Réussir l’arrosage des semis : guide du débutant

Réussir l’arrosage des semis : guide du débutant

Technique et conseil

Sommaire

Mis à jour le 5 Février 2024  par Ingrid 4 min.

L’arrosage des semis est une étape très importante pour la réussite de votre potager ou de votre jardin. L’excès d’humidité peut être le terrain favorable au développement de maladie cryptogamique. Au contraire, le manque d’eau peut empêcher la germination et le développement des jeunes pousses. Il faut alors faire preuve d’attention et de délicatesse afin d’aider les graines à devenir de beaux plants. Découvrez nos conseils et techniques pour réussir l’arrosage de vos semis, étape par étape, pour un jardin réussit.

arroser - godet dégradable

Difficulté

Avec quelle eau faut-il arroser ?

Nous vous recommandons d’arroser vos semis, comme vos plantes, avec de l’eau de pluie. En effet, elle a l’avantage d’être à température ambiante, ce qui permet d’éviter un choc thermique à vos jeunes pousses.

Bien évidemment, si vous faites vos semis en intérieur en février et que votre récupérateur d’eau est à l’extérieur, il faudra laisser votre arrosoir à température ambiante quelques heures avant de vous en servir.

Autre avantage : elle est non traitée et contient donc moins de calcaire, ainsi que de chlore que l’eau du robinet. Elle est également économique et écologique. De quoi satisfaire vos plantes, votre porte-monnaie et Dame nature.

Si vous n’avez pas d’autres choix que d’utiliser l’eau du robinet, laissez la reposer quelques heures à température ambiante avant d’arroser. Vous éviterez ainsi un choc thermique et un stress à vos semis. Si votre eau est trop calcaire, n’hésitez pas à la filtrer.

Quel matériel utiliser pour l'arrosage des semis ?

Les semis ont besoin de tendresse et de délicatesse pour ne pas endommager leurs tiges frêles. Voici le matériel adapté pour un arrosage en douceur :

Un vaporisateur

Le vaporisateur est parfait pour arroser vos semis réalisés sur de petite surface, en terrine ou en godet. Il permet d’humidifier sans déplacer les petites graines et le terreau. Il évite également de tasser le substrat, maintenant ainsi un bon drainage de l’eau.

Un arrosoir à pomme fine

Il permet d’arroser vos semis en imitant une pluie fine, ce qui lui permet de bien répartir l’eau, sans les abîmer. Sa contenance est parfaite pour les semis en terrine, en godet et en pleine terre.

Un arrosoir à bec fin

Cet arrosoir permet d’arroser directement la terre en passant entre les plants. On évite ainsi de blesser les tiges frêles ou de mouiller le feuillage de certaines plantes sensibles, comme les tomates par exemple. Sa faible contenance est parfaite pour les semis sous serre, en godet ou en terrine et les petites surfaces potagères.

Un tuyau d’arrosage

Le tuyau d’arrosage est parfait pour un grand potager et des semis en pleine terre. Attention à bien le régler en pluie fine et à utiliser un faible débit. Orientez votre jet vers le haut ou en biais. Attention, un débit trop important ou fort pourrait tasser la terre, asphyxier vos graines ou même les déplacer et endommager les tiges des jeunes pousses.

Les outils pour l’arrosage des semis : un pulvérisateur, un arrosoir à pomme, un arrosoir à bec fin et un tuyau d’arrosage au jet en biais

Comment arroser les semis ?

L’arrosage diffère selon les étapes du semis, en voici les principales phases :

Avant de semer :

Humidifiez votre terreau ou votre terre de jardin avant de semer vos graines. Votre substrat doit être humide sans pour autant être détrempé. En arrosant avant le semis, vous éviterez ainsi de déplacer vos graines ou de les asphyxier en tassant trop le terreau.

Astuce : certaines graines capricieuses aiment être trempées la veille du semis, c’est le cas pas exemple des panais, carottes, haricot, pois de senteur, etc.

Lors de la mise en terre :

Si vous venez d’humidifier votre substrat, il n’y a pas d’arrosage à prévoir durant les 24 prochaines heures. Vous laissez ainsi le temps à vos graines de s’acclimater en douceur.

Semer vos graines sur un substrat humide, mais sans excès. Recouvrez si besoin, puis laissez vos graines s’acclimater 24 heures

Du 2e jour jusqu’à la germination :

Surveillez vos semis. Votre substrat doit rester légèrement humide, sans excès, afin de ne pas asphyxier les graines. Agissez avec prudence. Il vaut mieux arroser 2 fois par jour modérément qu’une seule fois en trop grande quantité. En effet, le trop plein d’eau peut entraîner la formation de maladies cryptogamiques et de champignon, connus sous le nom de la fonte des semis.

Pour vérifier l’humidité, vous pouvez plonger votre doigt dans le terreau sur 2 cm de profondeur. La terre doit être fraîche sans coller excessivement à votre index. Utilisez de préférence un arrosoir à pomme ou un pulvérisateur.

Le trempage par le dessous des godets et des terrines est possible, mais là encore il faut y aller en douceur. Si vous préférez cette méthode, il est plus facile d’éviter les excès en plaçant un feutre sous les terrines. Imbibez le feutre d’eau sans exagérer, puis laissez le terreau s’humidifier par capillarité.

Semis de poireaux d'été

Semis de poireaux sortant de terre © chjmb2000 – Flickr

Après la germination :

Lorsque vos plantules apparaissent, conservez un substrat humide, mais sans excès. Vous éviterez ainsi la formation de champignon et le risque de fonte des semis. À l’inverse, ne laissez jamais le terreau sécher, ce qui pourrait être fatale aux jeunes plants fragiles. Arrosez délicatement en pluie fine avec un vaporisateur ou un arrosoir. À noter qu’il vaut mieux arroser au pied des jeunes plants et non le feuillage pour éviter le développement des maladies, comme le mildiou ou l’oïdium.

Astuce : pour éviter la fonte des semis, vous pouvez saupoudrer sur le dessus du terreau du charbon de bois réduit en poudre.

Pour aller plus loin

Commentaires

  • Thibault, le 26 Février 2022

    Super article, merci pour ces informations sur l'arrosage qui est indispensable pour avoir des résultats et un jardin/plantes satisfaisants

  • La Rosée Fleurie, le 1 Mars 2022

    Il faut humidifier son terreau ou sa terre de jardin avant de semer les graines !

    • Réponse de Ingrid, le 4 Mars 2022

      Bonjour, oui bien sûr ! Comme précisé dans le paragraphe "avant de semer", cette étape est importante pour éviter la dispersion ou l'asphyxie des graines.

réussir l'arrosage des semis