Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Bêche, louchet, fourche à bêcher : que choisir pour mon jardin ?

Pour bien travailler la terre

Pour retourner, ameublir, émietter la terre en profondeur, au jardin comme au potager ou creuser un trou, un bon travail commence par le choix d’un outil de jardinage adéquat. Entre bêche, fourche à bêcher ou encore louchet, que choisir et comment les utiliser ? Il est parfois difficile de s’y retrouver et de choisir parmi tous ces outils à manche. Vous n’emploierez pas le même outil selon la nature du sol, et l’usage envisagé. Pour tout savoir sur les outils de jardin incontournables pour travailler le sol, découvrez nos conseils.

Les différents outils à main pour travailler le sol

La bêche

C’est l’un des tous premiers outils qu’un jardinier se doit de posséder. La bêche permet de creuser des trous de plantation, de retourner et d’ameublir les couches de terre en profondeur, de couper des racines ou encore de dresser des bordures. La bêche est constituée d’un manche généralement en bois et d’un fer plat aux bords tranchants. Il en existe de toutes tailles et de tous poids, pour tous les styles et les morphologies (le manche doit juste dépasser la hauteur de votre hanche). En version à manche béquille (ou à poignée en T) qui décuple la force et permet de prendre appui pour l’enfoncer dans la terre, à manche simple, équipée ou non de marchepieds, avec un manche en bois ou conçu à partir de matériaux composites, à vous de choisir celle qui vous conviendra le mieux !

Il existe deux variantes intéressantes à la bêche standard : la fourche-bêche et le louchet.

La fourche-bêche ou fourche à bêcher

La fourche-bêche ou fourche à bêcher est un outil dont le fer n’est pas plat mais constitué de 3, 4 ou rarement cinq dents droites en acier. Elle est beaucoup mieux adaptée que la bêche au décompactage et à l’ameublissement des sols lourds et caillouteux tout en respectant la faune du sol et les racines des plantes autour. Elle permet d’ameublir sans retourner les couches du sol. On choisit généralement sa fourche à bêcher avec un manche un peu plus long que pour une bêche standard. Là encore, il existe différents modèles avec un « fer » en acier, avec manche béquille ou manche pomme, en bois ou en matériaux composites.

Le louchet

Le louchet est une sorte de bêche au fer plus fin, plus coupant et sensiblement plus étroit. Il est plus facile à utiliser que la bêche dans les terres très lourdes et argileuses car il y glisse mieux. C’est aussi la « bêche des pépiniéristes ou des paysagistes » qui l’utilisent pour transplanter ou arracher arbres et arbustes. À la différence d’une bêche qui ne possède qu’un simple anneau pour la fixation du manche, celui-ci présente une « plume » en acier au dos du fer qui lui confère une plus grande résistance et qui l’isole de la terre et évite l’humidité. C’est ce qui fait la différence entre un louchet et une bêche. Un manche de louchet est quasiment incassable. Le fer du louchet est aussi poli sur les deux faces pour éviter que les terres grasses n’y collent. Pour un usage intensif ou pour des travaux importants, préférez le louchet.

→ Pour plus de détails et de conseils d’utilisation, découvrez les conseils d’Olivier dans la fiche « Les principaux outils de jardinage et leurs fonctions »

Découvrez notre gamme de bêches, louchets et fourches à bêcher

Choisir selon le type de sol

Selon que votre terre est légère et sablonneuse, caillouteuse ou au contraire argileuse, lourde et compacte, vous n’emploierez pas le même outil.

En terre meuble, peu collante et sans cailloux

Une bonne bêche aux bords d’attaque affûtés comme le modèle ‘Senlis’ est l’outil le plus adapté pour la préparation en profondeur des terres légères ou compactes, sablonneuses mais non caillouteuses.

En terre argileuse et lourde

Choisissez le louchet, un outil solide et bien tranchant, plus fin et plus coupant que la bêche, conçu pour les travaux de préparation de la terre en profondeur, nécessitant précision et force. Il trouve son utilité dans les terres lourdes, grasses et collantes, comme les terres argileuses pour décompacter et aérer la terre ou couper les racines.

En terre caillouteuse, lourde et compacte

Bêcher dans une terre caillouteuse est très difficile. La fourche à bêcher est un outil polyvalent et complémentaire de la bêche, conçu pour travailler en profondeur les sols difficiles, durs et/ou très pierreux car ses longues dents pointues et solides, comme celles du modèle à béquille ‘Novagrip Leborgne’ s’enfoncent aisément dans la terre, entre les cailloux.

Choisir selon l'usage

Pour retourner le sol et creuser

La bêche, avec ses bords tranchants, sert à retourner et à creuser la terre. Elle est conçue pour retourner les sols légers et les terrains sablonneux où la terre ne collera pas au fer. En sol lourd ou après de fortes averses, préférez un louchet qui pénétrera plus facilement. Le louchet glisse mieux dans la terre que la bêche. Il s’emploie aussi pour effectuer des terrassements et en particulier pour creuser des tranchées pour la pose de tuyaux de drainage ou encore la création de haies.

Pour décompacter la terre

La fourche à bêcher est conçue pour décompacter, ameublir et émietter la terre en profondeur en la disloquant simplement par la pénétration des dents. Elle permet de décompacter la terre sans la retourner et donc sans perturber la vie microbienne du sol.

Pour transplanter les vivaces et arbustes

Le louchet est un outil particulièrement solide spécialement adapté à la transplantation des petits et gros sujets et l’arrachage des arbres et arbustes. Sa lame au fer long et étroit est parfaite pour dégager les souches et son emmanchure offre une haute résistance aux basculements et soulèvements de gros poids.

Pour amender la terre

Pour enfouir des engrais et amendements comme les fumiers ou le compost, le plat de la bêche ou celui du louchet est adéquat.

Pour diviser les souches de vivaces

Conçue à la fois pour soulever, retourner et trancher d’un coup sec, la bêche est un outil indispensable pour la division des souches de vivaces.

choisir une bêche, fourche-bêche ou louchet selon l'usage

Des choix liés au jardinier

Selon votre force

Vous devez choisir un outil adapté à votre force et à l’effort à fournir pour que celui-ci soit le moins pénible possible. Choisissez un outil léger, la fourche à bêcher est plus légère que la bêche par exemple. Plus le fer de la bêche est long et large, plus vous aurez besoin de force pour enfoncer et soulever la terre. N’achetez pas un outil que vous pouvez à peine soulever, à contrario, un outil trop léger aura plus de mal à pénétrer dans une terre lourde.

Le confort d’utilisation

La longueur du manche se choisi en fonction de votre taille. Certains outils sont dotés d’un repose-pieds qui permet d’utiliser son poids pour enfoncer la lame ou la fourche dans la terre sans effort et sans pour autant se couper les bottes. Si un long manche évite au jardinier de moins se fatiguer le dos un manche plus court permettra d’être plus stable dans le déplacement de la charge lorsqu’il faut la déplacer d’un endroit à un autre. Il vous faut donc trouver le meilleur compromis en fonction de votre taille et des travaux de jardinage à réaliser.

Selon l’usage et la surface de son jardin

L’achat d’un outil est fonction de l’usage et de la fréquence d’utilisation. Si vous disposez d’un grand terrain de plus de 100 m², vous serez amené à utiliser vos outils régulièrement, voire de manière intensive, équipez-vous de bons outils capables de supporter des torsions et des effets de levier répétés et entretenez-les ! Si vous vivez en ville, que vous disposez de 20 m² de jardin, inutile d’investir dans des outils trop onéreux, privilégiez des outils simples d’une grande facilité d’utilisation. Les outils à manche court, seront plus maniables et permettront de travailler sur de petites surfaces.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire