et les arbousiers, de ces arbustes indispensables pour créer la structure persistante d’un jardin sec, y compris dans les racines des chênes ou des pins.

Associer la bourdaine

Une idée d’association jouant sur les formes et les couleurs de feuillages : Rhamnus frangula ‘Aspenifolia’ accompagné de feuillages dorés (Sambucus nigra ‘Aurea’ par exemple) et de couleurs automnales (Euonymus alatus, Corylopsis paucifolia, Cornus, etc).

Le saviez-vous ?

Les baies de bourdaine (Rhamnus frangula) et du nerprun purgatif (Rhamnus cathartica)  ont un effet purgatif et entrent dans la fabrication de médicaments laxatifs. Leur consommation brute n’est toutefois pas recommandée au vu des effets parfois violents.

Le miel de bourdaine est réputé pour ses effluves délicats et son goût fruité, basalmique et très légèrement aromatisé.

Les rameaux souples de bourdaine s’utilisaient en vannerie notamment pour la fabrication de ruches et son charbon de bois servait à la fabrication de poudre à canon d’où son surnom de « bois à poudre ». Le bois de la bourdaine s’emploie en ébénisterie.

Les fruits et les rameaux du nerprun purgatif étaient récoltés notamment dans le Comtat Venaissin (Carpentras) pour obtenir des colorants jaunes,  jaune-vert et bruns, comme le vert de vessie utilisé dans les Beaux-Arts ou pour teindre les tissus. Le papillon Citron et l’Azuré des nerpruns font partie des hôtes du nerprun si bien que l’arbuste est indispensable à leur survie.

L’espèce cathartica introduite en Amérique du Nord se montre envahissante  voire invasive au Québec. La bourdaine s’est aussi naturalisée dans la région.

Pour aller plus loin

Découvrez notre large gamme de Rhamnus.

Articles connexes

1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile (1 votes, moyenne: 4 sur 5)
Laisser un commentaire