Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Carline : planter, cultiver

La Carline en quelques mots

  • La carline est une espèce de chardon originale parfaite en rocailles ou sur un sol pierreux et ingrat
  • Elle fleurit sans entretien du printemps à l’été en gros capitules posés sur une rosette de feuilles très épineuses
  • Elle pousse au soleil dans un sol très drainé et pauvre
  • C’est une plante vivace remarquablement graphique et vraiment originale, au jardin comme en bouquets secs

Le mot de notre experte

Les carlines connues aussi sous le nom d' »Artichaut Sauvage » ou de « Baromètre du Berger », sont des plantes vivaces rares et originales, cousines des chardons. De cette proche parenté, elles ont conservé des fleurs rayonnantes ornées de nombreuses bractées émergeant d’une large rosette de feuilles fortement épineuses.

Le genre regroupe, la Carlina acaulis, carline acaule, également appelée « Carline des Alpes », dont on utilise les racines en phytothérapie pour ses propriétés médicinales ou encore la Carlina acanthifolia ou « Carline à feuilles d’acanthe » qui se démarque de ses consœurs par ses gros capitules et un développement plus imposant (jusqu’à 1 m de diamètre).

Les carlines arborent des teintes brillantes et naturelles et comptent parmi les meilleures fleurs pour composer de jolis bouquets secs.

Très rustiques, ces chardons des montagnes se développent facilement en sol parfaitement drainé et pauvre : c’est une aubaine pour les terres sèches, ingrates, pierreuses, et les rocailles dans lesquelles elles se ressèment d’elles-mêmes.

En rocaille, en massif ensoleillé, au bord des allées ou en bouquet pour votre intérieur, découvrez les Carlines, ces vivaces qui ne manquent pas de piquant  ! 

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Carlina

Famille : Astéracées

Noms communs : Carline à tige courte, Carline des Alpes, Carline à feuilles d'acanthe, Chardon argenté, Artichaut sauvage,

Floraison : Juin à octobre

Hauteur : 0,20 à 1 m

Exposition : Soleil

Sol : Sec

Rusticité : -15°C

La Carline également appelée « Artichaut Sauvage », « Baromètre du Berger », « Chardon argenté », ou encore « Chardonnette », est une espèce de chardons de la famille des Asteracées. Cette plante vivace des montagnes est principalement originaire d’Europe méridionale et orientale, d’Afrique du Nord et d’Asie tempérée où elle pousse sur les flancs montagneux arides, dans les prairies ensoleillées et sur les terrains en friche. On peut encore très rarement la croiser dans les montagnes du Sud et de l’Est de la France, elle fait désormais partie des espèces protégées.

Le genre Carlina compte 25 espèces dont la Carlina acaulis, la Carlina acaulis ssp.simplex, la Carlina acanthifolia (Carline artichaut ou à feuilles d’acanthe) qui sont des Carlines dites sans tiges, elles sont en réalité supportées par une tige très courte. Il existe des carlines à tige érigée comme la Carlina vulgaris ou carline commune, la Carlina lanata, carline laineuse ou encore la Carlina macrocephala, carline à grosses fleurs.

A partir d’une racine pivotante qui s’ancre solidement dans le sol, la plante forme une large rosette de feuilles de 20 à 70 cm de hauteur pour 50 cm de large, jusqu’à 1 m de diamètre pour la Carlina acanthifolia.

C’est une plante vivace herbacée de courte vie mais qui se perpétue longtemps dans un jardin car elle peut se ressemer dans les terres légères lorsque ses capitules fanés ne sont pas ôtés.

Le feuillage, semi-persistant à la faveur d’un hiver doux, est composé de longues feuilles épineuses, alternes et étroites, aux bords très découpés et pourvus d’épines acérées. Ces feuilles piquantes parfois longues de 30 cm, sont vert argenté, légèrement blanc velouté au revers.

Du printemps, et jusqu’à la fin de l’été, chaque rosette de feuilles fortement épinées s’orne en son cœur de surprenantes fleurs rondes. Elles éclosent en capitules solitaires de 2 à 15 cm de diamètre au sommet de chaque tige. La Carline à feuilles d’acanthe se distingue par ses très gros capitules. Ils sont formés d’un disque central duveteux de couleur crème à rouge-bronze, entouré de bractées coriaces, finement dentelées imitant des pétales. Ces bractées sont minces et rigides comme une feuille de papier (Papyracées).

Ces capitules ont la particularité de se refermer pour se protéger lorsque le temps est humide ou pluvieux, ce qui a valu à la plante le surnom de  « Baromètre du Berger ». Les bourgeons floraux sont comestibles et se consomment à la manière des artichauts.

Ces corolles bien brillantes et piquantes, se déclinent dans des teintes naturelles allant du blanc au rose argenté, en passant par le jaune blanchâtre ou orangé et pourront être intégrées dans des bouquets secs de très longue durée. Cette floraison mellifère remarquablement généreuse se renouvelle sans interruption tout l’été, attirant de très nombreux insectes pollinisateurs.

Les fleurs produisent en séchant de petits fruits velus surmontés de soies plumeuses qui se ressèment spontanément dispersés par le vent.

La racine de la Carline acaule est utilisée en phytothérapie comme plante médicinale pour ses propriétés diurétiques et pour soigner les inflammations de la peau.

Plantation de la carline

Où la planter ?

Très rustique, la Carline supporte bien le froid jusqu’à -20°C. Elle apprécie les sols secs, ingrats et caillouteux qu’elle retrouve dans son milieu naturel. C’est une plante de soleil et de jardin sec par excellence ! Elle exige un sol parfaitement drainé, pauvre, plutôt calcaire, ne craignant que les terres trop humides dans lesquelles sa racine pourrit. Elle s’adapte dans tout sol ordinaire du moment qu’il ne retient pas l’eau. Elle s’étiolera dans les sols fertiles.

Offrez-lui une situation sèche, chaude et ensoleillée. Cette plante-fleur est une aubaine pour les terres sèches, pierreuses, dans les rocailles, sur les talus secs ou dans les pelouses sèches et pour jouer les couvre-sol dans les zones les plus ingrates du jardin. Elle est également utile pour combler les vides dans un massif de vivaces toutes aussi frugales qu’elle.

Quand planter la carline ?

La carline se plante au printemps de février à avril selon la région quand les températures remontent et surtout dès que les risques de gelées sont définitivement écartés ou à l’automne en septembre-novembre en climat chaud.

Comment la planter ?

La carline exige un sol parfaitement drainé. En sol trop lourd trop compact ou argileux, incorporez impérativement des graviers ou du sable grossier au fond du trou de plantation. Si votre terrain retient trop l’eau, plantez-la sur un talus ou dans une rocaille surélevée. Espacez les plants de 25 cm environ en tous sens et comptez 5 à 6 pieds au m2. La floraison débutera la seconde année après la plantation.

En pleine terre

  • Creusez un trou plus profond que large
  • Travaillez bien la terre pour la décompacter
  • Allégez avec du sable grossier et étalez un lit de graviers au fond du trou
  • Plantez au centre du trou sans enterrer le collet
  • Rebouchez, tassez légèrement
  • Arrosez bien à la plantation puis sans excès pour ne pas noyer les racines

En pot : la culture en pot est possible mais son développement et sa durée de vie seront limités ; la racine pivotante et verticale de la carline nécessite une belle profondeur pour s’ancrer.

Semis

Vous pouvez semer vos carlines après avoir récupéré les graines au jardin, semez en place au printemps dans une terre réchauffée, par conséquent, pas avant le mois d’avril ou de mai, en maintenant à peine humide pendant la levée. Vous pouvez aussi opter pour un semis directement en pot, dans un mélange de terreau, de sable et de terre de jardin. Ces semis donneront des fleurs l’année suivante.

carlina acaule

Entretien et soins

Une fois bien installées, les Carlines demandent très peu d’entretien du moment que le sol reste bien drainé car elles craignent plus que tout les excès d’eau. Les deux premiers étés, arrosez 1 fois par semaine puis uniquement en cas de sécheresse prolongée et toujours avec parcimonie. Elles se montrent essentiellement vulnérables aux maladies en terre lourde, mal drainée, trop humide.

En pot, arrosez un peu plus souvent en laissant toujours le substrat bien sécher entre deux arrosages. Dans les régions pluvieuses, rentrez vos pots à l’abri, arrosez-les à peine durant l’hiver et ressortez-les en mai.

Ces plantes sont des frugales : aucun engrais n’est utile, il est même à proscrire.

Supprimez régulièrement les fleurs fanées afin de ne pas épuiser la plante qui pourrait disparaître prématurément.

A l’automne, munissez-vous de gants et nettoyez tout simplement le feuillage en  coupant les parties sèches ou fanées et en éliminant les fleurs sèches.

Multiplication

La Carline se multiplie facilement au jardin grâce à un semis spontané. Si vous récoltez des graines de carline, semez chaque graine à 1 cm de profondeur tous les 25 cm dans un sol préalablement ameubli, léger et bien drainant. Recouvrez-les légèrement de terreau. Arrosez et maintenez à peine humide durant la germination qui se fait en 2 à 4 semaines.

Associer

Les Carlines apportent toujours dans un jardin un supplément d’exotisme, une touche à la fois dépaysante et élégante. Elles sont incontournables dans les jardins secs et sauvages inondés de soleil.

Fleurissant tout au long de l’été, elles sont de bonnes compagnes avec d’autres vivaces de rocaille toutes aussi frugales et rompues à la sécheresse comme la fétuque bleue, les sedums tapissants, les delosperma, les armoises naines ou les petites lavandes, ou encore avec desAgaves pour des associations plus contemporaines.

associer la carline

Une idée d’association : Carline, plante-curry, vergerette et orpin pourpre (‘Chocolate Cherry’, ‘Dark Magic’ par exemple)

En massif, elles s’associent bien à des vivaces de terrain sec très florifères tels que les Echinops, Erigeron karvinskianus, des Echinacées ou des annuelles comme les immortelles à bractées pour des jeux de couleurs complémentaires.

Comme elles épanouissent leurs capitules parfois jusqu’aux premières lueurs de l’automne, elles peuvent se mélanger à des vivaces à floraison tardive comme les hélénies, gaillardes, orpins d’automne.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire