Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Rhododendron en pot : conseils de culture
conseil

Rhododendrons : comment les cultiver en pot ?

Nos conseils pour les choisir, les planter et les entretenir !

Les Rhododendrons sont des arbustes de terre de bruyère qui offrent une généreuse floraison printanière et un feuillage généralement persistant et vert foncé. Ils fleurissent entre mars et juin, suivant les variétés, et offrent des fleurs aux teintes lumineuses et colorées : rouge, rose, mauve, orangé, blanc, jaune…

Les variétés les plus petites se prêtent bien à une culture et pot, ce qui permet de les cultiver sur une simple terrasse, un patio, dans une cour intérieure et même sur un balcon. La plantation en pot est également une bonne solution si votre terrain est calcaire : les rhododendrons craignent en effet ce type de substrat qui provoque chez eux une chlorose (jaunissement du feuillage).

Voici donc tout ce qu’il faut savoir pour bien planter et cultiver un rhododendron en pot !

Quelle rhododendron choisir pour une culture en pot ?

Pour cultiver un rhododendron en pot, mieux vaut opter pour une variété au port compact (jusqu’à 1 m de haut, voire 1,5 m maximum).

En effet, les rhododendrons les plus grands ne sont pas adaptés et risqueraient de se sentir rapidement à l’étroit, sans compter qu’ils sont plus compliqués à manipuler (pour les rempoter, déplacer le pot si besoin, etc.). Heureusement, les rhododendrons comptent de nombreuses variétés de taille modeste !

Nous vous conseillons particulièrement le rhododendron ‘Bloombux’, qui offre de ravissantes petites fleurs rose tendre, rassemblées en panicules arrondies. Il forme un arbuste au port touffu et dense, ne dépassant pas 1 m de hauteur. De plus, il a l’avantage d’être relativement tolérant au soleil et au calcaire ! Vous pouvez aussi choisir le rhododendron ‘Moerheim’, aux fleurs violet – mauve, et dont le feuillage vert prend une teinte bronze en hiver. Pour une floraison blanche, optez pour ‘Dora Amateis’, qui offre en avril-mai d’innombrables fleurs blanc pur, très élégantes. Pour profiter d’une floraison plus vive et colorée, nous vous conseillons les azalées du Japon ‘Johanna’ ou ‘Hino-Crimson’, qui portent au printemps des fleurs d’un rouge éclatant ! Si vous souhaitez plus d’informations et de conseils sur le choix de votre rhododendron, découvrez notre fiche dédiée : « Quel Rhododendron choisir ? »

Trois variétés de rhododendrons à cultiver en pot

Quelques exemples de rhododendrons au port compact, qui s’adaptent facilement à une culture en pot : Rhododendron ‘Bloombux’, Rhododendron ‘Moerheim’ et Azalée du Japon ‘Hino-Crimson’

A quelle période planter un rhododendron en pot ?

Les deux moments les plus favorables pour planter le rhododendron sont l’automne (septembre-octobre) et le printemps (avril). Évitez surtout les périodes de gel ou de fortes chaleurs.

Comment planter un rhododendron en pot ou bac ?

Pour planter votre rhododendron en pot :

  1. Commencer par choisir un pot ou bac adapté à la taille du Rhododendron que vous allez planter. Dans l’idéal, le pot devrait mesurer au moins 40 cm de largeur, mais tout dépend aussi de la variété que vous cultivez et de son âge lors de la plantation. Il est important que le fond du contenant soit percé pour permettre l’évacuation de l’eau.
  2. Placez au fond du pot une couche de drainage, constituée de billes d’argile ou de graviers.
  3. Installez le substrat : utilisez par exemple un mélange de terre de bruyère, de compost bien décomposé, et de terre de jardin (que vous pouvez remplacer par du terreau si votre sol est calcaire !) L’important est d’obtenir un substrat léger, drainant et acide.
  4. Plantez votre rhododendron  en évitant d’enterrer le collet ! Son collet doit se retrouver au même niveau que dans le pot précédent, ou être éventuellement un peu surélevé.
  5. Comblez en rajoutant du substrat tout autour, et tassez légèrement.
  6. Arrosez généreusement.
  7. Placez le pot à un endroit abrité et ombragé, mais néanmoins lumineux, si possible protégé du vent.

Comment entretenir un rhododendron en pot ?

En pot, les arrosages doivent être réguliers tout au long de l’année. Arrosez si possible avec de l’eau de pluie, car l’eau du réseau risquerait d’être trop calcaire pour le rhododendron. N’hésitez pas à installer une petite couche de paillage en surface, afin que le substrat reste frais plus longtemps. Vous pouvez utiliser par exemple des écorces de pin de petit calibre.

Vous pouvez apporter au printemps un peu d’engrais pour plantes de terre de bruyère. Évitez dans tous les cas les engrais trop riches en azote, qui risqueraient de nuire à la floraison.

Une fois la floraison terminée, nous vous conseillons de supprimer les fleurs fanées. En plus de l’intérêt esthétique, cela permet de soulager la plante.

Dans la mesure du possible, il est préférable de ne pas tailler le rhododendron, à moins qu’il n’ait des branches mortes ou abîmées, ou qu’il ne prenne trop de place (on peut alors le tailler pour limiter sa croissance). Si vous devez intervenir, effectuez une taille légère une fois la floraison terminée. Les rhododendrons peuvent mettre longtemps à refleurir après avoir été taillés.

Rempotez votre rhododendron au moins une fois tous les deux ans, de préférence en automne. Choisissez à chaque fois un pot un peu plus grand que le précédent. Si votre rhododendron est déjà dans un pot de taille importante, contentez-vous d’effectuer un surfaçage : retirez un peu de substrat, en griffant la surface sur quelques centimètres, puis remplacez-le par un nouveau terreau.

Si vous voyez les feuilles de votre rhododendron se décolorer et devenir jaunes, cela signifie que l’arbuste souffre d’une chlorose. Ce problème apparaît lorsqu’il est cultivé dans un substrat trop calcaire, ou lorsqu’il est arrosé avec de l’eau calcaire (préférez l’eau de pluie plutôt que l’eau du réseau). Vous pouvez rempoter votre rhododendron dans un mélange de terreau et de terre de bruyère.

Si les feuilles de votre rhododendron deviennent brunes, cela est dû à un problème de drainage. L’humidité stagne au niveau des racines, et les fait pourrir. Vérifiez sous le pot qu’il y ait bien des trous permettant l’évacuation de l’eau. Il est important également d’installer une couche de drainage au fond du pot, constituée de billes d’argile ou de graviers. De même, au moment de la plantation, vous pouvez ajouter au substrat un peu de sable grossier.

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire