Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
protéger un mimosa en hiver
conseil

Comment protéger un mimosa pour l'hiver ?

les bons gestes pour le protéger du froid

Profiter de la magnifique floraison jaune des mimosas (acacias) est un enchantement au cœur de l’hiver, mais ces petits arbres frileux d’origine exotique redoutent les hivers rigoureux, le froid et gelées précoces. Bien que certains mimosas tolèrent des gels passagers jusqu’à -6°C, les protéger efficacement s’avère indispensable dans la plupart des régions, lorsqu’ils ne sont pas bien acclimatés, ou bien lorsqu’ils sont cultivés en pot.

Qu’il s’agisse d’un mimosa déjà installé depuis plusieurs années, ou au contraire d’un jeune mimosa juste planté, d’un mimosa greffé ou non, d’un mimosa planté en peine terre ou en grand bac, que vous habitiez à Rennes ou à Collioure… les effets du froid sur un sujet seront plus ou moins sévères.

Paillage, voile d’hivernage, arrosage… comment préparer votre mimosa à affronter au mieux la période hivernale ? Pour ne pas compromettre leur incroyable floraison en pompons, et les protéger tout au long de l’hiver, suivez nos conseils et les soins indispensables à prodiguer à ces arbres de lumière !

comment proteger un mimosa en hiver, acacia

De quel mimosa parle-t-on ?

Sur les quelques 1200 espèces au sein du genre acacia, on en cultive une trentaine en France, principalement des Acacias dealbata (les plus rustiques jusqu’à -7°C) et des Acacias baileyana (-5°C). Ils sont tous rustiques : leur zone d’implantation est limitée à la frange littorale atlantique (du Cotentin au Pays-Basque) et à la Méditerranée. Certains tolèrent quand même des températures jusqu’à -10°C, dont l’Acacia dealbata ‘Gaulois’ et l’Acacia recurrens ‘Rustica’ résistant jusqu’à -11°C.

Il n’est pas toujours facile d’identifier quelle espèce est présente dans votre jardin si vous emménagez et que vous ne l’avez pas planté. Seule indication évidente pour l’Acacia retinodes, il fleurit en hiver, et est remontant toute l’année : c’est le fameux ou mimosa des 4 saisons. Il possède des feuilles simples allongées, très différentes du feuillage composé penné des mimosas classiques. Celui-ci est résistant jusqu’à -8°C, il doit impérativement être planté en grand bac en dehors du littoral.

Un jeune sujet est beaucoup plus sensible au froid qu’un sujet âgé : même en région douce où les températures en journée sont rarement négatives, vous devrez protéger les premières années les arbustes dont les troncs sont encore peu formés.

Sachez enfin que les arbustes greffés sont moins résistants au froid que les arbustes francs de pied (issus de semis), mais la plupart des mimosas sont greffés pour leur permettre d’accepter des sols calcaires.

proteger mimosa, hiverner, type de mimosa

L’Acacia dealbata (à gauche) et l’Acacia retinodes ou des quatre saisons (à gauche) sont différemment rustiques

En pleine terre

La plupart des acacias redoutent le calcaire et l’humidité stagnante. Si vous en avez planté un chez vous, en pleine terre, il doit composer avec cette particularité, et être planté en sol drainé, si possible acide, en exposition ensoleillée et surtout abrité des vents dominants. Ce sont vraiment, toutes régions confondues, outre l’âge de l’arbuste, ces conditions de sol,  d’exposition et de luminosité, qui feront toute la différence lors de périodes de gel. Car un ou deux degrés d’écarts auront des conséquences très différentes en cas de gel pour un arbuste en extérieur.

En régions « douces »

Sur le littoral méditerranéen, et sur la frange atlantique allant du Cotentin au Pays Basque, un mimosa planté en pleine terre depuis plusieurs années ne redoute pas l’hiver, car les températures nocturnes descendent rarement en dessous de 0°C. En cas d’hiver particulièrement rigoureux, de très brèves périodes de gels à -5° à -7°C ne leur seront pas fatales.

Dans les autres régions

Dans les autres zones (excepté le nord est de la France et les régions montagnardes, trop rudes pour les mimosas), à l’approche des premières températures nocturnes négatives, ou en fin d’automne dans les régions où la température nocturne descend en dessous de -1°C, il faudra impérativement protéger votre arbuste !

Comment protéger votre mimosa ?

Paillez abondamment le bord du trou de plantation avec un paillis de feuilles mortes et de paille, sur 40 à 50 cm d’épaisseur et de largeur. Il est important que le porte-greffe, s’il s’agit
d’un acacia greffé, soit recouvert par ce paillis. Cette protection permettra au mimosa de bien repartir au-dessus du porte greffe en cas d’hiver très rigoureux.
Afin de contenir le paillis de feuille, entourez-le d’un cercle de grillage (type grillage à poules), ou d’un tour de toile de jute.
S’il s’agit d’un jeune mimosa planté dans l’année, il convient de lui assurer une double protection : outre le paillis protecteur, entourez également le bas de la ramure avec un voile d’hivernage, en double épaisseur.

En pot

La culture en bac présente de nombreux avantages pour les mimosas. Non seulement vous pouvez faire l’acquisition de ce merveilleux arbre même si vous n’habitez pas dans une de ses régions de prédilection, mais en plus cette culture vous permet de choisir la terre qui lui convient, qui n’est peut-être pas celle de votre jardin, à savoir un substrat non calcaire et bien drainé.

Quel type de bac ?

Les petits arbustes gélifs installés en pot sont toujours plus gélifs que leur semblables plantés en pleine terre : même si les racines sont isolées du froid lorsque le contenant est choisi suffisamment grand pour l’entourer d’un volume de terre protecteur, elles ne le sont jamais comme si elles évoluaient en pleine terre. De plus, les parties aériennes sont, elles, particulièrement soumises au vent et aux gelées. Les mimosas, de par leur frilosité, seront plantés dans des pots ou bacs de grande contenance. Plus leur dimension sera grande (un diamètre minimum de 50 cm), plus vous augmenterez les chances de protection hivernale.

Quand le rentrer ?

Il est également important de mettre le bac à l’abri au bon moment : n’attendez pas que les températures baissent trop fortement dans les régions où les gelées sont fortes et précoces. Le mois de novembre est généralement le mois idéal pour hiverner votre bac.

Où l’entreposer ?

Installez votre mimosa idéalement dans une serre non chauffée ou bien une pièce impérativement lumineuse, fraîche, aérée, hors gel, d’une température de 10° C environ. Lors de belles journées ensoleillées d’hiver, vous pouvez même ouvrir la serre ou la véranda en milieu de journée pour aérer au maximum.
Si vous ne disposez pas de pièce hors gel suffisamment éclairée, vous pouvez, en exposition sud ou sud ouest uniquement, dans les régions où les températures affichent des températures nocturnes négatives ne dépassant pas les -5°C, installer votre pot sur la terrasse, contre un mur, dans un endroit bien protégé des vents dominants.

Comment protéger votre mimosa ?

Installé pour quelques mois dans une serre ou une véranda, votre mimosa n’aura pas de besoin particulier. Vous pouvez toutefois réagréger un peu de terreau en surface s’il en manque, qui fera office d’isolant naturel, en même temps que d’amendement.

Si vous optez pour une installation en extérieur, en exposition abritée, bichonnez-le au maximum : C’est le pot, en réalité les racines, qu’il faut essentiellement protéger : un paillis de feuilles sèches est un préalable à sa mise au repos. On ajoutera à cette protection une isolation extérieure en entourant la totalité du conteneur avec un paillasson coco enroulé, plusieurs tours de canisse ou de brande de bruyère, de la toile de jute en triple épaisseur, etc. Ces isolants ont l’avantage d’être efficaces et un peu plus esthétiques que le voile d’hivernage.
Anticipez les températures qui franchissent le seuil fatidique des -5°C en emmaillotant les parties aériennes : le voile d’hivernage se positionne en prenant le soin de multiplier les couches, et de fermer correctement le haut, en ne comprimant pas les tiges. Une toile de jute peut également venir isoler la partie supérieure de la plante. N’oubliez pas d’ouvrir les toiles par le haut lors de journées clémentes, pour aérer la plante et ne surtout pas provoquer de condensation autour de ses feuilles.

comment proteger votre mimosa en hiver

Faut-il arroser, tailler ?

Il est important pour le mimosa en pot de ne jamais laisser la motte se dessécher, d’autant qu’il est en pleine floraison. Arrosez-le une fois par semaine ou dès que vous observez que la surface est sèche : le substrat doit rester frais, en prenant garde de ne pas laisser d’eau stagner dans la coupelle si vous en avez installée une sous le pot. Vous pourrez reprendre des arrosages un peu copieux en milieu de printemps.
Quant à la taille, elle s’effectue en fin d’hiver, lorsque votre mimosa défleurit, pour lui conserver un joli port.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Jardiner sans se planter

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante n'a pas la couleur ou la hauteur souhaitées
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin