Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
distances plantation
conseil

Haies, arbustes, arbres : Quelles distances de plantation ?

Tous nos conseils suivant chaque situation !

Les arbres et arbustes sont des éléments structurants du jardin, qui amènent de la hauteur et participent à créer un superbe cadre, vert et arboré. Contrairement aux annuelles et vivaces, ce sont des plantes qui évoluent vraiment sur du long terme et qui peuvent devenir assez grands avec le temps. Il est important de bien réfléchir à leur emplacement et à la façon dont vous les intégrez à votre jardin… que ce soit pour constituer une haie, pour créer de petits bosquets, ou pour les installer individuellement. Découvrez quelles sont les distances réglementaires à respecter, par rapport à vos voisins et à la limite de propriété, mais également les distances à respecter par rapport à des constructions et entre les végétaux eux-mêmes. Ces distances minimales à respecter leur permettront de s’épanouir pleinement, sans qu’ils ne se gênent entre eux, sans abîmer les constructions, et sans créer de conflits de voisinage !

On a souvent tendance à planter de façon dense, pour obtenir rapidement un bel effet au jardin. Cependant, le risque est de devoir, quelques années plus tard, supprimer des végétaux, car ils ne parviendront pas à se développer harmonieusement.

Les distances de plantation sont données du centre de la plante au centre de la suivante. Elles dépendent de trois facteurs :

  • L’effet recherché (écran végétal, ou mise en valeur de l’architecture de la plante). Dans une haie, par exemple, les arbustes seront plantés de façon rapprochée, tandis que si vous souhaitez mettre en valeur leur architecture au jardin, vous les planterez de façon bien plus espacée.
  • La hauteur et l’envergure de la plante à maturité. Les arbres et arbustes à la silhouette très verticale ont évidemment besoin de moins d’espace que ceux au port large et étalé.
  • La façon dont ils seront taillés et entretenus (tailles régulières ou non)

L’espacement entre les plantes peut aussi dépendre de votre budget. Plus vous plantez dense, plus le coût sera élevé, tandis que l’on peut avoir un bel effet visuel avec un peu de patience et un nombre de plants limités, en respectant les distances de plantation, ce qui leur permettra de s’épanouir au mieux.

Les distances à respecter par rapport au voisinage : que dit la loi ?

Le Code civil impose effectivement des distances minimales pour planter des arbres et arbustes en bordure de propriété.

Les distances à respecter par rapport au voisinage sont les suivantes :

  • Les arbres ou arbustes de moins de 2 mètres de haut doivent être plantés à au moins 50 cm de la limite de propriété. (Dans les faits, nous vous conseillons plutôt de respecter 80 cm à 1 m de distance par rapport à la limite de votre terrain. Cela facilitera la taille et l’entretien)
  • Les arbres ou arbustes de plus de 2 mètres de haut doivent être plantés à au moins 2 mètres de la limite de propriété

Si vous ne respectez pas ces règles, vos voisins peuvent vous contraindre à les arracher, à les couper à la hauteur réglementaire, ou à tailler les branches qui dépassent de leur côté.

Il peut également y avoir d’autres règles plus restrictives qui s’appliquent, en fonction par exemple d’un PLU ou d’un règlement de lotissement.

Pour plus d’informations, découvrez notre fiche Plantation d’arbres et d’arbustes : que dit la loi ?

Arbres et arbustes : distances de plantation par rapport au voisinage

Les distances entre les arbustes, dans une haie

En haie, pour former un brise-vue efficace, les arbustes doivent être plantés assez proches. On recherche en effet pour une haie un effet dense et régulier. Dans une haie classique, constituée par exemple de charmilles ou de buis, avec des arbustes de taille moyenne, on respecte généralement 60 à 80 cm de distance. Cependant, les petits arbustes (qui ne dépassent pas 1 m de haut) peuvent être espacés de seulement 50 cm, tandis que les plus grands arbustes doivent être espacés de 1 m à 1,20 m.

De même, les haies défensives peuvent être plantées assez rapprochées (50-60 cm), ainsi que les petites haies basses taillées (buis, etc.) : 30 cm de distance…

Dans la mesure du possible, si votre terrain est assez grand, nous vous conseillons de planter en quinconce, sur deux rangs, plutôt que de faire une haie sur un seul rang. L’effet obtenu semblera ainsi bien plus touffu et naturel !

Plantation des arbustes en haie, sur une ou deux lignes

Il s’agit d’indications : il n’y a pas de règle absolue, et les distances dépendent des arbustes que vous choisissez, et de la multitude de variétés qui ont des hauteurs, envergures et ports différents les uns des autres.

Pour plus de conseils et d’informations, consultez notre fiche Comment planter une haie ?

Haie champêtre et fleurie

Une haie champêtre, associant différentes espèces d’arbustes à fleurs

Les distances entre les arbres ou arbustes plantés au jardin

Pour les arbres et arbustes ornementaux plantés au jardin, les distances de plantation sont plus grandes que pour les haies. Cela permet de bien les mettre en valeur, et leur laissera la place de s’épanouir pleinement. En effet, les arbustes du jardin sont bien moins taillés que les arbustes de haie.

Lorsque les arbres ou arbustes sont plantés serrés, ils vont pousser plutôt en hauteur qu’en largeur, pour aller chercher la lumière. Ils s’élèvent plus vite, mais deviennent moins étoffés. Ils font plus de branches et de feuilles en haut, tandis que l’espace en bas de l’arbre est plus dégagé, les branches du bas risquant de mourir par manque de luminosité.

Commencez par déterminer l’envergure à maturité de chaque arbre ou arbuste que vous installez. Cela vous donnera une indication sur la distance à respecter. Si vous installez des arbustes qui atteignent 3 mètres d’envergure, respectez au moins 3 mètres de distance entre eux. Et si vous installez deux espèces différentes, faites le total des envergures, et divisez par deux. Par exemple, si vous plantez un arbuste qui atteint 3 mètres d’envergure et un autre qui atteint 2 mètres, vous devrez respecter 2,50 mètres de distance entre eux.

En respectant les distances de plantation adéquates, il est possible que vous soyez déçus du résultat les premières années, car l’ensemble semblera vide et très pauvre… Mais par la suite, quelques années plus tard, les arbustes se seront étoffés et auront eu suffisamment de place pour se développer harmonieusement ! Tout l’espace sera occupé sans que les arbustes ne se gênent entre eux.

Vous pouvez aussi créer de petits bosquets d’arbustes, en les plantant de façon assez rapprochée, et créer ainsi une belle toile de fond pour un massif. De même, vous pouvez planter quelques arbustes proches les uns des autres afin de créer un refuge pour les oiseaux et la faune sauvage, qui pourront ainsi venir s’y abriter.

Arbustes, arbres : distances de plantation entre eux

Les distances par rapport à un mur ou une construction

Il convient de respecter des distances minimales par rapport aux murs et constructions, car les racines des arbres peuvent abimer les fondations d’une maison. Les barrières anti-rhizomes, que l’on utilise pour les bambous, ne sont pas efficaces pour stopper les racines des arbres.

Les arbres doivent être à au minimum à 6 mètres des constructions, pour ne pas que le système racinaire n’abime les murs. Respectez plutôt 10 mètres de distance pour les plus grands, comme les platanes, pins, cèdres, tulipiers, noyers… Pour les petits arbres (Cercis, aubépines, pommiers, Prunus, Sumac…), la distance doit être d’au moins 2,50 m, voire 3 mètres.

Concernant les arbustes, les plus petits doivent être à au moins 60 cm par rapport aux fondations d’une maison, les arbustes de taille moyenne, à environ 90 cm, et les grands arbustes doivent être à une distance de 1,20 à 1,50 m.

D’une manière générale, on peut considérer que les arbustes doivent être plantés à une distance correspondant à la moitié de leur envergure à maturité. Par exemple, si un arbuste atteint jusqu’à 3 mètres d’envergure, plantez-le à 1,50 mètre de distance.

Attention car certains arbres et arbustes sont drageonnants, ils émettent des rejets à partir de leurs racines ! C’est le cas par exemple du robinier faux-acacia, de l’ailanthe, du peuplier faux-tremble Populus tremuloides, du Sorbaria sorbifolia, du Rhus typhina, et du lilas Syringa vulgaris. Ils donnent facilement naissance à de nouveaux plants, qui peuvent être un peu envahissants, voire même passer chez le voisin s’ils sont installés en bordure de votre terrain.

De même, attention car certains arbres ont des racines agressives, qui peuvent abimer les canalisations et systèmes de drainages ou les fondations de la maison. C’est le cas du peuplier, de l’orme, du saule, du robinier, et de l’érable argenté. Soyez vigilants et évitez de les installer à proximité de votre maison.

Arbres et arbustes : distances de plantation par rapport aux constructions

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire