Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Greffer un arbre : les différentes techniques
conseil

Greffer les arbres : les différentes techniques

et nos explications pour les réussir

La greffe est une méthode de multiplication très souvent pratiquée sur les arbres fruitiers et les rosiers mais aussi sur des plantes horticoles difficiles à bouturer ou qui poussent mal sur nos terrains. Elle s’opère parfois sur des plantes annuelles comme la tomate ou l’aubergine, pour obtenir des plants plus forts.

Greffer consiste à souder un rameau ou un bourgeon de la variété sélectionnée, appelée greffon sur un porte-greffe, adapté au sol ou qui va conférer une certaine vigueur au plant (faible pour un fruitier palissé, forte, pour un arbre de plein vent) ou qui montre une résistance à certaines maladies comme c’est le cas de porte-greffes américains résistants au Phylloxera chez la vigne. La greffe permet aussi de changer la variété d’un arbre bien implanté tout en bénéficiant de son système racinaire ou de rajeunir un arbre. Il s’agit d’une multiplication dite « végétative » puisqu’elle se sert d’un organe (rameau ou bourgeon) qui doit être issu d’un plant sain pour ne pas transmettre de maladie. Elle permet de reproduire le matériel génétique du greffon.

Il existe plusieurs manières de greffer qui varient selon la saison, l’essence à greffer, la taille du porte-greffe. Elles varient aussi selon les habitudes, les compétences du greffeur, les disponibilités en greffons…

La greffe en fente

Cette technique de greffe est par les jardiniers amateurs car elle est plutôt facile à mettre en œuvre du fait que toutes les opérations peuvent se réaliser au même moment. Les professionnels l’utilisent rarement excepté pour former des arbres à tige selon une variante appelée « greffe en fente terminale ».

La greffe en fente a l’inconvénient d’être mutilante car elle oblige à fendre le porte-greffe entraînant un bourrelet de greffe assez disgracieux.

Quand réaliser la greffe en fente ?

Elle se pratique généralement en sortie de l’hiver lorsque le porte-greffe commence à se réveiller, que les bourgeons gonflent et laissent entrevoir un peu de vert. Cela commence du mois de février (amandier) et se finit en avril (cerisier) mais la plupart de ces greffes se font en mars. Elles se font aussi fin septembre-octobre sur Cerisiers et Pruniers avec des rameaux bien lignifiés.

greffe en fente

Exemples de greffes en fente

Comment réaliser une greffe en fente simple ou double ?

Préparation du porte-greffe :

Elle peut se faire au moment de greffer ou durant l’hiver avec un rafraîchissement de la plaie au moment du greffage.

  • Choisissez un porte-greffe dont le diamètre varie entre 1 et 5 cm. Il peut s’agir de la tige principale ou d’une branche plutôt verticale.
  • Muni d’un sécateur bien affûté, coupez le tronc ou la branche du porte-greffe à la hauteur voulue pour la greffe et bien perpendiculaire à l’axe.
  • Avec la base de la lame du greffoir ou d’une serpette, fendez le centre de la tige du porte-greffe sur 3 à 5 cm de hauteur.

Réalisation de la greffe :

  • Prélevez le greffon, un tronçon de rameau de 1 an (dernière pousse des branches), qui comporte 2 ou 3 yeux (bourgeons).
  • Coupez environ 2 cm en dessous de l’œil de la base.
  • De part et d’autre de l’œil, effectuez une taille en biseau double, en partant 5 mm en dessous du niveau de ce bourgeon. Opérez d’un seul geste franc et précis, avec une serpette ou un greffoir bien affûtés. Le biseau doit s’affiner vers la base pour favoriser son insertion dans la fente du porte-greffe.
  • Glissez une cale (lame ou tournevis) dans la fente pour écarter légèrement les bords puis insérez le greffon biseauté, légèrement en force, surtout pas au centre mais vers un des bords de la fente. Les couches fines de cambium* légèrement plus sombres ou verdâtres, situées juste sous l’écorce doivent en effet se juxtaposer pour se souder. Par précaution, vous pouvez  incliner légèrement le greffon pour assurer que ces 2 couches se retrouvent en contact.
  • Retirez la cale.

* cambium : couche de cellules de la tige, situées juste sous l’écorce, capables de se multiplier et de former un cal pour recouvrir les plaies ou souder deux organes.

greffer en fente

Dessin d’une greffe en fente simple

Les finitions

  • Ligaturez fermement avec de l’élastique à greffer Flexibande, du scotch d’électricien voire du raphia humidifié, pour assurer l’immobilité totale des deux organes. On reproche au raphia de ne pas rester assez souple ce qui nécessite de le couper lorsque la soudure est réalisée (3 semaine après).
  • Mastiquez ensuite tous les tissus mis à nu en évitant seulement d’enduire le Flexibande qui doit recevoir les rayons du soleil pour être dégradé dans le temps. Enduisez  généreusement toute la zone de soudure (toute la section du porte-greffe) ainsi que l’extrémité du greffon pour limiter son dessèchement. Évitez de mastiquer la zone portant les yeux du greffon.
  • Il est plus prudent d’installer une protection de la greffe contre les oiseaux (grillage, tronçon de bouteille plastique…).
  • L’ébourgeonnage régulier du porte-greffe est indispensable pour que le porte-greffe ne reprenne pas le dessus.

Important : Si le diamètre du greffon est beaucoup plus faible que celui du porte-greffe, insérez un deuxième greffon à l’opposé afin de réaliser une Greffe double. Le moins vigoureux  des greffons sera taillé très court et régulièrement en laissant quelques feuilles et bourgeons, afin qu’il contribue à cicatriser la plaie du porte-greffe. Il sera coupé à ras après le complet recouvrement de la plaie qui peut prendre 1 ou 2 ans.

Bon à savoir : avec des essences persistantes, coupez le limbe des feuilles du greffon et recouvrez la greffe d’une feuille plastique transparente pendant plusieurs semaines.

La greffe en couronne

La greffe en couronne est une technique relativement simple, mais qui réclame une certaine minutie et un  prélèvement préalable des greffons. N’hésitez pas à multiplier le nombre de greffons sur le porte-greffe afin d’augmenter vos chances de réussite. Elle s’emploie pour donner une seconde jeunesse à de vieux fruitiers à pépins notamment qui ne produisent plus ou pour changer la variété d’un arbre adulte. Elle est plus délicate chez les fruitiers à noyaux qui ont un cambium très fin.

Quand réaliser la greffe en couronne ?

La greffe en couronne se réalise un peu après la greffe en fente, lorsque la sève a envahi le porte-greffe de manière à ce que l’écorce se décolle aisément:

  • fin mars pour cerisiers et pruniers,
  • début à mi-avril pour les pommiers et poiriers voire en mai selon la région.

Le temps ne doit pas être trop chaud pour ne pas stresser l’arbre.

Attention, les greffons se prélèvent en hiver (fin janvier début février), lorsque les arbres à multiplier sont encore au repos !

Comment préparer les greffons et le porte-greffe ?

  • Sectionnez à l’aide d’un sécateur désinfecté des greffons d’un diamètre semblable à celui d’un crayon, soit des rameaux de 1 an mesurant 20 à 30 cm de long ou des bois âgés de 2 ou 3 ans portant des pousses de 1 an plus faibles. Veillez à ce qu’ils portent de beaux bourgeons à bois (pointus). Ne pas les confondre avec les boutons ronds qui ne formeront que des fleurs.
  • Faites un fagot que vous enterrez dans du sable humide contre un mur exposé au nord ou bien que vous conservez dans le bas du réfrigérateur enveloppé dans de la mousse humide entourée d’un plastique jusqu’à l’opération de greffe.
  • La préparation du porte-greffe peut se fait aussi en hiver ou bien au moment du greffage. Elle consiste à rabattre le porte-greffe déjà enraciné, presque au départ de ses charpentières (à 15 cm du tronc) et sur des axes pouvant faire entre 3 et 15 cm de diamètre. Utilisez un sécateur de force ou une scie d’élagage. Pensez à laisser quelques branches peu développées sur ces charpentières qui serviront de tire-sève.
  • Effectuez des coupes bien perpendiculaires aux axes et n’hésitez à multiplier le nombre de greffes sur le sujet si vous avez un nombre suffisant de greffons.

Bon à savoir : un point de greffe situé à 20 cm du sol donne plus de vigueur au greffon que s’il est situé à un niveau plus élevé. La suppression des repousses sur le porte-greffe est aussi moins fastidieuse.

greffe en couronne

Exemples de greffes en couronne

Comment réaliser la greffe en couronne ?

  • Environ deux mois après le rabattage du porte-greffe, l’arbre ayant commencé à cicatriser, sortez vos greffons du sable et recoupez-les en ne gardant que la zone centrale des rameaux d’une longueur d’environ 7 cm et comportant 2 yeux à bois.
  • Coupez le sommet du greffon en biais, quelques millimètres au-dessus du 2ème   œil.
  • Retaillez la base du greffon en biseau, à l’opposé du 1er œil, d’un seul côté et sur 2 à 4 cm de longueur.
  • Pratiquez ensuite sur un des côtés du biseau une deuxième entaille longitudinale peu profonde (effleurant le liber, couches de cellules qui se situent juste au-dessus du cambium). Cette entaille sera mise en contact avec le bord de l’écorce non soulevée du porte-greffe.
  • Rafraîchissez les plaies du porte-greffe pour mettre à jour des tissus verts légèrement suintants.
  • Incisez  verticalement l’écorce du porte-greffe sur 3 à 4 cm de long, tout autour de l’axe de manière à pouvoir recevoir 3 à 5 greffons. L’entaille de quelques millimètres de profondeur, jusqu’à atteindre le cambium de la branche, doit juste servir à décoller l’écorce.
  • Décollez celle-ci seulement sur un côté (le même côté pour toutes les greffes pratiquées sur un même axe) avec la spatule du greffoir, puis glissez le greffon légèrement en force en appliquant la seconde entaille contre l’écorce non décollée.
greffer en couronne

Schéma de la greffe en couronne

Les finitions

  • Ligaturez fermement mais sans étrangler l’ensemble des greffes de l’axe avec du raphia humidifié ou du Flexibande que vous posez de haut en bas.
  • Mastiquez généreusement tous les tissus mis à nu avec du mastic à greffer.

La repousse des greffons sur arbre âgé est en général rapide et vigoureuse tandis que la cicatrisation reste fragile aussi il est recommandé d’attacher des branches ramifiées annexes sur chacun des axes pour éviter que les oiseaux ne se posent sur les greffons. On peut aussi ajouter du papier journal recouvert de plastique pour protéger les greffes des ardeurs du soleil pendant 3 semaines. Les nouvelles pousses peuvent se lier aux branches annexes pour éviter la casse due au vent.

  • L’hiver suivant, sélectionnez les greffons qui ont pris : gardez en un par zone de greffe, le plus droit et vigoureux puis rabattez-le à 20-30 cm de la greffe afin de le faire ramifier. Les autres greffons sont progressivement rabattus jusqu’à complet recouvrement des plaies.
  • Ébourgeonnez régulièrement le porte-greffe afin qu’il ne reprenne pas le dessus.

La greffe en écusson

La Greffe en écusson est une technique très utilisée par les professionnels car elle est peu mutilante pour le porte-greffe, peut se pratiquer à 2 périodes avec relativement peu de matériel végétal. Elle s’applique particulièrement aux  fruitiers à noyaux mais aussi à pépins et aux rosiers dont on a planté le porte-greffe l’hiver précédent. La greffe en écusson est un peu plus délicate à mettre en œuvre qu’une greffe en couronne et comporte plus de risques d’échec. L’écorce doit pouvoir se décoller facilement. Elle se pratique en général sur le porte-greffe à quelques centimètres du sol (scions de fruitiers) ou au bout d’une tige de 1,20 à 1,50 m de long.

Quand réaliser la greffe en écusson ?

Selon les espèces, la greffe en écusson se réalise au printemps ou en été :

  • En mars, avant que les bourgeons ne gonflent, on parle de greffe « à œil poussant », car le départ en végétation se fait dans les semaines qui suivent. Les greffons sont prélevés alors fin janvier-début février et sont conservés à 4°C dans une poche plastique. La greffe à œil poussant se pratique aussi dans le sud de la France entre début juin et et début juillet, avec des greffons peu lignifiés prélevés en même temps.
  • De la mi-juillet à début septembre pour les greffes « à œil dormant », car le départ en végétation ne se fera qu’au printemps suivant.
greffe en ecusson

Exemples de greffes en écusson

Comment préparer les greffons et le porte-greffe ?

  • Quelques jours avant la greffe, arrosez copieusement le porte-greffe afin que son écorce puisse se détacher aisément.
  • Pour la greffe à œil dormant, au moment de greffer ou quelques jours avant, choisissez un rameau de l’année bien aoûté (dur et marron) avec de beaux yeux (bourgeons à bois) de la variété que vous souhaitez multiplier. Coupez ce rameau qui doit avoir le diamètre d’un crayon.
  • Coupez immédiatement les limbes de toutes les feuilles tout en conservant le pétiole afin d’éviter la déshydratation des bourgeons.
  • Faites tremper la base du rameau dans un verre d’eau quelques heures avant la greffe.

Bon à savoir : Pour conserver ce rameau effeuillé durant quelques jours, enveloppez-le dans un tissu humide, puis placez-le dans le bas du réfrigérateur.

Comment réaliser la greffe en écusson ?

  • Choisissez un œil du greffon bien formé, plutôt au centre du rameau, à l’aisselle d’une feuille ou d’une cicatrice de feuille.
  • Avec le greffoir, incisez à environ 1,5 cm au-dessous et au-dessus de l’œil puis glissez la lame du greffoir sous l’écorce, de haut en bas, sans rentrer trop dans le bois.
  • Une fois l’écusson prélevé, retournez-le et ôtez la languette de bois si nécessaire avec  la spatule du greffoir.
  • Sur une zone dégagée d’un rameau du porte-greffe, réalisez une incision en T assez superficielle (jusqu’au cambium). Décollez délicatement l’écorce sur les 2 côtés avec la spatule du greffoir.
  • Glissez l’écusson dans l’encoche puis recoupez horizontalement la partie supérieure dépassant du T afin que les bords des écorces respectives soient bien appliquées l’une contre l’autre.
greffer en écusson

Dessin montrant la réalisation d’une greffe en écusson

Les finitions

  • Ligaturez la greffe avec des Flexibandes ou du raphia humide afin que les tissus soient bien appliqués l’un contre l’autre, en faisant attention à ne pas recouvrir le bourgeon.

Lorsque la greffe est réussie, le pétiole laissé sur le greffon tombe au bout de 15 jours.

  • Coupez la ligature une fois que la variété a poussé d’au moins 5 cm.
  • Dans le cas d’un écussonnage à œil poussant : rabattez le porte-greffe au-dessus de l’écusson 10 jours après la greffe.
  • Dans le cas d’un écussonnage à œil dormant : attendez que la pousse du greffon au printemps atteigne 30 cm pour rabattre le porte-greffe à 15 cm au-dessus du point de greffe puis liez la pousse à ce chicot.
greffe en écusson

Réalisation d’une greffe en écusson

La greffe à cheval dite aussi en Fente inversée

Ce type de greffe à cheval se pratique particulièrement sur les Rhododendrons et Azalées mais peut aussi se faire avec des fruitiers à condition de greffer un rameau de même calibre que la tige du porte-greffe.

Quand réaliser la greffe à cheval

Comme pour la greffe en fente, les rameaux de la variété souhaitée sont prélevés au moment de greffer.

Comment faire une greffe à cheval ?

  • Formez un double biseau de 3-4 cm de long sur la tige du porte-greffe, avec une lame de couteau ou greffoir bien affûtée et désinfectée.
  • Creusez ensuite le rameau du greffon en 2 coups de lames afin que les 2 parties puissent s’emboîter parfaitement.
  • Puis ligaturez le tout.
greffe à cheval ou en fente inversée

Dessin d’une greffe anglaise à cheval ou en fente inversée sur un rhododendron

La greffe à l’anglaise

La greffe à l’anglaise ne réclame presque pas de préparation, mais elle ne peut être pratiquée que si le porte-greffe et le greffon font le même diamètre, et que celui-ci ne dépasse pas 5 cm.

La Greffe Anglaise Compliquée est une variante plus facile à réaliser que le greffe en incrustation.

Quand réaliser la greffe à l’anglaise ?

Elle se pratique généralement début mars lorsque la sève commence à monter ou bien en septembre. Elle se fait au verger par une journée douce ou sur table avec des porte-greffes arrachés. Le prélèvement des rameaux de greffon peut se faire juste avant le greffage à condition que les bourgeons n’aient pas encore débourré.

greffe anglaise compliquée

Exemples de greffes à l’anglaise compliquée

Comment faire une greffe à l’anglaise ?

  • Utilisez des portions de rameaux de 1 an (correspondant à la dernière pousse), munies de 2 yeux (bourgeons à bois). Les gourmands, ces rejets vigoureux verticaux qui ne portent que des bourgeons à bois sont parfaits. Le porte-greffe doit présenter un diamètre proche du greffon à moins de réaliser une greffe double en plaçant 2 greffons de part et d’autre du tronc.
  • Réalisez une taille en biais sur le porte-greffe et le greffon puis afin de donner plus de maintien entre les 2 organes, fendez verticalement les 2 biseaux afin qu’ils s’imbriquent bien.
greffe anglaise

Dessin d’une greffe à l’anglaise

Les finitions

  • Ligaturez la greffe avec des élastiques à greffer Flexibande ou du ruban adhésif pour électricien.
  • Mastiquez toutes les plaies autour de la greffe y compris le sommet du greffon, en évitant de recouvrir le ruban élastique afin que le soleil puisse le dégrader à temps.
greffe anglaise

Dessin d’une greffe à l’anglaise compliquée

La greffe par approche

Ce type de greffe tend à imiter la nature car il n’est pas rare de voir se souder deux branches ou troncs qui se sont rapprochés. Il est donc assez simple à réaliser à condition d’avoir la variété dans un pot que l’on peut placer à proximité du porte-greffe. Cette technique s’emploie principalement pour les conifères d’ornement, les plantes difficiles à multiplier comme les magnolias et camélias ou pour redonner de la vigueur à un vieux fruitier.

Quand réaliser la greffe par approche ?

Lorsque les 2 plants sont en cours de végétation (sève qui circule).

greffe par approche

Réalisation d’une greffe par approche

Comment faire une greffe par approche ?

  • Placez la variété servant de greffon avec son pot, au pied du porte-greffe.
  • Ôtez un lambeau d’écorce identique, de 2 à 3 cm de long sur de jeunes rameaux encore souples à la fois sur le porte-greffe et le greffon.
  • Rapprochez les plaies et ligaturez fermement.
  • Lorsque les 2 parties sont soudées, à la fin de l’hiver suivant, coupez le porte-greffe au-dessus de la soudure et le greffon en dessous.
greffe par approche

Dessin d’une greffe par approche

Dessins extraits du livre « L’Art de greffer » de Charles Baltet (1869) que vous pouvez consulter ici : L’Art de greffer sur Wikisource, la bibliothèque libre.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire