Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
créer une haie brise vue
conseil

Comment créer une haie brise-vue ?

Nos conseils pour réussir son installation et se protéger des regards ou vis-à-vis durablement

Vous souhaitez installer une haie brise-vue chez vous, pour créer un peu d’intimité dans une zone, camoufler un vis-à-vis ou cacher une vue peu esthétique ? Installer des arbustes en haie est une bonne solution pour créer un écran végétal efficace, esthétique et pérenne.

Mais alors, par où commencer ? Nous allons voir comment choisir les végétaux les mieux adaptés à vos besoins, mais aussi à vos exigences de culture.

Nous verrons ensuite comment planter et entretenir votre haie brise-vue, pour bénéficier sans trop de contraintes d’un vrai cocon protecteur au jardin ou sur la terrasse.

Voici donc nos conseils pour une haie brise-vue réussie !

Définir ses besoins et envies en amont

Avant de créer votre haie brise-vue, la première étape consiste à vous poser les bonnes questions.

  • Quelle(s) zone(s) avez-vous besoin de protéger ?
  • Souhaitez-vous une protection toute l’année, ou seulement pendant la belle saison ?
  • Quelles sont vos contraintes de culture (sol, climat, exposition) ?
  • Quel style de haie correspond le mieux à vos goûts (monochrome ou colorée, classique ou champêtre, fleurie, fruitière ou feuillue, etc.) ?

Les réponses à ces questions vous permettront de vous orienter vers les arbustes correspondant le mieux à vos attentes.

Pensez également à prendre en compte en amont l’impact qu’aura l’installation d’une haie brise-vue au jardin : création d’ombrage (compatible ou non avec les végétaux déjà en place), modification des flux d’air pouvant créer de nouveaux couloirs venteux, développement racinaire, etc. Autant d’éléments à bien appréhender, pour ne pas regretter l’emplacement ou la dimension de sa haie brie-vue.

différentes haies existantes, style de haie

Haie monochrome, fleurie ou feuillue

Les choix des arbustes

Pour constituer une haie brise-vue, le choix des espèces et variétés est vaste. Mais une fois que vous aurez répondu aux questions précédemment listées, vous aurez une idée plus précise des végétaux qui conviennent le mieux à votre projet.

Et si vous ne souhaitez pas choisir, découvrez nos kits de haies persistantes et brise-vues, qui regroupent plusieurs espèces d’arbustes parfaitement adaptés à cette utilisation.

Les caractéristiques essentielles

Pour créer un écran végétal qui protège efficacement des regards, les arbustes devront répondre à plusieurs critères essentiels :

  • croissance assez rapide, pour ne pas devoir patienter plusieurs années
  • hauteur suffisante (au minimum hauteur d’homme), mais pas trop (2 mètres suffisent généralement)
  • feuillage dense et épais
  • facilité de culture
  • feuillage persistant, si vous souhaitez une haie occultant toute l’année

Haie mono-espèce ou mixte ?

Les haies mono-espèces ou mono-spécifiques sont des haies constituées d’une seule espèce d’arbustes. Ce sont les plus classiques du genre, typiques des jardins à la française, souvent taillées au cordeau.

Elles sont généralement constituées d’espèce d’arbustes populaires, comme le laurier-cerise, le thuya ou encore le cotoneaster.

Avantages :

  • parfaite occultation
  • mur végétal propre et homogène
  • entretien identique sur toute la longueur

Inconvénients :

  • en cas de maladie ou parasitisme, la totalité de la haie peut rapidement être impactée et dépérir
  • entretien régulier pour conserver une haie ordonnée
  • appauvrissement du sol plus rapide du fait de la monoculture
  • style monotone et rigide
  • haie peu favorable à la biodiversité

A l’inverse, la haie mixte se compose de plusieurs espèces d’arbustes différents. Elle peut être persistante, ou bien proposer un mélange avec des espèces caduques ou marcescentes (dont le feuillage se dessèche en restant sur la plante).

Avantages :

  • en cas de maladie ou parasitisme, moins de risques de perdre la totalité de la haie
  • favorise la biodiversité au jardin, en offrant gîte et couverts à la faune et aux auxiliaires utiles
  • multifonctions : s’inspirant des principes de la permaculture, elle peut jouer plusieurs rôles (production de fruits comestibles, de fleurs, de biomasse,…)
  • style naturel

Inconvénients :

  • entretien spécifique à chaque espèce

Quelques exemples d’espèces pour une belle haie brise-vue

Selon vos contraintes de sol (argileux, sableux, pauvre, calcaire…), de climat (hivers rudes, embruns, vents, pollution…) et d’exposition (soleil, ombre…), voici quelques idées pour créer un paravent occultant efficace.

arbuste pour haie brise-vue, arbuste pour se cacher des voisins

Aucuba, Escallonia (photo L. Enking), Pittosporum, Pyracantha, Fargesia, Photinia et Charme (Carpinus betulus)

La plantation d’une haie brise-vue

La haie est un alignement d’arbustes délimitant un jardin. Mais pour que cet alignement remplisse efficacement son rôle et camoufle correctement les vis-à-vis, nous vous invitons à suivre quelques principes simples au moment de la plantation.

Période propice

Une fois que vous avez choisi l’emplacement de votre haie, procédez pendant la bonne période de plantation, habituellement à l’automne, afin de favoriser au mieux l’enracinement des végétaux. Mais la période optimale dépend aussi du conditionnement de vos arbustes.

Les arbustes en racines nues, tout comme ceux en mottes, sont ceux qui présentent généralement les meilleures chances de reprise rapide. Ils sont plantés en automne, vers octobre-novembre, en dehors des périodes de gel. Veillez à ce que la plantation intervienne le plus rapidement possible après l’achat ou la réception et à pratiquer un pralinage des racines.

Les arbustes en pot ou conteneurs peuvent quant à eux être plantés quasiment toute l’année, en dehors des périodes de gel ou de sécheresse. Ils peuvent patienter avant d’être plantés. Veillez simplement à les immerger dans un seau d’eau pour réhydrater le système racinaire juste avant la plantation.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre fiche « Arbustes de haie : racines nues, mottes, godets, arbustes en pots… Que choisir ? ».

Distances de plantation

Pour obtenir un résultat occultant, la haie doit être bien dense sur toute sa hauteur. Les plus petites zones à  dissimuler pourront se contenter d’une seule rangée d’arbustes, plantés assez serrés.

Les plus grandes zones demanderont une épaisseur d’au moins 60 à 80 cm. L’idéal sera ici de planter les arbustes sur 2 rangées :

  • soit en quinconces ou zigzag, qui laisse davantage d’espaces aux végétaux pour bien se développer dans les espaces plus restreints
  • soit en rang, les variétés trapues devant et les plus grandes ou persistantes derrière, si vous disposez d’un espace conséquent

Les distances entre les végétaux dépendent de leur envergure à maturité et de l’espèce concernée. En général, il est préconisé de laisser au moins 50 à 60 cm d’espacement entre chaque arbuste de haie.

En plus de ces distances entre vos végétaux, n’oubliez pas de respecter les distances légales par rapport à la route, à vos voisins, aux constructions à proximité, etc. Celles-ci sont généralement d’au moins 50 cm par rapport à la limite de propriété pour un arbuste, mais beaucoup plus pour un arbuste dépassant 2 mètres ou pour un arbre.

Pour aller plus loin, retrouvez tous nos conseils dans les articles « Haies, arbustes, arbres : quelles distances de plantation ? » et « Plantation d’arbres et d’arbustes : que dit la loi ? ».

La plantation en pratique

  1. Préparez votre zone à planter en procédant à un désherbage et à un décompactage du sol si besoin.
  2. Creusez une tranchée ou des trous d’une profondeur et d’une largeur environ 1 fois et demie plus grande que le système racinaire de vos végétaux. Faites un apport de compost ménager bien mûr ou du fumier pour enrichir la terre et favoriser la croissance.
  3. Installez vos arbustes de façon droite et stable dans la tranchée ou les trous. Il est possible de les tuteurer, surtout s’ils sont placés en situation venteuse.
  4. Rebouchez, puis tassez la terre autour des plants et arrosez généreusement.
  5. Protégez les pieds de plantes avec un paillage de feuilles mortes, écorces de pin, etc. Ce geste empêchera le développement des adventices, tout en protégeant les jeunes végétaux de la sécheresse ou du froid.

En complément, retrouvez plus de conseils détaillés dans l’article « Comment planter une haie ? »

planter un haie brise-vue

Plantation en zig zag sur deux rangées ou sur un rang

L’entretien d’une haie brise-vue

Si, comme nous vous l’avons conseillé, vous choisissez des arbustes simples à cultiver, leur entretien ne devrait pas être trop contraignant. L’énergie et le temps passés dépendront surtout du type de haie concerné.

La taille

Les haies libres pourront être laissées au naturel, quand une haie classique demandera un entretien régulier pour conserver sa forme harmonieuse.

Généralement, une à deux fois par an, en automne et au printemps, la taille permettra de retrouver une belle uniformité et d’éviter que les arbustes se développent de façon désordonnée.

Si vous avez fait le choix d’arbustes caducs ou à fleurs, il pourra être nécessaire de retirer les feuilles mortes et fleurs fanées en fin de saison.

A noter qu’à partir de mi-mars et jusqu’à fin juillet environ, les oiseaux sont en période de nidification. La LPO (ligue de protection des oiseaux) conseille donc d’éviter toute taille de haie à cette période.

tailler une haie brise-vue

Haie taillée ou haie libre

L’arrosage

Lors des 2 premières années de culture au moins, l’arrosage devra être régulier, puisque les racines des arbustes ne sont pas encore assez développées pour pouvoir puiser l’eau dans le sol en autonomie. Augmentez l’arrosage en cas de période de sécheresse.

N’hésitez  pas à installer un arrosage automatique, qui vous fera gagner beaucoup de temps et d’énergie sur le long terme.

Les autres soins

A l’automne, vous pouvez apporter une poignée de compost ménager décomposé ou d’engrais pour arbres et arbustes, pour stimuler la croissance de vos sujets.

Le paillage déposé au pied de vos arbustes disparaitra petit à petit au fil des mois ou années. Vous pouvez le renouveler, ou opter pour la culture de plantes vivaces basses, qui allieront protection et esthétisme durablement.

Articles connexes


conseil

Comment et pourquoi réaliser une haie brise-vent ?

Lire la suite +

conseil

Les 10 meilleurs arbustes pour réaliser une haie brise-vent

Lire la suite +

conseil

7 arbres pour une haie brise-vent

Lire la suite +

conseil

10 conifères de haies, pour délimiter les espaces avec style au jardin

Comment choisir une variété de conifère afin de créer une belle haie dans le jardin ? Voici quelques alternatives qui se prêtent particulièrement bien à cette configuration.
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire