Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Faire ses semis en godets

Semer ses graines directement en pleine terre ne comporte pas que des avantages. Les conditions météo fluctuantes du début de saison, les prédateurs ainsi que les champignons peuvent vous faire perdre un temps précieux en cette période printanière cruciale. Les semis en godets permettent de gagner un temps précieux et de contrôler les conditions de cultures pour favoriser la germination et le démarrage de vos plantules. Découvrez notre tutoriel pour vous avancer dans la saison et obtenir un potager qui rendra jaloux vos voisins !

Qu'est-ce que le semis en godet ?

Le semis en godet consiste à semer des graines directement dans un pot ou un godet pour une transplantation en pleine terre future au jardin. Il se distingue du semis à la volée ou en ligne réalisés directement en pleine terre dans un châssis ou au jardin.

Cette technique est très souvent utilisée au printemps pour les plantes qui n'apprécient pas le repiquage en racines nues ou qui ont besoin de commencer leur végétation bien au chaud.

Elle s'applique aussi généralement aux plantes qui prennent un grand espace dans votre potager et qui ne doivent pas être semés en grand nombre.

faire ses semis en godets, semer en godets

Quels végétaux sont concernés ?

Cette méthode de semis concerne plusieurs grands classiques du jardin-potager. Il est pratiqué pour des espèces qui ont des graines de fortes tailles ou dont le nombre de sujets au potager est limité de par leurs grandes tailles.

On citera notamment les tomates, les aubergines, les poivrons, toute la famille des cucurbitacées (potirons, courgettes, potimarrons...), les tournesols, les artichauts, les pois, les fèves.

Certaines plantes vivaces peuvent aussi être semées en godets. Citons par exemple les zinnias, capucines, lupins, cosmos, etc.

Semis de Cucurbitacées en godets biodégradables

Comment procéder ?

Tout d'abord, procurez-vous des contenants. Il n'est pas forcément nécessaire d'acheter des pots. Vous pouvez par exemple utiliser un rouleau en carton de papier toilette, des pots de yaourts, du papier journal, utiliser un paper potter...

Il existe aussi des pots biodégradables en tourbe qui peuvent être laissés en terre lors de la transplantation.

Procurez-vous ensuite un terreau de semis de bonne qualité. Celui-ci devra être irréprochable pour vous assurer une bonne levée des semis. Un bon terreau pour semis est léger, fin, drainant et sain.

Vous pouvez utiliser différents types de godets, du moment qu'ils soient assez profonds. Mélangez du sable à votre substrat pour l'alléger.

Si vous décidez de ne pas acheter de terreau commercial "spécial semis", assurez que votre compost soit bien "mûr" pour éviter que vos graines ne soient attaquées par des champignons pathogènes (fonte des semis). Un ajout de sable ou de perlite est toujours profitable aux semences pour alléger la préparation.

Remplissez les pots avec un substrat pour semis ou un substrat "fait maison" et aplanissez la surface avec votre main.

Creusez ensuite un trou à l'aide d'un crayon ou de votre doigt. Attention de ne pas trop recouvrir les graines ! En général, une profondeur de 2 à 3 fois leur diamètre est suffisante. Gardez à l'esprit que dans la nature, beaucoup de semences germent à même le sol sans que personne ne les y enterre.

Placez 1 à 3 graines par pot et arrosez les godets sans détremper complètement la terre. Les substrats  trop compacts et humides favorisent le pourrissement des semences.

Semis de cobée et de tomates

Utilisez une pomme d'arrosage fine ou baigner les godets en laissant s'imbiber le terreau par capillarité. Laissez-les s'égoutter complètement.

Les graines n'apprécient guère les alternances humidité/sécheresse. Pour éviter cela, couvrez vos contenants avec un plastique transparent ou sous une mini-serre afin d'augmenter la température, maintenir des conditions humides et stimuler la levée.

faire ses semis en godets, semer en godets
Arrosez délicatement et couvrez vos godets

Placez-les à la lumière et à proximité d'une source de chaleur.
Dès que les plantules sont levées, ôtez le plastique et placez vos plantules dans un endroit très lumineux. 

Dans le cas contraire, celles-ci fileraient et deviendraient fragiles et chétives. On transplante les plantes en godets lorsque les racines dépassent en trop grand nombre des trous de drainages du godet ou quand la plante commence à jaunir, signe d'épuisement du terreau en nutriments.

Quelles sont les avantages/inconvénients de cette technique ?

Les avantages

  • Le jardinier aura l'avantage de pouvoir contrôler les principaux paramètres de sa culture : la température, l'humidité et le type de substrat. Cela est bien plus compliqué en extérieur avec la météo.
  • Il aura aussi un meilleur contrôle sur les parasites et pathogènes qui s'attaquent aux semis. Le fait que les plantes soient séparées les unes des autres évite par ailleurs la propagation des maladies.
  • Semer en godet permet de faire de belles économies en graines en ne semant pas trop dru.
  • La transplantation de plantules semées en godet stresse beaucoup moins les sujets car leurs racines ne sont presque pas endommagées lors du repiquage.
  • Semer en godet vous permettra de conserver la plantule la plus forte si vous avez semé plusieurs graines à l'intérieur du même pot.
  • Cette technique permet enfin d'avancer la saison en hâtant la germination bien au chaud.

Quelques inconvénients

  • La taille réduite du volume de terre dans un godet entraînera son dessèchement rapide. Il faudra donc être bien attentif au niveau de l'arrosage surtout si vos plants sont en serre.
  • Semer en godet demande de l'organisation car cela prend pas mal de place ! Il faudra veiller à bien étiqueter vos godets pour ne pas tout mélanger !
  • Le repiquage en pleine terre est simple mais vous demandera inévitablement d'y consacrer du temps.
  • Le terreau pour semis vendu dans le commerce est souvent assez cher.
faire ses semis en godets, semer en godets
Faire des semis en godet nécessite un temps supplémentaire pour la transplantation au jardin ou au potager

La plupart des légumes racines ne sont pas cultivables en godets même au début de leur culture. On évitera donc de semer des carottes, panais, radis noirs, scorsonères ou autres racines dans un pot.

Avant de transplanter vos godets en pleine terre, sortez-les régulièrement au jardin pour les habituer progressivement aux températures plus fraîches. Cela évitera à vos plantules de subir un stress trop important lors de la transplantation définitive en extérieur.

Pensez également à surveiller les gelées tardives printanières !

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire