Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Les bégonias à massif : planter, cultiver et entretenir

Les bégonias à massif en quelques mots

  • Les bégonias offrent une généreuse floraison à l’ombre qui dure tout l’été !
  • Leurs fleurs sont impressionnantes par leurs tons vifs et lumineux, souvent rose, rouge, ou blanc…
  • On les apprécie également pour leur feuillage décoratif et brillant, vert, pourpre ou bronze.
  • Très populaires et faciles à cultiver, ils peuvent être installés en massif, mais aussi en pot ou jardinière !
  • C’est une plante idéale pour apporter rapidement beaucoup de couleur au jardin.

Le mot de notre Experte

Souvent appelés « bégonias annuels », les bégonias à massif sont des plantes vivaces mais non rustiques et qu’il faut rentrer l’hiver. Il s’agit des Begonia semperflorens : ce sont des plantes qui fleurissent longtemps, du printemps à l’automne, dans des tons blanc, rouge ou rose ! Suivant les variétés, la floraison est simple ou double (en pompons !). Et ils offrent un feuillage décoratif, arrondi et charnu, luisant, qui peut être vert, bronze ou pourpre.

Le bégonia semperflorens n’est malheureusement pas rustique, ce qui fait qu’on le conduit souvent en annuelle ! Il est extrêmement facile à cultiver et pousse assez rapidement. Il faut le planter au printemps, au soleil ou à mi-ombre, dans un sol léger et drainant. Bien qu’il soit généralement installé en massif, il peut aussi s’adapter à une culture en pot ou jardinière. Pour ce qui est de l’entretien, nous vous conseillons d’effectuer des arrosages réguliers au cours de l’été, de retirer les fleurs fanées et d’installer un paillage. Le begonia semperflorens se multiplie par semis ou bouturage. Vous pouvez aussi le rentrer en intérieur pour l’hiver, afin de le conserver plusieurs années.

C’est une plante très populaire, souvent utilisée pour fleurir les espaces verts des villes, ce qui s’explique par son abondante et longue floraison très colorée, ainsi que par sa facilité de culture… Le bégonia est parfait pour apporter rapidement beaucoup de couleur dans les massifs !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Begonia semperflorens

Famille : Begoniaceae

Noms communs : Bégonia à massif, bégonia annuel

Floraison : estivale

Hauteur : entre 15 et 30 cm

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : riche, frais, drainant

Rusticité : entre 0 et – 5 °C

Les bégonias sont des plantes souvent herbacées et charnues, aux tissus épais. C’est un groupe très diversifié, qui compte environ 1 600 espèces, ce qui en fait l’un des plus grands genres du règne végétal. Ces espèces s’hybrident facilement entre elles, et ont permis de créer d’innombrables variétés horticoles ! Elles proviennent des régions tropicales et subtropicales : on les trouve en Amérique du Sud et centrale, en Afrique subsaharienne et en Asie. Beaucoup sont originaires de forêts humides. Certains bégonias ont des rhizomes ou des tubercules. Ils sont appréciés pour leur floraison, et parfois leur feuillage extrêmement décoratif. Ce sont des plantes peu rustiques, ce qui explique qu’une partie des bégonias sont plutôt destinés à la culture en intérieur.

Les bégonias à massif sont issus du Begonia semperflorens, une plante qui vient du Brésil. Ils sont appréciés pour leur longue floraison colorée et leur feuillage décoratif, et sont parfaits pour fleurir les massifs et parterres… Bien qu’ils soient souvent appelés Begonias annuels, il s’agit en réalité de plantes vivaces, mais cultivées comme des annuelles en raison de leur manque de rusticité.

Les bégonias ont commencé à être cultivés dans des jardins botaniques d’Europe à la fin du 18ème siècle, et il faudra attendre 1820 pour que débute la culture des premiers Begonia semperflorens (synonyme de Begonia cucullata). Ces derniers ont été hybridés avec le Begonia schmidtiana pour donner les bégonias à massifs que l’on connait aujourd’hui. Le bégonia à massifs est souvent appelé Begonia x semperflorens-cultorum.

Illustration botanique - Begonia semperflorens, Bégonia à massif

Begonia semperflorens : planche botanique

Les Begonias ont leur propre famille botanique, les Begoniacées, dont ils sont quasiment les seuls représentants ! En effet, cette famille ne compte qu’un seul autre genre végétal, les Hillebrandia, dont il n’existe qu’une seule espèce (Hillebrandia sandwicensis).

Le Begonia a été nommé ainsi par le botaniste Charles Plumier au 17ème siècle en hommage à Michel Bégon, qui fut gouverneur de Saint-Domingue, intendant de la marine de Rochefort, et qui collectionnait les plantes. C’est lui qui envoya Charles Plumier aux Antilles pour y étudier la flore. Celui-ci y découvrit le bégonia et lui donna en retour ce nom. Quant au nom d’espèce, Semperflorens, il signifie toujours en fleurs… Et en effet, sous nos latitudes, la floraison est stoppée en automne par le froid, mais, sous un climat chaud (ou si vous les rentrez pour l’hiver), ils peuvent fleurir toute l’année ! En anglais, on les appelle wax begonias : Bégonias cireux, en raison de leurs feuilles brillantes.

Le bégonia forme une touffe au port compact et dense. C’est une plante qui pousse rapidement. Il atteint souvent autour d’une vingtaine de centimètres de haut, mais, suivant les variétés, il peut mesurer entre 15 cm et 30-35 cm de hauteur. Cependant, les bégonias de la série ‘Big’ (par exemple, ‘Big Red’ Bronze Leaf’) sont bien plus grands, puisqu’ils peuvent atteindre 60 cm de haut ! Les tiges du bégonia sont charnues, épaisses. Il est fréquent que les tissus, tiges et feuilles, se nuancent légèrement de rouge.

Globalement, les dimensions et formes des bégonias à massif sont assez uniformes. Et dans les couleurs, au sein d’une même variété, les teintes de fleurs varient très peu. C’est d’ailleurs ce qui permet de les utiliser facilement en mosaïculture. Ils forment toujours des touffes arrondies, denses et colorées, assez similaires d’un plant à un autre.

Le bégonia semperflorens offre une longue floraison qui dure tout l’été ! Il fleurit à partir de mai-juin, et jusqu’aux gelées (octobre-novembre). Sa floraison n’est stoppée que par le froid : si vous le rentrez sous abri pour l’hiver, il peut fleurir toute l’année.

Il offre une floraison très généreuse, composée d’une multitude de fleurs blanches, roses ou rouges. Leurs teintes sont souvent très vives, éclatantes… Elles attirent l’attention, apportant beaucoup de luminosité et de couleur dans les massifs ! Les fleurs peuvent aussi être plus ou moins bicolores, comme chez le Begonia ‘Super Olympia Bicolore’ qui porte des pétales rose tendre bordés d’un rose plus prononcé.

Les fleurs mesurent jusqu’à 3 ou 4 centimètres de diamètre au maximum. Elles sont ordinairement composées de quatre tépales (sépales ou pétales indéterminés) : deux opposés assez larges, et deux plus petits. Au centre de la fleur, des étamines (fleurs mâles) ou stigmates (fleurs femelles) de couleur jaune vif attirent l’attention, donnant davantage d’éclat à la floraison ! Les fleurs du bégonia sont unisexuées : elles peuvent être mâles (avec des étamines) ou femelles (pistils). Chez les fleurs femelles, l’ovaire est situé juste sous les sépales, et forme trois ailes. Les fleurs sont souvent simples (avec quatre sépales), mais peuvent aussi être doubles, avec une multitude de pétales, comme chez la variété ‘Doublet Rose’… Les fleurs ressemblent alors à de petits pompons !

Les fleurs des bégonias annuels sont disposées en grappes. Elles sont portées très proches de la touffe, ce qui lui donne un aspect compact, à la différence d’autres plantes qui portent leurs fleurs loin au-dessus du feuillage.

 

Les différentes fleurs de bégonias à massif

La floraison des bégonias : Begonia ‘Big Red Bronze Leaf’, Begonia semperflorens ‘Doublet Rose’, et Begonia semperflorens ‘Super Olympia White’ (photo David J. Stang)

 

Le bégonia semperflorens possède des feuilles simples, entières, de forme ovale et plus ou moins cordée, légèrement dentées ou crénelées sur le bord du limbe. Les nervures sont palmées. Elles sont alternes, placées les unes après les autres sur les tiges. Les feuilles épaisses, charnues, du bégonia l’aident à mieux supporter la sécheresse. Elles sont luisantes, comme vernies, ce qui leur vaut en anglais leur nom de Bégonia cireux, Wax bégonia. La base du limbe est asymétrique, généralement plus large d’un côté que de l’autre. Les feuilles mesurent souvent environ 5 centimètres de longueur, mais peuvent atteindre jusqu’à une dizaine de centimètres chez certaines variétés.

Les feuilles sont souvent d’un vert profond, mais peuvent aussi être bronze ou pourprées. Chez la variété ‘Doublet Rose’, la floraison est particulièrement mise en valeur par le feuillage très sombre, bronze. Même lorsqu’elles sont vertes, il arrive que les feuilles prennent de légères nuances de rouge, notamment en bordure du limbe.

 

Les feuilles de Begonia à massif

Le feuillage des bégonias peut être vert (Begonia semperflorens ‘Olympia Pink’), bronze (Begonia semperflorens ‘Eureka Bronze Leaf White’, photo David J. Stang) , et parfois presque noir (photo Mariiapulido)

 

Les racines sont fasciculées et fibreuses, contrairement à d’autres bégonias qui ont des racines rhizomateuses ou tubéreuses.

Le fruit du bégonia est une capsule à trois ailes, et qui à maturité devient sèche et brune, s’ouvrant alors pour libérer les graines. Celles-ci sont minuscules : parmi les plus petites du règne végétal… On compte plus de 50 000 graines par gramme ! Cela rend leur semis délicat. Pour les semer, mieux vaut les mélanger à du sable afin de les répartir plus facilement sur le substrat.

Les principales variétés

Les variétés les plus populaires

Bégonia semperflorens Super Olympia rouge

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité 20 cm

Ce bégonia porte durant tout l’été des fleurs d’un rouge éclatant ! Il apportera du dynamisme et de la vitalité à vos massifs.

Bégonia semperflorens Doublet Rose

Période de floraison Mai à Nov.

Hauteur à maturité 30 cm

Cette variété offre une floraison originale, rose et double, dont les nombreux pétales donnent un aspect de pompon. Les fleurs sont mises en valeur par le feuillage sombre, couleur bronze.

Bégonia semperflorens Super Olympia blanc

Période de floraison Mai à Nov.

Hauteur à maturité 20 cm

Ce bégonia porte des fleurs blanc pur, avec au centre des étamines jaunes. Une variété lumineuse, idéale pour éclaircir les massifs !

 

Nos variétés préférées

Bégonia semperflorens Super Olympia Bicolore

Période de floraison Mai à Nov.

Hauteur à maturité 20 cm

Cette variété porte des fleurs aux pétales rose tendre, bordés d’un rose plus prononcé, presque rouge.

Bégonia semperflorens Super Olympia Rose

Période de floraison Mai à Nov.

Hauteur à maturité 20 cm

Ce bégonia à massif offre des fleurs simples, d’une couleur rose vif, sur un feuillage vert franc.

 

Les autres variétés à découvrir

Bégonia Big F1 Pink Green Leaf

Période de floraison Mai à Nov.

Hauteur à maturité 75 cm

Ce bégonia forme une large touffe composée de grandes feuilles vertes et de fleurs à pétales roses disposés autour d’un cœur jaune. Elle peut être cultivée en massif, mais s’adapte aussi très bien à une culture en bac.

Bégonia Big F1 rouge à feuillage bronze

Période de floraison Avril à Oct.

Hauteur à maturité 40 cm

Ce bégonia forme une touffe imposante, qui se pare d’une floraison d’un rouge éclatant, mise en valeur par son feuillage très sombre, couleur bronze.

 

Découvrez aussi le Bégonia grandis, un bégonia vivace et rustique, qui peut rester dehors en hiver ! C’est plutôt une plante d’ombre.

 

Plantation

Où planter ?

Plantez les bégonias au soleil ou à mi-ombre. Ils apprécient les endroits lumineux mais n’aiment pas le soleil brûlant : dans le Sud de la France, en région méditerranéenne, mieux vaut les planter à un emplacement où ils auront de l’ombre aux heures les plus chaudes. Cependant, les variétés à feuilles sombres, pourpres ou bronze, supportent mieux le plein soleil que celles qui ont des feuilles vertes. Les situations avec une ombre trop dense risquent de limiter la floraison.

Ils préfèrent les terrains légèrement acides ou neutres, plutôt que les substrats calcaires.

Plantez-les dans un terrain léger, aéré, et bien drainé, qui permet à l’eau de s’infiltrer rapidement dans le sol. Ils n’apprécient pas les sols lourds, compacts, argileux, qui risqueraient d’étouffer les racines. Ils n’aiment pas les sols détrempés, susceptibles de provoquer des maladies cryptogamiques. Vous pouvez apporter un peu de sable grossier, de pouzzolane ou de terreau de feuilles.

Les bégonias apprécient les sols humifères, riches en matière organique. Il est conseillé de faire un apport de compost bien décomposé lors de la plantation.

Vous pouvez les cultiver en pot ou jardinière, et les placer sur un rebord de fenêtre, un balcon ou une terrasse. Choisissez de préférence un pot qui ne soit pas trop profond ni trop grand, et profitez-en pour réaliser des compositions colorées. Si vous les cultivez en pot, n’hésitez pas à les rentrer sous abri dès que l’hiver commence à arriver : vous pourrez ainsi les conserver plusieurs années !

Il est aussi possible de cultiver les bégonias semperflorens comme des plantes d’intérieur durant toute l’année.

Quand planter ?

Installez le bégonia au printemps : il peut être planté à partir des mois d’avril et mai, dès qu’il n’y a plus de risques de gelées.

Comment planter ?

En pleine terre :

Respectez une distance de 15 à 20 cm entre les plants.

  1. Placez la motte dans un bac rempli d’eau, pendant une dizaine de minutes.
  2. Pendant qu’elle s’humidifie, préparez le terrain en affinant la terre et en retirant les mauvaises herbes. Apportez du compost bien décomposé afin d’enrichir le sol.
  3. Creusez un trou de plantation, un peu plus grand que la motte.
  4. Sortez le bégonia de son pot, placez-le dans le trou de plantation, puis remettez la terre en place et tassez tout autour avec le plat de la main.
  5. Arrosez généreusement.

Effectuez des arrosages réguliers dans les semaines qui suivent la plantation, le temps que la plante soit bien installée. Nous vous conseillons aussi de déposer une couche de paillage à ses pieds afin que le sol reste frais. Les bégonias apprécieront également un apport d’engrais.

En pot ou jardinière :

Même s’ils sont appelés Bégonias à massif, il est possible de les cultiver dans des pots ou jardinières. L’avantage est que vous pourrez facilement les rentrer pour l’hiver, et ainsi les conserver plusieurs années.

Prenez un pot, puis placez une couche de drainage au fond (tessons de pot, graviers…). Remplissez le pot de terreau et plantez votre bégonia. Tassez tout autour, et arrosez généreusement. N’hésitez pas à installer d’autres plantes fleuries à ses côtés pour réaliser une composition.

Entretien

Les bégonias supportent assez bien la sécheresse une fois installés, mais il est néanmoins préférable de les arroser régulièrement, au moins en cas de grosse chaleur, car cela favorisera une bonne floraison. Arrosez les bégonias au pied, en évitant de mouiller le feuillage, afin de limiter les risques de maladies comme l’oïdium. Attention aux excès d’humidités, le sol ne doit pas être détrempé (d’où l’importance de les cultiver dans un substrat drainant). Laissez la terre sécher entre deux arrosages.

Nous vous conseillons de retirer les fleurs fanées, car cela encouragera l’apparition de nouvelles fleurs.

Il est toujours préférable d’installer un paillage pour que le sol reste frais. Cela limitera les arrosages, mais également les désherbages, en empêchant les mauvaises herbes de pousser. Vous pouvez utiliser par exemple des feuilles mortes ou du BRF (Bois Raméal Fragmenté).

Les bégonias ne sont pas rustiques. Ils risquent de mourir dès les premiers gels. Vous pouvez les supprimer, pour en replanter de nouveaux l’année suivante, c’est ce qui se fait le plus souvent. Mais vous pouvez aussi choisir de les conserver en les rentrant sous abri pour l’hiver comme les dahlias. (C’est encore plus simple si vous les cultivez en pot ou jardinière !) Le bégonia est une plante vivace, il n’est juste pas rustique ! Il peut très bien vivre plusieurs années si vous le protégez du froid. Nettoyez la touffe en retirant les feuilles abimées, placez-le à un endroit lumineux et aéré, et réduisez les arrosages. Ressortez-le dehors au printemps. Un bégonia rentré pour l’hiver peut théoriquement fleurir toute l’année !

Si vous les cultivez en pot, vous devrez les rempoter une fois par an, de préférence au printemps. Sortez la motte du pot, grattez légèrement l’extérieur pour défaire les racines, et rempotez le bégonia dans un pot légèrement plus grand. Les bégonias cultivés en pot ou jardinière apprécieront également des apports réguliers d’engrais liquide.

 

Pour ce qui est des maladies, le bégonia est sensible à l’oïdium et au botrytis. L’oïdium se caractérise par la présence d’un feutrage blanc et poudreux sur les feuilles. Le botrytis fait « pourrir » les plants, qui se nécrosent, flétrissent, et portent un genre de « poussière grise ». Évitez les emplacements confinés, et ne plantez pas vos bégonias d’une façon trop dense, l’air doit pouvoir circuler. Lorsque vous arrosez, dirigez le jet vers le sol pour ne pas mouiller le feuillage. Vous pouvez effectuer un traitement en pulvérisant du soufre ou une décoction de prêle.

Begonia semperflorens

 

Multiplication des bégonias

Les bégonias se multiplient assez facilement. La technique la plus utilisée est le semis, mais il est cependant plus simple d’acheter directement des plants en godets, que vous planterez vers le mois de mai.

Semis

Semez les bégonias en janvier ou février, éventuellement jusqu’en mars. Suivant la date de semis, vous pourrez faire un repiquage en mars ou avril. Puis les installer en pleine terre vers le mois de mai. Certaines variétés sont cependant stériles et ne produisent pas de graines (notamment celles à fleurs doubles).

La principale difficulté avec le semis de bégonia vient de la taille minuscule des graines : elles sont fines comme de la poussière. Il est donc préférable de les mélanger à du sable, afin de les manipuler et les répartir plus facilement sur le substrat. On trouve aussi parfois dans le commerce des graines enrobées pour permettre une meilleure manipulation.

  1. Prenez une caissette ou une terrine, et remplissez-la de terreau léger et fin, tamisé. Vous pouvez utiliser du terreau spécial semis.
  2. Tassez le substrat et humidifiez-le.
  3. Mélangez les graines à du sable de rivière pour faciliter leur manipulation, puis dispersez-les à la surface du terreau. Ne les recouvrez pas, car elles ont besoin de lumière pour germer.
  4. Arrosez très légèrement à l’aide d’un vaporisateur.
  5. Placez la terrine à un emplacement lumineux, mais à l’abri du soleil direct, et à une température comprise entre 20 et 25 °C. Posez par exemple une plaque en verre par-dessus, pour garder une atmosphère humide. Les graines mettent environ 15 jours à germer, parfois moins.
  6. Aérez régulièrement afin d’éviter le développement du champignon Pythium, responsable de la fonte des semis.
  7. Repiquez les jeunes plantules dans des pots individuels, dès qu’elles ont atteint une taille suffisante pour permettre leur manipulation.
  8. Vous pourrez installer vos jeunes plants au jardin à partir du mois de mai.

Attention à la fonte des semis. Préventivement, pour l’éviter, utilisez un terreau sain. Traitez-le éventuellement avec une décoction de prêle, ou en y saupoudrant du charbon de bois (broyé finement). Vous pouvez aussi désinfecter les pots et le matériel que vous utilisez. Enfin, il est important d’aérer de temps en temps.

Bouturage

Il est assez simple de multiplier le bégonia par boutures de tiges, une technique intéressante pour préserver les variétés, et adaptée si vous rentrez les bégonias sous abri en hiver. Intervenez au printemps, vers le mois de mai. Les boutures s’enracinent facilement.

  1. Remplissez un pot de terreau mélangé à du sable, et arrosez pour qu’il soit bien humide.
  2. Prélevez une tige, d’environ 10 cm de longueur (au maximum), sur la variété que vous souhaitez multiplier. Coupez proprement, de façon nette, juste en dessous d’un nœud (point d’insertion des feuilles sur la tige).
  3. Retirez les feuilles de la base, et ne conservez qu’une ou deux feuilles sur le haut de la bouture. S’il y a des fleurs ou des boutons floraux, supprimez-les.
  4. Faites un trou dans le terreau à l’aide d’un bâton ou d’une petite tige en bois.
  5. Plantez la bouture dans le substrat.
  6. Tassez tout autour, afin d’assurer un bon contact entre la tige et le terreau.
  7. Vous pouvez éventuellement installer un sac en plastique sur le pot afin de créer une atmosphère humide. Dans ce cas, il faudra aérer de temps en temps.
  8. Placez le pot à un emplacement lumineux, sans soleil direct, à une température d’environ 20 °C.

Gardez le substrat humide jusqu’à ce que la bouture reprenne. Vous pourrez ensuite la rempoter.

Association

Profitez des bégonias pour composer un massif très coloré en été, en les associant à des vivaces et bulbeuses à floraison estivale ! Créez un massif flamboyant en plantant le bégonia (notamment les variétés à fleurs rouges) en compagnie d’autres fleurs aux teintes rouge, orange, jaune : crocosmias, glaïeuls, cannas, freesias ou dahlias Profitez aussi de l’abondante floraison jaune des rudbeckias ! Placez éventuellement le bégonia devant l’Euphorbia griffithii et ses fleurs rouges ! Ajoutez quelques feuillages sombres, noirs ou pourprés (phormiums, ricin, pennisetum, sureau ‘Black Lace’…), ils accompagneront très bien ces fleurs aux tons chauds. Il y a des chances pour que votre jardin prenne alors un aspect exotique !

Association avec les bégonias - massif exotique aux tons chauds

Une idée d’association pour un massif coloré : Phormium ‘Pink Panther’, Crocosmia, Rudbeckia hirta et Begonia semperflorens

 

Vous pouvez aussi, au contraire, opter pour des feuillages décoratifs légers et des plantes plus sobres et naturelles… La floraison du bégonia n’en sera que davantage mise en valeur ! L’idée est de placer quelques touches de rouge, apporté par les bégonias, parmi des feuillages verts, luxuriants et aérés. Dans ce cas, associez-les à des graminées, fougères, persicaires, ipomées ou euphorbes… Choisissez de préférence des plantes à la silhouette élancée et aux feuilles assez fines. Pour donner du volume et de la structure à votre massif, placez vos bégonias devant des plantes plus grandes : arbustes, vivaces au port élancé ou graminées assez hautes.

Si vous choisissez de cultiver vos bégonias en pot ou jardinière, vous pouvez les associer à des pensées, osteospermums, verveines, ipomées à feuillage décoratif… Profitez-en pour colorer vos balcons et rebords de fenêtre ! Ajoutez quelques graminées (Carex, Pennisetum…) pour apporter un peu de légèreté et nuancer leurs couleurs très vives !

Les bégonias se marient très bien avec les fleurs jaunes des bidens, qui durent elles aussi du printemps à l’automne, et se cultivent également comme une annuelle, ou une vivace que l’on rentre pour l’hiver… Exactement comme le bégonia à massif ! Vous pouvez les installer ensemble dans des jardinières que vous rentrerez sous abri dès les premières gelées.

Vous pouvez associer différentes variétés de bégonias pour créer des ensembles unis ou mélanger les couleurs. Utilisez les bégonias pour composer des parterres colorés. Lorsqu’ils sont plantés en masse, ils constituent un point focal dans le jardin. Ils attirent l’attention par leurs couleurs vives et homogènes. Ils sont d’ailleurs souvent utilisés en mosaïculture.

Finalement, pour associer les bégonias, deux grandes options s’offrent à vous : soit les marier à de nombreuses fleurs très colorées, pour créer un ensemble impressionnant, flamboyant, avec des teintes très vives, au risque d’obtenir un aspect artificiel, voire écrasant, étouffant. Ou alors intégrer leurs fleurs dans des massifs plus légers et nuancés, avec des feuillages décoratifs. Ce qui mettra davantage les fleurs en valeur au niveau individuel.

Questions fréquentes

Est-ce que je peux conserver mes bégonias d’une année sur l’autre ?

Oui, bien que les bégonias à massifs soient généralement cultivés comme des annuelles, ce sont bien des plantes vivaces. Ils ne sont pas rustiques, mais il suffit de les rentrer pour l’hiver ! Vous pourrez ainsi les conserver plusieurs années !

Mon bégonia porte des taches blanches et poudreuses sur ses feuilles. Que faire ?

Il est atteint par l’oïdium, aussi appelé Maladie du blanc. Si elles ne sont pas trop nombreuses, supprimez les feuilles atteintes pour limiter la progression de la maladie. Pulvérisez une solution à base de soufre. Et évitez de mouiller le feuillage lorsque vous arrosez.

J’ai semé des graines de bégonias, mais les jeunes pousses s’affaissent et pourrissent. Que se passe-t-il ?

Elles sont victimes de la fonte des semis, causée par le champignon Pythium, qui est favorisé par un environnement humide et confiné. Il est difficile de sauver les semis une fois que la maladie s’est déclarée. Il y a surtout des mesures de prévention pour l’éviter : aérer régulièrement, arroser sans excès, utiliser un substrat propre et sain, éventuellement le traiter avec une décoction de prêle ou en y saupoudrant du charbon de bois (pour ses propriétés antifongiques !).

Mon bégonia semble pourrir, il se flétrit et ses feuilles se nécrosent. Que faire ?

Il est atteint par le Botrytis cinerea, une maladie cryptogamique. Les feuilles portent des taches marron, les tiges deviennent molles, et on voit apparaître comme de la poussière grise sur les tissus atteints... Ce champignon est favorisé par un excès d’humidité, un environnement confiné, des températures basses et un manque de luminosité. Supprimez et brûlez les feuilles atteintes. Nous vous conseillons également d'aérer, de limiter les arrosage, et d'arroser au pied pour ne pas mouiller le feuillage. Vous pouvez pulvériser une solution à base de soufre, ou une décoction de prêles.

Le saviez-vous ?

  • Des collections de bégonias

Situé à Rochefort, le Conservaroire du bégonia renferme la collection nationale du genre Begonia, avec plus de 1 500 espèces botaniques et variétés horticoles. Le Jardin botanique de Lyon, quant à lui, possède la collection nationale de Bégonias botaniques.

  • La diversité des bégonias

Les bégonias sont un groupe impressionnant par leur diversité ! Certains ont de longues tiges dressées aux nœuds renflés, et prennent le nom de Bégonias bambous (Begonia maculata), d’autres sont arbustifs, ou grimpants (Begonia glabra)… Certains bégonias sont épiphytes (Begonia quadrialata), ils poussent sur le tronc d’autres plantes ! Bien que la plupart soient frileux, quelques espèces sont tout à fait rustiques, comme le Begonia grandis, qui supporte entre – 15 et – 20 °C. De même, la majorité des bégonias sont vivaces, mais le Begonia humilis est annuel. Certains forment des caudex (Begonia dregei) : la base de leur tronc est renflée pour stocker de l’eau ! D’autres produisent des bulbilles (Begonia evansiana) : des bégonias miniatures portés à l’aisselle des feuilles, qui tombent ensuite et s’enracinent au contact du sol ! Les plus petits bégonias mesurent moins de 10 cm de haut (comme le Begonia prismatocarpa), tandis que les plus grands atteignent jusqu’à cinq mètres !

La diversité des bégonias se mesure également au niveau des feuilles, où de nombreuses teintes sont possibles : rose, rouge, vert, argenté, pourpre, noir… avec parfois comme motifs des points, des rayures ou des spirales ! Certains bégonias ont des feuilles très découpées, comme le Begonia luxurians ou le Begonia carolineifolia… des feuilles palmées à l’aspect très exotique, vraiment différentes de celles dont on a l’habitude !

  • Une fleur comestible !

Les fleurs de bégonias sont comestibles : elles ont une saveur acidulée et fruitée, et une texture croquante. Vous pouvez les ajouter sur des salades de fruits ou pour décorer des plats. En raison de la présence d’acide oxalique, il est conseillé de les consommer en petite quantité.

Ressources utiles

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

2 réflexions au sujet de « Les bégonias à massif : planter, cultiver et entretenir »

  • Eric COEURET

    bonjour a tous voila je me permet d'envoyé se petit message car cette année j'ai l'attention de mettre des bégonias tubéreux en massif mes le problème que je rencontre se que mon massif fait 4m de long sur 50 cm de large et je ne vois pas comment faire pour les planter de facon que sa fasse comme un buisson merci a tous

    Répondre
    • Lionel Boban

      Bonjour,

      Plantez vos Bégonias tubéreux par 3, espacés de 25 cm pour obtenir un petit buisson. Répéter la même opération tous les 60 cm afin d'avoir plusieurs buissons sur votre longueur.

      Cordialement

      Lionel

      Répondre
Laisser un commentaire