Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Tricyrtis, Lys crapaud : plantation, culture, entretien

Les tricyrtis en quelques mots

  • Le tricyrtis ou « lys crapaud » est une petite vivace idéale pour les coins frais et partiellement ombragés du jardin.
  • Ses fleurs en étoile constellées de petites taches colorées ont le charme des orchidées et apportent une note exotique au jardin.
  • Cette vivace caduque et facile à vivre, adepte de la mi-ombre et des sols humifères et frais, se révèle à l’automne par ses fleurs atypiques aux coloris originaux qui éclosent au sommet des tiges.
  • Très rustique, le tricyrtis se multiplie par bouturage en été ou plus facilement par division de touffe au printemps.

Le mot de l'expert

Vivace rhizomateuse poussant à l’état sauvage en Asie de l’Est, le Tricyrtis apporte une note exotique au jardin tant par ses origines orientales que par sa floraison délicate qui fait penser aux orchidées.

D’une touffe compacte, qui drageonne sagement mais sûrement pour atteindre une soixantaine de centimètres de large, émergent des tiges de 60 à 90 cm, au port dressé et qui portent des fleurs semblables à de petites orchidées.

En été et en automne, les fleurs du tricyrtis, que l’on appelle communément ‘lis-crapaud’ ou ‘lis-orchidée’, sont des petits bijoux de graphisme de 3 à 4 cm en forme d’étoiles.

Certaines affichent des tons de blanc plus ou moins rosé ponctués de petites touches de pourpre comme chez Tricyrtis hirta ‘Miyazaki’. Parfois la couleur de base est plus foncée et la moucheture plus claire comme c’est le cas avec Tricyrtis hirta ‘Raspberry Mousse’.

Le feuillage n’est pas en reste. Brillant, généreux, il peut être vert franc ou présenter des coloris originaux comme celui de Tricyrtis hirta ‘Albomarginata’ à la panachure élégante.

Tous aiment les sols humifères et restant frais, et les exposition mi-ombragéesRustique et facile à vivre, il n’a que les limaces et les escargots comme ennemis potentiels.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Tricyrtis

Famille : Liliacées

Noms communs : Lys crapaud, lis des crapauds, lis orchidée

Floraison : été/automne

Dimensions : de 30 cm à 1 m pour 60 cm d'étalement

Exposition : mi-ombre, ombre légère, soleil non brûlant

Sol : humifère,restant frais mais drainé, neutre à acide

Rusticité : très bonne (-15°C)

Le tricyrtis est une plante vivace originaire d’Asie de l’est, depuis la Chine, la Corée et le Japon au nord jusqu’au Népal, Taïwan et les Philippines au sud. Dans son habitat d’origine on le retrouve en lisière de forêts mais aussi le long des cours d’eau. Cette vivace pousse aussi bien dans les régions montagneuses de l’Himalaya que dans les forêts subtropicales. Dans tous les cas, elle apprécie les sols ne se desséchant pas en été.

Bien que poussant sur des rhizomes et non à partir de bulbes, le lis-crapaud appartient à la famille des liliacées, tout comme les fritillaires ou les tulipes et il en existe une vingtaine d’espèces parmi lesquelles Tricyrtis latifolia (dont la floraison est plus précoce), Tricyrtis affinis ou Tricyrtis ohsumiensis mais les plus communément utilisées au jardin sont Tricyrtis formosana et Tricyrtis hirta.

Les feuilles caduques, d’un vert brillant et traversées de nervures saillantes, mesurent une dizaine de centimètres de long et sont lancéolées ou ovales. Alternes, elles s’insèrent de façon isolée de part de d’autre de la tige et rappellent celles du Sceau de Salomon. Leurs pétioles sont souvent engainants. Certaines variétés, comme Tricyrtis hirta ‘Albomarginata’ affichent même un feuillage lumineux marginé de blanc crème.

Grâce à leurs rhizomes légèrement traçants, ces vivaces forment rapidement de belles touffes d’une soixantaine de centimètres de large pour autant de haut. Certaines variétés culminent à 90 cm comme Tricyrtis formosana. Toutes les parties de la plante sont pubescentes, c’est-à-dire recouvertes d’une sorte de fin duvet.

En dépit de son nom peu flatteur, le lis des crapauds offre une floraison des plus délicates et au port plus ou moins dressé selon les variétés. Selon l’espèce, elle a lieu en été ou à l’automne. Les fleurs d’environ 3 cm éclosent en cymes terminales. Elles sont composées de trois sépales et trois pétales qui s’ouvrent en forme d’étoile. A leur base logent trois petits sacs de nectar qui ont valu son nom latin à ce lis. Tricyrtis vient en effet du grec ‘tri‘ (trois) et ‘kyrtos‘ (renflement) et fait allusion à ces derniers. Une colonne centrale, appelée éperon, porte des stigmates qui reprennent les mêmes teintes et motifs que les tépales.

tricyrtis

Quelques fleurs de lys crapaud : Tricyrtis ‘Trojen’, Tricyrtis hirta ‘Miyazaki’, Tricyrtis hirta ‘Taiwan Abdane’ et Tricyrtis hirta ‘Raspberry Mousse’ (photo henryr10)

Certaines espèces, telle Tricyrtis macrantha, présentent des tépales soudés qui donnent à la fleur un aspect en cloche semblable à celui des campanules.

Les fleurs de cette ‘orchidée du pauvre’ comme la surnomment parfois les anglo-saxons affichent des teintes majoritairement blanches ou jaune pâle constellées de centaines de points pourpres. Certaines peuvent également présenter des parties plus colorées allant du bleu au mauve en passant par le rose. La délicatesse de la fleur mérite qu’on puisse l’observer de près afin d’en apprécier toute la beauté, le graphisme et la complexité.

Les fleurs produisent ensuite de petites gousses cylindriques qui s’ouvriront pour libérer leurs minuscules graines rondes et aplaties. Dans de bonnes conditions de culture, les semis donneront naturellement naissance à de nouveaux pieds dont les coloris varieront selon les hybridations naturelles.

Les différentes variétés de tricyrtis

Lis Orchidée - Tricyrtis hirta, Lis crapaud

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité
60 cm

Il pousse spontanément dans les îles japonaises. C'est une espèce sans souci, à croissance rapide, et à la longue floraison blanche à mouchetures grenat portée par un feuillage duveteux vert clair.

Lis Orchidée - Tricyrtis hirta Miyazaki

Période de floraison Août à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

Sélectionné pour son port plus compact et plus souple, il affiche une délicate floraison blanche tachetée de violet pourpre portée par un feuillage graphique, vert maculé de points noirs.

Lis orchidée - Tricyrtis hirta Taiwan Abdane

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité
70 cm

La fleur, qui rappelle celle d'un petit lis, affiche une séduisante teinte lilas que viennent souligner des points d'un mauve plus foncé. Sa touche bleutée apportera de la profondeur à vos massifs.

Lis Orchidée - Tricyrtis hirta Raspberry Mousse

Période de floraison Août à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

Une obtention récente au profond coloris bordeaux éclaboussé de blanc. Le feuillage vert est lui ponctué de noir. Cette variété offrira de superbes contrastes avec le feuillage clair d'un Hakonechloa macra aureloa.

Lis Orchidée, Tricyrtis hirta Albomarginata, Lis crapaud

Période de floraison Sept. à Oct.

Hauteur à maturité
60 cm

Une variété qui offre en prime un très beau feuillage vert profond bordé de blanc crème, idéal pour éclairer une zone sombre. Fleurs blanches ponctuées de tâches pourpre sombre.

Lis orchidée - Tricyrtis formosana

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité
90 cm

Une espèce plus haute qui s'étend rapidement pour former de belles touffes. Se développe mieux en ombre claire que trop dense. Floraison blanc-rosé et nombreuses mouchetures violettes.

Planter les tricyrtis

Où planter les tricyrtis ?

Plantez vos lis-crapauds à exposition ombragée ou mi-ombragée sous le couvert d’arbres ou d’arbustes qui leur assureront une protection contre la chaleur. Ils peuvent supporter une exposition plus ensoleillée à la seule condition que le substrat ne dessèche pas en été. Disposez-les en premier-plan de massifs, rocailles d’ombre, ou encore au bord d’une pièce d’eau ou d’un ruisseau.

Si votre sol est trop sec ou trop calcaire, essayez-les également en pots, ils s’y adaptent très bien. Près de la maison vous pourrez facilement admirer tout leur raffinement. Ils seront aussi parfaits pour faire pétiller un coin du jardin difficile à planter. Leur belle floraison d’arrière-saison en étoiles délicates pourra également décorer un balcon ou une terrasse ombragée.

Ils aiment avant tout les sols profonds et légers, riches en matières organiques et frais, mais souffriront dans les sols lourds, argileux et gorgés d’eau en hiver. Évitez les sols trop calcaires et préférez-leur ceux légèrement acides à neutres.

Quand planter ?

Plantez vos tricyrtis idéalement à l’automne si votre climat est doux et pas trop humide. Sinon, préférez le printemps. Dans tous les cas, faites-le toujours hors période de gel.

Comment planter ?

Plantation en pleine terre :

  • Faites tremper le godet dans un seau ou une bassine d’eau pendant 5 à 10 minutes. La motte doit être humidifiée de manière homogène avant plantation.
  • Ameublissez le sol en profondeur avec une fourche-bêche en émiettant bien les mottes éventuelles. Retirez les racines des herbes indésirables.
  • Faites un apport de compost bien mûr ou de fumier décomposé. En sol lourd ajoutez du sable de type sable de rivière. Mélangez à la terre d’origine.
  • Creusez un trou de 3 fois la taille du godet (soit une trentaine de centimètres en tous sens pour un godet de 9 cm)
  • Dépotez et installez votre tricyrtis de façon à ce que le collet de la plante (la partie qui sépare le feuillage des racines) affleure au niveau du sol. Si la motte n’a pas encore de feuillage, veillez simplement à ce que son sommet soit au même niveau que le sol.
  • Tassez légèrement avec le poing et formez à la main une cuvette tout autour de la plante afin qu’elle profite au maximum des arrosages.
  • Paillez sur environ 5 à 10 centimètres d’épaisseur et une 30 cm de diamètre (feuilles mortes, paillettes de lin ou de chanvre, bois raméal fragmenté…) en faisant attention à laisser le collet respirer. Cette opération conservera la fraîcheur et limitera les arrosages ainsi que la pousse d’herbes indésirables, tout en fournissant de l’humus.
  • Arrosez, même en cas de pluie, pour bien faire adhérer la terre aux racines.

Le lis crapaud appréciant les sols toujours frais, veillez à arroser régulièrement si les précipitations sont trop faibles. Pour un effet de masse, comptez 5 plants au m².

lys orchidee, lys crapaud

Entretenir les tricyrtis

Les tricyrtis ont peu de ravageurs. Les limaces et escargots peuvent parfois s’attaquer au jeune feuillage en début de printemps. Des méthodes naturelles et efficaces existent comme par exemple l’utilisation de granulés d’oxyde de fer.

Si les feuilles brunissent c’est très certainement que le sol est trop sec. N’oubliez pas d’arroser, en particulier en période de croissance et de floraison (du printemps à l’automne). Ceci est d’autant plus vrai si vous les cultivez en pot.

Les tricyrtis apprécient un paillage à leur pied. Choisissez des paillettes de lin ou de chanvre, des cosses de sarrasin, du BRF (bois raméal fragmenté) ou encore des feuilles mortes. Vous conserverez ainsi une bonne humidité et limiterez la pousse des herbes indésirables. Le paillage doit faire entre 5 et 10 cm d’épaisseur sur environ 30 cm de diamètre et ne pas toucher le pied de la plante pour éviter les risques de pourrissement.

C’est une plante vivace caduque : il disparaît complètement en hiver. En pleine terre, pensez à matérialiser sa présence (à l’aide d’un tuteur en bois par exemple) afin de ne pas risquer de l’abîmer lors des nettoyages de début de saison.

Vers le mois de Mars, faites un apport de compost et remettez du paillage si nécessaire.

Le lis-orchidée ne nécessite aucune taille. Vous pouvez couper les hampes défleuries mais vous n’aurez dans ce cas pas de graines. Si certaines sont encore présentes en début de printemps, coupez-les à leur base.

lys crapaud

Multiplier les tricyrtis

Les tricyrtis se multiplient par bouturage de tiges en automne mais la division de touffe au printemps reste la solution la plus simple et la plus efficace.

Bouturage

Le bouturage doit être effectué entre la fin du printemps et l’été, lorsque les tiges n’ont pas encore développé leurs bourgeons.

  • Prélevez des boutures de tiges d’une dizaine de centimètres. Le sommet de la bouture doit être coupé juste au-dessus d’une feuille et la partie basse nue.
  • Enfoncez vos boutures dans un terreau léger (au besoin mélangez-le à du sable) jusqu’à ce que la feuille affleure le substrat.
  • Conservez dans un endroit frais et lumineux, sans soleil direct. Maintenez le terreau humide
  • Plantez à l’endroit définitif à l’automne suivant.

Division de touffe

Contrairement à certaines vivaces, la division du tricyrtis n’est pas obligatoire. Elle permet cependant d’obtenir plusieurs pieds pour le plaisir de les installer ailleurs au jardin. Procédez au printemps, lorsque la plante se réveille.

  • Choisissez un plant bien installé et bien développé.
  • Avec une bêche, tranchez autour de la plante (à environ 30 cm du centre) puis déterrez-la.
  • Toujours avec la bêche (bien affûtée!) tranchez le pied afin d’obtenir plusieurs éclats. Chaque éclat doit comporter des racines et au moins un bourgeon.
  • Replantez les éclats après avoir fait un apport de compost. En cas de plantation en groupes, espacez les plants de 30 cm environ sans oublier d’arroser et de pailler.

Associer les tricyrtis au jardin

Aimant les sols frais et à lumière tamisée de lisière ou de sous-bois, les tricyrtis s’associeront à merveille avec de nombreuses plantes qui réclament les mêmes conditions de culture.

Tels des bijoux, vous les placerez de préférence à l’avant des massifs pour pouvoir admirer l’architecture raffinée de leurs fleurs.

Pour un automne haut en couleurs, offrez-leur la compagnie de vivaces à floraison tardive comme les anémones du Japon ou d’arbustes tel que les Hydrangeas.

Optez aussi pour le feuillage persistant et au doux parfum d’agrume d’un Oranger du Mexique qui vous gratifiera même, après une première vague printanière, d’une belle floraison d’arrière-saison.

Complétez la scène avec quelques fougères au graphisme incomparable.

Vous pouvez aussi jouer sur les feuillages avec ceux larges et aux nombreux coloris des Hostas ou ceux des Heuchères aux teintes inimitables.

Le feuillage fin et lumineux d’une graminée comme l’Hakonechloa jouera les contrastes avec celui plus large et plus sombre des trycitis. En climat doux vous pourrez aussi opter pour le feuillage orangé incroyable de l’Uncinia rubra.

Pour faire le lien, ponctuez votre massif de quelques Digitales dont les hautes et élégantes hampes florales apporteront verticalité et rythme.

Les tricyrtis ne fleurissent qu’à l’automne. Pour patienter et habiller vos massifs dès le printemps, vous pouvez opter pour des bulbes tels que les fritillaires pintade ou des vivaces d’ombre comme Brunnera macrophylla ou Claytonia sibirica.

Le saviez-vous ?

Si son nom latin est tricyrtis, on nomme communément cette vivace ‘lis-orchidée’ en raison de la ressemblance de ses fleurs en étoile avec celles des orchidées.

Les japonais l’appellent Hototogisu , nom également donné au ‘coucou’, ce volatile dont la poitrine présente des tâches similaires à celles de la plante. Pour les anglo-saxons c’est l’orchidée du pauvre’, mais le tricyrtis a aussi hérité d’un nom bien moins flatteur. Beaucoup le nomme en effet ‘lis-crapaud’ ou ‘lis des crapauds’.

Certains affirment que sa propension à pousser en sol frais et à l’ombre serait à l’origine de ce nom car ce serait également les lieux où les crapauds aiment se réfugier.

La coloration des fleurs, qui présente des mouchetures, est pour d’autres à rapprocher de l’apparence de la peau de cet amphibien.

L’origine grecque du nom scientifique fait référence aux poches gonflées de nectar situées à la base des fleurs. Certains y voient là aussi une ressemblance avec le crapaud.

Enfin, une légende affirme que les membres d’une tribu des Philippines, les Tasaday, se frottaient les mains avec la sève du tricyrtis avant de partir à la chasse aux amphibiens. L’odeur était réputée les attirer et sa texture collante permettait de mieux saisir ces animaux à la peau glissante.

Personne n’a encore jamais précisé si, suite à un baiser, le lis-crapaud s’était déjà transformé en prince charmant mais une chose est sûre : le tricyrtis apportera un charme princier à vos massifs d’ombre !

Questions souvent posées sur les tricyrtis

Pourquoi mon tricyrtis a-t-il disparu pendant l'hiver ?

Il est normal que cette vivace caduque disparaisse en hiver. Le nouveau feuillage ne réapparaît parfois pas avant avril. Si en revanche rien ne passe, c'est plus inquiétant. Le tricyrtis est une plante rustique, qui peut résister à des températures négatives de l'ordre de -12°C. Mais ces données valent pour des plantes cultivées dans les bonnes conditions. Si le sol doit rester frais en période de croissance, il ne doit pas être gorgé d'eau en hiver. D'autre part, les sols argileux, compacts et lourds peuvent lui nuire. Le froid n'est jamais le seul paramètre à prendre en compte quand on évoque la rusticité d'une plante.

Les feuilles de mon tricyrtis brunissent. Que dois-je faire ?

Le lis-orchidée aime les sols riches en humus et restant frais. S'il peut affronter une sécheresse passagère une fois bien établi, vous devez cependant veiller à ne pas laisser le sol trop se dessécher en période de croissance et de floraison.

Mon tricyrtis n'a pas fleuri cette année. Que se passe-t-il ?

Le tricyrtis est une plante solide et florifère mais qui peut souffrir des gelées précoces qui détruisent les bourgeons floraux. N'oubliez pas qu'il apprécie les endroits abrités. Il se peut aussi qu'il ait souffert de la soif pendant sa période de croissance et que la floraison soit moins généreuse.

RESSOURCES UTILES

Articles connexes


Blog

Fleurir le jardin en Automne

Après le creux des floraisons au plus chaud de l’été, le jardin retrouve bien souvent...
Lire la suite +

Blog

L'automne est arrivé au jardin

Pour une fois, tout le monde est d'accord, le calendrier, les météorologistes et même les...
Lire la suite +

Blog

5 vivaces à floraison tardive qu'il faut avoir dans son jardin

La lumière se fait plus basse et les ombres s'allongent, les matins sont nappés de...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire