Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

La taille des tomates et leur conduite

Méthode classique

La taille des tomates concerne les variétés à croissance indéterminée et à gros fruits. Les tomates cerises et les variétés compactes, à croissance déterminée peuvent ne pas être taillées. Cette pratique est couplée avec un solide tuteurage des pieds.

Rappelons ce que recouvrent les termes de croissance indéterminée et déterminée :

  • les tomates à croissance indéterminées ne cessent de grandir. Tant que les conditions climatiques le permettent (températures, ensoleillement), elles continuent de pousser, de s’allonger, de fleurir et de fructifier. Ce type de croissance concerne la majorité des variétés, qu’elles portent de gros fruits comme la tomate Supersteak ou des fruits de type cerise comme pour ‘Black Cherry.
  • Les tomates à croissance déterminée sont buissonnantes. Elles sont plus compactes et sont génétiquement programmées pour produire un certain nombre de fleurs puis de fruits et cessent de pousser lorsque ce « quota » est atteint. C’est le cas de la tomate Roma VF, à titre d’exemple.

Pourquoi tailler les tomates

L’objectif principal de la taille des tomates est d’obtenir des fruits plus homogènes et de gros calibre. Cette pratique permet aussi de favoriser les fruits les plus précoces au détriment des productions tardives qui n’auraient pas le temps, sous certains climats, d’arriver à maturité.

La taille classique permet également de :

  •  limiter la végétation souvent exubérante du pied afin de pouvoir planter plus dans un espace donné et avoir la possibilité de cultiver ainsi de nombreuses variétés différentes,
  • faciliter la circulation de l’air et réduire ainsi le risque de maladies cryptogamiques, en particulier le mildiou (Phytophtora infestans),
  • permettre au soleil de pénétrer plus facilement au cœur du pied et accélérer ainsi l’arrivée à maturité des fruits,
  • simplifier le tuteurage qui est alors effectué sur un piquet unique.

Comment tailler ? La suppression des gourmands

La taille la plus courante consiste à ne conserver qu’une tige principale. Pour cela, on supprime, dès leur apparition, les feuilles qui poussent aux aisselles des plants qui sont qualifiés de « gourmands ». Pour ce faire, on procède tout simplement à la main, par pincement, au couteau ou avec sécateur. Les outils doivent toujours être parfaitement nettoyés.

Tomate - gourmand

Il est également possible de conduire les tomates sur deux bras principaux. Cette façon de faire est à réserver aux tomates réputées vigoureuses. Pour cela, le plant est étêté précocement, au-dessus du premier bouquet de fleurs. Cela entraîne un afflux de sève qui engendre le développement de deux bras forts qui seront conservés. Il faudra alors adapter le type de tuteurage pour pouvoir soutenir non pas une, mais deux tiges principales.

Dans tous les cas de figure et tout au long de la croissance, il faudra veiller à supprimer régulièrement tous les gourmands qui apparaîtront à l’aisselle des branches. Il est recommandé d’intervenir régulièrement afin de ne pas avoir à occasionner de trop grandes blessures.

taille des tomate : schéma explicatif

L'Etêtage et l'effeuillage

1) L’Étêtage

 

Les tomates à croissances indéterminées se comportent en liane et ont, comme leur nom l’indique, une croissance qui ne s’arrête pas. C’est pourquoi on pratique généralement l’étêtage.

Pour ce faire, après avoir laissé pousser la ou les tiges principales jusqu’au 4ème  ou 6ème bouquet de fleurs (le choix se fait en fonction de la vigueur de la variété mais aussi de votre climat), on coupe la tige principale à son extrémité afin de favoriser la croissance des fruits inférieurs.

Cet étêtage n’est pas obligatoire et peut également être pratiqué en fin de saison, pour concentrer les apports de sève dans les derniers fruits ayant une chance de mûrir avant l’arrivée des premiers froids.

2) l’Effeuillage

 

L’effeuillage des tomates se fait :

  • principalement en fin d’été, sur une partie des feuilles afin que les derniers fruits bénéficient d’un ensoleillement maximal. Ce geste est facultatif et peut ne concerner que le feuillage jauni,
  • mais aussi à la plantation ou au cours des premières semaines qui suivent : on enlève généralement les feuilles situées à la base des pieds, pour éviter qu’elles ne soient mouillées lors des arrosages.

La taille des tomates est-elle obligatoire ?

La taille classique des tomates n’est pas obligatoire. Couramment pratiquée par les maraîchers, elle ne fait cependant plus l’unanimité auprès des jardiniers amateurs.

En effet, supprimer les gourmands et couper des tiges de grosse section occasionne des blessures qui sont autant de portes ouvertes aux maladies. Si vous avez connu, les années précédentes, des cas de fusariose ou verticilliose, il est souvent plus prudent d’opter pour une culture sans taille.

Par ailleurs, au fil des expérimentations, de nombreux jardiniers ont constaté, dans leurs potagers, que cultiver sans taille, en cage, (voir notre tutoriel), pouvait être tout aussi, voire plus productif, pour la simple raison que les pousses axillaires, si on les laisse se développer, donnent également des fleurs puis des fruits.

Une dernière alternative consiste à adopter une conduite douce et une taille intuitive, qui respecte la croissance naturelle du pied. Il est courant que les plants se séparent naturellement en deux bras de force égale : conservez-les. En plantant moins serré (60 à 70 cm d’écart) et en prévoyant un tuteurage évolutif (le système des ficelles est parfait pour cela), vous pourrez laisser vos plants se développer raisonnablement, en supprimant quelques « gourmands ». D’expérience, nous vous assurons que la récolte sera aussi abondante !

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 4.33 sur 5)
Laisser un commentaire