Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Déchets verts : solutions de recyclage et valorisation au jardin

nos conseils pour transformer les déchets végétaux en ressource

Les déchets verts ou déchets végétaux forment rapidement un volume important au jardin. Tontes, tailles de haies, élagage, désherbage et entretien des massifs… le jardin produit en continu et les modes de collecte changent. Désormais, l’enlèvement à domicile est rare et de nombreuses déchetteries limitent même leur accès. Une bonne raison pour recycler les déchets végétaux directement au jardin !

On connaît bien le compostage mais voici plusieurs autres moyens pour valoriser vos déchets verts au jardin… ainsi que les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur ce sujet.

Les tontes de gazon : mulching ou paillage

Au printemps et en automne, les tontes régulières engendrent la production de gros volumes d’herbe coupée. La solution la plus simple alors consiste à pratiquer la tonte en mulching (on vous en dit plus sur cette technique dans cet article : « Tout savoir sur le mulching, une autre façon de tondre »).

Néanmoins, si vous ne souhaitez pas pratiquer cette technique ou si vous n’êtes pas équipé pour, l’herbe peut facilement être utilisée au jardin et au potager, comme paillage. Attention néanmoins : il ne s’agit pas de déverser le contenu du bac de récupération de la tondeuse au pied des arbres ou des massifs ! Une accumulation d’herbe fraîche fermente et se transforme inéluctablement en un tapis visqueux et malodorant.

Pour être employée en tant que paillage, l’herbe doit être :

  • être préalablement séchée (en andains, sur une grande bâche, par exemple)
  • ou être déposée en fines couches successives, ce qui lui permettra de sécher sur place.

Mon conseil : Je vois parfois dans les jardins des tas d’herbe tondue… Évitez cette pratique : d’une part, cela ne sent pas bon et, d’autre part, vous allez apporter de l’azote massivement à cet endroit. Résultat : orties et ronces finiront par s’installer… ce qui n’est pas forcément souhaité !

Et dans le bac à compost ?

L’herbe peut également être compostée mais seulement en petite quantité et en prenant soin de contre balancer l’apport de « matière verte » par de la matière « brune ».
Pour tout savoir sur le compostage, suivez nos conseils : « Réussir son compost en 5 points »

déchet verts - herbe

Le compost n’est pas une « poubelle de jardin » ! Les apports doivent s’équilibrer

Les tailles de haie et arbustes : découpage, broyage, paillage

Tous ceux qui possèdent des haies persistantes qui demandent une, voire plusieurs tailles par an le savent : les arbustes produisent de quoi remplir souvent plusieurs remorques en partance vers la déchetterie. Pourtant, il est possible de les recycler au jardin et les utiliser comme paillage.

Pour recycler les productions de tailles, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Et dans le bac à compost ?

Les déchets de taille peuvent tout à fait être mis au compost, ce sont des déchets équilibrés, mais ils devront être préalablement broyés ou, tout au moins, coupés en petits morceaux afin d’assurer une décomposition rapide.

tailles haie et arbustes - déchets verts

Les tailles de haies et d’arbuste méritent mieux que la déchetterie, recyclez-les !

Les grosses branches : de multiples utilisations

L’élagage ou l’abattage des arbres produit des déchets de gros calibre. Que faire de ce bois ?

  • Si vous avez un poêle ou une cheminée, tronçonnez, laissez sécher au moins deux ans et utilisez ce bois pour vous chauffer ou, au moins, pour allumer le feu ! Attentions néanmoins aux résineux, toutes les installations ne permettent pas leur combustion.
  • Si vous pratiquez la permaculture, laissez ce bois se décomposer : il peut vous servir pour monter de nouvelles buttes.
  • Les grandes branches bien droites peuvent également servir au jardin pour faire des piquets, des tuteurs (acacia, noisetier) ou pour fabriquer des structures pour les haricots ou pois grimpants, des fascines (noisetier, saule), des plessis, des treillis. Celles du sureau, creuses, sont également idéales pour fabriquer des petits abris à insectes.

Les résidus d’élagage peuvent être utilisés pour former des petites structures, comme ici, une cabane sous un saule. Photo : Jean-Christophe AUMONT

Et dans le bac à compost ?

Évidemment, non… sauf si vous disposez d’un broyeur de compétition capable d’avaler de très grosses branches. Dans ce cas, cela fera un bon apport de carbone !

recyclage taille arbres

Souvenez-vous, le bois est la seule énergie qui réchauffe trois fois : quand on le coupe, quand on le range et quand le brûle !

Les résidus de nettoyage des massifs, les mauvaises herbes

Au printemps ou à l’automne, lors des grandes séances de désherbage et rabattage, les massifs fournissent, eux aussi, leur lot de déchets. Ce sont les déchets qui posent le mois de soucis car ils sont souvent « mous » et se décomposent rapidement.

Lors des travaux, vous pouvez parfaitement les laisser sur place, en guise de paillage.

Pour que l’aspect soit esthétique, deux options :

  • les découper au sécateur, en petits morceaux,
  • les rassembler et les broyer à la tondeuse, munie de son bac de récupération.

Mon conseil : si vous avez de nombreuses graminées au jardin, n’hésitez pas à sortir le taille-haie et procédez en progressant du haut vers le bas de façon à hacher leurs feuilles en petits morceaux. Laissez sur place, votre massif est paillé ! Cette méthode n’est pas franchement conventionnelle, elle étonnera peut-être vos voisins mais elle est rapide et efficace… et fonctionne aussi sur les grandes vivaces.

Et dans le bac à compost ?

recycler déchets végétaux

Les déchets des massifs sont facilement valorisables, en paillage ou en compost

Tous ces déchets sont facilement compostables, n’hésitez pas mais coupez-les en morceaux et évitez d’y mettre des adventices montées en graines. Si vous avez du liseron, laissez-le plusieurs jours au soleil pour être bien certain que les racines soient mortes.

Les feuilles mortes : paillage, terreau

Véritable trésor pour le jardin, les feuilles mortes sont très faciles à recycler. Nous en avons déjà parlé… Je vous invite donc à consulter ces deux articles :

Les feuilles mortes, un paillage de choix pour les massifs mais aussi pour le potager en hiver

Bonus : le mur ou palissade de déchet verts, une excellente alternative au tas

Soyons honnêtes, le recyclage de déchets verts prend du temps… C’est pourquoi on est souvent tenté de les amasser en tas, au fond du jardin et d’attendre que le tout se décompose. Ce n’est pas très joli et il faut être patient, très patient…

Une autre solution pratique et écologique existe : le mur ou palissade de déchets verts.

Cela consiste à ressembler les déchets de façon ordonnée pour former un mur.

palissage ou mur de déchets verts

La palissade de déchets verts : une alternative au compostage et au broyage

Pour faire un mur de déchets :

  • commencez par planter de solides piquets d’environ 1,8 mètre tous les 60 cm sur deux lignes espacées de 40 à 60 cm pour créer un mur de la longueur souhaitée
  • remplissez progressivement votre mur en alternant, façon mille-feuilles, branchages, des feuilles mortes, résidus de taille des vivaces ou du potager…

Les déchets vont progressivement se décomposer mais le mur sera en permanence réédifié grâce à vos apports. Véritable abri pour les insectes et la faune, il abritera également de nombreux auxiliaires qui participeront à l’équilibre et à la protection de votre jardin.

Questions fréquentes au sujet des déchets verts.

1) Peut-on brûler ses déchets verts

Non, sauf rares exceptions, c’est interdit et ce pour plusieurs raisons :

  • c’est polluant,
  • cela risque de déclencher des incendies,
  • l’odeur est incommodante pour le voisinage.

Pour information, cette infraction est passible d’une amende pouvant atteindre 450 euros.

2) Jeter ses déchets verts dans la nature, est-ce permis ?

Non ! Ce n’est pas parce que les déchets végétaux sont naturels qu’ils sont sans conséquence, surtout s’ils sont jetés en milieu naturel qu’ils risquent de modifier (apport massif d’azote). Par ailleurs, vous risquez d’introduire une espèce invasive. Enfin, c’est une question de civisme ! Pour information, les déchets végétaux sont assimilés à des déchets classiques. L’amende peut aller jusqu’à 450 euros et 1500 euros si les déchets ont été transportés dans un véhicule.

3) Existe-t-il des entreprises qui recyclent les déchets verts ?

Oui, il existe des entreprises spécialisées dans la valorisation des déchets verts mais leurs services sont réservés aux collectivités et aux entreprises. Ne comptez pas sur eux pour vous débarrasser de vos déchets végétaux !  Néanmoins, certains paysagistes peuvent vous proposer des prestations d’enlèvement de vos déchets, moyennant finance, et c’est vous qui paierez, bien entendu !

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(2 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Jardiner sans se planter

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante n'a pas la couleur ou la hauteur souhaitées
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>> page Questionnaire ou Mon Jardin