Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
plantation

Semis de graines annuelles : comment bien le réussir, en pleine terre ou en caissette

Astuces et conseils

La majorité des graines de fleurs annuelles : Coquelicots, Oeillet d’Inde, Belle de Jour, Cosmos, Ipomée, Nigelles… peuvent se semer directement en pleine terre.

Toutefois, le semis en caissette ou terrine offre de nombreux avantages : il permet d’obtenir une floraison plus précoce, facilite l’implantation de vos fleurs tout en vous évitant la corvée d’éclaircissage et de désherbage.

Découvrez nos conseils pour bien choisir votre mode de semis et nos astuces pour le réussir.

Le semis en caissette ou en godet

Pourquoi choisir de semer vos graines en caissette ou terrine

Le semis en caissette ou terrine comporte de nombreux avantages, il est même fortement recommandé pour certaines plantes qui ont besoin de beaucoup de chaleur pour germer, comme les cobées par exemple et permet d’obtenir des résultats de germination optimaux.

Semer vos graines en caissette permet de :

  • obtenir des floraison plus précoces en créant artificiellement et en avance, sous abri, les conditions idéales pour la germination,
  • d’augmenter vos chances de réussite (avec les variétés réputées difficiles ou si vous semez un peu tardivement ) en utilisant un substrat adapté et en contrôlant la température et l’humidité du terreau,
  • d’obtenir des plants qui pourront être placés exactement là où vous le souhaitez dans votre massif (c’est idéal pour combler un éventuel trou),
  • d’éviter un éventuel éclaircissage en cas de semis trop dru,
  • d’éviter le désherbage qu’induit parfois le semis en pleine terre car des plants forts peuvent être immédiatement paillés.

Comment semer en caissette ou godet

Le semis en caissette, sous abri, s’effectue de façon précoce, de février à mi-avril. Vous pouvez également semer en terrine, à l’extérieur, en respectant le calendrier de semis direct.

La température de germination idéale varie beaucoup suivant les espèces. Elle est généralement comprise entre 15 et 25 ° C. Cette information figure sur le paquet de graines, nous vous conseillons de vous y reporter systématiquement. C’est en fonction de cette température préconisée que vous choisirez le meilleur endroit pour semer vos fleurs : au chaud, à la maison ou dans une serre ou une véranda chauffée, à l’extérieur, sous un châssis, bien protégé du froid la nuit.

Etape 1) Préparez vos caissettes et terrines :

  • Préparez vos contenants (caissette, terrine) en les garnissant au 2/3 d’un terreau spécial semis. Vérifiez bien que le fond est bien percé de petits trous de drainage pour évacuer l’excès d’eau.
  • Humidifiez le substrat par un arrosage léger,
  • Tassez légèrement avec une taloche (ou avec les doigts).

Astuce : les caissettes en polystyrène sont parfaites pour les semis, elles se trouvent facilement chez le poissonnier.

Etape 2) Semez vos graines :

  • Tracez, avec une baguette ou un couteau, des sillons plus ou moins profonds, en fonction de la grosseur de vos graines et des indication figurant sur le sachet.
  • Disposez les graines en laissant au moins 1 cm entre chaque graine. Ne semez pas trop dru : cela empêcherait une bonne levée des graines, vous devriez sacrifier un bon nombre d’entre-elles et cela favoriserait la fonte des semis et l’étiolement (plants qui poussent tout en longueur)

Semez vos graines.

  • Recouvrez les graines de terreau (ou avec de la vermiculite) et tassez légèrement avec la taloche.
  • Arrosez en pluie très fine, à l’aide d’un pulvérisateur, en prenant soin de ne pas déplacer les graines.

Recouvrez les graines de terreau puis arrosez avec un pulvérisateur.

Astuce : pour éviter la fonte des semis, une maladie causée par un champignon, recouvrez le terreau d’une fine couche de charbon de bois finement broyé. 

Etape 3) Une fois le semis effectué :

  • Placez la caissette sur le rebord d’une fenêtre, dans votre véranda, en serre ou sous un châssis.
  • Pour améliorer le résultat, recouvrez la caissette d’une vitre mais pensez à aérez régulièrement en soulevant la vitre afin de ne pas créer de climat trop humide, favorable à la fonte des semis.
  • Maintenez le substrat humide mais sans excès, jusqu’à la levée.

Astuce : si vous semez des espèces qui demandent beaucoup de chaleur, utilisez un propagateur chauffant ou posez votre terrine sur une source de chaleur, comme un radiateur à eau.

Etape 4) Lorsque les plantules apparaissent :

  • Retirez la vitre, au moins la journée.
  • Placez vos semis dans un endroit lumineux pour éviter que vos jeunes plants ne s’étiolent.
  • Méfiez-vous du soleil de l’après-midi : trop direct, il peut être fatal aux jeunes plantules placées trop près de la vitre d’une fenêtre.

Astuce : si vos jeunes plants sont stockés dans un endroit où il fait assez froid la nuit (châssis, véranda…) couvrez-les avec la vitre le soir afin de les garder au chaud.

Etape 5) Une fois vos plants bien développés :

  • Repiquez-les délicatement en godets lorsque les plantules ont deux vraies feuilles (en plus des cotylédons, qui ne sont pas considérés comme des vraies feuilles),
  • Vous pouvez placer vos plants dans un endroit plus frais mais gardez-les à l’abri du gel.
  • Installez vos plants au jardin après les Saints de Glace (mi mai) lorsque tout risque de gel est écarté.

Astuce : pour obtenir des plants solides, il faut les endurcir ! Pour cela, faites-leur prendre l’air et le soleil (non brûlant) en les sortant dès que le temps le permet.

 

Semis direct, en pleine terre

Pourquoi choisir de semer vos graines directement en pleine terre

Le semis direct en place comporte deux gros avantages : il est simple et rapide. Cette façon se semer les fleurs annuelles convient tout à fait bien aux variétés faciles comme les nigelles, les cosmos et si vous souhaitez créer un massif entier d’annuelles.

Quand et comment semer en pleine terre

Le semis direct s’effectue une fois que tout risque de gelée est écarté, soit généralement après le 15 mai. Suivant les régions, cela peut être de mi-mars à juin, lorsque la température ambiante moyenne atteint environ 15 ° C. La terre devra, idéalement, être déjà réchauffée, humide et ensoleillée.

Etape 1) Préparez la terre :

  • Désherbez avec soin la surface choisie pour le semis,
  • Travaillez le sol en ratissant la surface pour obtenir une terre fine sur une profondeur d’environ 6 mm.
  • Si le sol est lourd mélangez la terre en surface avec un mélange de 1/3 de sable et de 2/3 de terreau.

Astuce : ne travaillez pas votre sol s’il est trop humide, vous auriez du mal à faire un lit de semence assez fin pour accueillir correctement vos graines.

Etape 2) Semez :

  • Semez vos graines à la volée en prenant soin de bien les répartir.
  • Recouvrez doucement à l’aide d’un râteau puis « plombez » légèrement avec la partie plate râteau pour que les graines adhérent bien à la terre.
  • Procédez à un premier arrosage, en pluie fine pour ne pas déplacer les graines, à l’arrosoir ou au tuyau.

Astuce : si vous semer des graines particulièrement fines, mélangez-les avec du sable ou du marc de café sec

Etape 3) Accompagnez levée des graines :

  • Pensez à arrosez s’il fait sec, de manière à ce que la terre ne dessèche pas : une certaine humidité est nécessaire à la bonne germination des graines.
  • Au bout de 10 à 14 jours, vous pouvez éclaircir pour retirer les plants les moins développés en laissant 15 cm entre deux plantes.

Astuce : vous avez adoré votre parterre de fleurs ? Après la floraison et lorsque les fleurs sont séchées, secouez-les afin de favoriser un semis spontané pour le printemps suivant !

réussir le semis de fleurs annuelles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(6 votes, moyenne: 4.33 sur 5)