Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
conseil

Les arbres fruitiers nains

des variétés idéales en pot ou en petit jardin

Les arbres fruitiers nains sont des variétés de petite taille ou miniatures qui portent des fruits de calibre normal. Contrairement à la majorité des arbres fruitiers classiques, ces arbres nains peuvent se cultiver en pot, sur le balcon ou la terrasse. Peu encombrants, ils sont également providentiels dans les petits jardins ou au sein d’un potager où vous aurez même la possibilité de les cultiver au beau milieu des légumes.

Les fruitiers nains, greffés sur un porte-greffe nanifiant, mesurent 2 mètres de hauteur au maximum, et souvent moins.

Les avantages des arbres fruitiers nains

Outre leur faible encombrement, leur facilité de culture et leur mise à fruit rapide, ces fruitiers offrent l’avantage d’être décoratifs. Leur petite taille leur permet également :

  • d’être soigné aisément en cas d’attaque de maladie ou de ravageur,
  • d’être protégé tout aussi facilement, par un voile d’hivernage lorsque qu’intervient une gelée tardive ou par un filet anti-oiseau, quand les chapardages deviennent trop réguliers,
  • de pouvoir être remisé l’hiver (pour les agrumes) ou en cas d’épisode de grand froid, pour les plus rustiques,
  • d’emporter avec soi son verger miniature lors d’un éventuel déménagement… un avantage notable lorsque l’on vit en location !

Choisir son arbre fruitier nain, les différentes variétés

Chaque année, de nouvelles obtentions viennent élargir la gamme des fruitiers nains. Celle-ci propose désormais une belle diversité : pommier nain, figuier nain, poirier, cerisier, pêcher, figuier… les fruits les plus appréciés peuvent désormais se cultiver en pot !

Parmi les critères de choix importants d’un fruitier figure le caractère auto fertile de la variété. En effet, si vous optez pour une variété non auto fertile, il vous faudra l’accompagner d’un autre arbre compatible pour assurer la pollinisation.

Parmi notre gamme de fruitiers nains, nous aimons particulièrement ces variétés auto-fertiles :

Cerisier nain Cherry Boop

Fleurit en Mars à Avril

Hauteur à maturité: 200 cm

Autofertile et à petit développement, cette obtention canadienne produit rapidement, de savoureux fruits sucrés qui peuvent attendre jusqu’à 2 semaines sur l’arbre. Très rustique, il supporte des températures allant jusqu’à - 25 °

Pommier nain Garden Sun Red

Fleurit en Avril

Hauteur à maturité: 150 cm

Productif, ce pommier miniature vous donnera, en octobre, de gros fruits rouges, sucrés et croquant. Autofertile, il n'a peut se planter seul.

Abricotier nain Garden Aprigold

Fleurit en Mars à Avril

Hauteur à maturité: 100 cm

Ce petit abricotier donne de gros fruits jaune orangé en juillet. C'est une variété autofertile.

Figuier Icecrystal

Fleurit en Juil.

Hauteur à maturité: 200 cm

Autofertile et bifère, ce figuier nain vous séduira par son feuillage décoratif mais aussi par sa petite taille, tout à fait compatible avec une culture en pot

Prunier nain Goldust

Fleurit en Avril

Hauteur à maturité: 150 cm

Ce mini prunier donne rapidement de gros fruits jaunes, parfumés et sucrés qui se récoltent en août. C'est une variété autofertile idéale en petit jardin ou sur le balcon.

 

Où et comment planter ?

En pleine terre ou en pot, les arbres fruitiers se plantent au soleil, de préférence dans un endroit protégé des vents froids.

Plantation en pleine terre :

 

Au jardin, les fruitiers nains se plantent de la même façon qu’un fruitier classique. Le développement de ces arbres étant moindre, il est possible de diminuer fortement les distances de plantation et de planter tous les 1,5 mètre.

Pour tout savoir découvrez notre fiche conseil : « Planter des arbres fruitiers »

Plantation en pot :

 

Ces arbres fruitiers se plantent dans de grands contenants de 40 à 50 cm de diamètre (minimum 25 litres). Au plastique, qui chauffe vite en été, préférez la fibre de terre ou la traditionnelle terre cuite. Les sacs de culture de type smart pots donnent également d’excellents résultats. Les caisses à oranger ou bac d’orangerie, élégants, sont forcément parfaits mais leur coût est souvent prohibitif.

En pratique, pour planter :

  • Commencez par vérifier que votre pot comporte bien des trous dans le fond. Dans le cas contraire, percez-les.
  • Soignez le drainage en disposant, au fond du pot, une couche de billes d’argile ou de gravier,
  • Remplissez le pot de très bon terreau ou, pour les jardiniers les mieux équipés, d’un mélange composé de 50 % de terreau classique, de 30 % de compost bien décomposé et de 10 % de perlite qui permettra d’améliorer le drainage.

Si votre arbre est en racines nues :

  • Commencez par « habiller ses racines ». Cette opération consiste à couper, avec un sécateur propre, toutes celles qui seraient abîmées ou trop longues afin d’obtenir une coupe franche,
  • Pralinez ensuite les racines avec un mélange composé d’un tiers de terreau (ou de bouse de vache… mais c’est parfois compliqué à trouver !) et de terre argileuse mélangée à de l’eau de pluie jusqu’à former une boue qui adhère aux racines. Notez que l’on trouve, dans le commerce, du pralin à reconstituer en y ajoutant tout simplement de l’eau.

Ensuite, dans tous les cas :

  • Disposez votre arbre en prenant soin de ne pas enterrer le point de greffe,
  • Rajoutez du terreau pour faire en sorte que la totalité de la motte soit bien en contact avec le substrat,
  • Procédez à un premier arrosage
  • Paillez avec le matériau de votre choix ou installez, au pied de votre fruitier, quelques fraisiers ou de jolies plantes aromatiques comme l’origan doré.

La taille des fruitiers nains

Les fruitiers nains se taillent comme les autres fruitiers. Néanmoins, leur développement étant moins rapide, cette opération est plus espacée. Par ailleurs, ils peuvent tout à fait se satisfaire d’une simple taille d’éclaircissage, qui se pratique un peu à l’instinct et ne requiert pas de grande compétence.

Bien qu’ils produisent un peu moins que les fruitiers classiques, ces mini arbres peuvent, les premières années, être trop chargés de fruits. Afin de ne pas faire porter aux branches un poids excessif, qui risquerait de les casser mais aussi pour obtenir des fruits de bon calibre, n’hésitez pas à en supprimer précocement quelques-uns… C’est souvent une opération qui fend le cœur mais elle est nécessaire !

L’entretien des fruitiers nains

L’entretien courant des fruitiers en pot consiste à veiller à ce que la terre ne se dessèche pas, sans pour autant arroser trop souvent. Si votre pot est muni d’une soucoupe, ne laissez jamais l’eau stagner dedans afin d’éviter l’asphyxie racinaire.

Une fois par an, rempotez votre fruitier dans un pot légèrement plus grand et profitez-en pour renouveler le terreau. Si cela ne vous est pas possible, procédez par surfaçage.

Le surfaçage, qu’est-ce que c’est ? Cette technique consiste à retirer, avec précaution, 4 à 5 centimètres de substrat en surface pour le remplacer par un mélange de terreau et de compost bien mûr. Cette opération permet de fertiliser la terre facilement, sans avoir à renouveler l’intégralité du substrat.

Au jardin, procédez de la même façon, en étalant, chaque automne ou printemps, un seau de compost bien décomposé au pied de votre fruitier nain.

Un verger au balcon : avec quoi associer un petit arbre fruitier

Les arbres fruitiers nains peuvent, en pot, être accompagnés de quelques fraisiers. Au balcon ou sur la terrasse, pour constituer un « mini-verger », il est également possible d’installer, en larges pots ou dans de grandes jardinières rectangulaires, bon nombre de petits fruits rouges : framboisier, cassissier, groseillier mais aussi des espèces moins classiques comme le goji ou le Tayberry. Si vous disposez d’une grande pergola, pensez aussi au Kiwaï, un mini-kiwi vraiment adorable !

fruitiers pour balcon et petit jardin - vendus en ligne

 

Articles connexes


Blog

Potager au balcon : 15 mini-légumes parfaitement adaptés

Installer un potager au balcon et y cultiver légumes et herbes aromatiques, même en ville...
Lire la suite +

Blog

J'ai testé sur mon balcon : la clématite en pot

Un coin de verdure dans un petit espace ? c'est possible ! Les combinaisons sont...
Lire la suite +

Blog

Terrasse et balcon : comment les aménager rapidement pour les beaux jours ?

Abandonnés tout l'hiver, terrasses et balcons font triste mine sous le soleil du renouveau printanier...
Lire la suite +

Blog

Choisir ses arbres fruitiers : formes et variétés

C’est bien connu, "à la Sainte Catherine… tout bois prend racine". C’est bel et bien le moment...
Lire la suite +

Blog

Potager en ville, l'affaire est dans le sac !

J’voudrais bien, mais j’peux point… Tel est le refrain, des jardiniers sans jardin. Pour avoir...
Lire la suite +

Blog

Potagers surélevés : pourquoi, comment les construire ?

Il est loin le temps où le potager se résumait à une large parcelle de...
Lire la suite +

conseil

Créer un verger : bien choisir ses arbres fruitiers

Lire la suite +
1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile (3 votes, moyenne: 3.33 sur 5)
Laisser un commentaire