Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Sapin : planter, tailler et entretenir

Le sapin ou Abies, en quelques mots

  • Les sapins appelés Abies par leur nom scientifique sont des conifères résineux persistants à port pyramidal,
  • Ils peuplent généralement les forêts d’altitude froides et humides ou le bord de mer.
  • Ils possèdent des épines ou aiguilles souples assez courtes, disposées sur deux rangs ou en brosse et marquées de 2 raies blanches au revers, ainsi que des cônes dressés, teintés de violet chez le sapin de Corée.
  • Habituellement de grande taille, il existe de nombreuses sortes de sapin à croissance lente et de faible vigueur, très esthétiques et vraiment faciles à cultiver en sol drainé, à l’abri du soleil brûlant.

Le mot de notre experte

Le sapin altier et noble désigné sous le nom latin Abies demeure l’élément clé d’une ambiance de Noël réussie à l’image du Sapin de Nordmann. Il symbolise, par sa verticalité, le lien qui unit la terre au ciel, célébrant ainsi le renouveau puisque sa coupe correspondait initialement au solstice d’hiver selon une tradition celte.

Ces conifères toujours verts, dotés d’une croissance lente ont l’avantage de conserver plus longtemps leurs aiguilles que l’épicéa commun (Picea abies), lorsqu’ils trônent dans le salon. Contrairement aux épicéas, les rameaux souvent plats du sapin portent des aiguilles souples, douces au toucher et des cônes dressés, tandis que les épicéas ont des aiguilles piquantes disposées en spirale tout autour des ramilles et des cônes pendants. Les sapins se parent d’aiguilles aromatiques variant du vert sombre comme chez Abies nordmannianna ou Abies omorika au gris bleuté comme chez le sapin noble (Abies procera, syn. nobilis). Les cônes sont très décoratifs en particulier chez le sapin de Corée qui est un sapin de taille modeste plutôt buissonnant atteignant 9 m de haut et produisant des cônes dès le plus jeune âge d’une belle couleur bleu violacé.

Les sapins bénéficient le plus souvent d’une croissance lente hormis quelques exceptions comme le Sapin des Vosges (Abies alba) dont la croissance d’abord lente, s’accélère subitement à partir de sa 6ème année, atteignant 1 m par an pour donner un arbre de 45 m de hauteur. Le Sapin géant (Abies grandis) constitue un « phénomène » capable de grandir de 16 m en 20 ans et de se dresser à 90 m de hauteur sur l’île de Vancouver. Les cultivars proposés sont de taille modeste allant de 0,50 à 6 m de haut avec des ports variés, buissonnants, globuleux, coniques à pyramidaux.

Les sapins sont généralement très rustiques et amateurs de fraîcheur, qu’ils vont chercher et trouvent dans les régions situées en altitude ou en bord de mer. Faciles à cultiver au jardin, ils réclament le plus souvent un sol frais, profond et bien drainé et une exposition ensoleillée ou mi-ombragée. Les pucerons produisent sur leurs aiguilles un miellat très apprécié des abeilles qui en font un excellent miel. Les sapins hormis quelques exceptions, tolèrent peu la pollution et les grosses chaleurs.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Abies

Famille : Pinaceae

Nom commun : Sapin du Colorado, d’Espagne, Sapin blanc, Sapin des Vosges

Floraison : entre avril et mai

Hauteur : entre 0,30 et 90 m

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : tout sol profond, frais et bien drainé, parfois même calcaire

Rusticité : Excellente à moyenne (-34 à -15 °C)

Le genre Abies regroupe près d’une cinquantaine d’espèces de conifères persistants de la famille des Pinacées à laquelle sont aussi rattachés les Pins et Epicéas. Le sapin de Douglas fait partie d’un autre genre Pseudotsuga menzieisii, reconnaissable à ses cônes pendants pourvues de bractées à 3 pointes. Les Abies sont des arbres généralement imposants reconnaissables à distance à leur silhouette élancée conique et à leurs cônes allongés dressés en bout de branches au lieu d’être pendants comme chez le genre Picea ou Pseudotsuga.

La plupart des sapins vivent dans des zones d’altitude à climat frais ou froid ou bien à proximité de la mer comme le sapin de Vancouver (Abies grandis) et le sapin noble (Abies procera) et exclusivement dans l’hémisphère Nord, en Chine et dans l’ouest de l’Amérique du Nord notamment. On trouve cependant certaines espèces au sommet des montagnes de zones tropicales d’Amérique centrale et d’Asie du Sud-Est ainsi que quelques rares espèces parfaitement adaptées à la sécheresse comme le sapin d’Espagne (Abies pinsapo), le sapin de Céphalonie nommé aussi sapin de Grèce (Abies cephalonica).

 

sapin blanc

Abies alba – illustration botanique

Le tronc cylindrique des sapins est lisse, gris et pourvu d’ampoules de résine jusqu’à ce que l’écorce se durcisse avec l’âge. Les branches régulièrement réparties autour du tronc en verticilles étagés donnent cette silhouette conique tant appréciée pour mettre en valeur les décorations de Noël. Les bourgeons des sapins sont généralement ronds. La longévité des sapins dépassent souvent 2 ou 3 siècles sachant que la croissance est généralement lente durant les 10 premières années. Elle s’accélère ensuite sauf chez les variétés naines proposées pour le jardin d’ornement.

Les aiguilles des sapins sont des feuilles courtes (1 à 7 cm de long) plates et dures mais non piquantes aux extrémités émoussées parfois échancrées, le plus souvent réparties sur 2 rangs et avec 2 bandes blanches de stomates (cellules amovibles permettant les échanges gazeux) au revers. Cependant Abies pinsapo, koreana et basalmea font exception avec leurs aiguilles courtes en brosse réparties sur tout le tour du rameau et des bandes blanches sur les 2 faces. Abies bracteata, originaire d’une zone restreinte de Californie est une espèce originale qui présente de longues aiguilles piquantes et des bourgeons aussi pointus que ceux du hêtre. Les teintes gris bleuté sont souvent très recherchées et issues de sélections parmi les populations sauvages comme chez le sapin du Colorado (Abies concolor), le sapin noble (Abies procera) ou le sapin d’Espagne (Abis pinsapo).

Petite astuce pour différencier un rameau d’épicéa de celui d’un sapin : Tirez sur une aiguille : si un bout d’écorce est arraché, il s’agit d’un épicéa ; si une cicatrice nette bien ronde sur le rameau résulte de l’arrachage, il s’agit d’un sapin.

La floraison du sapin est monoïque, les chatons mâles jaunâtres, verdâtres ou rougeâtres chargés de pollen éclosent en avril ou mai vers la base de l’arbre sur des pousses de 1 an. Les fleurs femelles ou conelets situés sur les branches du sommet du sapin forment après fécondation des cônes cylindriques dressés qui se détachent ou se désintègrent écaille après écaille sous l’effet de la sécheresse estivale ou des écureuils laissant un axe dressé sur le rameau. Les cônes sont collants, exsudant des gouttelettes de résine à maturité et mettent une année à mûrir. Ils présentent des bractées plus ou moins saillantes, particulièrement longues et effilées chez Abies bracteata qui leur donnent des airs de hérissons. Les graines triangulaires sont ailées et possèdent une faible durée de germination.

Le sapin est apprécié pour son bois blanc facile à travailler aussi bien pour la construction que pour la menuiserie ou la pâte à papier. La térébenthine des Vosges est extraite de la résine du sapin commun (Abies alba) ainsi qu’une huile essentielle de ses aiguilles pour traiter les infections respiratoires.

Le miel de sapin est fortement aromatique et balsamique avec une légère odeur de résine.

sapin

Abies nordmanniana (célèbre sapin de Nordmann) / Abies koreana

Les principales variétés de sapin

Variétés vigoureuses

Sapin de Noël de Nordmann - Abies nordmanniana en pot de 4L/5L


Hauteur à maturité
30.00 m

Arbre de Noël traditionnel, il formera un sapin pyramidal au feuillage odorant souple d'un vert foncé brillant. Rustique, résistant et de croissance lente, il passera de la maison au jardin. Offrez-lui de l'espace, un sol frais à sec, même calcaire et un air non pollué.

Variétés de faible vigueur

Abies koreana Silberlocke - Sapin de Corée


Hauteur à maturité
3.50 m

Forme un magnifique arbuste au port pyramidal et dense, aux branches régulièrement étagées, couvertes d'aiguilles très recourbées, au revers argenté, qui attirent la lumière et le regard. De jolis cônes dressés d'abord vert, virant au bleu-violacé poudreux paraissent même sur les jeunes sujets.

Abies alba Pyramidalis - Sapin blanc nain


Hauteur à maturité
2.50 m

Forme naine du Sapin des Vosges à silhouette colonnaire et conique vêtue d'un feuillage très dense et très sombre, au revers argenté, d'aspect très doux. Au printemps, les jeunes pousses sont d'un jaune crémeux, et le feuillage se pare en été de petits cônes dressés verts qui prennent plus tard une jolie teinte violacée ou brun-rougeâtre. A réserver aux ambiances humides et exemptes de gelées tardives.

Variétés naines

Sapin de Corée - Abies koreana Nadelkissen


Hauteur à maturité
35 cm

Jolie petite boule d'aspect soigné, d’un vert clair lumineux parfait pour les petits jardins, les rocailles ou en bac, en sol drainé, frais, abrité d'un soleil brûlant. Au printemps, ses petits bourgeons bruns et proéminents portés à l'extrémité de branches apportent de la couleur au feuillage.

Sapin de Nordmann - Abies nordmanniana Münsterland


Hauteur à maturité
30 cm

Variété de sapin du Caucase prostrée et couverte d'un feuillage dense brillant vert bleuté. Rustique, de croissance lente, se contente d’un sol frais à sec, même calcaire mais ne supporte pas la pollution. Parfait en rocaille, en éboulis rocheux, pour la décoration d'un petit jardin ou d'une belle potée.

Sapin nain - Abies balsamea Piccolo


Hauteur à maturité
45 cm

Variété naine de sapin baumier, à port trapu et très compact, au feuillage fin et doux, vert sombre au parfum épicé. Au printemps, ses bourgeons bruns et proéminents portés à l'extrémité de branches presque verticales apportent de la couleur à l'ensemble. Avec sa croissance lente et sa petite taille, il est parfait pour les petits jardins, les rocailles ou les bacs.

Plantation

Où planter le sapin ?

Les sapins poussent dans tout sol ordinaire profond et frais, bien drainé. Certaines espèces ne tolèrent cependant pas le calcaire comme nobilis et grandis à l’inverse de nordmaniana et pinsapo par exemple. Ces derniers acceptent même des sols secs et forment de très beaux sujets dans le sud de la France.

Le sapin du Nikko, Abies homolepis, est un des rares à tolérer la pollution urbaine et la sécheresse. Il ne dépasse guère 5 à 10 m de haut et livre de jeunes cônes pourpre vif dès son plus jeune âge comme chez koreana, une espèce également très ornementale mais plus exigeante.

Quand planter ?

Préférez une plantation à l’automne entre octobre et décembre pour une bonne implantation avant d’affronter la sécheresse estivale.

Comment planter ?

Cette plante est de culture facile si vous soignez un minimum la plantation. Le sapin se plante à partir d’un sujet en motte ou en container mais jamais à partir de racines nues.

  • Plongez la motte dans un seau d’eau pour bien l’humecter et défaites un peu le pourtour pour éviter que les racines ne tournent mais sans trop les déranger.
  • Creusez un trou de 0,60 à 1 m de large et de 0,50 à 0,70 cm de profondeur et aérez la terre autour avec les dents de la fourche-bêche.
  • En sol lourd, ajoutez quelques pelletées de sable et graviers afin d’assurer un bon drainage autour des racines.
  • Il n’est pas conseillé d’apporter du fumier ou du compost car la plante se contente d’un sol assez pauvre. Faites un apport de corne broyée si le sol est pauvre.
  • Installez la plante seulement 5-6 cm en dessous du niveau du sol.
  • Installez un tuteur en biais ou 3 tuteurs verticaux pour maintenir la plante en cas de vent fort.
  • Replacez la terre et tassez légèrement en formant une cuvette.
  • Arrosez copieusement et paillez si nécessaire.
abies

Metasequia glyptostroboides ‘Gold Rush’, Abies koreana ‘Silver Show’ (variété proche de ‘Silberlocke’) et Picea engelmannii ‘Blush’s Lace’ en arrière-plan au Jardin botanique de Chicago

Entretien et taille

Les sapins ne se taillent pas afin de leur conserver ce beau port conique si caractéristique. Cependant les branches basses sont amenées à dépérir par manque de lumière et vous pouvez devancer ce phénomène en relevant progressivement le houppier sauf pour les formes en boule, étalées ou buissonnantes. Il n’est pas interdit de rééquilibrer la silhouette par la coupe de quelques rameaux en octobre sachant que l’arbre ne produit pas de nouvelles pousses sur son vieux bois.

Les sapins sont sensibles aux pucerons chermès qui induisent de petites galles sur les pousses et surtout un miellat sur le feuillage, très apprécié des abeilles. Pulvérisez éventuellement une huile minérale sur le tronc en fin d’hiver. La rouille et l’araignée rouge peuvent survenir en climat sec. Le sapin peut aussi succomber à l’armillaire en sol mal drainé.

Multiplication

La multiplication la plus simple consiste à semer les espèces types sachant que les coloris à aiguilles bleutées sont souvent des sélections que l’on ne va pas forcément retrouver dans la descendance. Le bouturage à talon des rameaux latéraux se pratique sur les variétés naines ou le greffage mais il s’agit d’une affaire de professionnels.

Bouturage

Préparez un pot profond en le remplissant de terreau mélangé à du sable.

  • Prélevez des extrémités de rameaux latéraux aoûtés en tirant dessus pour obtenir un talon.
  • Supprimez les aiguilles situées près de la base de la bouture.
  • Piquez celles-cisur les 2/3 de leur longueur en évitant qu’elles ne se touchent.
  • Tassez délicatement tout autour afin d’éliminer les poches d’air et d’assurer un bon contact entre le terreau et la bouture.
  • Placez-les à l’étouffée sous une atmosphère chaude et humide.
  • A l’automne, séparez les boutures racinées et plantez-les en pots profonds.
  • Plantez vos plantes à l’automne suivant en pleine terre.

Semis

  • Semez les graines après récolte dès l’automne dans un mélange sablonneux ou faites stratifier au froid pour semer au printemps.
  • Maintenez une bonne fraîcheur.
  • Repiquez les jeunes plants en septembre.

Utilisations et associations au jardin

La culture en pots profonds de variétés naines ou à croissance très lente comme Abies balsamea Nana ou même koreana est possible. Celles-ci conviennent bien évidemment dans les petits jardins bénéficiant d’une atmosphère humide comme en bord de mer ou en montagne. Le menu feuillage bleuté ou vert anis au printemps, orné de cônes vivement colorés comme chez le sapin de Corée fait merveille dans une rocaille où les formes graphiques en boule, conique ou étalée, peuvent s’exprimer. Il peut s’agir d’une rocaille alpine plantée de vivaces couvre-sols très colorées comme des aubriètes, des céraistes ou d’un enrochement garni de bruyères.

Les sapins nains associés ou pas à d’autres petits conifères de rocaille, peuvent servir d’écrin à des petits rosiers, des arbustes à fleurs comme des azalées, à des touffes de pivoines, ou encore à des graminées échevelées au tempérament très complémentaire. Ce sont des plantes de caractère, bénéficiant d’une grande longévité et qui n’exigent aucun entretien à condition d’être bien arrosées en cas de sécheresse prolongée.

Les sujets coniques un peu plus vigoureux peuvent se planter en isolé, par trois ou bien en grande haie brise-vent. Ces plantes à la forte personnalité structurent durablement un massif, marquent les allées, bordent la terrasse, se substituant aisément à la présence forte du buis taillé.

Le saviez-vous ?

Le nom latin Abies possède probablement une origine pré-indo-européenne et se retrouve dans la plupart des langues romanes  (abeto en espagnol, abete en italien) excepté en roumain et en français. Le mot « sapin » viendrait du gaulois sapo et se trouve à l’origine du nom Savoie qui désigne « la forêt de sapins ». La célèbre enseigne SPAR désigne le sapin en néerlandais d’où son logo en forme de sapin stylisé.

Question souvent posée

Que faire de mon sapin de Noël vendu avec ou sans sa motte ?

Le sapin vendu pour Noël sont généralement de grands arbres de forme pyramidale qu’il est difficile d’intégrer et de faire pousser dans un jardin de ville. C’est pourquoi il est toujours délicat d’implanter un sapin de Noël comme le sapin de Nordmann ou le sapin noble, acheté avec sa motte, dans son jardin surtout lorsqu’il a séjourné dans un intérieur chauffé. Certaines enseignes les reprennent pour les transformer en compost. Rappelons que la culture du sapin à des fins festives a plutôt un impact positif sur l’environnement comparé à l’achat d’un sapin artificiel fabriqué à partir de pétrole, d’autant que les jeunes plantations absorbent davantage de gaz carbonique que des forêts anciennes. Si vous souhaitez installer votre sapin en terre, offrez-lui suffisamment de lumière et une atmosphère fraîche pour ne pas qu’il se dessèche. L’idéal est de le sortir pendant la nuit ou de l’installer à l’extérieur en attendant de le planter.

Pour aller plus loin

Découvrez notre gamme de sapins.

Articles connexes


Blog

5 grands conifères, pour un jardin de caractère

Les grands conifères sont des arbres indispensables pour structurer et équilibrer un jardin en hiver...
Lire la suite +

Blog

Le conifère, un arbuste kitsch?

Arbuste star dans les années 80, les conifères ont connu leur heure de gloire dans les cités...
Lire la suite +

Blog

Que faire de son sapin de Noël après les Fêtes ?

Je ne suis pas une inconditionnelle de Noël. Au risque de passer pour une rabat-joie...
Lire la suite +

conseil

Principales maladies et ravageurs des conifères

Lire la suite +

Blog

5 raisons de planter des conifères au jardin

Utilisés à outrance, en particulier en haie, les conifères sont un peu tombés en disgrâce...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire