Taxodium : plantation, culture, entretien

Taxodium : plantation, culture, entretien

Sommaire

Rédigé le 11 Mars 2023  par Virginie T. 9 min.

Le Taxodium en quelques mots

  • C’est un grand conifère caduc qui a la particularité de perdre ses feuilles en automne
  • Son feuillage vert vif au printemps se pare de somptueuses teintes automnales avant de chuter
  • Il est l’un des rares conifères appréciant les terres détrempées à humides
  • Très rustique, il se contente également d’un sol ordinaire, profond et restant frais
  • Il est idéal dans les scènes de rive ou de marécage
Difficulté

le mot de notre experte

Le Taxodium et en particulier le Taxodium distichum surnommé Cyprès chauve ou Cyprès de Louisiane est un conifère remarquable à plus d’un titre ! Dans la grande famille des conifères, il est l’un des rares membres à perdre son feuillage à l’automne, d’où son nom vernaculaire de «Cyprès chauve ». Mais avant de se dévêtir de sa livrée resplendissante, ce conifère caduc magnifie le jardin avec son feuillage plumeux, doux au toucher, d’un vert très frais au printemps qui prend de belles colorations automnales rouille puis brun-doré en avant de tomber. Bien qu’il se dénude à la morne saison, il ne perd rien de sa majesté en hiver !

Le Taxodium constituera un arbre d’exception traversant les siècles, qui fera la fierté du jardinier qui l’a planté. Il fait partie de ces arbres qui ne meurent jamais, affichant une longévité de plus de 1000 ans ! Avec son port pyramidal et sa taille adulte entre 20 à 25 m de hauteur, il vaut mieux le réserver aux jardins spacieux. Cette essence de lumière et de sol frais à humide mérite un emplacement de choix ! Par chance, certaines variétés comme ‘Pevé Minaret’ ne dépassant pas 3 m de hauteur pour 1 m d’envergure conviendront bien aux jardins de taille moyenne ou aux bacs sur la terrasse.

Très rustique, résistant aux maladies, il est également l’un des rares conifères à pousser dans les sols inondés et marécageux, bien qu’il s’adapte en sol ordinaire, profond et restant frais. Il ne nécessite pas ou peu d’entretien après les premières années, ne réclamant qu’un sol ne desséchant jamais.

Si vous possédez un grand jardin au sol humide ou un point d’eau, laissez ce géant de Louisiane vous tenter !

Taxodium plantation entretien culture, Cypres chauve

Taxodium distichum

Description et botanique

Fiche d'identité

  • Nom latin Taxodium
  • Famille Taxodiacées
  • Nom commun Cyprès chauve, Cyprès de Louisiane
  • Floraison avril
  • Hauteur 3 à 25 m
  • Exposition Soleil, mi-ombre
  • Type de sol Argileux (lourd), Argilo-limoneux (riche et léger), humide
  • Rusticité -20°C et au-delà

 

Le Taxodium est un conifère de la famille des taxodiacées tout comme les séquoias et les métaséquoias. Il pousse spontanément dans les sols détrempés à humides. Il est emblématique des régions marécageuses et des bords des cours d’eau du sud-est des États-Unis, du Mississippi et des Everglades de Floride, mais également du Mexique. On le rencontre en particulier dans les bayous de Louisiane. Le cyprès chauve a été introduit en France au milieu de XVIIIe siècle. Le genre Taxodium ne compte que deux espèces : le Taxodium distichum appelé également Cyprès chauve ou Cyprès de Louisiane en raison de son feuillage caduc, qui a donné naissance quelques variétés à l’instar du cultivar ‘Pevé Minaret’ une forme naine de l’espèce type, et le Taxodium ascendens ou le cyprès des étangs qui possède un port retombant. Leur particularité est de posséder un feuillage caduc et non persistant à la différence de la plupart des conifères.

Taxodium plantation entretien culture, Cypres chauve

Cyprès chauve illustration (vers 1903)

Lorsqu’il pousse dans des terrains inondés, ce genre de conifère s’élève sur des pneumatophores, des racines caractéristiques, sortes d’excroissances lignifiées (absentes lorsque le sol est normalement drainé), qui émergent jusqu’à 1,5 m de haut, au-dessus du sol ou de l’eau en périphérie du tronc.  Elles apparaissent sur les sujets âgés (25-30 ans) et permettent au système racinaire de capter l’oxygène atmosphérique et à l’arbre de s’ancrer dans les sols mouvants et régulièrement immergés.

Taxodium plantation entretien culture, Cypres chauve

Les racines caractéristiques du Taxodium planté en milieu humide

Ce cyprès présente une silhouette en cône aéré qui s’arrondit avec le temps. Dans son environnement, le Cyprès chauve forme un grand conifère au port pyramidal devenant davantage colonnaire au fil du temps, de près de 40 m de hauteur, doté d’un tronc de 2 m de diamètre. Dans nos jardins, sa taille à l’âge adulte se limitera à 20-25 m de hauteur pour 7-8 m d’envergure environ. Sa croissance est rapide et sa longévité exceptionnelle ; il peut vivre près de 500 ans.  Les cyprès nous contemplent parfois depuis des centaines d’années, leur longévité dépasse souvent plusieurs siècles. Le Taxodium ascendens ‘Nutans’ affiche des dimensions plus réduites, grimpant de 8 à 15 m de haut en culture sur 2-3 m de large. Il est plus adapté à nos jardins de taille moyenne et possède quant à lui une durée de vie de 1 000 ans ! Le cultivar ‘Pevé Minaret’ est la version naine du Cyprès chauve ne dépassant pas 3 m de hauteur pour 1 m d’envergure, il conviendra beaucoup mieux à nos petits espaces.

Le tronc fibreux très noueux est couvert d’une épaisse écorce brun-rougeâtre, profondément ridée, cannelée et crevassée avec l’âge. Avec le temps, il s’élargit à la base et se torsade en spirale.

Taxodium plantation entretien culture, Cypres chauve

Silhouette du Taxodium distichum

Le Taxodium est remarquable pour son feuillage fin, léger et changeant qui se pare de somptueuses teintes à l’automne, emplissant le jardin de coloris chauds et épicés. Ses branches longues se ramifient en rameaux persistants qui portent eux-mêmes des ramules caduques. Il est l’un des rares conifères à perdre ses ramilles et ses lambourdes en automne. Ses ramilles sont garnies de feuilles en forme d’aiguilles non piquantes et aplaties, d’un beau vert frais au débourrement. Elles se colorent de teintes mordorées en automne avant de tomber. Ces aiguilles souples et dressées mesurant de 1 à 2 cm de longueur sont disposées en spirale sur un seul rang, contrairement au Metasequoia, dont les aiguilles sont placées en vis-à-vis. Elles évoquent celle de l’if (Taxus baccata) et donnent l’illusion d’être placées sur deux rangées opposées, le long d’un rameau commun, d’où le nom de cette plante, taxus signifiant if, dis et stikhos, deux rangs. 

Comme chez les espèces monoïques, les cônes mâles et femelles cohabitent sur un même sujet. Au printemps, les inflorescences sous forme de petits chatons mâles disposés sur des rameaux courts diffusent leur pollen. Les fleurs femelles très discrètes, nichées à la base des chatons mâles se transforment après fécondation en cônes globuleux, écailleux et pédonculés, de 2 à 3 cm de diamètre, tout d’abord verts, puis bruns, disposés directement sur les rameaux en grappes terminales de 10 à 30 cm de long. Ils présentent des écailles imbriquées qui se rétractent à maturité, libérant des graines.

Son bois tendre, imputrescible, léger, facile à travailler, et résistant aux insectes xylophages comme les termites, est apprécié pour l’ameublement, l’ébénisterie et la construction. Son écorce broyée constitue un excellent paillage, à l’image du pin.

Taxodium plantation entretien culture, Cypres chauve

Feuillage d’été et d’automne du Taxodium. En bas à gauche, la fructification

Principales espèces et variétés

Taxodium distichum Pevé Minaret - Cyprès chauve

Taxodium distichum Pevé Minaret - Cyprès chauve

Voici la version naine du Cyprès chauve ! Bien adapté aux petits jardins et à la culture en bac !
  • Hauteur à maturité 3 m
Taxodium distichum - Cyprès chauve

Taxodium distichum - Cyprès chauve

C'est l'espèce type avec ses dimensions imposantes et son beau port conique ! Magnifique quand il se colore de roux à l'automne !
  • Hauteur à maturité 20 m

Plantation du Taxodium

Où le planter un Cyprès chauve ?

Rustique jusqu’à au moins -15°C, le Taxodium supporte les hivers rigoureux, ce qui permet une plantation dans les régions les plus froides de notre pays. Ce natif des zones humides et marécageuses sera sans doute moins à son aise dans les régions méditerranéennes, car il ne supporte ni les sols secs, ni la sécheresse. S’il affectionne les terres constamment humides, voir inondées, et pousse en eau peu profonde, il s’accommode de tout sol ordinaire, profond et frais. Sa croissance sera dans ce cas moins rapide. Il a besoin d’une certaine humidité dans le sol pour se développer rapidement. Il préférera cependant une terre légèrement acide et peu calcaire. Préférez un emplacement très ensoleillé, même s’il tolère la mi-ombre.

Cet arbre supporte mal la transplantation : réfléchissez donc bien à l’emplacement avant toute plantation et prévoyez-lui un espace à sa mesure, car à l’âge adulte, l’espèce type dépassera facilement 20 m de hauteur pour 10-12m de large. Pour profiter au mieux de ses qualités ornementales, réservez-lui un emplacement relativement dégagé au jardin, sans concurrence excessive. Dans un jardin de dimensions moyennes ou un jardin de ville, préférez une variété moins encombrante et de croissance plus lente que celle du type comme ‘Pevé Minaret’.

Il sera cultivé comme arbre d’ornement dans les parcs et grands jardins, mais aussi en isolé au centre d’un massif ou près d’un bassin. Les petites variétés se plairont dans un grand bac sur la terrasse ou le balcon.

Taxodium plantation entretien culture, Cypres chauve

Les cyprès chauves ont besoin de grands espaces pour s’exprimer pleinement

Quand planter un Cyprès chauve ?

La plantation d’un Cyprès chauve se fait de préférence à l’automne, de septembre à novembre afin qu’il s’enracine bien avant l’hiver, en évitant toujours les périodes de gel.

Comment le planter ?

En sol très calcaire, nous vous conseillons d’ajouter de la terre de bruyère à la plantation. Prévoyez au moins 8 à 10 m entre son pied et un autre arbre, mur ou clôture.

  • Creusez un trou de plantation 3 fois plus large que la motte de racines
  • Avec une fourche-bêche, décompactez bien la terre sur 80 cm de profondeur
  • Étalez des graviers afin d’assurer un bon drainage autour des racines
  • Faites un apport de fumier ou de compost si la terre est trop sableuse
  • Plantez l’arbre sans enterrer la base du tronc
  • Plantez 1 à 3 tuteurs à l’extérieur de la motte si nécessaire
  • Tassez et arrosez copieusement jusqu’à la reprise
  • Paillez le pied de l’arbre pour garder le sol frais en été

Culture, entretien, taille

C’est un conifère de culture facile du moment que le sol reste toujours frais. Arrosez copieusement en profondeur durant les deux premiers étés et soyez vigilants par temps sec et chaud. La terre ne doit jamais sécher complétement. Un bon paillage est conseillé. Étalez une bonne couche de paillage organique (les écorces de pin permettront d’acidifier un peu le sol) pour maintenir l’humidité aux racines et pour limiter les arrosages.

La taille n’est pas nécessaire, il est même préférable de ne pas tailler le cyprès de Louisiane. Si vraiment nécessaire, contentez-vous d’un entretien annuel avant la reprise végétative pour supprimer les branches mortes, gênantes ou superflues. Le cyprès chauve est insensible aux maladies et parasites.

Taxodium plantation entretien culture, Cypres chauve

Cyprès chauve en été et en automne

Multiplication

Bien que le semis soit possible, la multiplication du taxodium se fait le plus souvent par bouturage en fin d’été sur bois dur.

Par boutures

  • Prélevez des extrémités de rameaux secs de 15 cm de long environ
  • Supprimez les feuilles situées près de la base de la bouture et grattez l’écorce juste sous un nœud sur 1 cm de longueur
  • Piquez celles-ci dans du sable humide
  • Placez à l’étouffée à mi-ombre, rentrez à l’abri du gel pour l’hiver
  • Ouvrez régulièrement pour éviter le pourrissement
  • Au printemps, repiquez les boutures racinées dans des pots contenant un mélange de terreau et de terre de bruyère  et conservez jusqu’à leur plantation en terre à l’automne

→ Découvrez notre tutoriel : Comment bouturer les conifères ?

Associations

Les Taxodium distichum s’installe idéalement près d’un bassin, sur les rives d’un étang, ou d’un cours d’eau, où il exprimera tout son potentiel comme arbre spécimen. Bien qu’il se suffise généralement à lui-même comme point focal, il est facile à associer à des arbustes ou vivaces qui apprécient les mêmes conditions de culture que lui : un sol neutre à acide et humide, l’ombre claire ou le soleil. Avec sa parure d’automne mordorée, il s’impose dans de belles ambiances automnales.

Autour d’un point d’eau, il se plaira entouré d’arbres remarquables comme le Nyssa ou tupélo noir qui exige également un sol peu calcaire, humide à très humide et qui s’embrase de teintes flamboyantes à l’automne et de vivaces de berges comme l’Acorus gramineus, le très graphique Equisetum hyemale (japonicum) et les Astilbes. Pensez aussi à des plantes immergées comme les Iris pseudoacorus.

Taxodium plantation entretien culture, Cypres chauve

Cyprès chauve, entouré d’Equisetum hyemale, d’Iris pseudoacurus, de Nyssa sylvatica et d’Acorus gramineus

Dans un jardin suffisamment grand pour l’accueillir, vous pourrez le planter aux côtés de son cousin, le Metasequoia glyptostroboides ‘Gold Rush’ un autre grand conifère caduc au feuillage magnifique qui prend racine dans les terres détrempées. Le cyprès chauve s’accorde bien avec ce type de grand conifère à feuillage d’automne comme le Mélèze également.

Dans un massif frais à humide, on pourra également installer à son pied de belles fougères comme Onoclea sensibilis,  Matteuccia orientalis et Telypteris palustris, et de quelques hostas supportant le soleil. Du côté des arbustes, pensez au feuillage des Aucubas, et à celui des cornus alba, stolonifera ou sanguinea, des arbustes aux feuillages et aux bois remarquables.

Taxodium plantation entretien culture, Cypres chauve

Cyprès chauve en haut au centre, dans une association mêlant une Matteucia orientalis, un Cornus alba, des Aucuba japonica, la belle fougère des marais (Telypteris palustris) et des Hostas

Comme le Taxodium distichum (Cyprès chauve) apprécie les terres à tendance acides, il pourra servir de toile de fond à un mélange d’arbustes de terre de bruyère.

Vous enflammerez le jardin en fin de saison en l’associant à des arbres et arbustes à feuillage coloré tels que le Liquidambar et l’Arbre à caramel.

Ressources utiles

Commentaires

  • Sandro, le 16 Août 2023

    Me voilà rassuré ! J'en ai planté un au bord de la mare il y a 8/9 ans ,il est magnifique en toute saison , avec des couleurs qui vont du rose au vert pistache en automne .Il a déjà 3m de haut (80 cm à l'origine ) .