Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Tuteurer les tomates

Quels modèles choisir, comment les disposer ?

Tuteurer les tomates est indispensable pour toutes les variétés à port indéterminé, qui se comportent en liane au potager. L’objectif est simple : les faire pousser verticalement et soutenir leur exubérante végétation. Si le geste est facile, il est parfois compliqué de choisir à la fois les meilleurs tuteurs mais aussi de savoir comment les disposer pour y accrocher les plants.

Quel type de tuteur choisir ?

Il existe de nombreux types de tuteurs que vous pouvez utiliser au potager. Parmi les plus courants, on trouve :

  • les tuteurs ou bois et bambou qui sont solides et résistants. Le châtaigner et l’acacia sont les plus durables. Les modèles en bambou sont également très pratiques et faciles à trouver dans le commerce mais ils sont plus glissants. Privilégiez les piquets de gros diamètre, dans tous les cas supérieur à 3 cm. Ils devront être d’une longueur suffisante (au minimum 1,5 mètre) pour pouvoir être enterrés profondément et supporter les variétés les plus vigoureuses.
  • Les tuteurs en métal, en spirales, sont réputés pratiques car ils permettent de se passer d’attaches. Néanmoins, ils ont l’inconvénient de moins bien résister au vent s’ils sont utilisés de la même façon que les tuteurs traditionnels. En effet, ils sont conçus pour être installés en série. Ils sont normalement équipés d’un trou à leur sommet qui sert à passer un fil de fer ou de polyester (de type « Deltex ») qui sera tendu entre deux solides piquets.
  • Les tuteurs en acier plastifié sont une alternative à privilégier par rapport aux tuteurs entièrement en plastique. Ces derniers comportent cependant l’avantage de disposer parfois d’une petite réserve d’eau à leur base, qui permet de s’absenter deux ou trois jours sans avoir à se soucier de l’arrosage.
  • Les fers à béton sont utilisés par de nombreux jardiniers, c’est une bonne idée… économique, pratique et durable.
  • Enfin, le grillage à larges mailles et les treillis soudés, couplés avec des piquets, sont également un mode de tuteurage facile à mettre en place. Ils s’utilisent en cage (culture sans taille) ou en palissage (culture sur deux ou trois bras).
tuteurs à tomates : modèles

Différents types de tuteurs : en acacia, bambou, métal torsadé, plastifié et une réserve d’eau (Poussvert)

Sous serre ou tunnel, utiliser des piquer est délicat  : un percement de bâche lors de la fixation ou du démontage est un risque non négligeable. Utiliser des ficelles est bien plus prudent. Pour les mettre en place, il suffit de former une boucle large au pied du pied de tomate (ou de fixer la ficelle à l’aide d’une sardine) puis d’attacher la ficelle (sans trop la tendre) à la structure ou à un câble horizontal que vous aurez préalablement tendu au sommet de l’abri. Les plants seront ensuite enroulés autour de la ficelle au fil de leur croissance ou attachés au fil vertical.

Les différentes façons de tuteurer les tomates

Le mode de tuteurage de vos tomates doit correspondre à la façon dont vous les taillerez et conduirez vos tomates (pour tout savoir sur le sujet, découvrez notre fiche conseil « la taille des tomates et leur conduite« )

En effet, un plant mené de façon classique, sur une tige unique, se contentera d’un simple piquet vertical. Pour une conduite sur deux bras ou plus, il vous faudra installer plusieurs tuteurs verticaux ou former un palissage constitué de tuteurs verticaux et horizontaux.

Une installation pérenne, non démontable peut être une bonne solution. Un portique solide pourra accueillir, comme sous abri, des tuteurs en spirales ou des ficelles verticales qui pourront vous servir, au fil des rotations des cultures, pour les concombres, les haricots et pois grimpants mais aussi pour installer des fleurs comme les Ipomées, les Pois de Senteur qui pourront ombrer des laitues par exemple.

Tuteurage des tomates : portique et ficelles

Un portique solide (une une vielle balançoire…) permettent de tuteurer avec des ficelles.

Les tuteurs peuvent également être installés en tipis isolés et supporter alors trois ou quatre plants. Comme pour les haricots grimpants, vous pouvez aussi réaliser de belles rangées façon tente canadienne.

Un tuteurage façon tente canadienne : les piquets sont espacés de 50 cm environ

Dans les régions à étés frais et au balcon, profitez des murs bien exposés pour palisser vos tomates (avec des treillis à béton, par exemple) : ils bénéficieront de la chaleur accumulée et grandiront plus vite.

Si vous optez pour des tomates en port libre, essayez la cage à tomates : c’est facile à fabriquer et facilite la culture.

La cage à tomate : pour une culture sans taille (découvrez notre tutoriel pour la construire !)

N’hésitez pas à laisser libre cours à votre imagination et à créer de belles structures. Tout est permis avec des tuteurs solides et cela renforcera l’aspect esthétique de votre potager !

Quand et comment installer les tuteurs ?

Les tuteurs s’installent idéalement avant la plantation afin de ne pas risquer d’endommager les racines de vos pieds de tomates. N’hésitez pas à les enfoncer profondément afin que le poids des fruits, combiné à la force de vent des orages de fin d’été, ne fasse pas basculer la plante entière. Enfin, si vos tuteurs sont de petite taille, pensez à coiffer le haut des piquets les plus fins d’une protection (vieille balle de tennis, bouteille retournée) : un accident est vite arrivé !

Comment attacher les plants au fil de leur croissance ?

Pour attacher vos tomates sur les tuteurs, quand cela s’avère nécessaire, vous pouvez :

  • utilisez, tout simplement, de la ficelle ou du raphia, qui maintiendra la tige contre le piquet, mais sans trop serrer afin de ne pas occasionner de blessure,
  • vous servir de petits accessoires étudiés pour cet usage comme les tomato clip, pour compléter le palissage sur fil.
attaches pour pieds de tomates

Tomatoclip : Nortène et Serres Natural

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)

Une réflexion au sujet de « Tuteurer les tomates »

Laisser un commentaire