Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Entretien des rosiers : tout le matériel adéquat

Sécateur, épinette, gants, sac à déchets verts...

Véritables symboles du romantisme et de l’élégance, les rosiers comptent parmi les fleurs les plus cultivées dans les jardins ! Faciles à cultiver, les rosiers demandent cependant un peu d’entretien. Une fois bien plantés, il va falloir les bichonner régulièrement afin qu’ils restent vigoureux, harmonieux et bien florifères ! Taille, suppression des fleurs fanées et des gourmands, apports d’engrais et autres soins, il y a des gestes indispensables à effectuer pour bien entretenir vos rosiers.

Du sécateur, au coupe-branche en passant par les gants et les tuteurs, découvrez le petit outillage à avoir sous la main pour vous aider dans ces tâches !

Un beau jardin de roses nécessite un entretien et un outillage spécifique

Pour tailler les rosiers

Le sécateur

Tailler les rosiers est un geste indispensable pour qu’ils conservent une forme harmonieuse, de la vigueur et une belle floraison. Les rosiers ont besoin d’être taillés régulièrement. Pour se faire, le sécateur est certainement l’outil de coupe dont vous vous servirez le plus souvent. Choisissez-le de qualité et bien aiguisé ! Il permet de tailler les branches des rosiers. Oubliez les sécateurs « à enclumes », réservés à la coupe du bois mort ! Le sécateur « à lames croisantes » est celui qu’on utilise pour la coupe du bois vivant ou bois vert  : il est donc tout indiqué pour la taille des rosiers. Ce type de sécateur possède une lame affûtée sur une face qui vient glisser le long d’une contre-lame : les deux lames se referment comme une paire de ciseaux pour réaliser des coupes nettes et précises, en minimisant les risques de blessure pour les végétaux.

À côté des sécateurs à poignées fixe, certains sont munis d’une poignée rotative qui limite l’effort et la fatigue de la main et du poignet, de même que les ampoules lors d’un usage répété. Il en existe de toutes les tailles, et il se choisit également selon que vous soyez droitier ou gaucher.

sécateur, rosier, outillage, petit materiel

Sécateurs : traditionnel et à poignée rotative

→ Suivez nos conseils pour bien choisir votre sécateur !

Le coupe-branche

C’est une espèce de très grand sécateur muni de longues poignées qui s’utilise à deux mains. Comme pour le sécateur, il existe aussi des modèles « à lames croissantes » pour tailler les bois vivants et verts et « à enclume » pour le bois mort. Facile d’utilisation, ce dernier s’emploie pour couper les grosses branches des rosiers (20 à 40 mm de diamètre) dont les proportions échappent au simple sécateur.

Le coupe-branche est parfait pour tailler les branches et tiges mortes, sèches et/ou dures et les moins atteignables, comme rabattre une vieille charpentière, ou tailler les branches situées en hauteur, celles qui se croisent ou encombrent le cœur du rosier. Il permet des coupes nettes et rapides sans écraser les tissus des végétaux. Les modèles « à poignées téléscopiques » seront utiles pour la taille des rosiers grimpants, sans devoir avoir recours à un escabeau, mais aussi pour couper des rameaux encore verts et souples placés au centre du buisson.

La cisaille

Il s’agit d’une sorte de grande paire de ciseaux que l’on utilise pour couper des rameaux verts, des feuillages épais et des grosses branches. La cisaille ou cisaille à haie constituée de deux lames droites en acier prolongées par des poignées antidérapantes Il en existe à lames ondulées ou crantées, plus efficaces mais moins précises. Si elle s’utilise principalement pour l’entretien des haies, elle peut également servir pour tailler vos rosiers paysagers arbustifs, vos rosiers grimpants et lianes car elle permet de tailler facilement à travers une masse de feuilles et tiges. Certaines cisailles à haie sont montées sur perche pour un travail de taille en hauteur et sans échelle.

La scie égoïne

Pourvu de dents particulièrement tranchantes, c’est un outil indispensable pour couper vos branches de petite et de grosse section. Tournez-vous vers un modèle de scie égoïne tout usage qui vous permettra de scier rapidement du bois vert et tendre, comme du bois sec et dur. Elle est l’outil de prédilection pour sectionner les grosses charpentières vieillissantes dont le diamètre dépasse les 6 cm.

Une petite scie d’élagage, à lame droite ou courbée, plus maniable, sera parfaite quant à elle pour élaguer branches et rameaux (morts ou vivants) à gros diamètre : elle se faufile partout et s’adapte aux utilisateurs qui n’ont pas beaucoup de force  !

sécateur, rosier, outillage, petit materiel

Scie égoïne (à gauche), scie d’élagage (à droite)

Pour supprimer les fleurs fanées et les gourmands

Nous vous conseillons de couper régulièrement les roses fanées, afin de ne pas épuiser inutilement vos rosiers, sauf si vous souhaitez obtenir des cynorhodons. En plus de l’intérêt esthétique, la suppression de ces fleurs fanées stimule l’apparition de nouveaux boutons floraux. Les rosiers peuvent également produire des gourmands, des rejets qui poussent rapidement et démarrent en dessous du point de greffe. Ces tiges non florifères épuisent aussi la plante, c’est pourquoi, il faut les supprimer en les coupant à la base.

Les épinettes ou sécateurs à fruits sont des outils de coupe légers, maniables et précis, munis d’une tête étroite, longue et effilée qui facilite l’accès aux fines tiges noyées dans la végétation. Leurs deux lames droites, pointues et légèrement dentées, vous permettront de couper de façon très nette, à la base, les tiges des roses fanées comme les gourmands.

secateur a fruits, rosiers, taille

Epinette ou sécateur à fruits

Pour apporter de l'engrais

Les rosiers sont des plantes gourmandes qui ont besoin d’apport d’engrais une ou deux fois par an. La pelle, constituée d’une tête plate, plus ou moins ronde et plus ou moins creuse, est un outil fort utile qui permettra d’apporter les amendements organiques nécessaires au bon développement de vos rosiers ou pour remplacer la terre d’un rosier à transplanter.

La griffe ou le croc de jardin est l’outil complémentaire pour enfouir les amendements utiles à vos rosiers grâce à sa tête en forme de fourche munie de trois ou quatre dents pointues et cintrées.

Que vous les cultiviez en pot ou en pleine terre, nous vous conseillons d’apporter de l’engrais à vos rosiers (compost, fumier, corne broyée, sang séché, Or Brun… ).  Cela les aidera à se montrer très florifères et en bonne santé, l’idéal est de leur apporter des solutions fertilisantes douces et régulières, depuis la plantation jusqu’à la période de végétation. Les engrais « spécial rosier » favorisent l’enracinement, améliorent le sol et nourrissent la plante durablement et en profondeur.

→ N’hésitez pas à consulter toute notre gamme d’engrais et de fertilisants pour rosiers.

Pour les soutenir

Vous venez de terminer la plantation de votre rosier. Les rosiers peuvent être laissés libre, ou être conduits sur un mur, une clôture, une pergola. Certaines formes de rosiers souvent très vigoureux, ont besoin d’être soutenus car avec le temps ils ont tendance à s’écrouler.  Si votre rosier est grimpant, tige ou pleureur c’est le moment de l’attacher !

  • Pour les rosiers tiges et pleureurs, un tuteur est nécessaire dès la plantation. Il permet de soutenir efficacement les branches des rosiers. Nous vous conseillons des tuteurs en bambou d’au moins 3 cm de diamètre à planter directement au fond du trou de plantation en même temps ou juste avant le rosier pour ne pas abîmer ses racines  : la hauteur du tuteur devra correspondre avec celle du point de greffe. Utilisez des liens adaptés (anneaux, liens plastique, liens souples, raphia etc…) pour attacher le rosier à son tuteur.
  • Pour guider la croissance et soutenir la végétation des rosiers cultivés en pot, pensez à utiliser un tuteur Échelle bien adapté aux rosiers de dimensions plutôt modestes. Prévoyez des systèmes d’attache, liens souples, anneaux ou clips pour fixer le rosier.
  • Les rosiers grimpants seront palissés au cours des premières années de culture et au fur et chaque année au fur et à mesure de la pousse. Il est important de choisir des liens permettant d’attacher fermement les tiges à leur support, sans pour autant les abîmer. Je vous conseille les liens souples en plastique (nos liens Biflex sont parfaits pour attacher les rameaux à leur support sans risquer de les blesser) et ne se détériorent pas avec le temps.

    Tuteur en bambou et tuteur échelle

→ Découvrez notre matériel de liage adéquat pour guider et maintenir votre rosier.

Pour les rosiers en pot

Il est tout à faire possible de cultiver des rosiers en pot sur un balcon ou une terrasse, moyennant quelques soins réguliers. Sachez que les rosiers en pot demandent davantage d’attention qu’en pleine terre. Les arrosages doivent être beaucoup plus fréquents : prévoyez donc d’investir dans un arrosoir !

Il conviendra également de soigner les apports d’engrais durant la période de végétation, car les rosiers sont des plantes gourmandes dont on devra soutenir la floraison avec un engrais « spécial rosier ».

Les rosiers se plaisent dans un substrat bien drainant. En pot, l’humidité doit pouvoir s’évacuer, pour ne pas favoriser l’apparition de maladies cryptogamiques auxquelles les rosiers sont sensibles. Pour améliorer le drainage, vous disposerez dans le fond du pot ou en mélange avec la terre, des matériaux drainants tels que des billes d’argile ou de la pouzzolane. Pour obtenir un bon substrat, réalisez ce mélange avec un bon terreau pour rosier.

Et, pour prévenir ou lutter naturellement contre les maladies des rosiers, découvrez notre gamme de soins adaptés !

Autre petit matériel utile

  • Des outils en parfait état et propres sont le gage d’une bonne santé des plantes ! Ayez toujours en stock une bouteille d’alcool à brûler et un chiffon pour désinfecter après usage, les lames de vos outils entre chaque rosier pour éviter de transmettre d’éventuelles maladies. Ce geste permet également de les conserver en bon état.
  • Rien de pire que de travailler avec un sécateur aux lames émoussées : des outils au tranchant mal aiguisé multiplient les risques de tendinites et vous fatigueront plus vite. Les lames de sécateurs doivent être régulièrement affûtées à l’aide d’une pierre à aiguiser.
  • Munissez-vous d’une bonne paire de gants « spécial rosier », enduits d’un épais latex à la fois très résistants aux déchirures, imperméables et antidérapants, indispensable pour vous protéger des épines !
  • Lors de l’entretien de vos rosiers, n’oubliez pas également de ramasser les feuilles tombées au sol, d’autant plus si elles présentent des taches noires ou de l’oïdium. Un sac à déchets verts est un accessoire indispensable au jardinier. Il sera très utile pour transporter les déchets de tailles de rosiers.

Sac à déchets verts, gants spécial rosiers et affutoir pour les lames de sécateurs sont indispensables

Enfin, découvrez la fourche à rosier, l’outil parfait pour décompacter la terre et désherber au pied des rosiers !

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin