Prunier : plantation, taille et entretien

Prunier : plantation, taille et entretien

pour d'abondantes récoltes

Sommaire

Mis à jour le 1 Décembre 2022  par Ingrid B. 3 min.

Le prunier (Prunus domestica) est un arbre fruitier à sublime floraison suivie d’abondantes récoltes. Selon la variété, il vous offrira de délicieuses prunes, quetsches, mirabelles ou Reine-Claude. Découvrez nos conseils pour bien le planter au jardin ou au verger, le tailler et lui apporter les soins nécessaires.

Hiver, Printemps, Été, Automne Difficulté

Où planter le prunier ?

Facile à cultiver, le prunier s’installe au jardin ou au verger dans un endroit ensoleillé et abrité des vents forts.

Rustique et résistant à la sécheresse, il est peu exigeant sur la nature du sol, redoutant cependant les terres lourdes et humides.

Il existe des variétés naines, comme par exemple, le prunier Goldust®. Ces pruniers se cultivent en pleine terre ou en pot, dans un petit jardin, sur une terrasse ou un balcon.

Par ailleurs, les pruniers sont généralement autofertiles. En dehors de quelques exceptions, la présence d’une autre variété n’est donc pas indispensable même si elle permet toutefois d’optimiser la fructification.

Quand et comment planter ?

Les pruniers se plantent idéalement entre octobre et mars, hors période de gel. Les arbres proposées en conteneurs peuvent être plantés toute l’année à l’exception des périodes de fortes chaleurs ou de gelées.

Les pruniers apprécient les terres légères, bien drainées et riches, à tendance légèrement acide.

Pour planter :

  • Ameublissez la terre en profondeur, enlevez les cailloux et les herbes indésirables.
  • Apportez un peu de gravier pour améliorer le drainage.
  • Creusez une large fosse de plantation d’au moins 3 fois le volume de la motte. Veillez à mettre d’un côté la terre de fond et d’un autre côté la terre de surface.
  • Mélangez de la corne broyée et de la matière organique (terreau, compost…) avec la terre de fond et versez ce mélange au fond du trou de plantation.
  • Installez un tuteur, placez la motte et recouvrez avec la terre de surface sans enterrer le bourrelet de greffe.
  • Formez une cuvette autour du pied et arrosez copieusement. Attachez le tuteur au plant, en croisant le lien en forme de 8, sans toucher le tronc.
prunier - floraison prunier - fruits verts prunier

Les soins à apporter, les maladies

Après plantation, arrosez régulièrement votre prunier pendant les deux ou trois premières années puis uniquement en cas de fortes chaleurs. Paillez au pied pour garder la fraîcheur en été.

Le prunier peut être sujet à plusieurs maladies ou parasites. Contre la rouille (tâches jaune verdâtre sur les feuilles, brunes sur le dessous), la moniliose (pourriture brune sur les fruits) et le chancre (crevasses sur le tronc et les branches), pulvérisez à titre préventif de la bouillie bordelaise et des décoctions de prêle. En cas d’attaque de pucerons, pulvérisez un mélange d’eau et de savon noir.

La taille du prunier

Taillez le prunier tous les 3 à 4 ans, au début de l’automne (après la chute des feuilles) ou à défaut en hiver, hors période de gel.

Pour ce faire :

  • Retirez si besoin les rejets ayant poussé au pied de l’arbre et les gourmands se développant sur le tronc de l’arbre.
  • Supprimez les branches mortes ou cassées, ainsi que celles qui s’entrecroisent.
  • Coupez les brindilles et quelques branches intérieures, afin de laisser l’air et la lumière circuler au milieu.
  • Taillez les extrémités des branches au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur. Badigeonnez les plaies de taille avec un cicatrisant type argile.

 

Commentaires