Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Planifier son potager : rotations et associations en 5 étapes

Cela peut vous paraître bien loin mais le retour au potager arrivera vite. Au printemps, on connaît tous ces moments d’effervescence où il faut être partout en même temps. C’est joyeux mais souvent peu productif… à moins que vous n’ayez profité de l’hiver pour planifier votre potager.

Voici donc quelques conseils pour anticiper et vous organiser, autant dans le temps que dans l’espace, le tout en 5 étapes !

Première étape : faire la liste de ce que vous souhaitez vraiment manger

Cela tombe sous le sens mais il arrive que certains jardiniers dressent de longues listes de légumes indispensables au potager. Et dans leur élan, ils y mettent même ceux qu’ils n’apprécient pas outre mesure (si, si, je vous l’assure !). Établissez donc une liste raisonnable qui comprend les légumes que vous aurez plaisir à trouver sur votre table. Mais ne vous privez pas du plaisir de la découverte en y ajoutant quelques variétés que vous souhaitez essayer depuis longtemps mais aussi, pourquoi pas, quelques légumes originaux, anciens ou exotiques.

Deuxième étape : établir un calendrier de semis et de plantation

Une fois cette liste établie, préparez un tableau et notez la période idéale pour le semis ou pour la plantation de chaque variété de légume. En variant les couleurs, vous pourrez repérer rapidement ce qui devra être semé en terrine ou godet, au chaud (rouge), sous abri non chauffé (bleu) ou directement en pleine terre (noir). Cela paraît peut-être un peu fastidieux, croyez-moi, cela vous évitera de "louper le coche" du semis et d’être privé de récolte !

planifier le potager
La planification, une étape essentielle en grand potager

Pour les débutants, sachez que toutes les variétés d’un même légume ne se sèment pas à la même période : par exemple, les petits pois à grains lisses ne se sèment pas à la même période que ceux à grains ridés. Même chose pour les salades : certaines ne supportent pas la chaleur alors que d’autres s’en moquent ! Reportez-vous toujours aux instructions notées sur le sachet ou aux périodes de semis préconisées sur nos fiches produits.

Troisième étape : déterminer l’emplacement futur de chaque légume (l’assolement)

Planifier son potager, c’est aussi l’organiser dans l’espace. Si c’est votre premier potager, la question des rotations ne se pose pas encore mais il est grand temps de songer à son emplacement et à son style : en carré ? En planches ?

Dans les autres cas, il est prudent, pour éviter les maladies et respecter les besoins de chaque légume, de pratiquer les rotations.

rotation au potager
Les rotations par type de légume

Pour y parvenir, il vous faudra tenir compte des cultures de l’année précédente. À moins de bénéficier d’une excellente mémoire, établissez un plan d’assolement. C’est un outil indispensable qui consiste tout simplement à noter (sur un plan ou en attribuant un code à chaque parcelle) l’emplacement des cultures au fil du temps. Grâce à ces informations, vous pourrez déterminer la place de vos futurs légumes et prévoir, en conséquence, les éventuels apports en compost qui seraient nécessaires aux plus gourmands.

Quatrième étape : mixez le tout pour un potager plus productif !

Calendrier de semis et plan du potager en mains, organiser une succession rapide des cultures (sur la même parcelle) est désormais à votre portée. Cela nécessitera un peu de réflexion pour estimer le temps d’occupation de chaque légume mais vous produirez plus, ce qui est intéressant en potager de taille modeste.

Une autre technique consiste à associer les cultures entre elles. Il vous faudra déterminer les meilleurs associations ou "compagnonnages" mais cela vous permettra de gagner en productivité, de multiplier le nombre de variétés… tout en assurant une protection naturelle contre les maladies et parasites. Et si l’étape 3 vous rebute un peu, sachez que sans vous dédouaner totalement, vous pourrez vous détendre un peu sur les rotations !

fleurs et légumes au potager, association

Cinquième étape : les fleurs… et les aromatiques !

Fleurs et plantes aromatiques sont un peu la cerise sur le gâteau… Décoratives, elles garnissent les bouquets (ceux en en vases et ceux de la cuisine ;-) mais sont aussi très utiles car elles attirent et nourrissent les pollinisateurs et repoussent certains ravageurs. Pensez donc à inclure leur semis dans votre calendrier et à leur prévoir un peu de place au potager : dans un espace dédié, en bordure de parcelle ou entre les rangs, elles le méritent !

Et voilà ! Il ne vous reste plus qu’à faire l’inventaire de votre boîte de graines potagères… et de passer les commandes nécessaires.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 4 sur 5)

12 réflexions au sujet de « Planifier son potager : rotations et associations en 5 étapes »

  • Naud Béatrice

    Merci pour cette synthèse sur l'organisation du potager. D'autant que cette année je le réduit in peu avec une partie jachère fleurie

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour Béatrice ! La jachère fleurie a aussi ses bénéfices : elle permet une meilleure pollinisation et accroît donc la productivité de certains légumes. Et puis, il vaut toujours mieux réduire un peu la surface cultivée et y prendre plaisir plutôt que de s'épuiser dans un trop grand potager. A très bientôt !

      Répondre
  • VIGNOLES Gerard

    Bonjour !

    Je pratique la rotation des cultures depuis quelques années et je suis un peu surpris par la vôtre dans le sens où j'avais compris que les légumes graines fixaient l'azote dans le sol. D'où , pour ma part, la rotation suivante: légumes graines/légumes feuilles/légumes fruits/légumesracines .

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour Gérard ! Oui, votre façon de faire fonctionne aussi. Notez au passage que certains légumes feuilles sont gourmands, et plutôt en azote. Par ailleurs, il est toujours possible de faire un apport de compost intercalaire. Mais il faut bien avouer que la rotation des cultures fait souvent débat et que chaque jardinier à sa méthodes personnelle. Et plus, fonctionner en légumes feuilles / fruit etc. est plutôt simple mais il ne faut pas oublier de tenir compte des familles botaniques de chaque légume. En effet, chez les solanacées par exemple, il y a des légumes fruits comme la tomate, l'aubergine mais aussi un légume racine bien connu : la pomme de terre. C'est parfois un sacré casse-tête, n'est-ce pas !

      Répondre
  • rosy

    Bonjour
    Je viens de lire votre article pour un potager bien organisé et prévoir une rotation, c'est bien joli tout cela mais moi qui n'est aucune expérience du potager je trouve cela non seulement compliqué mais très très flou? En faite je pense que je n'ai pas tout compris

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour Rosy !
      Quand on débute au potager, les rotations peuvent en effet être un peu difficiles à comprendre.
      Je vous invite à consulter notre fiche conseil sur le sujet :
      https://www.promessedefleurs.com/fiche-conseil/pratiquer-la-rotation-des-cultures
      Néanmoins, ne vous focalisez pas là-dessus pour commencer votre potager. Nombreux jardiniers ne sont pas trop à cheval sur les rotations ! Au minimum, essayez de ne pas cultiver toujours les mêmes légumes au même endroit, respectez les besoins des plantes en termes de fertilisation et tout devrait bien se passer. Par contre, si vous commenciez à avoir quelques soucis de maladies ou ravageurs, il sera toujours temps de s'y pencher un peu plus sérieusement.
      Cordialement,

      Répondre
  • Augustine Dubarry

    Bonjour. Je pratique une année de « jachère » tous les 4 ans. Durant cette période je sème des engrais verts et en décembre jusqu’à la mise en culture je recouvre mon sol de fumier de cheval. Qu’en pensez-vous ? Je fais cela car mon potager est constitué de 2 rectangles dont une partie ( le tiers) est un peu à l’ombre et je n’ai que 40m2 au total. J’ai du mal à avoir assez de soleil pour les légumes de ratatouille si je divise mon potager en 4 parties pour bien faire la rotation des cultures.
    Merci pour vos conseils.

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour Augustine !

      En effet, pouvoir pratiquer les rotations dans les règles de l'art nécessite de la place... Néanmoins, votre méthode semble fonctionne. Si vous n'avez pas de problème de maladie, vous pouvez continuer comme vous le faites mais en semant un engrais vert tous les ans ou en faisant des apports de composts plus fréquents. Pensez également à pailler : les tontes, riches en azote, sont parfaites pour accompagner la croissance des plants au printemps.

      Répondre
  • gilles

    bonjour,
    pour la rotation des cultures j aimerais votre avis sur celle que je pratique, qui ressemble à la votre bien sûr, mais ou je rajoute 2 planches pour une rotation sur 6 années.

    1 : "repos" -> semis engrais vert constitué d un mélange de blé, phacélie et comos, puis a l'automne broyage, décompactage du sol sans retournement

    2 : graines -> haricots pois...

    3 : feuilles ->salades choux...

    4 : racines ->carottes oignons...

    5 : spéciale pommes de terre... + semis moutarde blanche après récolte, fauchage et apport compost en surface avant l hiver

    6 : fruits -> tomates poivrons courgettes... après arrachage des plants, couverture de feuilles pour l hiver

    merci pour votre avis

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour Gilles !

      Oui, votre système de rotation est cohérent et s'il fonctionne bien, ne changez rien :-) Le paillage et le semis d'engrais vert sont également deux très bonnes pratiques !

      Répondre
  • Catherine Girod

    Bonjour,
    Je suis novice et démarre 3 grands bacs de cultrue (250x125)+terrain a coté.
    Je pense ordonner mes bacs de cette facon :
    1/ Harocits/Pois/Poirreaux
    2/Salades/Choux /Epinard
    3/Radis /Carottes
    4/ en terre : Tomates/Courgettes/Poivrons

    Qu'en pensez-vous?
    Je vous remercie de votre avis
    Bonne journée

    Répondre
Laisser un commentaire