Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Potager en ville, l'affaire est dans le sac !

J’voudrais bien, mais j’peux point…
Tel est le refrain,
des jardiniers sans jardin.

Pour avoir longtemps vécu en milieu hostile - comprenez en ville - , je compatis. Pourtant, les solutions pour jardiner sans jardin ne manquent pas et il suffit d’un balcon, d’une terrasse ou même d’une cour qui reçoive le soleil pour créer une véritable oasis ! Parmi les nombreuses techniques utilisées en agriculture urbaine, il en est une qui se démarque franchement, tant pour son efficacité que pour sa souplesse d'utilisation : la culture en sac.

Pourquoi cultiver en sac ?

La culture en sac, ou "jardi-sac" comporte plusieurs avantages :

  • les sacs sont légers, on les reçoit par la Poste sans aucune difficulté, comme une commande chez Promesse de Fleurs ;-), et faciles à mettre en place,
  • ils existent dans de nombreux formats, ils sont adaptés aux petits espaces et peuvent accueillir des cultures encombrantes (si la culture des pommes de terre en sac est un "classique", on peut aussi y faire pousser tous les légumes, y compris les plus encombrants comme la rhubarbe, artichauts et même des arbres fruitiers),
  • la matière qui les compose, respirante et perméable, permet un excellent développement racinaire, évite le chignonage tout en permettant au surplus d’eau de s’écouler librement,
  • résistants, les sacs ne craignent ni les fortes chaleurs ni le gel sévère (contrairement aux pots en terre) et leur durée de vie est longue.

Quels types de sacs choisir ?

Les sacs de culture se trouvent facilement dans le commerce, et parmi les différents produits, dont la qualité et l’esthétisme peuvent varier fortement, deux marques sortent vraiment du lot : Bacsac et Smarpot.

  • Bacsac est une entreprise française, créée en 2009. Elle a développé une large gamme de produits destinés aux jardins urbains. Leur collection se décline sous toutes les formes : du sac rond XXL de 930 litres au carré potager à 16 cases en passant par les suspensions avec tuteur incorporé (malin !) et par les petits sacs de 10 litres qui, assemblés, permettent de créer des murs végétaux. Ces sacs sont proposés dans de nombreux coloris, de quoi apporter une belle note à la fois chic et « déco » à vos balcons et terrasses.

  • Les Smartpots sont, eux, fabriqués aux USA. Si leur conception est plus simple, ils sont également fabriqués en géotextile d’excellente qualité et proposés dans un nombre impressionnant de formats permettant d’habiller une rambarde, un mur, un passage étroit et même de créer de véritables jardins instantanés. Moins « techniques », leur prix est aussi moins élevé. Notez que ces sacs sont utilisés au Canada, par les Urbainculteurs, dans la majorité de leurs projets hors sol, ce qui constitue aussi un gage de qualité.

Il est également possible de fabriquer soi-même des sacs de culture comme l’ont fait les membres de « Potage toit » qui ont installé, sur le toit de la Bibliothèque Royale Albert 1er à Bruxelles, un immense jardin comestible (vous trouverez le tutoriel sur le site, à la rubrique « Documents et guides »).

Les conditions de réussite

Si l’utilisation de contenants parfaitement adaptés est importante, il faut aussi, pour mettre toutes les chances de votre côté, respecter quelques précautions :

  • choisissez un endroit bien exposé pour que les plantes puissent recevoir au moins 6 heures de soleil par jour,
  • utilisez un terreau de qualité (évitez les « premiers prix ») et pensez à le fertiliser régulièrement (un lombricomposteur ou un sac composteur permettent de fabriquer soi-même de l’engrais naturel tout en recyclant ses déchets),
  • surveillez l’arrosage, car les terreaux, qu’ils soient en pots ou en sacs, se dessèchent rapidement.

 

Alors, les citadins, qu’en pensez-vous ? Quel sera le programme cette année ? Un mini-potager ? Des aromatiques et quelques fleurs comestibles ? Un fruitier nain ? Un bel assortiment de fruits rouges ?

 

Pour aller plus loin :

De beaux projets d'agriculture urbaine : www.urbainculteurs.org et www.potage-toit.be

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)

5 réflexions au sujet de « Potager en ville, l'affaire est dans le sac ! »

Laisser un commentaire