Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Arroser un jardin en période de canicule

Les chaleurs caniculaires mettent les végétaux à rude épreuve. Un sol sec associé à une atmosphère brûlante pendant plusieurs jours contribuent à déshydrater les feuillages. Résultat : les végétaux frais du petit matin ressemblent à de la salade cuite l'après-midi.

Sol-désseché

Avant de courir aux quatre coins du jardin avec les seaux et les arrosoirs, il est bon de rappeler qu'un sol paillé conserve 6 fois plus longtemps l'humidité qu'un sol nu. Il est donc préférable pour commencer, par couvrir le sol avec un paillis organique avant d'arroser.

Arrosage, différentes écoles

En matière d'arrosage, il existe différentes écoles :

  • il y a celle ou l'on arrose avec un canon automatique toute la journée en inondant les massifs (et ceux du voisin par la même occasion)...
  • et il y a celle où l'on arrose le soir ou le matin avec un arrosoir, en ciblant les plantes les plus assoiffées.

Les deux méthodes se valent mais, pour des raisons évidentes de bon sens, on évitera l'arrosage en pleine après-midi pour le concentrer le soir ou le matin. Mieux vaut laisser les végétaux souffrir (un peu) et les arroser quand vraiment ils font la tête plutôt que les habituer à boire plus que de raison.

L'arrosage en cas de canicule

Ne gavez pas vos plantes d'eau, elles vont s'y habituer !

Une plante habituée à vivre dans l'abondance tolérera très mal la privation même temporaire. Ses feuilles luxuriantes sécheront au contact de l'air sec et chaud et ses racines superficielles habituées à pomper l'eau de surface n'auront pas les capacités à aller la chercher en profondeur.

A contrario, une plante qui souffre d'un manque d'eau chronique réduira sa voilure naturellement : ses feuilles seront plus petites, ses entre-nœuds plus courts et globalement sa silhouette sera plus trapue. De plus, sont système racinaire sera moins superficiel et les racines iront chercher l'eau en profondeur.

Que faire en cas de déshydratation sévère ?

Dans les cas extrêmes, lorsqu'une plante souffre depuis très longtemps et que ses branches penchent jusqu'à toucher terre, on réduira le feuillage en coupant une partie du branchage au sécateur ou à la cisaille.

Certes la plante ne sera pas très belle mais rapidement elle produira de nouvelles tiges et se regarnira lorsque l'humidité sera là. D'ailleurs, pour anticiper le manque d'eau, on pincera en début d'été certaines plantes : Dahlias, Aster, Lysimaques... Les plantes seront moins gourmandes et la floraison plus abondante.

Et une dernière chose, il vaut mieux planter des végétaux adaptés à un milieu que de vouloir absolument les maintenir en vie artificiellement, autrement dit, si votre sol est sec tous les étés, plantez des végétaux adaptés à ces conditions. Les vivaces méditerranéennes par exemple demanderont peu d'arrosage et auront une meilleure allure en été dans un jardin sec.

Articles connexes


Blog

Restriction d'eau et arrosage, comment gérer la crise au jardin ?

Comme chaque année, les faibles précipitations printanières associées à des épisodes de canicule conduisent à...
Lire la suite +

Blog

Survivre à une sécheresse

Quand j'étais petit... Bon, en vrai, j'ai toujours été petit mais ce n'est pas le...
Lire la suite +

plantation

10 plantes vivaces résistantes à la sécheresse pour jardin sans arrosage

Lire la suite +

conseil

12 plantes ultra résistantes à adopter au jardin

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(5 votes, moyenne: 4.2 sur 5)

28 réflexions au sujet de « Arroser un jardin en période de canicule »

  • Boisson

    En Ile de France, il est tombé 5 mm d'eau durant tout le mois de juin et dans ma terre calcaire, très drainante, poreuse comme une passoire et mes massifs pentus, même les hellébores ont soif.
    Alors, j'arrose, c'est une question de survie.

    Répondre
    • Michael

      Bonjour Sylvaine,

      Les orages de ces derniers jours ont pu, si ce n'est mouiller le sol, au moins rafraîchir l'atmosphère et faire descendre la température de quelques degrés. L'heure est à la taille (et aux arrosages toujours), n'hésitez pas à couper les feuilles brûlées par le soleil. Les végétaux installés ont une très grande capacité de régénérescence, si beaucoup ont l'air d'avoir "cuit sur place", la plupart vont reprendre vie en début d'automne et reconstituer leur réserve avant l'hiver.

      Répondre
  • Julie

    Encore un excellent article. Plutôt matin ou soir? Mon oncle me disait toujours qu'il faut arroser le soir avant le coucher du soleil, lorsque le plus gros de la chaleur est retombé.

    Répondre
    • Michael

      Bonjour Julie,

      Votre oncle à totalement raison, le jardin conserve l'eau bien plus longtemps et les plantes ont le temps de se refaire une santé la nuit... arroser en soirée c'est du bon sens!

      Répondre
  • Monique vialade

    J'ai découvert vos plantes il y a 2 saisons. Vos plantes sont saines et s'adaptent très vite. Merci pour vos judicieux conseils.

    Répondre
  • rottier gisèle

    bonjour, en Touraine il a fait très chaud et surtout très sec.il a plu 2 mm en 15 jours....je couvre le pied de mes arbustes avec des cartons récupérés au supermarché, ça permet au moins d'espacer les arrosages....et les cartons sont gratuits et les vers de terre adorent ça!

    Répondre
    • Michael

      Bonjour Gisèle,

      C'est une très bonne initiative, rien ne se perd! Les cartons (sans encres de préférences) permettent également de conserver un sol propre et très fin en surface. La terre ne voit pas le jour et par conséquent de nombreux macro et micro organismes se développent sous les cartons, contribuant à le transformer en humus. Les jardiniers américains ont d'ailleurs créés une technique qui consiste à disposer des couches successives de terre (ou paille) et de carton, ils ont baptisé cela le "Lasagna Garden". Cela permet entre autre de cultiver sur un sol propre, riche et frais sans le bêcher, intéressant non?

      Répondre
  • CALLIER ALBERT

    bonjour - j'habite dans la région lyonnaise ou l'été est souvent chaud mais cette année
    encore plus chaud que d'habitude (39/40 degrés) et cela fait maintenant 3 semaines qu'il n'a pas plu - je possède des rhododendrons et des azalées du japon qui sont devenus malgré les arrosages du soir, tous secs et les feuilles marrons - vont-ils repartir au printemps prochain et faut-il les tailler ?
    j'espère avoir une réponse - merci
    cordialement

    Répondre
    • Michael

      Bonjour Albert,

      Beaucoup de jardin en Bourgogne et Rhône-Alpes sont touchés par la sécheresse... et j'ai bien peur que les nouvelles restrictions d'eau pèsent un peu plus sur le moral des jardiniers, je compatis à votre tristesse. Pour vos Rhododendrons, sachez que les sujets adultes sont très résistants et peuvent très facilement repartir du vieux bois. Si les feuilles commencent à réellement se dessécher et jaunir, vous pouvez exceptionnellement tailler les branches les plus hautes, cela permettra également d'équilibrer la silhouette, autant faire d'une pierre deux coups.

      Sachez aussi que les Rhododendrons, comme beaucoup de plante de terre de bruyère, ont un enracinement très superficiel. La plupart des racines se trouvent en surface, ils sont donc plus sensibles au manque d'eau et nécessitent, plus que les autres, un paillage. Il est donc très important de disposez une couche d'au moins 10 cm de paillage. Toute matière organique fera l'affaire: paille de blé, paillette de lin, copeau de bois... ou comme Gisèle, disposez des cartons directement au sol. Ce n'est pas très joli au début mais c'est vital pour les plantes.

      Répondre
  • marie - heleneboulestreau

    J ' aime beaucoup votre site , plein de belles photos de conseils d ' associations, judicieux , et SURTOUT sur vos fiches de renseignements détaillées sur les plantes,très clairs et complets même pour des clients qui ne sont plus néophytes .
    Je regrette la disparition du bandeau de " plantes sélectionnées " qui permettait de réviser sa commande , en faisant des comparaisons...j ' apprécie la rapidité de livraison, et le conditionnement soigné.
    Je viens contempler votre choix , comme si je me promenais dans un jardin , et je reccommande à mes amis fans de jardins , de faire de même Cordialement

    Répondre
  • BALLOT Jane

    Question : j'ai deux buis boule en pots ! les feuilles se déssèchent malgré arrosage modéré , que faire ? je vais les perdre ? MERCI de votre conseil !

    Répondre
    • Michael

      Bonjour Jane,

      C'est curieux le buis est un arbuste qui résiste assez bien à la chaleur. Si vous arrosez vos pots régulièrement, à savoir une fois tous les 2 jours il ne devrait pas y avoir de problème.
      Donc, il peut y avoir plusieurs options:
      -vos buis ont eu un coup de soleil et ils ont brûlé > Taillez légèrement à la cisaille afin d'éliminer les branches sèches.
      -vous avez taillé vos buis sous le soleil > En effet, le buis sèche lorsqu'il est taillé au soleil et il est conseillé de tailler par temps humide ou très tôt le matin. Vous pouvez malgré tout vaporiser de l'eau sur le feuillage le soir.
      -votre buis est parasité > La pyrale du buis est une petite chenille qui fait beaucoup de dégâts en ce moment, cela se traduit par un dessèchement brusque des branches. Voici un lien expliquant comment lutter contre: http://pyrale-du-buis.com/traitement-lutte-methode.htm

      Répondre
  • françois

    avoir le choix entre l'arrosage au canon à eau et la corvée des seaux et arrosoirs laisse de côté une solution extrêmement intéressante, à mon avis ( et d'après mon expérience ) : le tuyau d'arrosage en caoutchouc poreux, qui laisse s'écouler tranquillement dans le sol une quantité d'eau raisonnable et efficace . Cet arrosage peut avoir lieu y compris en plein soleil ( les plantes ne seront pas "cuites" comme c'est le risque avec l'arrosage au jet ou à l'arrosoir ), même si bien sûr la meilleure solution est celle du soir, quand l'évaporation sera moindre . Deux heures d'arrosage avec cette méthode vous donnent au matin un jardin qui explose de fraîcheur et de couleurs. De plus, il existe dans le commerce des programmateurs d'arrosage d'un prix très abordable, et qui font le travail pour vous : même plus besoin de se lever pour ouvrir et fermer le robinet, c'est le summum de la paresse !!!

    Répondre
    • Michael

      Bonjour François,

      En effet le tuyaux poreux associé à un paillage est une très bonne option. Prévoir ce type d'arrosage à la plantation est un choix très judicieux, attention cependant aux coups de bêches malencontreux et vérifiez de temps en temps l'intégrité du tuyaux afin de ne pas avoir des zones inondées.

      Répondre
  • françois

    je m'aperçois que votre site a une heure de retard sur l'heure officielle, mais c'est moins grave que quand c'est le TVG ;-))))

    Répondre
  • Blanc

    Bonjour je viens de découvrir votre site et il est tres instructif. Je viens dans l'isere et la sécheresse sévit. Mais le plus dramatique c'est les agriculteurs qui se peuvent pas arroser.Moi j'ai trouvé plusieurs plantes qui recouvrent bien le sol ma butte et quand les grossess pluies frappent ca nemène pas tout. Mais c'est avec de temps et de la patience que l'on peut jardiner au mieux. Continez vos conseilles ,ils sont super

    Répondre
  • CATHY

    Bonjour,

    Je suis cliente depuis de nombreuses années chez vous mais je ne connaissais ce forum.
    j'ai un gros soucis après avoir perdu un arbre "un savonnier" des heuchères, c'est maintenant un viburnum qui est tout desséché, j'ai réussi à sauver un oranger du mexique qui repart du pied et maintenant c'est un fuchsia qui a séché en quelques jours. Toutes ces plantes sont plantées dans un même périmètre.Ce n'est pas la sécheresse, j'ai essayé différents produits, le dernier en date est l'aliette mais rien n'y fait.

    Quelqu'un peut il me donner un conseil avant que cela se propage dans tout mon jardin.

    Merci par avance

    Répondre
    • Michael

      Bonjour Cathy,

      Ce que vous nous décrivez là correspond à coup sur à une contamination du sol au Phytophthora. Ce champignon se développe dans les sols lourds ou trop humides. Le parasitage se caractérise d'abord par un brunissement des racines et des des branches basses et enfin par des rameaux entiers qui se dessèchent. A ma connaissance il n'existe aucun moyen de lutte réellement efficace contre ce champignon.

      Après tout n'est peut être pas perdu, chez moi la plupart des arbustes touchés par le champignon, vivent avec. Je taille régulièrement les branches touchées; parfois l'arbuste refait de nouvelles pousses en s'en sort, parfois le champignon gagne... c'est un peu la loterie.

      Répondre
  • CATHY

    Merci pour votre réponse, surtout que plus les plantes se desséchaient au plus j'arrosais.....

    Je vais garder espoir

    Répondre
  • Françoise Marie

    Bonsoir ! Je viens de parcourir cette page avec grand intérêt. Tout y est très intéressant. En ce qui me concerne, mon jardin est situé plein sud, avec soleil brûlant, malgré le fait que je sois à Aurillac dans mon Cantal montagnard. Nous sommes à 620 mètres d'altitude mais les étés sont brûlants depuis quelques années. J'ai une terre argilo-calcaire, et j'ai habitué mon jardin à ne pas être arrosé, d'autant plus qu'il est en pente et que les corvées d'arrosoirs sont épuisantes, les plantes et les arbustes s'y sont bien habitués, sauf cette année où je constate tout de même des souffrances plus importantes. Quand cela devient inquiétant je donne un arrosoir au pied de ceux qui souffrent, surtout les arbustes ou les arbres récemment plantés, le soir bien après que le soleil soit parti vers le ponant. Ainsi les plantes profitent de l'humidité toute la nuit et peuvent affronter une nouvelle journée accablante. D'autre part, je récupère toutes mes eaux de lavage de fruits et légumes, ainsi que l'eau de rinçage de vaisselle et même l'eau de lavage des mains à conditions que l'on utilise du savon de Marseille (ou équivalent)... AInsi cela me permet de ne pas tirer sur l'eau potable d'une part, et puis surtout quand mes bidons d'eau de pluie sont vides (ou presque car j'ai mis des poissons pour éliminer les moustiques), cela me procure des quantités d'eau non négligeables chaque jour, et non toxiques pour les végétaux. Cela demande du travail c'est vrai mais je fais cela depuis quinze ans, pour la bonne cause, et mes plantes ne s'en plaignent pas.
    Merci pour toutes les explications et bons conseils que vous nous octroyez.

    Répondre
  • Pascale

    Bonjour
    J'ai des plantes grasses à mettre en pots pour l'extérieur! J'habite ds les Alpilles région très chaude avec bcp de vent!
    On dit qu'il est préférable de mettre du terreau pour cactées...j'en trouve pas mais j'ai du terreau horticole bio....que j'ai déjà utilisé pour ces plantes grasses l'an dernier sans problème !
    je mélange aussi avec du sable et je mets des cailloux au fond des pots!
    Votre avis svp!
    Je ne sais si j'aurai la réponse sur Pinterest où je suis ou si vs me répondrez par mail!
    Merci pour la réponse et pour votre travail
    Pascale

    Répondre
    • Michael

      Bonjour,

      Oui en effet il est préférable de rempoter les plantes grasses avec un substrat spécial cactées qui sera faiblement dosé en engrais et suffisamment drainé pour évacuer l'eau. Ceci étant, en effet vous pouvez préparer votre substrat vous même avec du terreau horticole ordinaire. Je vous conseille cependant d'utiliser le sable avec parcimonie et d'ajouter plutot de la perlite, des billes d'argile ou de la pouzzoloane pour drainer et bien sur, des cailloux dans le fond du pot!

      Répondre
  • Capron josselyne

    Bonjour,
    je n'arrive pas a végétaliser un talus situé l'ombre d'un grand
    laurier sauce situé chez mon voisin en limite de clôture.
    merci par avance de vos conseils.
    cordialement Josselyne

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour Josselyne !
      En effet, le pied des arbres n'est pas facile à végétaliser, surtout quand le sol est particulièrement sec ou subit, comme le cas des talus, le ruissellement des pluies.
      Voici une fiche conseil qui devrait apporter des solutions à votre problème : https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/ficheconseil/que-planter-sous-un-arbre
      Je vous recommande également la lecture d'un article de Michael : https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/blog/conseils/5-arbustes-couvre-sols-pour-amenager-un-talus

      A très bientôt sur le blog !

      Répondre
Laisser un commentaire