Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
plante annuelle pour jardin sec
conseil

Plante annuelle : 8 espèces pour jardin sec

Des plantes qui résistent naturellement à la chaleur et au manque d’eau

Les sols secs, souvent filtrants, ont une capacité de rétention d’eau très faible. L’eau de pluie ou d’arrosage a donc tendance à s’infiltrer rapidement, disparaissant parfois avant même que les végétaux puissent en profiter pleinement.

Heureusement, il existe de nombreuses plantes capables de supporter naturellement et sans sourciller des conditions de sécheresse. Elles se développent même avec peu d’eau, en situation ensoleillée et apprécient justement que leurs racines ne soient pas asphyxiées par un excès d’humidité. Parmi elles, nous retrouvons des graminées, des vivaces, des arbustes, mais aussi bien sûr des plantes annuelles. Bien que leur cycle de vie ne dure qu’un an, la plupart se ressème spontanément sans intervention au jardin.

Voici donc notre sélection de nos 8 plantes annuelles préférées, à cultiver en jardin sec ou sans arrosage.

La Briza maxima, une adorable graminée en forme de cœur

La grande brize (Briza maxima) est une graminée annuelle, grande sœur de l’amourette (Briza media).

Cette plante produit un feuillage aérien en touffe, duquel s’élèvent de longues tiges terminées par de gros épillets retombants. Ces derniers, d’aspect joliment écailleux et en forme de cœur, se balancent dans un doux bruissement au gré du vent, donnant un spectacle plein de grâce et de légèreté. Cette caractéristique lui vaut d’ailleurs le poétique surnom de « hochet du vent ». Côté coloris, les nuances passent du vert au blanc argenté, avant de virer au pourpre, puis de sécher dans une douce nuance paille. Ces épillets s’intègrent à merveille dans des bouquets secs d’été.

Cette annuelle de soleil est réputée pour supporter les conditions difficiles de sols secs et pauvres, même arides et rocailleux.

La grande brize est une plante facile à semer, au printemps ou à l’automne et sans entretien. Elle se ressèmera ensuite spontanément d’année en année. Sa silhouette atteint une cinquantaine de centimètres en tout sens et se révèle parfaite dans un jardin sauvage, une haie champêtre ou un massif naturel.

grande brise sol sec, graminée sol sec, hochet du vent

Briza maxima

L’Orlaya grandiflora, une floraison en dentelle

L’Orlaya grandiflora ou caucalis est une candidate idéale pour les jardins à sols secs. Elle résiste au manque d’eau et se plaît en situation ensoleillée. Peu exigeante, elle se développe dans tous types de sols même les plus difficiles, qu’ils soient pauvres, caillouteux, calcaires ou argileux, tant qu’ils ne retiennent pas l’eau.

Ce caucalis nous charme par sa longue floraison estivale, tout en légèreté et en délicatesse. La plante dévoile de grandes ombelles de fleurs d’un blanc immaculé, d’une finesse rappelant la dentelle. Le feuillage est finement découpé, tout aussi raffiné.

Cette annuelle d’une trentaine de centimètres en tout sens forme une jolie touffe végétale qui s’associe facilement au jardin. Elle apporte une touche naturelle et met en valeur les floraisons colorées des autres végétaux.

De culture facile, elle se ressèmera spontanément au jardin si elle s’y plaît.

caucalis sol sec

Orlaya grandiflora

L’alysse odorant, un vrai tapis fleuri et parfumé

L’alysse odorant (Lobularia maritima) est un parfait couvre-sol de jardin sec, mais aussi de jardin de bord de mer. Il constitue rapidement une touffe tapissante et compacte, constituée de tiges souples et d’un feuillage fin lancéolé.

Pendant de nombreux mois en été, la plante nous gratifie d’une multitude de petites fleurs arrondies, recouvrant presque le feuillage. Elles exhalent des notes gourmandes de miel.

Optez par exemple pour la variété blanche ‘Snow Crystals’, formant un adorable tapis immaculé ou pour une version plus colorée avec ‘Princess in Purple’ et ses pétillantes fleurs violettes.

Simple à cultiver, l’alysse odorant s’épanouira en situation chaude et ensoleillée. Robuste, cette fleur annuelle ne craint ni la sécheresse ni les intempéries. Elle fera merveille en bordure, en rocaille, ou au pied d’arbustes en terrain sec. Elle constitue aussi de belles potées fleuries et suspensions.

alysse odorant sol sec

Lobularia maritima

La Lunaria annua, des bouquets de lune

« Monnaie du pape », « lunaire », « herbe aux écus »… La Lunaria annua porte de bien jolis petits surnoms faisant référence aux décoratifs et étonnants disques de graines qu’elle arbore après la floraison.

Elle constitue tout d’abord des touffes de feuilles vert vif, triangulaires et serratifoliées (en forme de scie). À la fin du printemps, elle se couvre de petites fleurs violettes ou blanches, parfumées. Ses fruits se développent ensuite, ressemblant donc à des disques lunaires plats, nacrés et translucides, à travers lesquels on peut apercevoir les graines. Très décoratifs, ils font merveille en bouquets secs.

Il s’agit d’une plante bisannuelle, fleurissant au bout de la 2ème année. La Lunaria annua est simple de culture, se développe au soleil ou à mi-ombre et ne craint pas la sécheresse. Sa silhouette atteignant 75 cm de hauteur à maturité apporte verticalité et légèreté sans effort. C’est une indispensable des jardins naturels, des haies champêtres ou des massifs ensoleillés.

Monnaie du pape sol sec, lunaire sol sec, herbe aux écus sol sec

Fleurs et fruits de la Lunaria annua

Le Lagurus ovatus, une floraison toute douce en queue de lapin

Le Lagurus ovatus est aussi connu sous les noms « queue-de-lièvre » ou  « Bunny Tails », en référence à la forme de ses inflorescences.

Cette adorable graminée annuelle pousse naturellement dans les zones pauvres, les friches, garrigues ou terres sableuses de bord de mer. C’est donc une candidate toute désignée pour les sols secs. Le Lagurus ovatus se cultive aisément en pot ou en pleine terre, en situation ensoleillée.

Elle forme un véritable petit coussin de 25 cm en tout sens, aux feuilles velues, qui prennent des teintes blond doré en fin de saison. Pendant tout l’été et jusqu’au début de l’automne, elle nous gratifie d’une longue floraison en petits épis de quelques centimètres de long. Ils sont ovales, doux et cotonneux, rappelant de petites queues de lapin. Leur coloris est évolutif : d’abord vert pâle nuancé de rose lilas, ils s’éclaircissent ensuite pour devenir crème, puis blond en séchant. À nouveau, il s’agit d’une merveilleuse plante annuelle pour bouquets secs.

queue de lièvre sol sec, gros minet, bunny tails

Lagurus ovatus

Le Calendula officinalis, des fleurs pétillantes pleines d’atouts pour le jardin

Le Calendula officinalis ou souci multiplie les qualités. Nous aimons tout d’abord cette fleur annuelle pour son coloris plein de peps, généralement jaune ou orange, qui dynamise les zones même pauvres et sèches du jardin. Mellifères, les fleurs plaisent également aux insectes butineurs. La floraison se renouvelle presque sans cesse du printemps jusqu’aux premières gelées. Cette plante se ressème spontanément d’une année sur l’autre.

Le souci est également utilisé au potager comme plante compagne. Elle permettrait d’éloigner les nuisibles comme les nématodes et servirait de plante-piège pour les pucerons, qui délaissent ainsi les autres cultures.

Enfin, c’est une magnifique plante comestible qui égaye les salades d’été ou parfume les tisanes. Elle est également utilisée en cosmétique, mais aussi en médecine douce, entre autres pour les propriétés calmantes qui lui sont prêtées.

Frugale, sans entretien, bien résistante à la sécheresse et ne demandant que peu d’eau : cette annuelle à tout pour s’intégrer sans souci en sol sec !

Pour aller plus loin : « Souci, calendula : semis, plantation, culture »

souci sol sec

Calendula officinalis

La Nigelle de Damas, ornementale à tous les niveaux

La nigelle de Damas est une annuelle au charme champêtre, décorative à tous les stades de sa vie. Son feuillage est particulièrement fin et vaporeux, rappelant un peu celui du fenouil. Les fleurs en étoiles, tout aussi légères et sauvages, peuvent être bleues, roses ou blanches. Elles animent l’été et font le bonheur des insectes pollinisateurs. Ce sont ensuite les fruits décoratifs, constitués de capsules rondes et globuleuses, qui font leur apparition. Elles sont entourées de bractées très fines et surmontées de mini-tiges filiformes. Une vraie petite curiosité ! Très ornementaux, ces fruits sont parfaits en bouquets secs.

La nigelle n’est pas difficile : elle se développe dans les zones les plus pauvres, sèches et rocailleuses du jardin, sans même demander de soin ou d’attention. Cultivez la Nigella damascena sur un talus, dans une rocaille, un massif ensoleillé ou en jardinière peu arrosée.

Les graines dispersées par le vent ou les insectes lui permettent d’investir rapidement et naturellement le jardin d’une année sur l’autre.

Pour aller plus loin : « Nigelle de damas : semis, culture et entretien »

nigelle de damas sol sec

Nigella damascena

Le Pavot de Californie, des coloris éclatants pour tous les goûts

Le Pavot de Californie (Eschscholzia californica) est un pavot annuel que l’on retrouve souvent dans les jardins secs. Il supporte en effet aussi bien la sécheresse estivale que la chaleur et les terrains pauvres.

Il forme des touffes de feuilles fines, très découpées, presque ciselées. Ornementales, elles arborent un beau vert-bleuté. En une saison, cette annuelle peut rapidement s’étaler et prendre de la place si l’emplacement lui convient.

La floraison intervient de la fin du printemps à la fin de l’été. Selon les variétés, les fleurs peuvent être simples ou doubles, unicolores ou bicolores. ‘Yukon Gold’ propose par exemple un pétillant jaune vif au centre orange, quand ‘Red Chief’ arbore un rouge éclatant. Plus doux, le Pavot de Californie ‘Appleblossom’ préfère un joli rose-pêche, pendant que ‘Copper Swirl’ offre un orange presque cuivré. Toutes sont très mellifères. Elles laissent ensuite place à des fruits en longues capsules effilées, très ornementales.

Considérées comme des inratables, ces annuelles généreuses aux couleurs chaudes habillent rapidement les pieds de murets, les rocailles, les prairies fleuries ou les massifs.

À noter que ses cousins, les autres pavots annuels comme le coquelicot (Papaver rhoeas) ou le pavot des jardins (Papaver somniferum), sont également des plantes parfaites pour les sols secs.

Pour aller plus loin : « Coquelicots et pavots annuels : semer, cultiver et entretenir ».

pavot de californie sol sec

Eschscholzia californica

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire