Verger : les distances de plantation entre les arbres fruitiers

Verger : les distances de plantation entre les arbres fruitiers

Nos conseils pour bien planter vos arbres fruitiers

Sommaire

Mis à jour le 29 Novembre 2022  par Pascale 8 min.

Lorsqu’on décide de planter un verger, souvent des souvenirs d’enfance reviennent en mémoire. Souvenir d’une pomme croquée sous l’arbre, de cerises chapardées sur le cerisier du voisin, de prunes où l’on découvre un ver… Si vous avez un terrain suffisamment vaste, y créer un verger familial peut être une excellente option, certes pour raviver des souvenirs du passé, mais aussi pour produire vous-même des fruits sains dont vous ferez profiter vos proches. Sans oublier les économies qui pourront être réalisées au bout d’une petite dizaine d’années.

Pour autant, planter un verger ne s’improvise pas. Il faudra bien connaître votre terrain pour choisir les bonnes variétés, mais aussi tenir compte de l’exposition, de l’influence des vents et du climat de votre région. De même, suivant l’espace dont vous disposez, il sera nécessaire de choisir les formes d’arbres les plus adaptées. Enfin, dernier point crucial, les distances de plantation entre les arbres fruitiers qui devront être respectées scrupuleusement afin d’assurer un bon développement et une bonne fructification. On vous dit sur les différentes distances de plantation entre chaque espèce d’arbres fruitiers.

Automne Difficulté

Pourquoi respecter les distances de plantation ?

Pour pousser et se développer correctement, voire fructifier, les végétaux ont besoin d’eau, mais aussi de lumière et d’air. C’est valable pour les plantes potagères, les vivaces ou les annuelles, les arbres et les arbustes, mais aussi (et surtout) pour les arbres fruitiers.

C’est pourquoi il est essentiel de respecter des distances de plantation correctes entre les arbres fruitiers. S’ils sont trop serrés, ils peuvent vite entrer en concurrence, un arbre se développera et fructifiera mieux qui celui qui le touche. Un arbre fruitier a besoin de s’étaler pour produire.

plantation arbres fruitiers

De même, ne pas mettre suffisamment d’espace entre des arbres fruitiers risque de favoriser l’apparition de maladies cryptogamiques ou l’invasion d’insectes ravageurs.

Enfin, en plantant vos arbres fruitiers en respectant des distances suffisantes, le travail de la taille, les soins et la récolte sont facilités.

Donc, lorsque vous plantez vos arbres fruitiers, intéressez-vous, de façon précise, à la taille de l’espèce à l’âge adulte. En tenant bien évidemment compte de la forme de l’arbre que vous avez choisi. La même variété de pommier, proposée en haute-tige ou en palmette, n’atteindra évidement pas la même hauteur et la même envergure.

Les distances de plantation entre les arbres fruitiers palissés

Si vous avez un petit jardin, la solution des arbres palissés peut être envisageable. Les arbres fruitiers sont en effet cultivés en espaliers, contre un mur ou le long d’une allée. Ces arbres fruitiers palissés sont en général très esthétiques mais ils demandent un travail conséquent de taille et de palissage au fur et à mesure de leur croissance.

Il existe différentes formes de palissage, la taille en palmette étant la plus courante :

  • Le cordon horizontal à un ou deux bras consiste à faire partir du tronc une ou deux branches charpentières. Cette forme d’arbre fruitier est idéale pour les pommiers de variété peu vigoureuse, greffée sur une variété également peu vigoureuse. En moyenne, deux arbres fruitiers taillés en cordon simple ou double doivent être séparés d’une distance de 3 m
  • La palmette en U simple signifie que l’arbre est taillé en deux branches charpentières verticales et parallèles qui forment un U. Les branches sont écartées de 30 à 50 cm suivant les variétés d’arbres. Taillés ainsi, les arbres demandent moins de place et peuvent être espacés simplement de 1 m
  • La palmette verrier ou double U : les branches sont également taillées à la verticale mais elles forment 2 U côte à côte. Les branches peuvent atteindre une hauteur de 3 m. Là encore, la distance de plantation entre chaque tronc est réduite. 1,20 m suffit.
  • La palmette oblique à un ou deux étages : les branches charpentières se développent par étage de deux rameaux obliques suivant un angle de 45 °. Pour cette forme, il faut compter 2 m de distance entre chaque arbre.
plantation arbres fruitiers

La distance de plantation des arbres fruitiers en espaliers n’excède jamais 2 m

D’une façon générale, ces formes de taille sont plutôt réservées aux pommiers et poiriers. Ce sont des tailles très adaptées aux vergers réduits en superficie car, finalement, les distances de plantation entre chaque arbre n’excèdent pas 2 m.

Quelle distance entre des arbres fruitiers cultivés en forme libre de plein-vent ?

Les arbres fruitiers de plein vent en forme libre n’ont pas subi de taille de formation, ils poussent librement, suivant leur port naturel. Pour autant, ils devront bénéficier d’une taille de nettoyage.

Cultivés ainsi, ces arbres fruitiers produisent beaucoup de fruits et sont dotés d’une bonne longévité. Il faut toutefois attendre quelques années supplémentaires pour obtenir une première fructification, soit environ 5 ans.

En revanche, ces arbres se développent beaucoup plus en hauteur et en largeur car ils ne sont contraints en rien. La taille en est forcément plus difficile, tout comme la récolte.

plantation arbres fruitiers

Les arbres fruitiers cultivés en haute-tige sont dotés d’une grande envergure

Il existe deux types de forme libre :

  • Les arbres fruitiers de haute-tige : le tronc atteint une hauteur de 160 à 180 cm
  • Les arbres fruitiers de demi-tige : le tronc mesure de 1 m à 1,50 m de hauteur.

Ces arbres fruitiers peuvent atteindre 6 à 10 m de hauteur, voire 15 m pour certaines variétés de cerisiers. Quant à l’envergure, elle peut atteindre 10 à 15 m. C’est pourquoi, il faut compter entre 5 et 7 m de distance pour les abricotiers, figuiers, plaqueminiers (kakis), néfliers, pruniers ou pêchers. Les pommiers, cerisiers et les poiriers seront un peu plus espacés, entre 7 et 10 m, voire plus de 10 m suivant les variétés pour les cerisiers.

Les distances entre les arbres fruitiers de plein vent basse tige

Ces arbres fruitiers se développent sur un tronc de 40 à 80 cm et ne dépassent guère 4 m de hauteur. Quant à leur envergure, elle se réduit globalement autour de 4 à 6 mètres. C’est pourquoi ils nécessitent moins de place. De même, la taille, les soins et la récolte présentent moins de difficultés et d’efforts. Les fruits apparaissent le plus souvent dès la 2 ou 3e année.

plantation arbres fruitiers

Pêchers cultivés en basse-tige

Là encore, plusieurs formes de taille existent :

  • La quenouille, fuseau ou pyramide : plusieurs étages de branches se développent sur une branche charpentière axiale. Les arbres restent petits et ne dépassent guère 3 m de hauteur et 3 mètres de largeur)
  • Le gobelet : les branches charpentières se développent à partir du tronc, un peu à la façon des arbres en haute-tige et demi-tige. Les arbres fruitiers occupent en général plus de place que les fruitiers cultivés en quenouille.

D’une façon générale, les arbres fruitiers cultivés en basse-tige doivent être espacés de 4 mètres.

Et pour les arbres fruitiers à coque

Par arbres fruitiers à coque, on entend les noyers, les châtaigniers, les amandiers ou les noisetiers. Les châtaigniers et les noyers sont des arbres à très grand développement qui doivent être séparés de moins 10 mètres.

Les noisetiers sont dotés d’une envergure nettement moins importante qui permet de les planter en haie. C’est pourquoi une distance de 2 m entre chaque pied est parfaite.

Pour les amandiers, une distance de 5 à 6 m entre chaque tronc suffira amplement. Surtout pour les variétés autostériles qui ne doivent jamais être espacées de plus de 15 mètres.

amandier

Un amandier

Commentaires

verger distance plantation entre les arbres fruitiers
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.