Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Pâquerette, bellis perennis : planter, semer et cultiver

La Pâquerette en quelques mots

  • Les fleurs de pâquerette simples ou doubles, blanches à roses un peu naïves, annoncent l’arrivée du printemps
  • Sa longue floraison aux couleurs tendres ou soutenues est un enchantement au sortir de l’hiver et avant les feux de l’été
  • Parfaitement rustique jusqu’à -15°C, elle se cultive comme bisannuelle car sa durée de vie n’excède pas 2 ans
  • C’est une vivace de courte vie très facile de culture qui se contente de toute bonne terre de jardin bien drainée et d’une exposition ensoleillée ou ombragée, sans demander d’entretien
  • Elle s’invite un peu partout dans nos jardins, parsemant nos pelouses, éclairant les allées, les bordures, les massifs ou les potées printanières

Le mot de notre experte

Avec ses fleurs à la fois joyeuses et discrètes, la Pâquerette, appelée aussi Bellis perennis, éclaire le jardin dès l’arrivée du printemps.

Bellis perennis, la pâquerette sauvage a donné naissance à de nombreuses variétés de pâquerettes essentiellement à fleurs doubles, plus sophistiquées que cette petite marguerite qui envahit gracieusement parfois nos pelouses et nos prés.

De la pâquerette rose en passant par la pâquerette jaune ou encore rouge, ses nombreuses petites fleurs simples ou en jolis pompons arborent tour à tour des coloris purs, pastels ou plus détonants.

Précoce et vigoureuse, elle ne craint pas le froid et se cultive en bisannuelle ne nécessitant que peu d’entretien : la longue et généreuse floraison de la pâquerette séduira les jardiniers débutants !

Vous pourrez même la consommer en salade car la pâquerette est comestible. Un vrai régal pour les yeux et le corps dont il serait dommage de se priver !

Laissez-vous séduire par son charme enfantin et ne résistez pas à l’envie de planter nos pâquerettes en mini-mottes ou de semer nos graines de pâquerettes parmi les bulbes de printemps au pied des massifs comme en jardinières !

Description et Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Bellis perenis

Famille : Asteraceae

Nom(s) commun(s) : Pâquerette, Fleur de Pâques

Floraison : de février à août

Hauteur : 0,5 à 0,20 m

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : -15°C

La Pâquerette, parfois appelée « Petite Marguerite » ou « Fleur de Pâques », bien qu’elle fleurisse dès la fin de l’hiver et parfois jusqu’aux portes de l’automne fait partie de la famille des astéracées comme sa cousine la marguerite.

Elle pousse spontanément dans les prés, sur les gazons, les prairies ou les montagnes d’Europe et de Turquie, parfois jusqu’à 2 200 m d’altitude.

Le genre Bellis compte une quinzaine d’espèces de vivaces, dont l’espèce sauvage Bellis perennis, considérée comme une plante indésirable au jardin d’ornement qui a donné naissance à de nombreux cultivars essentiellement à fleurs doubles, plus sophistiqués que cette pâquerette des prés. Moins rustiques que l’espèce type, ils se montrent cependant peu florifères après deux années de culture, pour cette raison on les cultive comme des plantes bisannuelles, c’est-à-dire ne fleurissant que l’année suivant leur plantation.

La pâquerette ne doit cependant pas être confondue avec l’Erigeron ou Vergerette surnommé aussi « pâquerette des murailles », une autre astéracée, qui appartient à un  genre différent.

Les nombreuses variétés de pâquerettes se classent en séries, selon la forme et la taille de leurs fleurs, de simples à très doubles : ‘Pomponnette’ aux capitules très doubles, ‘Habanera’ aux géantes fleurs bien doubles, ‘Tasso’ aux pompons à pétales tubulaires ou encore la série ‘Radar’ aux grandes fleurs bien doubles, parfois échevelées.

Pâquerette

Bellis perennis – illustration botanique

La pâquerette s’étale rapidement, par émission de stolons, qui s’enracinent de place en place, pour former à leur tour des rosettes bisannuelles dans les pelouses de nos jardins.

Elle produit des rosettes de feuilles persistantes au port plus ou moins trapu. Lancéolées, ovales à spatulées, les feuilles mesurent de 1 à 6 cm de long. Vert foncé, elles sont parfois légèrement duveteuses.

La Pâquerette est appréciée pour sa  longue floraison à la fois légère, simple et colorée.

Dès la fin de l’hiver, de février et jusqu’à septembre parfois, les inflorescences en forme de marguerites émergent de ce bouillonnement de petites feuilles, portées par des tiges rigides pubescentes de 5 jusqu’à parfois jusqu’à 18 cm au-dessus du feuillage (la ‘Robella’ est la pâquerette la plus haut perchée!). Chaque pétiole poilu porte à son extrémité une fleur en petit capitule solitaire.

Annonciatrice du printemps tant attendu, la fleur de pâquerette au charme si innocent, s’installe alors pour une longue saison.

Si l’espèce type Bellis perennis, la pâquerette commune de nos prairies, présente des ligules blanches minces et plates, teintées de rose pourpré au revers, les cultivars se caractérisent par des formes à la fois simples mais plus impressionnantes en pompons pimpants avec un cœur très double, comme la ‘Pomponnette’, double à semi-double pour le type à grandes fleurs.

Il est composé d’une infinité de fleurons positionnés avec une régularité géométrique. Selon les cultivars, ces capitules prennent des allures parfois échevelées avec leurs longs pétales effilés, parfois plus compactes et bien rondes avec des pétales tubulaires à l’instar des pâquerettes des séries ‘Pomponnette’ et ‘Tasso’.

Souvent globuleuses et parfois légèrement aplaties, ces fleurs si caractéristiques sont constituées de nombreux pétales très fins, parfois si serrés qu’ils laissent à peine entrevoir un petit cœur jaune d’or. Si les plus petites ne mesurent que 2 cm, les Pâquerettes ‘Habanera’ portent les plus grosses fleurs (6 cm de diamètre) et sont souvent qualifiées de « fleurs monstrueuses ».

Ces petites boules la plupart du temps presque complètes, se déclinent dans des couleurs de bonbons allant du rose carmin au rouge très soutenu en passant par un rose saumoné unique et le blanc pur. Certains cultivars possèdent une floraison panachée ou bicolore.

Ces petits pompons mellifères se renouvellent sans interruption tout le printemps et bien au-delà, attirant le vol des butineurs, bourdons, abeilles et papillons, parfois jusqu’ aux portes de l’hiver si on élimine régulièrement les fleurs fanées ; une belle générosité qui a sans doute valu à Bellis perennis son appellation latine de « beauté éternelle ».

Pâquerette

(photo Mark Coleman-Flickr)

Composez de jolis bouquets de pâquerettes pour apporter une touche champêtre et fraîche à votre intérieur. Les pétales de pâquerette sont comestibles et coloreront vos premières salades, ses feuilles se cuisinent en purée tandis que les boutons floraux seront confits comme des câpres.

La Pâquerette résiste bien au froid. Rustique jusqu’à -15°C, elle est cultivée comme une plante bisannuelle car ses fleurs dégénèrent en deux saisons. Peu exigeante sur la nature du sol, elle préfère toutefois une bonne terre de jardin plutôt compacte, bien drainée, pas trop sèche, riche en matière organique. Réservez-lui un emplacement au soleil ou à la mi-ombre, la pâquerette se contente de peu.

La Pâquerette s’utilise en bordure ou en tapis avec d’autres fleurs printanières et apporte beaucoup de charme aux balconnières ou aux pieds des massifs près des bulbes précoces.

La Pâquerette sauvage ou Bellis perennis est une petite plante médicinale utilisée en homéopathie en tisane ou en huile essentielle pour ses vertus diurétiques, cicatrisantes et anti-inflammatoires et également en cosmétique pour ses propriétés raffermissantes.

Principales espèces et variétés

Il existe de nombreux cultivars issus de Bellis perennis  (la pâquerette sauvage), à fleurs simples mais le plus souvent très doubles, en forme de pompons bien ronds. On les classe en séries selon la taille et la forme de leurs fleurs plus ou moins grosses et doubles : Pâquerette ‘Pomponnette’, ‘Habanera’, ‘Tasso’ ou encore ‘Radar’.

Moins rustiques que l’espèce type, toutes ces variétés horticoles sont cultivées comme des plantes bisannuelles.

Les plus populaires

Pâquerette Robella Mini-motte - Bellis Perennis

Période de floraison Fév. à Mai

Hauteur à maturité
15 cm

Une nouvelle variété d’un rose saumoné unique dans la gamme des pâquerettes. C’est l’une des plus hautes avec ses grosses fleurs doubles très rondes portées jusqu’à 18 cm de haut.

Pâquerette Habanera en mélange Mini-motte- Bellis perennis

Période de floraison Fév. à Mai

Hauteur à maturité
15 cm

Un mélange de couleurs dynamiques pour accueillir le printemps dans les balconnières et les bords de massifs. Cette série porte les plus grosses fleurs et offre un port trapu.

Graines de Pâquerette Pomponette Mixed - Bellis Perennis

Période de floraison Mars à Mai

Hauteur à maturité
15 cm

La célèbre pomponnette en mélange avec ses grosses fleurs globuleuses en forme de pompon roses et rouges. Parfaite en massifs et balconnières.

Graines de Pâquerette sauvage - Bellis perennis

Période de floraison Mars à Mai

Hauteur à maturité
10 cm

C’est la pâquerette sauvage à semer dans le jardin. Ses toutes petites marguerites blanches à roses un peu naïves se naturalisent très facilement dans les zones ensoleillées du jardin, parsemant nos pelouses.

Nos préférées

Pâquerette Tasso Strawberries & Cream Mini-motte - Bellis Perennis

Période de floraison Fév. à Mai

Hauteur à maturité
15 cm

Ses pompons doubles à la couleur douce et nuancée attendrit la fin d'hiver. Ils se renouvellent sur une longue période dans les massifs, les pots ou les jardinières.

Pâquerette Tasso Rose Mini-motte - Bellis Perennis

Période de floraison Fév. à Mai

Hauteur à maturité
15 cm

On aime ses très grosses fleurs serrées en pompons rose carmin et sa floraison précoce. Il se faufile en balconnières ou sur le devant des massifs entre les bulbes.

Pâquerette Tasso Blanche Mini-motte - Bellis Perennis

Période de floraison Fév. à Mai

Hauteur à maturité
15 cm

Une variété aux pompons semi-doubles blanc pur juste relevés d'un petit coeur jaune. A glisser au printemps en balconnière ou aux pieds des massifs.

 

Plantation

Où planter la Pâquerette ou Bellis perennis

Très facile à cultiver, d’une belle rusticité (-15°C en sol bien drainé), et la Pâquerette ne craint pas le gel, pousse partout en France et s’adapte à tous les climats. Une fois bien enracinée, l’espèce sauvage Bellis perennis peut se ressemer spontanément. Elle se naturalise très facilement dans les zones ensoleillées du jardin, et même devenir même envahissante si le sol lui convient, colonisant de grandes surfaces.

Bien qu’ils soient vivaces et rustiques, ses cultivars se cultivent comme des bisannuelles, car la floraison s’épuise dès la deuxième année.

Elle accepte la mi-ombre dans les régions chaudes, mais se développera mieux au soleil.

Peu exigeante sur la nature du sol, elle se contentera de tout sol ordinaire mais prendra toutefois toute sa mesure en sol bien drainé mais compact, plutôt frais, riche en matière organique, pour lui permettre de bien fleurir.

Sa taille lui permet de se glisser en bord de massif comme en pots et jardinières, le long d’une allée ou encore en rocaille dans lesquels elle s’intercalera avec des bulbes printaniers comme les muscaris, les narcisses ou les jacinthes.  Elle formera un parfait couvre-sol installée en dans une prairie fleurie ou en tapis coloré au pied des rosiers ou des arbustes à floraison printanière.

Quand planter la Pâquerette ou Bellis perennis

La plantation de nos pâquerettes en mini-mottes se fait dès réception, de préférence à l’automne, de septembre à octobre voire jusqu’en novembre en évitant les périodes de gel et de sécheresse.

Comment planter la Pâquerette

En pleine terre

Plantez-la en grands groupes ou par petites touches au milieu d’autres plantes bulbeuses ou vivaces à floraison printanière plus petites. Espacez les plants de 15 cm et comptez 9 à 12 plants au m2.

  • Faites tremper la mini-motte dans un seau d’eau avant la plantation si elle n’est pas assez humide
  • Bêchez bien le sol sur une hauteur de bêche
  • Eliminez racines d’herbes et cailloux
  • A l’aide d’un transplantoir, creusez des trous de la taille de la motte
  • Enserrez la motte avec la terre en apportant un peu de compost bien mûr
  • Tassez le sol
  • Arrosez légèrement

En pot 

Les pâquerettes se plaisent en jardinières, potées ou suspensions : le substrat doit être riche et bien drainant.

  • Au fond du contenant, étalez une bonne couche de drainage (gravillons ou billes d’argile)
  • Plantez les mini-mottes dans un mélange de 50% terre de jardin et de 50% de bon terreau
  • Ajoutez une poignée de compost
  • Arrosez très régulièrement, sans jamais laisser le substrat s’assécher, c’est la garantie d’une floraison prolongée !
Pâquerettes en pot

Une jolie jardinière faite de pâquerettes doubles (‘Tasso Blanche’), de giroflées, de jacinthes (‘Madame Sophie’), de pensées (‘Matrix White’) et de petits Carex oshimensis ‘Evercream’ (©Friedrich-Strauss-Biosphoto)

Quand et comment semer les graines de Pâquerette

Les graines de Pâquerette se sèment en été, en mai, juin ou juillet pour repiquer les plants en septembre ou octobre ou au printemps suivant.

En pleine terre

Les graines de Pâquerette ont besoin que les températures soient bien réchauffées, entre 15 et 20 °C, pour être semées en extérieur, attendez le mois de juin.

  • Émiettez bien la terre et retirez cailloux et racines
  • Semez à la volée en répartissant bien les graines, sans trop les serrer
  • Recouvrez de quelques millimètres de terreau
  • Tassez légèrement avec le dos d’un râteau
  • Arrosez en pluie fine
  • Éclaircissez pour ne garder qu’un pied tous les 20 cm en tous sens

En terrine

  • Sous abri correctement ventilé, semez à la volée dans une terrine ou en godets remplis de terreau mélangé à un peu de sable sur un fond drainant de gravier
  • Recouvrez les graines d’un peu de terreau et tassez légèrement
  • Maintenez-le humide à la chaleur
  • La levée se fait entre 7 et 21 jours
  • Éclaircissez quelques plants à la levée
  • En octobre, lorsque les plants ont forci, repiquez-les en massif en espaçant les pieds de 20 cm en tous sens ou en jardinières

Entretien et soins

L’entretien de la Pâquerette se réduit au minimum. Une fois bien installée au soleil et en sol bien drainé, elle se débrouille seule.

Le premier printemps et été suivant la plantation, arrosez régulièrement surtout en période de sécheresse, mais sans l’inonder : le pied doit rester frais mais non détrempé. Un sol plutôt fertile favorise la floraison : au printemps, apportez un peu de compost au pied.

En pot, faites un apport d’engrais liquide pour plantes fleuries tous les 15 jours.

Encouragez l’apparition de nouvelles fleurs en éliminant les fleurs fanées ; de plus cela évitera les semis spontanés indésirables.

Arrachez et renouvelez les plants tous les 2 à 3 ans car ils se montreront moins florifères, les fleurs ayant tendance à dégénérer au-delà de deux saisons.

Pour conserver la petite pâquerette des prés dans vos pelouses : tondez suffisamment haut (10 cm).

Vous pouvez aussi récolter les fleurs de pâquerette tout au long de la floraison : coupez-les, lavez-les et laissez-les sécher dans un endroit sec et aéré. Vous pourrez consommer ces sommités séchées en tisane.

Pâquerette

Bellis perennis Tasso Rose

Maladies et ennemis éventuels

Dès février, lorsque les premières feuilles de pâquerettes apparaissent : protégez-les de l’appétit des limaces : utilisez du purin de fougères pour lutter contre leurs attaques ou épandez un cordon de cendre autour des pieds. Découvrez les différentes façons de lutter efficacement et naturellement contre les limaces.

Multiplication

La division des touffes n’est pas recommandée, car elle épuise les pieds. L’espèce type, la Bellis perennis se ressème toute seule et a tendance à devenir, très rapidement, envahissante. Seuls ses cultivars moins expansifs, se prêtent à la multiplication: procédez aux semis en été (voir nos conseils pour semer des graines de pâquerette plus haut).

Associer

Avec ses fleurs toutes simples, à la fois joyeuses et discrètes, la Pâquerette est idéale dans un jardin sauvage, de style prairie naturaliste, rivalisant même avec l’herbe.

Les endroits ne manquent pas dans le jardin pour installer ces petites éclaireuses du printemps pour composer des scènes d’inspiration rose pleines de tendresse et de douceur.

Elles sont parmi les premières fleurs du printemps à pointer leur nez et accompagnent les bulbes de printemps dans des compositions fraîches, comme les jonquilles, les narcisses, les muscaris, les crocus, les jacinthes, ou les myosotis.

Dans les massifs et bordures, elles s’entoureront d’heuchères, de bulbeuses et d’autres fleurs annuelles ou bisannuelles comme des tulipes, des Fritillaires, des giroflées ravenelle, dans une harmonie de tons plus soutenus.

En potées et jardinières, elles seront les compagnes parfaites des pensées et violettes aux teintes pastel ou des alysses.

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

Bisannuelles, (enfin) l'heure du renouveau !

Les fleurs bisannuelles vous évoquent encore surtout ces tapis bariolés de pensées et primevères multicolores...
Lire la suite +

Blog

Faire ses graines, les récolter et bien les conserver

À l’heure de déguster les légumes du potager, il n'est pas rare qu'on s’émerveille de...
Lire la suite +

Blog

Jardinières de printemps : composez-les en septembre... remerciez-nous en mars !

Septembre est un mois un peu charnière. Si, à la maison, ça sent la papeterie...
Lire la suite +

plantation

Planter des bisannuelles en minimottes

Lire la suite +

conseil

Plantes bisannuelles

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire