Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
outils de jardinage : liste et utilité au jardin
conseil

Les principaux outils de jardinage et leurs fonctions

Comment les choisir et bien les utiliser

Au jardin, un bon travail commence par le choix d’un bon outil de jardinage, solide, fonctionnel et surtout adéquat. Hélas, lorsqu’on se promène dans les rayons « outillage de jardin » des jardineries, on se retrouve parfois un peu perdu. Quel est donc cet outil au nom si improbable ? Est-ce que j’aurais besoin de ceci ? Comment utiliser cela ? Pas de panique ! Voici un rapide résumé de l’utilité de ces principaux outils de jardin ainsi que des conseils pour le choix de ceux-ci.

La Bêche, la Fourche-bêche, le Louchet et la Grelinette

La bêche

Une bêche est constituée d’un fer plat suffisamment large sur le dessus pour poser le pied et aider le fer à rentrer dans le sol. Ce fer est monté sur un manche, généralement en bois de frêne, et terminée par un « t » pour une plus grande facilité d’utilisation (certains vieux modèles présentent encore un manche simple). Les bêches sont utilisées pour creuser des trous de plantation, refaire les bordures des massifs, couper les racines, arracher des légumes ou des plantes à déplacer…  mais surtout à préparer le terrain en mélangeant les couches de terre : le travail du bêchage consiste à ameublir la terre en la retournant, cette action permet aussi d’apporter de la fumure au sol.

A l’achat, prenez soin de vérifier que le manche est adapté à votre morphologie, celui-ci doit juste dépasser la hauteur de votre hanche. Un fer de qualité doit être en acier et présenter une pièce plate sur le dessus pour pouvoir y poser le pied sans abîmer les chaussures. Le manche doit être solide et « flexible« , c’est-à-dire capable de supporter des torsions et des effets de levier. Le meilleur bois pour cette utilisation reste le bois de frêne mais d’autre matériaux composites modernes existent désormais.  Enfin, le poids est un facteur à prendre en compte : n’achetez pas un outil que vous pouvez à peine soulever, a contrario, un outil trop léger aura plus de mal à rentrer dans une terre lourde.

La fourche-bêche

Sur cet outil, le fer plat est remplacé par 3, 4 ou rarement cinq dents droites en acier. La fourche-bêche permet aussi d’ameublir le sol mais sans retourner les couches de terre et sans sectionner les lombrics, indispensables à la vie de votre sol. La fourche à bêcher est aussi utilisée pour sortir de terre et déplacer certaines plantes, ainsi que pour diviser les grosses touffes de vivaces. Elle trouve son utilité dans les terres lourdes et collantes, comme les terres argileuses mais aussi dans les terres très caillouteuses.  On choisit généralement sa fourche à bêcher (en Suisse, on l’appelle aussi « triandine ») avec un manche un peu plus long que pour une bêche conventionnelle. Ici aussi, il convient de choisir son outil avec un « fer » en acier et un manche en bois de frêne ou en matériaux composites.

outil de jardinage

Bêche et fourche-bêche

Le louchet

Le louchet ressemble à une simple bêche mais son fer est plus long, souvent plus fin et plus coupant et sensiblement plus étroit. Initialement utilisé pour creuser des tranchées ou extraire de la tourbe, cet outil s’avère très efficace dans les terres lourdes car il y pénètre plus facilement. Le louchet est aussi une « bêche de pépiniéristes » car cet outil permet de déplacer plus facilement des arbres et des arbustes en s’enfonçant plus loin dans la terre ce qui permet de passer sous les racines. Le louchet est fabriqué comme une bêche à la différence qu’elle présente une « plume » qui sert de fourreau au manche pour le rigidifier et le protéger de la terre. Le fer du louchet est aussi souvent poli pour éviter que les terres grasses n’y collent.

La grelinette

La grelinette ressemble plus ou moins à une sorte de fourche-bêche très large. Cet outil est constitué d’un long fer présentant une série de dents recourbées et tranchantes, et de deux manches en bois sur le côté permettant la manipulation de celui-ci. Comme sa petite sœur la fourche à bêcher, la grelinette permet d’ameublir et d’aérer le sol sans retourner la terre. Hélas, son utilisation est limitée à des terres assez légères et ne présentant que peu de cailloux. Cet outil a néanmoins un autre avantage : celui de pouvoir travailler sans s’abîmer le dos. En effet, il suffit d’enfoncer les dents dans le sol puis de ramener les manches vers soi, préservant ainsi le dos du jardinier.

outil de jardinage

Louchet et grelinette

découvrez notre gamme de bêches, louchets et fourches à bêcher

La fourche

La fourche est un outil constitué d’un manche et de dents longues, fines et pointues, largement séparées : elles sont en nombre et de longueurs variables suivant l’utilisation. La fourche est utilisée pour soulever et déplacer des matières en vrac comme du foin, des feuilles mortes, des branches, du compost, du fumier… Les meilleures fourches possèdent un manche légèrement courbé et des dents très pointues pour une meilleure pénétration dans la matière.

outil de jardinage

Fourche

La pelle

Une pelle permet de déplacer de la matière non transportable par une fourche : sable, feuilles mortes, graviers… mais aussi du compost, de la terre, du fumier… Cet outil est constitué d’une tête plate, plus ou moins ronde et plus ou moins creusée. Il existe plusieurs types de pelle : la pelle « à tête ronde » qui permet de mieux rentrer dans le matériau à pelleter, la pelle « à tête plate » qui permet de racler des surfaces planes et la pelle « à tête creuse » qui permet de transporter plus de matériaux sans en « semer » partout. Enfin, sachez que les manches longs permettent de moins fatiguer le dos de l’utilisateur mais un manche plus court permettra d’être plus stable dans le déplacement de la charge.

outil jardinage

Pelles

La binette et le sarcloir

La binette

Une binette est constituée d’un long manche et d’une tête en acier en une sorte de lame coupante disposée en angle aigu par rapport au manche. La binette est un outil utilisé pour biner, c’est à dire casser la croûte superficielle de la terre. Cette action permet de faciliter les échanges gazeux et le passage de l’eau près des racines des plantes. Ne dit-on pas « un binage vaut deux arrosages » ? Car en effet, l’action de biner permet de limiter les besoins en arrosage. Biner permet aussi de réchauffer la terre autour des plantes, ce qui accélère le processus de minéralisation de la matière organique, permettant une libération d’azote disponible pour les plantes.

En vérité, les binettes peuvent aussi servir au sarclage lorsque vous rasez la terre pour éliminer les « mauvaises herbes » ou les adventices. Mais si vous souhaitez l’outil vraiment adéquat pour cette activité, vous devrez alors prendre un sarcloir.

Le sarcloir

Le sarcloir est un outil utilisé pour sarcler, c’est-à-dire couper à ras les adventices entre les légumes du potager ou les plantes du jardin mais sans retourner la terre. Un sarcloir est constitué d’un long manche terminé par une tête en acier en forme de lame triangulaire ou de trois griffes de métal.

outil jardinage

Binette et sarcloir

découvrez notre gamme de binettes

Les râteaux

« Râteau » est un nom qui regroupe plusieurs outils différents. Il existe en effet différents types de râteaux dont l’utilité est bien spécifique. Certains sont utilisés dans le nivelage de la terre ou des graviers, tandis que les autres sont plutôt utilisés pour le nettoyage dans le cas du ramassages d’herbes coupées ou de feuilles mortes par exemple.

Le râteau classique

Ce type de râteau est pratique pour niveler une surface de terre avant un semis par exemple. Un râteau classique est constitué d’un long manche en bois et possède une tête en acier d’une largeur allant de 30 à 60 centimètres (parfois plus étroit pour les travaux de précision ou plus large pour les grandes surfaces) munis d’une multitude de dents droites permettant de niveler le sol tout en le rendant un plus meuble.

Le râteau à graviers

Il ressemble beaucoup au râteau classique mais possède des dents plus recourbées plus adaptées au déplacement du gravier.

outil de jardinage-rateau

Râteaux classique et à gravier

Le râteau à feuilles

C’est un râteau dit « éventail » car il est équipé d’une tête formée de plusieurs lamelles flexibles, longues et fines. Cet outil permet de rassembler les feuilles mortes et de collecter l’herbe sèche qui peut s’accumuler au-dessus du gazon.

Le râteau scarificateur

Très proche du précédent, il est néanmoins muni de lames qui permettent d’aérer les pelouses en enlevant la mousse, d’où le nom de « râteau scarificateur« .

outil de jardinage-rateau

Râteaux à feuilles et scarificateur

Le râteau à fleurs

Ce type de petit râteau à main permet de nettoyer les pots de fleurs ou à peigner les racines juste avant le rempotage ou lors du dépotage de vos nouvelles acquisitions pour éliminer un éventuel chignon racinaire.

outil de jardinage-rateau a fleurs

Râteau à fleurs

découvrez tous nos râteaux dans notre boutique en ligne

La griffe ou le croc

On l’appelle « griffe » ou « croc » car jadis, il servait comme « croc à fumier« . Désormais, cet outil de jardinage a pourtant bien d’autres utilités. Une griffe de jardin permet d’aérer la terre et de la rendre plus légère et plus meuble lorsque son passage suit le bêchage. Un simple « coup de griffe » est utile pour casser les plus grosses mottes de terre et ainsi commencer le nivelage de la terre avant de semer ou de planter. La griffe ou croc est composée d’un long manche en bois muni d’une tête en forme de fourche à trois ou quatre dents mais totalement recourbées. Les meilleurs crocs possèdent une tête en acier forgé.

outils de jardinage

Griffe et croc

découvrez notre gamme de griffes et de crocs

Les serfouettes

Même si son nom est ridicule, ne passez pas à côté d’une serfouette ! Il en existe pour tous les goûts ou toutes les utilisations. Tantôt à manche long, tantôt petit outil à main, cet outil de jardinage possède toujours une tête munie de deux outils différents : une panne, une lame plate qui permet de sarcler, creuser des petits trous, biner ou butter certaines plantes ; une langue, une petite lame pointue qui permet de casser la croûte de terre et creuser des sillons; ou deux ou trois dents en « U » qui permettent d’aérer la terre entre les plantes. Les serfouettes les plus courantes en outil à main sont les combinaisons « panne et griffe » tandis qu’en outil à manche long, on retrouvera surtout des « panne et langue » . A vous de choisir vos serfouettes en fonction de vos besoins.

outils de jardinage

Serfouettes

La houe

La houe est l’outil agricole et de jardinage dont le monde entier se sert au quotidien sauf… nous, les occidentaux. J’exagère mais il devient de plus en plus difficile de dénicher une bonne houe dans nos jardineries. C’est pourtant un outil totalement indispensable. Une houe est constituée d’une lame plate plus ou moins à 90° du manche et montée sur un long manche solide. Cette tête en acier peut être aussi munie de dents. Il existe différentes tailles à choisir en fonction de l’utilisation, de l’utilisateur et de votre terre. Un outil plus lourd sera plus efficace dans une terre dure mais vous fatiguera plus vite. Une lame étroite sera plus utile pour circuler entre les plantes. A vous de voir ! La houe est utilisée pour remuer et émietter la terre après le bêchage (ou en remplacement de celui-ci), désherber, biner, butter, creuser des sillons, des tranchées ou des trous de plantation…

outils de jardinage

Houe

La pioche

L’un des plus vieux outils dans l’histoire de l’humanité n’en est pas moins extrêmement utile dans les travaux de terrassement ou de préparation du sol, dans des terres lourdes ou caillouteuses.  La pioche est constituée d’une pièce en acier fixée par l’intermédiaire d’un œil sur un manche en bois dur. Cette pièce en acier est en réalité d’un côté, une pointe pour casser les éléments solides et de l’autre côté, une petite lame de section rectangulaire, une langue se terminant par un tranchant qui s’utilise comme une mini houe dans les terres ameublies.

outil de jardinage

Pioche

Découvrez notre collection de houes et pioches

Les plantoirs et les transplantoirs

Le transplantoir

Le transplantoir est une sorte de toute petite pelle sur un un manche court. On utilise un transplantoir pour briser la croûte de terre en surface, pour creuser des trous de plantations, pour mélanger les substrats ou les amendements, ouvrir la terre pour y placer des bulbes ou des graines ou encore transplanter (d’où son nom) des petites plantes en passant sous les racines de celles-ci. Ne choisissez pas votre transplantoir à la légère : il doit être résistant (évitez le plastique), « tomber » parfaitement dans la main grâce à un manche ergonomique et, si possible, être muni d’une poignée antidérapante. Les modèles à « pelle étroite » sont plus adaptés aux plantations en pots et aux terres argileuses.

outils de jardinage

Transplantoir

Les plantoirs plus spécifiques

Il existe les simples plantoirs, sortes de piques en cône de bois dur, d’acier ou de matériaux composites. Ils permettent de creuser des trous plus ou moins larges dans le sol pour y planter des petites plantes, des plants de légumes, des grosses semences, des bulbes…

Les plantoirs à bulbes sont plus élaborés. Ce sont des sortes de cylindres en métal surmonté d’une poignée. Il suffit d’enfoncer l’outil dans la terre pour creuser un trou d’une profondeur adéquate (ce type d’outil est souvent gradué). Une fois le trou fait, on y jette un ou plusieurs bulbes (ou des pommes de terre) puis on appuie sur la poignée ce qui permet d’ouvrir le plantoir et de relâcher la terre extraite. Il existe désormais ce type de plantoir muni d’un manche long qui vous évite de vous baisser.

Les plantoirs mixtes ressemblent à de simples plantoirs mais sont creux ce qui permet d’y glisser les graines ou les bulbes directement dans le trou. Ils sont plus efficaces dans les terres argileuses que les plantoirs à bulbes.

outil de jardinage

Plantoir, plantoir à bulbes et plantoir mixte

découvrez notre large gamme d’outils pour la plantation

Le couteau désherbeur

Cet outil n’a de couteau que de nom mais il est néanmoins très utile pour… désherber. Le couteau désherbeur est en réalité constitué d’une longue « lame » d’une quinzaine de centimètres fixé sur un manche solide de la même longueur. L’action consiste à enfoncer ce couteau dans la terre juste à la base des « mauvaises herbes« , surtout celles qui possèdent une racine pivotante comme le pissenlit par exemple. Vous faites alors levier et… hop ! la racine sort de terre. Seul bémol, ce type d’outil ne peut être utilisé que ponctuellement dans votre pelouse ou au sein de votre potager, au risque de ne plus faire que cela dans votre jardin ! Choisissez bien votre couteau désherbeur  : il doit être solide et réalisé dans des matériaux qui résistent au forte pression. Une lame en acier d’une épaisseur d’au moins 2 mm sera parfaite.

outils de jardinage

Couteau de désherbage

découvrez notre gamme d’outils pour le désherbage

Le couteau de jardin

Un vrai couteau cette fois ! Pour cueillir vos légumes, vos fleurs, les champignons, désherber… mais aussi ouvrir des paquets, couper des liens… Bref, si votre sécateur reste dans votre poche gauche tout le temps que vous passez au jardin, votre couteau de jardin lui se retrouvera dans votre poche droite pour parer à toutes éventualités. Choisissez-le le plus solide possible avec une lame en acier inoxydable bien tranchante et pointue. Il doit aussi être facile d’entretien (affûtage et nettoyage) et capable de résister à tout ou presque : saletés, froid, humidité… Prenez de la qualité mais n’en prenez pas un trop onéreux non plus. Ce n’est qu’un simple couteau de jardin et c’est plus un outil qu’une lame d’apparat…

outil de jardinage

Couteau

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(2 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire