Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
pourquoi les rosiers sont greffés
conseil

Pourquoi les rosiers sont-ils greffés ?

Les différents porte-greffes et leurs caractéristiques pour mieux choisir son rosier

Lors de l’achat d’un rosier, l’un des critères essentiels et pourtant bien souvent négligés est celui du choix du porte-greffe. Cette information est d’ailleurs parfois difficile à trouver, puisqu’elle n’est pas systématiquement mentionnée en jardineries ou en magasins.

Les rosiers sont en effet des plantes essentiellement multipliées par greffage, tout comme les arbres fruitiers ou certaines plantes horticoles.

Les variétés greffées bénéficient des qualités de leur porte-greffe (tolérance à un type de sol particulier ou résistance à une maladie spécifique par exemple), tout en conservant leurs propres atouts esthétiques.

Rosa canina, Rosa multiflora ou encore Rosa laxa : faisons un point sur les différentes variétés de porte-greffes, leurs avantages et inconvénients pour trouver celui qui conviendra le mieux aux spécificités de votre jardin.

La multiplication des rosiers par greffage

Le semis ne donne pas toujours de résultats assez fiables et efficaces pour multiplier un végétal tout en conservant son matériel génétique, c’est-à-dire en obtenant une variété identique. De son côté, si le bouturage permet d’obtenir un « clone » du plant mère, la technique n’offre pas constamment un taux de réussite assez élevé et peut créer des sujets trop sensibles aux conditions de culture, au développement instable.

 La multiplication doit alors se faire par greffage, en particulier chez les rosiers hybrides modernes.

Pour ce faire, une variété de rosier appréciée pour ses qualités (floraison, parfum) est greffée sur un rosier botanique, ayant démontré des capacités d’adaptation à un type de sol, de climat, une résistance aux maladies ou une bonne vigueur.

Un rameau ou bourgeon du greffon est alors  implanté dans les tissus du porte-greffe. Ce nouveau rosier profitera ainsi des atouts génétiques des deux variétés : ses faiblesses seront palliées et il se révèlera plus résistant. En résumé, le greffon apporte branchage, fleurs, voire fruits, quand le porte-greffe fournit racines et vigueur naturelle.

Le greffage permet donc d’obtenir une variété alliant les qualités de deux espèces. Ce rosier pourra ainsi mieux s’adapter à certaines conditions climatiques (froid, humidité, sécheresse…), à certains types de sols (sableux, lourds, acides, calcaires…) et ainsi mieux résister aux maladies (oïdium, marsonia, rouille, botrytis…).

Enfin, le greffage est essentiel pour obtenir certaines variétés à silhouettes particulières, qui n’existent pas naturellement, comme les rosiers pleureurs ou rosiers tiges.

rosier greffé, porte-greffe, greffon

Rosiers greffés

Les différents porte-greffes des rosiers

Mais alors quel porte-greffe choisir ? Tout dépend des caractéristiques de votre jardin, des contraintes de culture et de l’utilisation souhaitée.

Faisons un tour des porte-greffes les plus répandus chez les rosiers, avec leurs principaux atouts.

Rosa canina : tolérance au froid et à presque tous les sols

Rosa canina est aussi connue sous le nom d’églantier. C’est un rosier que l’on trouve à l’état sauvage et il s’agit de l’espèce indigène la plus communément répandue en France.

Sa robustesse et sa vigueur naturelle lui ont permis d’être, pendant de nombreuses années, le seul porte-greffe des rosiers horticoles. C’est aussi le porte-greffe le plus facile à se procurer.

Il est utilisé pour : les variétés à grandes fleurs, les hybrides de Thé, les rosiers Floribunda et les rosiers grimpants.

Ses + :

  • vigueur
  • rusticité
  • facilité de culture
  • tolérance à la plupart des sols (froids, pauvres, secs, sablonneux à caillouteux, même calcaires)
  • peu sensible aux maladies

Ses – :

  • ne tolère pas les sols acides
  • a besoin d’une exposition ensoleillée (éventuellement mi-ombre en climat chaud)
  • très drageonnant (produit de nombreux rejets)
  • moins résistant à la sécheresse

De nombreuses variétés de rosiers canina sont utilisées comme porte-greffes. Il existe par exemple une variété sans épine, appelée Rosa canina inermis, parfois utilisé pour des rosiers arbustifs ou grimpants en sol acide. Le rosier canina ‘Pfander’ est quant lui utilisé pour les rosiers tiges, pleureurs et rosiers nains.

rosier greffé, porte-greffe, greffon

Rosa canina (photo AnRo0002 – Wikimédia)

Rosa laxa : pour la culture en sols calcaires

Rosa laxa est un porte-greffe particulièrement tolérant en ce qui concerne le type de sols. Son point fort est sa culture possible même en terres calcaires, qui peuvent faire jaunir les feuilles des autres variétés (chlorose) avant de les faire périr.

La croissance de sa végétation a tendance à s’arrêter assez précocement dans l’année, ce qui permet aux parties aériennes de mûrir avant la saison froide, rendant les branches moins sensibles au froid et au gel. C’est un porte-greffe bien utilisé dans l’Est de la France et en Suisse.

Il est utilisé pour : les rosiers buissons et grimpants, certains hybrides de Thé, surtout pour la culture en pleine terre.

Ses + :

  • vigueur
  • système racinaire profond, qui lui permet de supporter aussi bien la sécheresse que le gel
  • bonne durée de vie
  • s’adapte à tous types de sols
  • coloris de fleurs intense
  • tiges inermes (presque sans épines)
  • peu de drageons

Ses – :

  • moins ramifié que d’autres porte-greffes
  • peut être sensible à la rouille
  • ne fonctionne pas avec tous les hybrides de Thé
rosier greffé, porte-greffe, greffon

Rosa laxa

Rosa multiflora : vigueur et idéal pour la culture en pot

Rosa multiflora apporte aux rosiers greffés une bonne vigueur et une silhouette plus ramifiée qu’avec d’autres porte-greffes. Il est assez répandu dans la vallée de la Loire.

Il est utilisé pour : culture en conteneur (pot), rosiers buissons et grimpants.

Ses + :

  • vigueur
  • port ramifié et trapus
  • supporte les sols acides
  • florifère
  • résistant à l’oïdium
  • résistance au gel et à la sécheresse

Ses – :

  • ne supporte pas les sols calcaires
  • longévité plus faible (surtout avec les rosiers à grandes fleurs et les hybrides de Thé)
  • rend plus pâles les fleurs aux coloris vifs (roses, orange)
  • rusticité parfois trop faible
rosier greffé, porte-greffe, greffon

Rosa multiflora (photo AnRo0002 – Wikimédia)

Rosa rugosa : pour sols humides

Ce porte-greffe est aussi utilisé en rosier ornemental, facile à trouver en jardinerie. Il tolère les terres humides, voire les sols marécageux, du fait de son système racinaire peu profond restant en surface.

Il est utilisé pour : les rosiers à grandes fleurs, les roses à couper.

Ses + :

  • résistance au froid
  • culture en sols humides
  • tolérance aux embruns et aux sols sablonneux
  • résistance aux maladies

Ses – :

  • durée de vie moins longue
  • peu résistant à la sécheresse
  • ne supporte pas les excès de calcaire
  • très drageonnant
rosier greffé, porte-greffe, greffon

Rosa rugosa (photo Mary Hutchinson – Wikimédia)

La dégénérescence du rosier greffé

Les rosiers greffés peuvent être concernés par un phénomène de dégénérescence. Cela arrive lorsque les fleurs du porte-greffe (fleurs d’églantiers) apparaissent sur la plante. Il s’agit du développement de « gourmands ». Une fois repérés, ces « indésirables » doivent être éliminés, afin d’éviter qu’ils n’étouffent la variété greffée.

Leur apparition peut être prévenue en évitant les bêchages profonds, susceptibles de blesser les racines du porte-greffe.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas  à consulter notre fiche conseil dédiée Au secours, mon rosier dégénère ! pour comprendre et stopper la dégénérescence de votre rosier.

rosier greffé, porte-greffe, greffon, gourmand

Un même rosier portant des fleurs de couleurs différentes suite à la pousse d’un gourmand (photo Nadia308 – Flickr)

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire