Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
maladies et parasites du fraisier
conseil

Maladies et ravageurs du fraisier

Tous nos conseils pour identifier, prévenir et traiter naturellement les maladies et ravageurs du fraisier

Reine des petits fruits rouges, la fraise est largement cultivée dans les potagers. D’abord, parce que la gamme de variétés, remontantes ou non, est suffisamment vaste pour satisfaire le plaisir de tous les gourmands. Ensuite, parce que les fraisiers (Fragaria), plantes vivaces de la famille des Rosacées, se cultivent relativement facilement pourvu qu’on leur fournisse du soleil, garant de fruits sucrés et parfumés, un sol fertile et humifère, plutôt meuble et bien travaillé, un bon paillage et des arrosages réguliers. Enfin, la rusticité de cette plante rampante permet de récolter des fraises partout en France, en pleine terre, mais aussi en pot sur un balcon ou une terrasse. Bien que facile à vivre, le fraisier peut être soumis à un certain nombre d’attaques essentiellement dues à des maladies cryptogamiques ou, plus rarement, à quelques ravageurs. Nous vous expliquons en détail comment repérer, prévenir et soigner naturellement les maladies du fraisier.

Les maladies cryptogamiques du fraisier

Une hygrométrie élevée accompagnée de températures douces favorise l’apparition de champignons, ces micro-organismes vecteurs de maladies cryptogamiques. Le fraisier n’échappe pas à ces maladies qui peuvent avoir de graves conséquences sur la production de fruits.

Le botrytis ou pourriture grise

Description

C’est le champignon nommé Botrytis cinerea qui est à l’origine de cette maladie dite de la pourriture grise. Le Botrytis peut se développer dès le début du printemps et jusqu’à l’automne avec des conditions climatiques pluvieuses et chaudes.

Symptômes

Un feutrage blanc à grisâtre et des tâches brunes apparaissent sur les fleurs et les fruits qui deviennent impropres à la consommation. Les fruits pourrissent puis sèchent.

pourriture grise sur fraise

Pourriture grise ou Botrytis sur une fraise

Prévention

  • Paillez les plants de fraisiers dès la floraison avec un paillage de potager de lin ou de chanvre
  • Réduisez les arrosages
  • Désherbez bien les planches de fraisiers car les adventices peuvent abriter le champignon
  • Limitez les apports d’engrais azoté

Traitements naturels

  • Éliminez tout de suite les fruits attaqués, les fleurs fanées
  • La bouillie bordelaise peut être efficace contre la pourriture grise
  • Une pulvérisation d’une décoction de prêle est recommandée.

L’anthracnose

Description

Cette maladie cryptogamique est provoquée par la présence d’un champignon appelé Colletotrichum fragariae. Là encore, il apparaît par temps humide et chaud.

Symptômes

Des lésions d’environ 1 à 2 cm de diamètre apparaissent sur les fruits. De couleur bronze au début, elles deviennent roses puis brunes. Elles s’accompagnent d’un creux central comme si on avait enfoncé le doigt dans la fraise.

Prévention

  • Limiter les apports d’engrais azotés
  • Arroser sans mouiller le feuillage
  • Aérer les plantations

Traitements naturels

  • Supprimer les fruits touchés pour éviter la propagation
  • Traiter à la bouillie bordelaise

L’oïdium du fraisier

Description

C’est souvent le champignon Sphaerotheca macularis qui est responsable de l’oïdium du fraisier. Cette maladie apparaît en cas d’alternance d’épisodes pluvieux et de périodes d’ensoleillement.

Symptômes

Un feutrage blanc se développe sur toutes les parties de la plante, jusqu’aux hampes florales et aux fruits. De même la face inférieure des feuilles se couvre d’une couleur rougeâtre. Elles s’enroulent et finissent par sécher.

Prévention

  • Ne plantez pas trop serré
  • Évitez les fumures trop riches en azote

Traitements naturels

  • Pulvérisez des solutions de bicarbonate de soude
  • Appliquez une décoction de prêle

Le Phytophtora ou mildiou du fraisier

Description

On l’observe surtout au printemps. Le phytophtora est favorisé par l’humidité du sol et est provoqué par Phytophtora fragariae.

Symptômes

Ce sont essentiellement les feuilles qui sont touchées car elles brunissent et sèchent. Les plants rabougrissent et les fruits n’apparaissent pas ou peu et sont immangeables.

Prévention

  • Aérez les plants en ne plantant pas trop serrés
  • En cas d’attaque de mildiou, plantez les fraisiers ailleurs l’année suivante

Traitements naturels

  • Pulvérisez une solution de bicarbonate de soude ou de la bouillie bordelaise
  • Arrachez les plants atteints pour ralentir la propagation de la maladie

La maladie des taches pourpres

Description

Favorisée par l’humidité, c’est une maladie moins grave qui survient souvent à l’automne. La maladie des taches pourpres peut être provoquée par divers champignons dont le plus courant est Diplocarpon earlianae mais aussi Mycosphaerella fragaria, Dendrophoma obscurans et Septogioeum fragariae.

Symptômes

Des taches rondes de 3 à 5 mm naissent sur la face supérieure des feuilles, faisant penser à des brûlures. Elles sont d’abord pourpres avec un centre plus clair puis elles virent au brun noir avant de se développer. Le feuillage fini par sécher et le plant se flétri.

maladie tache pourpre fraisier

Maladie des taches pourpres provoquée par Mycosphaerella fragaria

Prévention

  • Arrosez sans mouiller le feuillage
  • Aérez en ne plantant pas trop serré
  • Limitez les apports d’azote

Traitements naturels

  • Supprimez les feuilles contaminées
  • Brûlez les résidus de culture potentiellement contaminés
  • Pulvérisez régulièrement une décoction de prêle
  • En cas de forte attaque, pulvérisez préventivement, au printemps, de la bouillie bordelaise

La brûlure phomopsienne

Description

Assez proche de l’anthracnose, cette maladie cryptogamique est due à Phomopsis obscurans.

Symptômes

Les feuilles se couvrent de taches qui évoquent des brûlures. Ces taches sont rondes, brunes entourées d’une couronne rouge

Traitement naturel

  • Pulvérisez du bicarbonate de soude

La verticilliose

Description

C’est une maladie due au champignon Verticillium, qui se déclenche souvent par un temps frais et humide.

Symptômes

Les feuilles commencent par jaunir puis se flétrissent. Ensuite, les fraisiers dépérissent.

Prévention

  • Buttez les fraisiers
  • Préférez un arrosage par goutte-à-goutte
  • Faites des rotations de cultures supérieures à 4 ans

Traitement naturel

  • Éliminez les plants infectés

Les ravageurs des fraisiers

Les fraisiers sont également la source de la convoitise de nombreux ravageurs, plus ou moins discrets.

La blaniule mouchetée

Description

Également appelée iule des fraisiers, la blaniule mouchetée (Blaniulus guttulatus) est un mille-pattes au corps blanc tacheté de rose ou de rouge sur les côtés. Elle se nourrit de matières organiques en décomposition.

blaniule mouchetée

La blaniule mouchetée

Symptômes

Les fraises sont mangées.

Prévention

Comme la blaniule pond ses œufs dans le sol, il suffit de pailler pour s’en protéger.

La tarsonème du fraisier

Description

Il s’agit d’un acarien minuscule (Tarsonemus pallidus) transmis par des plants atteints, de forme ovale et de couleur ambre qui se nourrit des feuilles du fraisier. La femelle pond en mars au cœur des plantes et les générations perdurent.

Symptômes

Les dégâts sont rarement importants. Les feuilles se déforment et se rabougrissent, se gaufrent et brunissent. Les boutons et les fleurs se ratatinent et dessèchent.

Prévention

  • Associez les fraisiers avec l’ail, l’oignon et le poireau
  • Arrosez avec des infusions de pelures d’ail ou d’oignon

Traitement naturel

  • Pulvérisez régulièrement une infusion de gousses d’ail ou de l’huile essentielle d’ail
  • Renouvelez les plantations avec des plants sains

Les pucerons

Description

Comme de nombreux autres végétaux, les fraisiers peuvent être infestés de pucerons. Peu nuisibles en eux-mêmes, les pucerons peuvent toutefois affaiblir les plantes dont ils prélèvent la sève pour se nourrir et surtout faciliter l’introduction de maladies comme la fumagine, la frisolée ou la marbrure. Sur les fraisiers, on rencontre le plus souvent des pucerons verts ou jaunes.

Symptômes

Les feuilles s’enroulent sur elles-mêmes et les boutons floraux se déforment. Un liquide collant appelé miellat se dépose sur les feuilles.

Prévention

  • Des pulvérisations régulières de purin d’ortie ou de décoction d’ail
  • L’introduction de larves de coccinelles ou de chrysopes.

Traitement naturel

Le traitement naturel le plus efficace contre les pucerons est le savon noir dilué dans de l’eau chaude à raison de cuillères à soupe dans un litre d’eau.

L’anthonome du framboisier ou du fraisier

Description

L’anthonome du framboisier et du fraisier ( Anthonomus rubi) est un coléoptère noir de 2 à 4 mm. En mai, la femelle pond dans les boutons floraux du fraisier. Ensuite, la larve, blanche et dépourvue de pattes, reste trois semaines dans ce bouton ou dans les boutons tombés avant de se nymphoser. L’adulte hiverne dans le sol ou sous de la matière morte végétale, et n’est actif qu’à partir de 18 °C.

anthonome du fraisier ou du framboisier

L’anthonome se rencontre sur le fraisier et le framboisier

Symptômes

La hampe florale est mordue, les boutons floraux sèchent et se détachent.

Prévention

  • Couvrir le sol, tôt au printemps ou après la récolte, avec des feuilles de fougères.
  • Placer des tampons de paille dans les fraisiers et les brûler en hiver.

Traitements naturels

  • Ramasser les boutons floraux tombés et les détruire
  • Traiter le sol avec un purin de tanaisie juste après la récolte.
  • Pulvériser de l’huile essentielle d’ail ou de clou de girofle avant que les fraisiers ne fleurissent.

L’otiorhynque

Description

L’otiorhynque (Otiorrhynchus sulcatus) est un coléoptère noir de 10 mm. Muni d’une tête allongée, l’adulte sort à partir de la fin mai. Après s’être nourri la nuit, essentiellement de feuilles, pendant 4 à 5 semaines, il pond ses œufs dans le sol. Les larves, des vers blanc jaunâtre avec une tête brune, apparaissent ensuite et s’attaquent au collet et aux racines des fraisiers.

otiorhynque

L’otiorhynque peut provoquer la mort des plants de fraises

La dissémination des otiorhynques s’accélère sous abri, dans des situations abritées ou dans les plantations de fraisiers en pot.

Symptômes

Les feuilles mangées sont profondément découpées. Les dégâts peuvent être importants jusqu’à la mort des fraisiers.

Prévention

  • Couvrir le sol d’une couche de compost de sciure de bois enrichi de compost.
  • Travailler le sol fréquemment
  • Lors de la plantation des fraisiers, bien secouer le plant pour faire tomber les éventuelles larves.

Traitements naturels 

  • Ramasser les adultes la nuit.
  • Déterrer les larves à proximité des racines
  • Arroser les plants avec des infusions de tanaisie et pulvériser les feuilles.
  • Placer un piège à base de nématodes anti otiorhynques au pied des plants. Ces vers microscopiques parasitent et tuent les adultes.

D'autres nuisibles pour les fraises

D’autres prédateurs comme les escargots, les limaces et les oiseaux se régalent des fraisiers et surtout des fraises tout justes mûres. Contre escargots et limaces, un paillage d’aiguilles de pin ou de paille est assez efficace tout comme le ramassage à la main des nuisibles qui seront invités à aller voir ailleurs. Contre la gourmandise des oiseaux, la solution la plus radicale reste la pose de filets de protection.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire