Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
choisir un ciste
conseil

Choisir un ciste

Guide d'achat et critères pour trouver le ciste idéal

Hôtes des garrigues, les cistes égaient le printemps et l’été de leurs jolies fleurs qui paraissent pourtant si fragiles en comparaison avec leur silhouette trapue et leur feuillage persistant et rugueux. Si cette floraison est fugace, des vagues de fleurs se succèdent sur une longue période en fonction des espèces et variétés. Ces fleurs sont tantôt blanches, petites et innombrables chez certains, plus grandes et dans les tons rose vif, chez d’autres. Certains cistes se plaisent en sol calcaire, alors que d’autres dépériraient dans les mêmes conditions. Voici des conseils utiles pour les choisir selon vos envies ou selon les contraintes imposées par votre jardin dans notre collection de cistes!

Cistus dans le maquis

Le ciste dans son milieu méditerranéen naturel

Selon la hauteur

Plantes originaires des garrigues trapues et denses, les cistes peuvent être de petites boules couvre-sols ou adopter un port arbustif plus haut. Pour faire un choix et les associer convenablement, ce critère de hauteur est important, que le jardinier veuille les planter à l’avant ou au contraire derrière des arbustes ou vivaces plus compactes, ou encore elles associer dans une haie fleurie.

  • Les plus petits (50 à 55cm)

A planter en bordure ou en couvre-sol, les cistes à petit développement permettent un clin d’oeil tendre au printemps. Le Cistus skanbergii monte à 60cm et s’étale en largeur sur un peu plus de 80cm tandis que le Cistus obtusifolius forme un petit coussin de 50cm en hauteur pour une largeur de 70cm, tout comme les Cistes pulvérulents Cistus pulverulentus et Cistus pulverulentus ‘Sunset’.

  • Les moyens (de 60 à 85cm)

Dans cette catégorie, à planter en second-plan dans les massifs ou en pot sur la terrasse : Cistus argenteus, Cistus corbariensis et Cistus corbariensis ‘Rospico’, ainsi que le Ciste de Montpellier Cistus monspeliensis.

  • Les plus grands (de 90cm à 1,20m)

Jouant dans la catégorie des grands cistes, le Ciste de Crète Cistus creticus adopte un port buissonnant plutôt irrégulier d’1m en hauteur et largeur, de même que Cistus purpureus et Cistus ‘Alan Fradd’. Un peu plus bas, environ 90cm : le Cistus purpureus ‘Betty Taudevin’, le Ciste à feuilles de sauge Cistus salviifolius et Cistus (x) loretiiA plus d’1,20m : le grand Ciste hybride Cistus argenteus ‘Peggy Sammons’, qui pourra facilement prendre place avec d’autres arbustes dans une haie diversifiée méditerranéenne.

Les cistes peuvent être de différentes tailles

Cistus pulverulentus, Cistus monspeliensis et Cistus argenteus ‘Peggy Sammons’

Selon la couleur des fleurs

La palette chromatique des cistes s’étend du blanc pur au rose carmin. L’effet n’est pas le même entre les variétés très florifères qui se couvrent d’une multitude de petites fleurs, et ceux qui arborent de grandes corolles simples à grands pétales. Là encore, le contraste peut être intéressant pour les compositions de jardin et selon les végétaux auxquels ils seront associés : en haies persistantes, en massifs fleuris avec la gamme des arbustes et vivaces de Méditerranée, ou au sein d’une rocaille de terrain sec.

  • Les cistes blancs 

Le point commun de Cistus obtusifolius, du Ciste des Corbières Cistus corbariensis ou du Ciste à feuilles de sauge Cistus salviifolius est la couleur immaculée de leurs pétales. Ajoutons Cistus (x) loretii dont les fleurs semblables à des églantines blanches sont rehaussées de macules pourpres tout comme Cistus ‘Alan Fradd’Cistus corbariensis ‘Rospico’ et Cistus monspeliensis ont tous deux des pétales chiffonnés blancs et un coeur d’étamines jaune d’or.

  • Les cistes rose clair

Le magnifique Cistus skanbergii se pare d’une multitude de petites fleurs rose pâle, tout en fragilité apparente et contrastant sur le feuillage foncé, tout comme Cistus argenteus. Tandis que les corolles de Cistus argenteus ‘Peggy Sammons’ sont plus importantes et se renouvellent continuellement pendant la période de floraison, de mai à juin.

  • Les cistes rose vif

Si vous appréciez les cistes pour leur floraison très colorée, le Ciste de Crète Cistus creticus est fait pour vous ! Son rose est vif et pétillant et son coeur jaune, à l’instar de celui du Ciste pulvérulent Cistus pulverulentus et Cistus pulverulentus ‘Sunset’. Les Cistes pourpres Cistus purpureus et Cistus purpureus ‘Betty Taudevin’ forment une large masse de feuillage vert profond, où se détachent les grandes corolles d’un rose soutenu aux macules pourpres.

Les cistes, dans les teinte blanches, rose clair et rose pourpre

Cistus (x) loretii, Cistus skanbergii et Cistus pulverulentus ‘Sunset’

Selon la couleur du feuillage

Fiers représentant des arbustes méditerranéens, les cistes portent des rameaux au feuillage persistant, parfois petit et collant, parfois plus large et duveteux selon les espèces ou les variétés. C’est en partie la physionomie de ces feuilles épaisses qui permet l’incroyable résistance de ces arbrisseaux à la sécheresse car elles sont conçues pour limiter l’évapotranspiration de la plante. La plupart des cistes sont à feuillage vert foncé et plutôt gaufré. Cistus corbariensis ‘Rospico’, obtention française, présente un port dense et une floraison blanc pur à coeur jaune d’or mis en valeur par un feuillage vert profond, marginé de crème lumineux. Cistus albidus, appelé Ciste cotonneux met quant à lui en valeur les massifs grâce à son feuillage grisé, duveteux et gaufré.

Les différents types de feuilllage des cistes

Détail des feuilles de Cistus monspeliensis, Cistus corbariensis ‘Rospico’ et Cistus albidus

Selon la période de floraison

Les cistes sont parmi les premiers arbrisseaux à fleurir, annonçant le retour du printemps.  Certains ne fleurissent qu’à cette époque, et d’autres prennent le relai jusqu’au coeur de l’été. De quoi les associer pour prolonger le plaisir de leurs floraisons !

  • Les plus précoces

Pour une floraison blanche dès la fin de l’hiver ou tout début du printemps : Cistus corbariensis et Cistus corbariensis ‘Rospico’, Cistus salviifolius, Cistus (x) loretii ou encore Cistus Alan Fradd et Cistus monspeliensis. Pour des fleurs rose pâle : Cistus skanbergii. Et pour des fleurs rose vif : Cistus purpureus. La plupart des autres variétés prennent le relai en mai-juin pour une floraison plus ou moins longue.

  • Les estivaux

Les cistes à floraison estivale sont Cistus pulverulentus, Cistus pulverulentus ‘Sunset’ et Cistus purpureus ‘Betty Taudevin’ dont la floraison rose vif se prolonge de mai à juillet. Nombreux sont les arbres et arbustes à floraison estivale qui pourront s’associer avec bonheur à leurs abondantes grandes fleurs. Le rose de leurs corolles s’harmonise avec le blanc, le rose clair ou le bleu lavande et pourra mettre également en valeur de jolis conifères s’adaptant aux mêmes conditions de culture.

Selon la rusticité

Critère important à prendre en compte lors du choix de vos Cistes : la rusticité. Selon le climat de votre région et l’endroit où vous souhaitez les planter dans votre jardin, orientez votre choix par rapport à leur résistance au froid. Car n’oubliez pas : ce sont des méditerranéennes, et si l’envie vous prend de créer un massif fleuri évoquant le Sud, mieux vaut leur apporter les conditions adéquates et le plein soleil !

  • Les Cistes peu rustiques

Dignes représentant de la flore méditerranéenne, les cistes peuvent avoir une résistance au froid variable. Le ciste de Crète et le Ciste de Montpellier sont assez frileux et ne résisteront qu’exceptionnellement à des températures inférieures à -5°C. Ils tolèrent par contre remarquablement bien la sécheresse en sol bien drainé et les embruns !

  • Les Cistes rustiques jusqu’à -10°C

La plupart des cistes de notre sélection sont relativement bien résistants au froid. Des températures de l’ordre de -10°C les laissent indemnes, sauf si le terrain est lourd et a tendance à retenir l’humidité. Veillez donc toujours à penser au drainage au moment de la plantation.

  • Les Cistes rustiques jusqu’à -15°C

Les cistes des Corbières Cistus corbariensis et Cistus corbariensis ‘Rospico’, tous deux blancs, ont une résistance accrue pouvant aller jusqu’à -15°C, de même que l’hybride Cistus argenteus ‘Peggy Sammons’. Ces trois arbrisseaux très rustiques sont des champions de la résistance : sécheresse, soleil écrasant, froid, vent salé, sols pauvres… ils ne craignent rien !

Articles connexes


Fiche Famille

Ciste, cistus : plantation, taille, entretien

Lire la suite +

Fiche Tutoriel

Le ciste : réussir une bouture

Plante de garrigue par excellence, le ciste (Cistus) offre de belles fleurs roses ou blanches...
Lire la suite +

Fiche Tutoriel

Semer le ciste

Délicats et élégants avec leurs fleurs aux fins pétales froissés comme de la soie, les...
Lire la suite +

association

Associer les cistes

Lire la suite +

plantation

Planter un ciste en pot

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire