Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
10 conifères rares et originaux pour jardin atypique
conseil

10 conifères rares et originaux pour un jardin atypique

Notre sélection et nos conseils

Dans la grande famille des conifères, il existe des variétés rares et insolites, trop rarement proposés à la vente. Peu exigeants et dotés d’une forte personnalité, ils deviennent un point focal de votre jardin quelque soit son style. Découvrez notre sélection de 10 conifères rares et originaux. Pour chacune des espèces sélectionnées, vous trouverez des conseils ciblés, afin de réussir la culture de ces véritables petites merveilles de la nature.

Le Pin parasol du Japon, des aiguilles en forme de bouquet

Dans la famille des Sciadopityacées, le Pin Parasol du Japon (Sciadopitys verticillata) est le seul représentant ayant subsisté au fil des siècles et des millénaires. Cette espèce très ancienne reste assez rare en milieu naturel, mais on la cultive fréquemment dans les jardins, car elle affiche un style unique.

On distingue le pin Parasol du Japon grâce à ses longues aiguilles persistantes d’un vert très clair. Celles-ci sont orientées autour d’un rameau en prenant la forme d’un bouquet. S’il peut flirter avec les 30 mètres de hauteur sur ses terres au Japon, ce conifère remarquable atteint généralement 15 mètres en Europe pour 6 mètres d’envergure.

Amateur de climat maritime, cet arbre rustique vit particulièrement bien quand il est planté dans un sol qui ne sèche pas, à la fois riche et humifère, mais aussi suffisamment profond. Il s’accommode d’une exposition ensoleillée ou mi-ombragée. Puisqu’il croît très lentement, on peut le cultiver dans un grand pot pendant plusieurs années – cela permet notamment de s’assurer qu’il reste abrité du vent en toutes circonstances.

Mariez-le à d’autres conifères qui apprécient les mêmes conditions de culture, quelques boules de Viburnum davidii, des touffes de Stipa arundinacea, des Sedums et des Heuchères.

Le Pin de Wollemi, une rareté à découvrir

Parce qu’il est aussi beau que rare, le Pin de Wollemi est un arbre protégé. Dans leur milieu naturel, peu de pins Wollemia nobilis parviennent à résister aux aléas de la météo. Pendant longtemps, on a cru qu’ils avaient totalement disparu… Mais quelques spécimens ont été retrouvés en Australie au milieu des années 1990.

Cette curiosité botanique est reconnaissable à son étrange écorce boursouflée couleur chocolat et à ses aiguilles persistantes vert tendre, à la fois étroites, flexibles et longues sur les branches basses, font penser à des frondes de fougère. Les feuilles sont plus courtes, plates et gagnent en rigidité à mesure qu’on monte vers la cime. Il se distingue également par sa capacité à se régénérer depuis sa souche et à former plusieurs troncs.

Lorsqu’il se plait, sa croissance est assez rapide : il peut atteindre les 35 mètres pour 5 mètres de largeur à maturité, avec un port dressé et pyramidale. Idéalement, on le plante dans un sol gréseux et riche en matières organiques, profond, acide, restant frais à humide, surtout en été. Il est important de savoir que si cette espèce peut résister jusqu’à -12°C, les jeunes sujets souffrent dès lors que l’on se place sous les -5°C. Sa préférence va aux climats doux et humide. Plantez-le dans un endroit très ensoleillé et chaud, abrité des vents froids. Enfin, bien que pas indispensable, ce joli conifère supporte bien la taille et peut être cultivé en pot.

Entourez-le, par exemple, de fougères arborescentes et de Phyllitis scolopendrium et de prêles pour une ambiance exotique ou bien de boules de Véroniques arbustives et de Pittosporums.

Le Séquoia géant pleureur, une prestance atypique et unique

Avec ses jolis rameaux biscornus et retombants, le Séquoia géant pleureur est de ces arbres que l’on ne peut comparer à aucun autre ! Pendant ses premières années d’existence, cette espèce se caractérise par un port droit. Mais au fil du temps, les branches se recourbent pour arborer des silhouettes uniques, un charisme que l’on n’observe pas sur les autres conifères.

Ses branches porte un feuillage persistant, d’une élégance rare, semblable à des draperies vert bleuté. Il se compose d’aiguilles fines et triangulaires. L’écore, à l’instar des autres Séquoia est remarquable, teintée de brun rougeâtre et artistiquement crevassée avec les années.

À maturité, cet arbre atteint généralement une dizaine de mètres de hauteur et représente une envergure de 5 mètres. Son aspect « pleureur » ne se révèle qu’au bout d’un certain temps, il faut s’armer de patience pour l’admirer !  Pour lui donner toutes les chances de développer tout son potentiel, le Séquoia géant pleureur doit être planté en sol à la fois profond, drainé et léger. Il est tout à fait envisageable de choisir une terre un peu acide, bien que l’on conseille le plus de proximité possible avec la neutralité. Rustique, ce conifère résistant jusqu’à -15°C n’apprécie pas les sols trop chargés en eau l’hiver.

Afin de parfaire votre décoration de jardin, vous pouvez marier ce conifère atypique avec des coussins de Pennisetum ou des fétuques bleues ainsi que quelques boules de Bambou sacré, de buis ou de fusains panachés.

Le Metasequoia ‘Gold Rush’ et sa magnifique teinte dorée

Le Metasequoia ‘Gold Rush’ a la particularité d’être un conifère caduc, c’est-à-dire qu’il va perdre ses feuilles en automne. Au printemps, il laisse apparaître de longues feuilles aplaties et souples. Elles sont alors dorées et lumineuses puis la couleur tire un peu sur le vert en été, avant de redevenir dorées et d’atteindre une teinte rouille à l’automne.

Sa croissance lente et sa silhouette longiligne, de moindre encombrement que l’espèce type, en font un candidat adéquat dans un jardin de taille moyenne.

Réservez-lui un emplacement ensoleillé et  bien dégagé. Le Metasequoia ‘Gold Rush’ apprécie les sols frais à humide, profonds et légèrement acides ou neutres. Privilégiez les terres sableuses ou limoneuses, sans trop de calcaire. Enfin, il tolère les sols argileux.

Il sera absolument superbe accompagné d’un tapis de Geranium sanguineum, quelques bruyères ‘Eva Gold’ et de Leucothoe axillaris ‘Twisting Red’.

Le sapin de Corée 'Kohout's Icebreaker' : tout en contraste

Les conifères nains font naturellement partie des plus originaux et des plus appréciés car leur polyvalence les destine à diverses situations. Découvrez le joli Sapin de Corée nain (Abies koreana ‘Kohout’s Icebreaker®’), une espèce lumineuse prenant de belles couleurs au fil des saisons. En effet, les jeunes aiguilles recourbées qui pointent le bout de leur nez au printemps sont blanches et scintillantes, tandis que le vert fait son apparition au fil des semaines, lui conférant un aspect panaché. Puis les aiguilles se redressent et le conifère finit par arborer une teinte légèrement bleutée. De port arrondi (60 cm en tous sens) les 10 premières années, il s’élance par la suite pour former un large cône de 2 mètres de haut pour 1 mètre de large.

Ce petit conifère dense se révèle parfait pour embellir et illuminer une rocaille ou un petit jardin, en raison de son envergure qui va rarement au-delà d’un mètre. Installez-le au soleil non brûlant ou à mi-ombre.  Il apprécie un sol parfaitement drainé et riche en humus. Il est important de savoir que le Sapin de Corée ‘Kohout’s Icebreaker’ craint la chaleur : en cas de canicule, il ne faut pas oublier de l’arroser.

Au pied d’un Sapin de Corée nain, on peut planter des Œillets des rochers, de petits iris, ainsi que des Euphorbes petit-cyprès, des plantes vivaces qui se marient à merveille avec ce petit conifère.

Le Chamaecyparis 'Boulevard', une beauté luxuriante

Très dense, le Chamaecyparis pisifera ‘Boulevard’ est un beau conifère arborant un beau feuillage persistant, plumeux et panaché, d’une couleur oscillant entre le vert et le bleu, avec des reflets argentés qui captent la lumière. Son feuillage peut se nuancer de pourpre violacé sous l’effet du froid en hiver.

Rustique et bien adapté aux petits jardins, il développe un port étroit, conique et irrégulier et ne dépasse pas 1 mètre de hauteur, même au terme de 10 années de culture. Il lui faudra donc de nombreuses années pour atteindre 3 m de haut pour 1,50 m de large.

Installez-le dans un coins ensoleillé ou mi-ombragé. S’il peut être planté dans un climat humide et frais, cet arbre demeure également parfait en pot sur une terrasse, dans une rocaille ou en pleine terre dans un jardin. Privilégiez les sols fertiles et frais, impérativement bien drainés, légers et neutres voire légèrement acide.

Il se marie à merveille avec d’autres conifères dans les tons dorés, des bruyères ou dans une scène automnale, avec un Hamamelis mollis ‘Pallida’ et un Hydrangea quercifolia.

Le Sapin de Corée ‘Silberlocke’, capable d’attirer tous les regards

Cette variété du Sapin de Corée, l’Abies koreana ‘Silberlocke, étonne pour sa teinte particulièrement lumineuse. En effet, il se pare de courtes aiguilles persistantes, recourbées vertes au revers argenté qui capte la lumière et de regard. Autre atout : il développe un port pyramidale, avec des branches étagées du plus bel effet.

Un beau sapin de Corée pour un jardin original

En 6 années de croissance environ, ce bel arbuste atteint les 2 mètres de hauteur – et il ne dépasse pas les 4 mètres à maturité.

Concernant la plantation, choisissez un sol bien drainé, idéalement pierreux ou rocailleux, et pas trop sec. Faites le nécessaire pour que l’arbuste soit installé au soleil non brûlant, sinon à mi-ombre, car il n’apprécie pas trop la chaleur et les rayons du soleil.

Parfait pour ornementer une rocaille, ce sapin peut aussi venir décorer un petit jardin et imposer une belle présence, grâce à son port très charismatique. Les formes esthétiques que l’on obtient avec cette variété font d’elle une parfaite alternative pour des espaces verts atypiques, dans un style résolument moderne. Vous pouvez l’associer à de jolies plantes vivaces comme l’Euphorbe petit-cyprès, tapissant le sol de magnifiques couleurs au fil des saisons. Ou encore avec des stipas et du Millepertuis.

Le Cryptomeria japonica ‘Sekkan Sugi’, une clarté caractéristique

Entre sa jolie couleur vert clair allant jusqu’au blanc en hiver et son port original, le Cryptomeria japonica ‘Sekkan Sugi’ a tous les arguments pour séduire les amateurs de conifères rares. Il offre de jeunes rameaux et un feuillage persistant, doux et plumeux, vert clair devenant crème en hiver. Il forme un petit arbre buissonnant de 6 à 7 mètres de haut pour 3 à 4 m de large, mais au bout de nombreuses années.

Cryptomeria japonica Sekkan Sugi, une espèce à connaître

Cryptomeria japonica ‘Sekkan Sugi’ (photo droite : Mark Bolin – Flickr)

Plantez ce cèdre du Japon à mi-ombre, surtout dans les régions où le soleil est particulièrement brûlant. Il apprécie une bonne terre de jardin, sans trop de calcaire, plutôt frais et fertile. En revanche, il redoute les sols trop secs et pas assez profond.

Afin de jouer sur les hauteurs, cet arbre peut être planté à côté d’un joli Genévrier rampant ou de touffes de fétuques.

Le Podocarpus macrophyllus, exotique à souhait

Le Podocarpus macrophyllus offre de longues feuilles minces, plates et persistantes, d’un vert brillant particulièrement esthétique. Elles sont disposées le long de rameaux presque horizontaux. Il est apprécié pour le graphisme de son port et son allure exotique. Moyennement rustique (jusqu’à -10°C), il apprécie particulièrement le climat breton, chaud et humide.

De croissance lente, vous pouvez facilement cultiver le Podocarpus macrophyllus en pot sur la terrasse (à remiser hors gel en hiver) ou même dans une pièce fraîche de la maison, en prenant soin de brumiser son feuillage. Installez-le à mi-ombre, dans une ambiance fraîche, loin des températures caniculaires. Il prospère en terre fertile, bien drainée, neutre à légèrement acide.

Pour s’amuser avec les couleurs et jouer sur l’aspect exotique du jardin, le Podocarpus macrophyllus se marie joliment avec l’Azalée du Japon et des Ophiopogons noirs.

Le Ginkgo biloba ‘Menhir’, une palette de couleurs saison après saison

Proche botaniquement parlant des conifères, le Ginkgo biloba ‘Menhir’ est un arbre rare. Il se distingue par ses feuilles caduques en forme d’éventail, plus découpées que l’espèce type, d’une belle couleur vert-bleuté, avant de se teinter d’or en automne. A noter que cette variété ne porte pas de fruit ! Il forme naturellement un arbre au port étroit et conique. Avec les années, il lui faudra de nombreuses années pour atteindre 15 mètres de hauteur et 2m de largeur.

Parfaitement rustique et très résistant aux maladies, il apprécie les situations ensoleillées et pousse dans tous sols même pauvre, caillouteux et calcaire. Il redoute juste les excès d’eau et la canicule.

Cette espèce se plante assez facilement à côté d’un Érable du Japon ou d’Hortensias, mais aussi de Bambous moyens, pour une note d’exotisme en plus.

Articles connexes


Blog

5 grands conifères, pour un jardin de caractère

Les grands conifères sont des arbres indispensables pour structurer et équilibrer un jardin en hiver...
Lire la suite +

Blog

5 raisons de planter des conifères au jardin

Utilisés à outrance, en particulier en haie, les conifères sont un peu tombés en disgrâce...
Lire la suite +

conseil

8 conifères colorés aux teintes saisissantes et lumineuses

Lire la suite +

conseil

Conifères de rocaille : 8 variétés exceptionnelles

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin