6 arbres fruitiers pour jardin de ville

6 arbres fruitiers pour jardin de ville

Par leur forme, leur taille ou leur développement, certains arbres fruitiers ont leur place dans un jardin urbain

Sommaire

Mis à jour le 15 Juillet 2024  par Pascale 6 min.

Une poignée de mètres carrés où faire pousser quelques plantes, arbustes ou légumes est une denrée rare en milieu urbain. Si vous possédez ce fameux petit jardin de ville, véritable Eden végétalisé, vous êtes un heureux propriétaire (ou locataire). Pour autant, vous devez composer avec certaines contraintes liées à l’espace restreint, au sol dégradé voire stérile, à l’absence d’ensoleillement ou au contraire à la chaleur écrasante en été. Malgré ces difficultés et avec un peu d’imagination et de créativité, cultiver son jardin urbain est non seulement possible mais surtout à la portée de tous. Vous pouvez même y planter un arbre fruitier à condition de sélectionner une variété qui s’adapte aux contraintes culturales. En revanche, si votre jardin est ombragé, oubliez l’idée de planter un arbre fruitier. Si la lumière règne dans votre espace extérieur, nous vous guidons dans le choix des arbres fruitiers les plus adaptés aux jardins de villes.

Dernier rappel avant de faire votre choix : pensez bien à vous procurer une variété autofertile pour assurer la fructification. Tout en sachant que deux arbres fruitiers vous permettront de mettre toutes les chances de votre côté de récolter des fruits juteux et gorgés de soleil.

Difficulté

L'arbre fruitier nain, idéal pour les petits espaces

Certes, les arbres fruitiers nains sont de petite taille. Mais ils produisent des fruits aussi gros que leurs congénères qui les dominent de leur houppier. En général greffés sur des porte-greffes nanifiants, les fruitiers nains ne dépassent guère 2 mètres de haut. Tout autant à l’aise en pot sur un balcon ou une terrasse que dans un jardin de poche, les arbres fruitiers nains n’ont guère d’exigence quant à leur plantation ou leur entretien. Seule une taille d’éclaircissage est nécessaire à leur bonne santé.

arbre fruitier nain

Les arbres fruitiers nains sont faciles à cultiver en pot ou en pleine terre dans un jardin urbain (notre photo cerisier nain ‘Garden Bing’)

De par leur petite taille, ils sont faciles à protéger du froid, simples à tailler ou à soigner, et surtout très accessibles pour la récolte de fruits tout aussi savoureux que ceux des arbres fruitiers au développement « normal ». Quant au rendement, il est proportionnellement équivalent, sachant que la mise à fruits est souvent plus rapide. Et vu leur faible encombrement, il est possible de planter plusieurs arbres nains, simplement espacés de 1.5 à 2 mètres, ce qui compense les inconvénients liés à la petite envergure. Seule leur longévité est moindre avec une espérance de vie de 10 à 15 ans, 20 ans maximum, contre 40 à 50 ans pour les autres fruitiers.

Les amateurs de pêches sucrées et juteuses, peuvent se tourner vers le nectarinier nain ‘Nectarella’, autofertile et très productif de fruits de gros calibre, ou les pêchers ‘Bonanza’ ou ‘Amber Pix Zee’ qui produisent de pêches à la chair jaune. Le poirier se décline aussi en version naine avec le ‘Garden Pearl’ aux poires vertes légèrement arrondies. Le cerisier ‘Garden Bing’ ne dépasse pas 1.5 m et le ceriser nain ‘Griotella’ bénéficie d’un port légèrement pleureur du plus bel effet.

La forme colonnaire pour jouer sur la verticalité

Qu’est-ce qu’un arbre fruitier colonnaire ? Commençons donc par une définition : l’arbre fruitier colonnaire se développe en hauteur et dispose de branches très courtes (les coursonnes), serrées contre le tronc qui culmine rarement à plus de 3 mètres. Ces arbres fruitiers bénéficient donc d’un aspect sculptural, particulièrement esthétique, et poussent en une colonne toute droite. Et la fructification se fait tout au long du tronc. Une fructification normale de fruits au calibre équivalent aux autres arbres. Mais la mise à fruits est plus rapide. Pour certaines variétés, la première fructification a lieu l’année qui suit la plantation.

pommier colonnaire

Les arbres fruitiers colonnaires ne requièrent qu’un minimum d’espace

Le principal avantage de ce type d’arbre fruitier réside dans l’absence presque totale de taille. Et dans le peu de place dont ils ont besoin. Même si la plupart des arbres fruitiers peuvent être conduits en colonnes, les pommiers et les poiriers colonnaires sont les plus nombreux.

Un duo pollinateur composé d’un pommier ‘Rondo’ et d’un pommier ‘Rhapsodie’ est le garant d’une abondante fructification. En revanche, le pommier colonnaire ‘Villandry’ aux belles pommes rouges aura besoin d’un compagnon pour fructifier. Quant au cerisier colonnaire ‘Sylivia’, il ne dépassera pas 1.5 m.

La palmette ou le cordon, des techniques de taille en espalier

Les arbres fruitiers taillés en palmette ou en cordon sont des arbres palissés sur des espaliers. On leur donne une forme contrainte par la taille afin de réduire leur encombrement. L’arbre fruitier pousse donc à plat, soit conduit sur des fils fixés sur un support comme un mur, soit installés sur des structures verticales pour former des contre-espaliers. Dans un jardin urbain, pour maximiser l’espace, on peut donc conduire des arbres sur les murs en suivant différentes formes : en palmette en U simple ou double, en V ou en verdier, ou encore en cordon horizontal ou vertical. Souvent, à l’achat, ces arbres fruitiers ont déjà acquis une forme donc il sera nécessaire de poursuivre leur formation, ce qui demande quelques connaissances.

pommier palissé

Arbre fruitier palissé contre un mur

Les avantages de cette technique de taille sont nombreux : une mise à fruits plus rapide, une silhouette tout en élégance de l’arbre, une plus grande mise en lumière des fruits, des opérations d’entretien et de taille facilitées…

Les arbres les plus fréquemment palissés sont les poiriers, les pommiers, les abricotiers, pêchers et amandiers. Parmi les pommiers, les variétés comme ‘Belle de Boskoop’, ‘Jonagold’, ‘Reinette grise du Canada’, ‘Golden delicious’ ou ‘Reine des Reinettes’ se prêtent bien à la culture en espalier tandis que, chez les poiriers, les variétés ‘William’s’, ‘Conférence’ et ‘Doyenné du Comice’ s’adaptent aussi facilement à ce type de taille.

Les fruitiers grimpants pour profiter de tout l'espace

Ces arbres fruitiers, ou plutôt plantes fruitières, sont en général dotés de lianes qui vont s’entrelacer et s’immiscer entre les supports que vous leur fournirez : treille, palissage, grillage, simples fils de fer tendus… qui devront être solides mais auront l’avantage de diriger ces plantes là où vous souhaitez qu’elles aillent. Elles pourront même s’entortiller autour d’une pergola et vous apporter une ombre bienfaitrice. Là encore, vous gagnez une place convoitée et pourrez récolter des fruits (presque) à portée de main.

Les plantes fruitières sont suffisamment nombreuses pour varier les plaisirs et échelonner la saison des récoltes. En premier lieu, la vigne s’impose pour offrir ses grappes de raisin noir ou blanc. Mais saviez-vous que vous pouviez aussi récolter des kiwis dans votre petit jardin urbain ? L’Actinidia est en effet une de ces plantes grimpantes qui poussent pratiquement partout de par sa rusticité. Veillez bien à choisir une variété autofertile si vous ne disposez pas de suffisamment de place pour adopter deux pieds.

actinidia - kiwi

L’actinidia forme des lianes grimpantes idéales pour un jardin de ville

En revanche, si vous voulez déguster les fruits de la passion de la passiflore, vous devez impérativement habiter dans le sud de la France. Quant aux mûres (Rubus fruticosus) cultivées et très peu épineuses, elles s’adaptent à tous les climats.

Le gobelet, une forme fruitière adaptée aux petits jardins

C’est un fruitier basse-tige qui dépasse rarement 4 mètres, donc parfait pour un jardin urbain. On dit qu’il est en gobelet car il prend la forme d’un verre. Son tronc mesure 40 à 60 cm et les 3 à 5 branches charpentières rayonnent à partir de ce tronc. Les arbres fruitiers en gobelet s’étalent tout de même sur 2 à 3 de largeur. En général, les fruitiers achetés en gobelet ont déjà 2 à 4 ans donc ils fructifient dès l’année de plantation.

C’est la forme idéale pour les petits jardins mais aussi pour les débutants car l’arbre est déjà formé en gobelet. Une seule petite taille légère suffit à conserver cette forme mais aussi à faciliter la pénétration du soleil et de l’air. Là encore, avec cette forme, l’entretien et la récolte des fruits sont facilités. Mais les branches, relativement basses, peuvent présenter une gêne sur une pelouse.

Nous vous proposons différents fruitiers en gobelets parmi lesquels les duos pollinisateurs de poiriers, de pommiers ou de pruniers.

Et évidemment les arbres fruitiers à faible développement

Certains fruitiers bénéficient naturellement d’un faible développement, ce qui permet de les implanter facilement dans un jardin de ville. Dans cette catégorie, on peut inviter les framboisiers, cassissiers, groseilliers et autres myrtilliers, même si ce sont plus des arbustes que des arbres. Si on se concentre plus sur les arbres, on ne peut pas passer à côté des cognassiers, néfliers et figuiers.

Le cognassier (Cydonia oblonga) forme un petit arbre de 4 à 5 mètres, particulièrement rustique et vigoureux, qui offre des coings, des fruits charnus à déguster cuits. Le néflier, ou plutôt les néfliers puisqu’on distingue le néflier commun (Mespilus germanica) qui produit des nèfles, et le néflier du Japon (Eriobotrya japonica) qui donne des bibaces, atteignent 3 à 5 mètres en moyenne. Ils peuvent donc trouver leur place dans un petit jardin urbain (uniquement dans le sud de la France pour le néflier du Japon) qu’ils pareront en outre d’une belle floraison.

arbres fruitiers

Bénéficiant d’un faible développement, le cognassier, le figuier, le néflier du Japon et le néflier commun trouvent facilement leur place dans un jardin de ville

Le figuier (Ficus carica) peut grandement se plaire dans un jardin de ville car il y sera au soleil et surtout à l’abri des vents et du froid. Bien qu’emblématique du sud, il pousse dans de nombreuses zones climatiques. Avec son tronc souvent tortueux et son port arrondi, il est idéal dans un petit espace. D’autant qu’il atteint 3 à 5 maximum. Il existe même des variétés naines. La variété ‘Icecrystal’ ne dépasse pas 2 mètres, tout comme le figuier précoce ‘Dalmatie’ ou le réputé ‘Goutte d’or’.

Commentaires

arbres fruitiers jardin de ville
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.