Les meilleures idées gain de place pour cultiver des fraises

Les meilleures idées gain de place pour cultiver des fraises

Astuces et conseils pour des récoltes abondantes

Sommaire

Mis à jour le 3 Mai 2024  par Virginie T. 4 min.

Le retour des beaux jours nous donne des envies de fraises ! Quel plaisir de les déguster nature, avec du sucre ou de la chantilly, en confiture, sous forme de sorbet ou de glace ou encore sur une tarte pour profiter au mieux de leur parfum exceptionnel. Ces petits fruits rouges au parfum exquis font partie des fruits préférés des français, grâce à leur saveur sucrée et leur facilité de culture. Dans un petit jardin, sur une terrasse ou un balcon en ville, il est parfois difficile de disposer de la place nécessaire pour les cultiver. Heureusement, la fraise fait partie des petits fruits faciles à cultiver même dans un espace restreint. Les plants de fraisiers s’adaptent parfaitement à la culture hors sol, en pot, en jardinières ou paniers suspendus, en palette détournée, dans une tour à fraises ou encore dans des tubes en PVC. Les fraises prennent de la hauteur et la tendance gain de place fera les beaux jours de votre verger vertical ! Voici nos astuces qui nécessitent peu d’espace au sol et promettent de généreuses récoltes même dans les espaces les plus restreints.

Difficulté

Les meilleurs fraisiers gain de place

Tous les fraisiers conviennent à la culture verticale. Cependant, il est préférable de privilégier les variétés remontantes, productives, et celles qui sont particulièrement adaptées à une culture en pot ou en suspension. Le fraisier grimpant ‘Mount Everest’ est idéal pour les petits espaces, car il se palisse sur un support (treillage, tipi…) pour grimper à 1,20 m de haut ou s’installe en suspension pour retomber le long de celle-ci. Avec son port retombant, le fraisier F1 ‘Toscana Deep Rose‘ est parfait pour une culture en pot ou en suspension. Le fraisier ‘Temptation’, une variété de fraises des bois, se cultive également très bien en pot, en jardinière ou en suspension. Veillez simplement à échelonner les récoltes en mélangeant les variétés de fraisiers, remontants et non-remontants.

Variétés de fraisiers qui prennent peu de place au jardin

Le fraisier grimpant ‘Mount Everest’ et le fraisier ‘Toscana Deep Rose’

Les avantages de cultiver des fraises en optimisant l’espace

L’un des avantages les plus évidents de la culture des fraisiers hors sol est l’optimisation de l’espace. En utilisant des pots, des jardinières suspendues, des tours à fraises ou des palettes, il est possible de cultiver un grand nombre de plants sur une surface réduite. Un parti pris qui permet de profiter de récoltes abondantes, même dans les plus petits espaces, tels que les balcons, les terrasses ou les jardins urbains. En cultivant les fraisiers en hauteur ou dans des contenants, cela facilite aussi l’entretien et la récolte des fruits puisqu’ils seront à hauteur d’homme. Il est plus aisé de surveiller l’état des plants, d’arroser, de désherber et de protéger les fraises des maladies et des ravageurs. De plus, les fruits sont plus accessibles et moins susceptibles d’être endommagés par le contact avec la terre. En optimisant l’espace et en offrant un meilleur accès à la lumière, à l’air et à l’eau, cette méthode de culture favorise la croissance et le développement des fraisiers.

Exploiter la verticalité

Toutes les surfaces verticales bien exposées et même dépourvues de terre peuvent être exploitées pour gagner quelques précieux mètres carrés de culture : la façade de la maison, du garage ou d’un cabanon de jardin, une clôture, une pergola ou une tonnelle, un treillage, les garde-corps ou rambardes du balcon offrent autant de possibilités d’aménagement. Et, peu importe le contenant, pourvu qu’on ait la gourmandise ! À ceci près cependant : il est essentiel de choisir des contenants de taille appropriée pour le développement du plant de fraisier, avec une profondeur d’environ 20 cm. De plus, assurez-vous que celui-ci soit correctement percé pour permettre une bonne évacuation de l’eau d’arrosage ou de pluie. En effet, un mauvais drainage des pots risquerait faire pourrir les plants de fraisiers.

Fraisiers en jardinières pour gagner de la place

Des jardinières suspendues accrochées contre un mur

Nos idées pour cultiver les fraises hors sol 

Voici nos idées astucieuses pour cultiver des fraises en optimisant l’espace :

  • Une tour à fraisiers : voilà une solution ingénieuse pour cultiver un grand nombre de plants sur une petite surface. Elle peut être réalisée à l’aide de différents matériaux tels qu’un baril percé, des tubes ou des gouttières en PVC. Elle permet d’optimiser l’espace et de faciliter la récolte, tout en offrant un aspect esthétique et original. De plus, la culture en hauteur réduit les risques de maladies et de ravageurs.
  • Une fontaine à fraises : il s’agit d’une variante de la tour à fraisiers, qui allie esthétisme et gain de place. Elle se compose généralement de plusieurs niveaux de plantation, disposés en cercle autour d’un axe central. Vous pouvez empiler des pots de fleurs en terre cuite (ou en plastique) maintenus par un tuteur qui passe par les trous de drainage. L’eau est acheminée du haut vers le bas, arrosant ainsi les plants au passage.

A gauche, une fontaine à fraisiers faite avec des pots superposés. A droite, une petite tour à fraisiers constituée d’un pot en terre cuite.

  • Un bac en palette récup’ : Le bac en palette est une solution économique et écologique pour cultiver des fraises dans un espace réduit. Il suffit de récupérer une palette en bois non traité, pour éviter tout risque de contamination des fraises par des produits chimiques, de recouvrir la palette d’un film géotextile, de la remplir de terreau et de planter vos fraisiers dans les interstices. Vous pouvez ensuite disposer la palette verticalement contre un mur ou l’incliner pour faciliter l’arrosage et la récolte.
  • Des pots et jardinières suspendues : Ils permettent de gagner de la place au sol et d’exploiter la hauteur disponible pour cultiver des fraises sur un balcon ou une terrasse. Choisissez des contenants légers et bien percés, et veillez à arroser régulièrement.
  • Des sacs de culture : une alternative intéressante aux pots et jardinières traditionnels. Ils sont légers, simples à déplacer. Il suffit de les remplir d’un substrat adapté, de percer des trous pour l’aération et le drainage, puis d’y planter vos fraisiers. Vous pourrez ensuite disposer les sacs sur votre balcon, votre terrasse ou même sur un mur, à condition qu’ils soient bien fixés.
  • Un mur végétal : installez une structure adaptée (grillage, treillis, poches en feutre, etc.) sur un mur ou une clôture, puis plantez-y vos fraisiers de façon à recouvrir tout le support. En plus de gagner de la place au sol, cette technique permet de créer un véritable tableau végétal.
  • Une échelle à fraises : une simple échelle en bois, sur laquelle on vient fixer des pots ou des jardinières sur les barreaux pour y installer les fraisiers, se transformera ainsi en une cascade de fraises !
  • Des bacs en bois surélevés : ils permettent de cultiver des fraises dans un espace réduit, tout en facilitant l’entretien et la récolte.
Une palette permet de cultiver des fraisiers à la verticale

Plantation de fraisiers dans les interstices d’une palette. A droite, une palette installée à la verticale avec des fraisiers, salades et aromatiques

Commentaires

fraisiers et petits espaces