Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Remplacer la pelouse : idées et solutions
conseil

Remplacer le gazon : idées et solutions

pour en finir avec les corvées de tonte et la pelouse moche !

Considéré comme indispensable par certains, le gazon ou pelouse exaspère bon nombre de jardiniers. Entretien trop fastidieux, tontes chronophages, aspect décevant, faible valeur écologique et ornementale… Nombreuses sont les (bonnes) raisons de laisser tomber le gazon.

Mais, par quoi remplacer l’herbe ? Dans les petits espaces, pour créer une pelouse, il suffit substituer l’herbe par des plantes alternatives (on vous explique tout dans cet article : « Alternatives au gazon : 10 couvre-sols pour remplacer la pelouse ».) Partout ailleurs, il est tout à fait possible de réduire l’espace occupé par le gazon voire de le remplacer tout simplement. Voici quelques idées et suggestions !

Remplacer la pelouse par de larges massifs de graminées et de vivaces

Le jardin naturaliste est très à la mode, inspirez-vous des jardins de Piet Oudolf ou encore du Jardin Plume et installez, à la place de la pelouse, de très larges massifs mêlant graminées et plantes vivaces. D’allure très naturelle, ces grands massifs ont aussi l’avantage de ne demander que peu d’entretien et d’apporter beaucoup de style au jardin.

massif de vivace pour remplacer le gazon

Pour quel type de jardin, quels endroits ?

Cette option, idéale en petit jardin et jardin de taille moyenne, permet aussi de réduire l’espace enherbé des grands jardins. Les massifs de vivaces s’installent aussi bien à l’ombre qu’au soleil, il suffit de bien choisir ses plantes. C’est une bonne solution pour redonner couleurs et vie à un jardin ! La mise en œuvre est simple : après suppression du gazon, le sol est décompacté et les plantations peuvent commencer.

Quelles plantes ?

Des graminées ornementales comme les miscanthus, les pennisetums, les carex, des plantes vivaces robustes comme les asters, les sedums complétés par des bulbes à floraison printanière, pour des massifs attractifs dès les premiers beaux jours.

Quel entretien ?

Si vous plantez en sol parfaitement désherbé et que vous prenez soin de pailler généreusement, l’entretien est presque nul. Il consiste simplement à découper les bordures du massif une à deux fois par an et à rabattre les plantes vivaces et graminées au printemps.

Remplacer l’herbe par des plantes couvre-sols

Les plantes couvre-sols savent tout faire : occuper le terrain pour limiter l’apparition d’adventices, border un massif, mais aussi remplacer l’herbe partout où elle n’est pas indispensable et surtout, pas susceptible d’être piétinée. Installées en masse, elles peuvent couvrir de larges zones et former de beaux patchwork végétaux.

Pour quel type de jardin, quels endroits ?

Les plantes couvre-sols (arbustes et vivaces) sont idéales pour couvrir et fleurir les endroits peu accessibles comme les talus, les zones délaissées, mais aussi le pied des arbres, des haies…

Quelles plantes ?

Parmi les plus réputés, figurent les géraniums vivaces, les heuchères, les bugles rampantes, la petite pervenche, le pachysandra… ,  Il existe des couvre-sols pour toutes les situations et tous les types de sols, la principale condition de réussite est, comme toujours, de choisir la bonne plante au bon endroit !

Quel entretien ?

Aucun ou presque : il suffit souvent de rabattre leur feuillage une fois par an et d’effectuer une division lorsque nécessaire.

Remplacer la pelouse par une prairie naturelle… ou un jardin punk !

Vous en avez assez de tondre ? Laissez donc pousser l’herbe… et les coquelicots ! Cette solution vous paraîtra peut-être incongrue… pourtant, elle fonctionne et elle est écologique. Elle est d’ailleurs de plus en plus appliquée par les communes qui pratiquent la gestion différenciée des espaces verts.

En pratique, cela consiste à ne plus tondre une partie de son jardin et de se contenter d’y tracer des allées. Le reste de la prairie est fauché deux fois par an, au printemps puis en fin d’été.

prairie à la place de la pelouse

Pour quel type de jardin, quels endroits ?

Bien entendu, vous pouvez laisser pousser l’herbe partout, mais le résultat est quand même plus satisfaisant (et acceptable par vos voisins) dans les grands jardins. C’est la solution idéale lorsque l’on dispose d’un terrain un peu trop grand !

Quelles plantes ?

Les graminées et fleurs sauvages que vous donnera votre sol, naturellement, mais pas seulement. En effet (et bien qu’on vous recommande toujours de bien préparer le terrain avant une plantation), bon nombre d’arbustes et de plantes vivaces disposent de tempéraments assez combatifs pour pousser au beau milieu d’une prairie. Vous pouvez également semer une prairie fleurie mais cela demande une bonne préparation du sol pour un fleurissement qui n’est généralement pas durable.

Quel entretien ?

Il ne serait pas honnête de vous présenter cette solution comme étant sans entretien car elle nécessite généralement une à deux fauches par an ou une élimination manuelle des plantes ligneuses qui s’installent inévitablement. Cette solution nécessite aussi de disposer d’une tondeuse assez robuste s’attaquer aux herbes hautes. Néanmoins, il est toujours possible de louer une faucheuse ou d’inviter chèvres et moutons à un petit festin !

À lire, sur le sujet  : « Petit traité du jardin punk : apprendre à désapprendre – Éric Lenoir » et « Panne de tondeuse, de l’intérêt de laisser pousser l’herbe »

Remplacer le gazon par du gravier

Le gravier peut également être une solution. C’est particulièrement esthétique dans les jardins de style asiatique ou méditerranéen. C’est très pratique aussi sur les petites surfaces ou les espaces de stationnement. Néanmoins, il faut savoir que :

  • c’est relativement long à mettre en œuvre (il faut décaisser la terre puis poser un feutre géotextile et des plaques alvéolées pour les surfaces carrossables),
  • ce n’est pas sans entretien (malgré toutes les précautions, des plantes sauvages viendront s’installer).

Par contre, au jardin, c’est une excellente option si la nature du sol (sec et pauvre) et le climat (chaud) s’y prêtent. Dans ces conditions, vous pourrez créer un aménagement naturel et élégant, digne du « gravel garden » de Beth Chatto, où pousseront facilement des végétaux adaptés.

Gravel Garden de Beth Chatto

Pour quel type de jardin, quels endroits ?

Pour les jardiniers amateurs et dans une optique de gain de temps, le gravier peut être intéressant sur des petites surfaces : une cour ou un petit jardin zen, une allée, le pourtour de la maison.

Quelles plantes ?

Si vous souhaitez créer un vrai jardin sur gravier, il vous faudra vous orienter vers des plantes tolérant la sécheresse comme les euphorbes, les stipa, les sédums, la verveine de Buenos Aires.

Quel entretien ?

Si vous installez votre gravier dans les règles de l’art, l’entretien est limité et consiste à désherber régulièrement pour éliminer les semis spontanés. S’il s’agit d’un véritable jardin sur gravier, l’entretien sera véritablement intéressant car consistera alors à faire un travail de sélection des semis spontanés.

Remplacer la pelouse par une terrasse en bois ou par des plaquettes ou copeaux de bois

En petit jardin, la présence d’une pelouse est loin d’être indispensable. Elle peut être remplacée par des plantes alternatives au gazon et, en tout ou partie, par une grande terrasse en bois ou encore une terrasse pavée, si possible entourée de plantes.

Une autre option pour supprimer l’herbe consiste à étaler une couche épaisse de plaquettes de bois. C’est un bon choix pour de nombreuses situations :

  • pour réaliser des allées au potager ou des chemins,
  • pour remplacer le gazon des aires de jeux pour enfants (ils vous éviteront d’avoir recours au coupe-herbe autour du toboggan etc. et amortiront les éventuelles chutes).

Le seul inconvénient réside dans le fait que les copeaux se désagrègent au fil des mois : il faudra donc prévoir un « rechargement » annuel. Attention aussi : il est important d’opter pour des copeaux d’assez gros calibre, ils se décomposeront moins vite et les chats auront moins tendance à les confondre avec leur litière !

Pour quel type de jardin, quels endroits ?

Pour les jardins et surfaces de petite taille comme les aires de jeux pour enfants, une zone dédiée aux repas ou à la détente.

Quel entretien ?

Nul ou presque pour les terrasses bois ou pavées, un apport de plaquettes de bois tous les ans pour les zones paillées.

Articles connexes


conseil

Alternatives au gazon : 10 couvre-sols pour remplacer la pelouse

Lire la suite +

conseil

Remplacer le gazon : idées et solutions

Lire la suite +

Blog

10 bonnes raisons de laisser pousser les mauvaises herbes

« Tu laisses des mauvaises herbes ?» Cette question rhétorique, que l’on me sort à l’envi dès...
Lire la suite +

Blog

10 couvre-sols persistants qu'il faut avoir dans son jardin !

Les couvre-sols persistants sont une aide précieuse au jardin. S'ils permettent de lutter contre les...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 4.67 sur 5)
Laisser un commentaire