Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
mini potager
conseil

Petit potager : nos astuces gain de place

Tous nos conseils pour optimiser l'espace de votre petit jardin potager

Aujourd’hui, avec la raréfaction des terrains disponibles et le manque de temps, l’espace consacré au potager a tendance à diminuer. Et on est contraint de cultiver ses légumes et ses petits fruits dans des surfaces parfois restreintes. Ne considérez pas cette difficulté comme une fatalité ! Bien au contraire, c’est presque une chance dans le sens où vous aurez l’opportunité de tester de nouvelles techniques de jardinage. Car, en optimisant l’espace et les cultures, en se montrant ingénieux, en jouant la complémentarité, on peut parfaitement cultiver son mini-potager et obtenir des récoltes foisonnantes et rentables. Découvrez avec nous les 6 astuces pour gagner de la place dans votre mini-potager.

Exploiter la verticalité dans son potager

Cultiver son petit potager à la verticale vous semble impossible ? Pourtant, ça l’est car nombre de légumes et de petits fruits comme les fraisiers sont parfaitement adaptés à ce changement de dimension.

On joue sur les volumes

D’une façon générale, toutes les plantes potagères qui possèdent de petites vrilles peuvent potentiellement pousser à la verticale. D’autant que ces plantes y trouvent leur intérêt. Elles profitent pleinement du soleil, elles sont arrosées au pied sans risque d’avoir le feuillage mouillé, toujours source de maladies, et elles ne sont pas en contact direct avec le sol, là encore néfaste pour certains végétaux.

Haricot

Quant à vous jardinier, vous gagnez des m2 au sol qui seront utilisés pour d’autres cultures. Et cerise sur le gâteau, vous limitez les douleurs lombaires lors de la récolte. Plus besoin de se courber pour ramasser ses haricots… Enfin, dernier atout, le potager à la verticale ajoute une touche esthétique à votre petit jardin potager en cassant la monotonie.

Comment faire ?

Les techniques pour cultiver à la verticale sont diverses et variées : déjà, vous pouvez palisser un mur bien exposé avec un grillage solide, une armature de fers à béton ou un treillage. Les tipis, les rames, les cannes de bambous ou les piquets permettent de cultiver des haricots ou des pois. Les palettes en bois, posées à la verticale, accueillent herbes aromatiques ou fraisiers.

Quels légumes cultiver à la verticale ?

Certains légumes se prêtent bien à la culture verticale dans un mini-potager. À commencer par les haricots à rames qui bénéficient de meilleurs rendements que les haricots nains, ou les petits pois ou pois gourmands. La grande famille des cucurbitacées s’adaptent aussi à la culture à la verticale. Ainsi, les concombres, les cornichons, les melons, les potirons et certaines petites courges et les variétés de courgettes coureuses poussent très bien palissés à la condition d’être exposés au soleil et bien arrosés.

Le concombre pousse très bien à la verticale dans un mini-potager

Testez aussi la culture des pommes de terre en tour.

Associer les cultures complémentaires

Comme il est impossible de pousser les limites de votre petit potager, pensez aux cultures associées. Le principe est simple : à côté d’une culture principale et longue, on occupe le terrain avec des cultures secondaires qui seront récoltées quand les autres seront encore loin de leur maturité.

Concrètement, certains légumes-feuilles sont des champions de la croissance rapide. De plus, ils ont un système racinaire peu développé. Ainsi, les radis, les différentes laitues, la roquette et les chicorées, peuvent s’intercaler entre les carottes, les oignons, les betteraves… Au pied des tomates, cultivez du basilic ou des épinards, ou bien de la roquette au pied des poivrons, des aubergines ou des choux. Cette technique a également le mérite de tenir à l’ombre des légumes-feuilles qui l’apprécient comme les salades ou les épinards. En bref, utilisez l’espace en veillant toutefois à faire coïncider les besoins en eau et en lumière de chaque légume.

Planifier les cultures

Un des moyens de rentabiliser un mini-potager réside dans la planification des cultures sur une année. Ainsi, sur chaque parcelle préalablement définie, on fait se succéder des cultures différentes qui vont s’enchaîner les unes à la suite des autres lorsque le sol est libéré. On peut ainsi rentabiliser son mini-potager avec trois variétés sur un même petite espace. De plus, certaines plantes potagères vont apporter quelque chose aux plantes qui leur succèdent en rendant le sol plus fertile et en l’aérant.

Pour comprendre, voici quelques exemples : sur une parcelle, on commence à semer en avril des radis. Fin mai, quand les radis seront récoltés, on enchaîne sur des betteraves jusqu’en août, époque à laquelle on plante des poireaux. Sur un autre espace, on enchaîne les épinards, les tomates et les chicorées.

La planification des cultures demande une grande rigueur. Faites un plan précis de votre petit potager et organisez sur papier vos cultures d’une année à l’autre.

Tester la culture en buttes

La culture en buttes est un principe inspiré de la permaculture qui consiste à cultiver ses légumes non pas à plat mais sur des buttes d’environ 1,20 m de largeur et 50 cm de hauteur. On multiplie ainsi la surface de plantation et les légumes disposent d’une terre plus profonde, ce qui permet de planter plus serré.

Chaque butte est séparée de petites allées dont on utilise la terre pour constituer la butte, éventuellement retenue par des planches.

Le paillage évite l’érosion de l’eau mais il faudra reconstituer cette butte au bout de quelques années.

Privilégier certains légumes au détriment d'autres

Certaines plantes potagères poussent vite et ont un excellent rendement, d’autres occupent longtemps l’espace pour des récoltes moins rentables. Dans un petit jardin potager, il faut tailler dans le vif et faire des choix. Ainsi, laissez de côté les pommes de terre (à moins de les consommer en primeur), les courges ou les artichauts qui restent longtemps en terre. En revanche, plantez sans hésitation des plantes à cycles courts comme les laitues, les radis, les épinards, les navets, les tomates, les poivrons, les aubergines… et quelques légumes de variétés hâtives.

Radis

Les radis sont les rois des mini-potagers

Plutôt que de semer en pleine terre, privilégiez les plants achetés en commerce. Ou bien faites vos semis au chaud.

Investir d'autres espaces

Certes, le potager est l’endroit le plus adéquat pour jardiner. Pour autant, n’hésitez pas à investir d’autres endroits bien exposés comme un balcon, une terrasse, une courette, même dépourvus de terre. Il suffira de vous procurer (ou de fabriquer vous-même) un carré potager, des jardinières sur pied ou en escalier, une simple étagère remplie de pots… pour cultiver quelques pieds de tomates, des fraises, des radis ou des salades.

Jardin balcon

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin