Michael

Quelques mots sur Michael

Il est à la fois le Jardinier en chef, le Directeur de culture, et le blogueur principal de Promesse de fleurs: de formation supérieure horticole, il a démarré précocement sa carrière jardinière, en aidant son père, Jean le Bret à créer le Clos du Coudray, un des plus beaux parcs de Normandie, dont il a repris la responsabilité. Michaël a aussi été journaliste avant de rejoindre Promesse de fleurs en 2011. Dans ses moments perdus, lorsqu'il n'est pas en expédition dans les hautes vallées du Yunnan pour découvrir de nouvelles variétés de végétaux, il corrige en maugréant les erreurs qui se nichent dans les fiches plantes sur Promessedefleurs.com. Bref, il a beau être modeste, c'est un des meilleurs spécialistes du végétal en France!

  • Semer les roses trémières, c'est maintenant !

    Semer des graines de roses trémières reste une activité facile et qui ne demande aucune compétence nécessaire pour réussir. Quand elles ne se ressèment pas çà et là au pied des façades des maisons de campagne ou le long des chemins bucoliques de l’île de Ré, les roses trémières se sèment aisément en godet ou à la volée mais à condition de les semer au bout moment, c’est-à-dire maintenant ! Rose trémière en bordure d'un chemin à l’île de Ré     Quand semer les roses trémières ? Les graines de rose trémières demandent beaucoup de chaleur et de lumière pour...
    Lire la suite
  • Gel printanier, l'heure du bilan

    Voilà 1 mois une vague de froid  traversait le territoire d'est en ouest et abîmait une grande partie de nos plantes en végétation brûlant les feuillages, les jeunes pousses et de nombreuses fleurs en formation. 1 mois plus tard, il est l'heure de faire le bilan des dégâts causés par ce gel printanier sans précédent. Le Decaisnea fargesii qui avait tant souffert du froid, bourgeonne à nouveau Plus de peur que de mal Me réveiller un matin d'avril, et voir tous les hortensias et les magnolias du jardin brûlés par le gel est un spectacle consternant qui restera longtemps dans ma...
    Lire la suite
  • Gel printanier : vos végétaux ont gelé, que faire?

    La vague de froid qui a touché nos jardins ces derniers jours a eu des conséquences déplorables sur un grand nombre de végétaux. Beaucoup de jeunes feuillages et d'inflorescences en formation ont été brûlé par le gel, conséquences direct d'un froid sec venant de Sibérie et d'une végétation avancée de presque 1 mois. Du coté des arbustes d'ornement, ce sont les érables japonais, hortensias, magnolias, catalpas... qui paraissent les plus touchés. Leurs jeunes feuilles naissantes ont été littéralement brûlées par le gel. Coté vivace on note également des brûlures importantes sur les jeunes pousses des filipendules, persicaires, astilbes, hostas, gunneras...
    Lire la suite
  • Érables du Japon, attention à la verticilliose!

    Les érables du Japon sont sensibles à une maladie très fréquente , la verticilliose. Cette maladie est provoquée pour un champignon , le verticillum, qui pénètre par les racines et obstrue les canaux de sève. Privé de sève l'arbre dépérit, ses rameaux se dessèchent et il meurt. Tous les érables japonais sont sensibles à ce champignon et il n'existe à l'heure actuelle aucun traitement curatif. Comment faire pour avoir des érables du Japon sains et en bonne santé? On vous explique tout! Acer palmatum Dissectum Garnet C'est dans le sol que tout se joue! Le verticillium vit et se développe dans les sols lourds, humides...
    Lire la suite
  • Quand et comment diviser une agapanthe en pot?

    Les agapanthes en pot demandent des soins réguliers et adaptés: arrosage, apport d'engrais et taille sont autant de gestes indispensables à leur apporter pour profiter de leur belle et longue floraison graphique. Mais passé quelques années elles se retrouvent à l'étroit et commencent à végéter. Les symptômes sont les suivants : les fleurs s'amenuisent et les hampes sont plus courtes, le feuillage jaunît et se régénère moins vite, la souche se creuse au centre et les arrosages plus réguliers deviennent moins efficaces... Une fois le diagnostic établi, passage au bloc opératoire ! Un couteau et de l'huile de coude et...
    Lire la suite
  • 5 arbustes couvre-sols pour aménager un talus

    Un talus est par définition un terrain en pente soumis à la rudesse des éléments où pluie et vent fragilisent et érodent le sol. Si le sol reste nu le ruissellement peut provoquer de gros dégâts: inondations, éboulements et parfois même glissement de terrain. Heureusement certaines plantes couvre-sol poussent dans ces conditions difficiles et  réussissent à stabiliser rapidement et durablement les talus et ainsi limiter l'érosion. Découvrez les 5 meilleurs arbustes couvre-sols indispensables pour aménager un talus! Sur un talus rocailleux - La lavande (Lavandula angustifolia Hidcote) On la connait surtout pour ses vertus médicinales et mellifères mais la lavande est une plante...
    Lire la suite
  • 5 vivaces couvre-sols à longue floraison qu'il faut avoir!

    On cherche toujours LA vivace couvre-sol qui fleurit tout l'été,  celle dont la floraison court sur plusieurs mois, la vivace qui ne s'arrête jamais de fleurir, celle qui garnit et borde un chemin tout l'été. Celle qui brille de mille feux sur un talus ensoleillé ou tout simplement celle qui se pare de fleurs tout l'été en pot sur la terrasse et qui fleurit sans interruption jusqu'en fin d'automne. Voici donc les 5 meilleurs plantes couvre-sols à longue floraison que vous devez absolument avoir dans votre jardin. 5- Delosperma 'Wow Hot Pink' Il s'agit bien ici bien d'une plante grasse...
    Lire la suite
  • 10 couvre-sols persistants qu'il faut avoir dans son jardin!

    Les couvre-sols persistants sont une aide précieuse au jardin. S'ils permettent de lutter contre les adventices, ils réduisent la déshydratation des sols et luttent contre l'érosion. Hormis ces qualités fonctionnelles avérées, ces végétaux couvrent un large spectre d'utilisation au jardin. Et comme fonctionnel ne rime pas forcément avec laid, voici les 10 meilleurs couvre-sols persistants qu'il faut avoir dans son jardin. 1 - Pour l'ombre: Le Pachysandra terminalis Alors oui, j'aurais pu citer aussi le lierre, les épimediums, Chrysospleniums, Ophiopogons... Mais s'il ne faut en citer qu'un pour l'ombre, le Pachysandra terminalis fait figure d'excellent candidat. S'il pousse très très lentement les premières...
    Lire la suite
  • Sarcococca, un concentré de parfum en hiver

    Chaque année c'est la même histoire, je fais un tour du jardin pour vérifier que le gel n'a pas causé de dégâts sur mes bassins et au détour d'un bosquet, un léger parfum de jasmin stimule mon odorat et me guide tout droit jusqu'au Sarcococca. Et la surprise est toujours la même, comment un aussi petit arbuste peut-il fleurir au cœur de l'hiver et sentir si fort par -5C° tous les matins? Et pour ceux/celles qui aimeraient en savoir plus sur ces super petits arbustes, n'hésitez pas à consulter le dossier complet sur les Sarcococcas concocté par Virginie!  
    Lire la suite
  • Protéger un Gunnera en 4 étapes

    Votre Gunnera manicata a exhibé de superbes feuilles immenses et imposantes tout l'été ? Et bien il est grand temps de le protéger si ce n'est pas déjà fait ! Pourquoi, quand, comment, on vous dit tout ! Ça se pavane tout l'été avec un feuillage bodybuildé... mais à la moindre bise ça grelotte et ça attrape la grippe ! Oui, le Gunnera du Brésil est un petit être fragile qui mérite de l'attention en hiver sous peine de ne plus pouvoir profiter du spectacle de ses grandes feuilles luxuriantes l'année suivante. C'est donc en ce moment, avant les fortes...
    Lire la suite
  • Faut-il planter du bambou dans son jardin?

    La question peut paraître incongrue mais à l'heure où l'on cherche à limiter le temps passé au jardin et éviter les grosses corvées de jardinage, on peut se poser la question : faut-il oui ou non encore planter du bambou dans son jardin? Phyllostachys aureosulcata Aureocaulis Du coté de ses détracteurs les critiques fusent et tous voient en cette plante une empêcheuse de jardiner en rond, une envahisseuse qui colonise les massifs, une conquérante qui profite de l'absence pour imposer toujours un peu plus sa domination sur le reste du jardin. Selon les dires de ces mêmes détracteurs, le bambou pousse...
    Lire la suite
  • Isodon longituba, connaissez-vous?

    Entre les feuillages chatoyants et les fructifications décoratives, l'automne nous a gratifié de couleurs exceptionnelles cette année. Et les couleurs perdurent encore, grâce à la toute dernière floraison de la saison, celle de l' Isodon longituba, aussi appelé Rabdosia longituba. Si vous ne le connaissez pas encore, voici sa présentation et quelques conseils pour bien le cultiver... Cette grande vivace japonaise, originaire de l’île de Honshu, est la dernière vivace du jardin à fleurir. Cette belle exotique peu répandue dans nos jardins appartient à la famille des sauges. Exotique pour l'aspect du buisson qu'elle forme, se couvrant littéralement d'une nuée de fleurs...
    Lire la suite
  • Asters: les choisir, les associer, les réussir!

    Les températures fraîchissent, la lumière blondit et se voile des premières brumes d'automne, au loin dans les massifs rayonnent les fleurs étoilées des asters qui s'épanouissent en vastes touffes dans les massifs délaissés par les fleurs estivales. Le genre Aster compte plusieurs centaines d'espèces et variétés, l'offre est telle qu'il est souvent difficile de faire son choix. Découvrez notre petit guide pour choisir, associer et réussir les asters. Naturels ou sophistiqués, une question de goût et de style. Pour les scènes naturalistes et sauvages : les Aster cordifolius et ericoides Les Aster cordifolius et ericoides sont LES vivaces de prairie par excellence: ils...
    Lire la suite
  • Strobilanthes, ma vivace coup de cœur de ces 30 dernières années

    Strobilanthes pentstemonoides (rankanensis) S'il ne devait rester qu'une plante dans mon jardin en automne ce serait sans nul doute le Strobilanthes. Si son nom ne vous évoque pas grand chose c'est normal, cette vivace est rarement proposée à la vente et quand bien même, elle est boudée des jardiniers amateurs préférant les floraisons automnales d'aster et de graminées, plus dans l'air du temps! Pourtant, cette vivace mérite à bien des égards une place de choix dans nos jardins tant son potentiel est important.   Pas un, mais des Strobilanthes Il n'existe pas qu'une seule espèce de Strobilanthes mais environ 250...
    Lire la suite
  • L'Hedychium, une exotique pour nos climats

    Hedychium coccineum 'Tara' Cousins du gingembre et de la cardamone, les Hedychiums font partie de ces plantes qui évoquent le dépaysement , la chaleur et la moiteur de la foret tropicale.  Ne vous y trompez pas, aussi exotique soit-il, l'Hedychium est une vivace facile et à la portée de tous les jardins, si si. Où planter l'Hedychium ? L'Hedychium se présente sous forme de gros rhizome plat un peu comme le gingembre ou l'Iris des jardins. Il est vendu en racines nues au printemps (de février à avril) ou  commercialisé en pot le reste de l'année. Il est très facile...
    Lire la suite
  • Ail d'ornement: faut-il couper les fleurs fanées?

    Les ails d'ornements ou aulx d'ornements (Allium en latin), sont connus et surtout appréciés pour leurs belles ombelles graphiques et colorées jusqu'en été. S'il convient de supprimer les feuilles fanées, les jardiniers ne sont pas tous d'accord pour savoir s'il faut conserver les fleurs fanées ou les couper en été, qu'en est-il vraiment? Fleurs fanées d'Allium Globemaster en mélange avec des campanules, penstemons et lavandes   Oui on coupe... Pour éviter que les fleurs fanées épuisent le bulbe. Comme la plupart des bulbes à fleurs, l'Allium puise sur ses ressources pour émettre une belle et grande inflorescence. Mais juste avant de...
    Lire la suite

Articles 1 à 16 sur un total de 83

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6

Veuillez patienter...

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander