Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
palmiers rustiques à cultiver au jardin
conseil

7 palmiers rustiques à planter partout en France ou presque

pour composer un jardin exotique !

Il n’est pas nécessaire d’habiter sur la Côte d’Azur pour profiter de l’exotisme d’un beau palmier ! En effet, plusieurs variétés résistent bien au froid et s’adaptent à une plantation en pleine terre dans des régions bien plus fraîches. Parmi eux, on trouve notamment le Trachycarpus fortunei, le Sabal minor, ou encore le Cocotier du Chili, Jubaea chilensis. Ces palmiers vous étonneront par leur rusticité ! Cependant, la rusticité dépend aussi des conditions de culture : pour que votre palmier supporte mieux le froid, plantez-le au soleil, dans un substrat parfaitement drainé, et à un endroit abrité des vents froids. Ils n’aiment pas les sols qui retiennent l’eau en hiver. De même, les plants récemment plantés sont plus fragiles, c’est pourquoi il peut être utile de les protéger durant les trois premières années. Découvrez les meilleurs palmiers résistants au froid !

Le Rhapidophyllum histrix

Originaire du Sud-est des Etats-Unis, le Rhapidophyllum histrix est le palmier le plus rustique, puisqu’il supporte des températures entre – 20 et – 25 °C ! On l’appelle Palmier porc-épic ou Palmier aiguille, car son stipe est couvert de longues épines ! C’est un palmier cespiteux, qui forme une touffe au style assez désordonné – les feuilles semblant partir dans tous les sens – mais très naturel ! Il reste relativement compact, n’excédant pas 2,5 – 3 mètres de haut. Ses feuilles sont portées par de longs pétioles, elles sont palmées et divisées sur presque toute la longueur du limbe, ce qui les rend assez souples. Il a la particularité d’apprécier l’ombre, ainsi que les sols riches et frais. C’est l’espèce idéale pour constituer un jardin-jungle !

Le palmier Rhapidophyllum hystrix

Le Rhapidophyllum hystrix a un aspect touffu et désordonné ! (photos : Scott Zona / Krzysztof Ziarnek)

Le Trachycarpus fortunei

Originaire des régions montagneuses de Chine, du Japon et du nord de l’Inde, le Palmier à chanvre ou Palmier de Chine est une espèce assez facile à cultiver, et d’ailleurs l’un des palmiers les plus populaires ! Bien rustique, il est capable de supporter jusqu’à – 18 °C. Il forme un stipe droit, couvert de fibres brunes entrelacées, ce qui leur donne un bel aspect rustique et naturel. Au sommet du stipe se déploie une couronne de feuilles palmées, en éventail, qui mesurent jusqu’à 1 m d’envergure. Il apprécie les sols qui restent frais en été, et bien qu’il aime le soleil, il pousse aussi à mi-ombre.

Le palmier à chanvre, Trachycarpus fortunei

Le superbe feuillage palmé du Trachycarpus fortunei

Le Sabal minor

Le Sabal minor est un palmier nain originaire du Sud des Etats-Unis, qui n’excède pas 2 mètres de hauteur. Il forme un stipe court, partiellement enterré, ce qui donne l’impression que les feuilles émergent directement du sol. Ses feuilles sont en éventail, très peu plissées, et elles ont un aspect raide, rigide. Elles ont une belle couleur oscillant entre le vert foncé et le bleu. C’est un palmier facile à cultiver et relativement peu exigeant. Il apprécie l’ombre ou la mi-ombre mais pousse aussi au soleil. Il redoute par contre les vents forts. Au jardin vous pouvez le planter à l’ombre d’autres palmiers plus grands. Concernant sa rusticité, il est capable de supporter des températures descendant jusqu’à – 18 °C.

Palmier rustique Sabal minor

Les feuilles palmées et rigides du petit palmier Sabal minor (photo : David J. Stang)

Le Jubaea chilensis

Le Cocotier du Chili est un palmier majestueux aux feuilles pennées. Il possède un stipe gris et massif, un peu évasé à la base, évoquant une patte d’éléphant, ce qui le rend très imposant. Son stipe à la base du tronc peut atteindre jusqu’à 5 mètres de circonférence ! Au sommet se déploie une couronne de feuilles pennées, qui mesurent jusqu’à 4-5 mètres de longueur. Elles lui donnent un style très différent des autres palmiers que l’on voit habituellement dans les jardins. C’est d’ailleurs le palmier à frondes pennées le plus rustique ! Il tolère jusqu’à – 15 °C. A l’état sauvage, il pousse dans les milieux secs et rocheux du Chili, du pied de la Cordillère des Andes jusqu’à 1 500 mètres d’altitude. Au jardin, il se plaira en plein soleil, dans un terrain drainant. Il pousse assez lentement, surtout les premières années.

Le Cocotier du Chili, Jubaea chilensis

Le Jubaea chilensis a une silhouette majestueuse ! (photo : Krzysztof Ziarnek)

Le Trachycarpus wagnerianus

Originaire d’Asie, le Trachycarpus wagnerianus, aussi appelé Palmier miniature de Chusan, est un palmier bien rustique et résistant. Il ressemble au Trachycarpus fortunei, mais il est un peu moins grand, avec des feuilles plus rigides et plus petites. Il porte ainsi de belles feuilles palmées, qui n’excèdent pas 60 cm de diamètre. Elles sont rattachées au tronc par de long pétioles, et sont formées de segments allongés et pointus, soudés entre eux jusqu’à la moitié du limbe. Le stipe du Trachycarpus wagnerianus est également couvert de fibres brunes, et à maturité il atteint 6 à 7 mètres de haut. Concernant sa rusticité, il est capable de supporter jusqu’à – 17 °C.

Le palmier miniature de Chusan, Trachycarpus wagnerianus

Le feuillage palmé du Trachycarpus wagnerianus

Le Chamaerops humilis

Le Chamaerops humilis est un petit palmier cespiteux, qui forme des touffes constituées de plusieurs stipes, car il peut facilement former de nouveaux rejets à la base du tronc. En général il ne dépasse pas 3,5 mètres de hauteur, et il pousse assez lentement. Au sommet des stipes se déploient de belles feuilles palmées, en forme d’éventail, portées par des pétioles épineux. Il supporte jusqu’à – 12 °C si le terrain est bien drainant. C’est le seul palmier que l’on trouve naturellement sur le bassin méditerranéen. Il pousse naturellement dans des terrains secs et pauvres, sableux ou rocailleux. Au jardin, plantez-le en plein soleil ! Il est facile à cultiver, et s’adapte aussi à une culture en pot.

Le palmier Chamaerops humilis

Le Chamaerops humilis est un petit palmier qui forme des touffes constituées de plusieurs troncs ! (photo de droite : H. Zell)

Le Brahea armata

Le Palmier bleu du Mexique, ou Brahea armata, est un superbe palmier qui porte des feuilles en éventail, d’une belle couleur gris bleuté. Ses feuilles ont un aspect raide et sont costapalmées (palmées avec un axe central). Originaire des régions arides du Mexique, ce palmier apprécie le plein soleil, ainsi que les sols pauvres, caillouteux ou sablonneux. Ainsi, il supporte – 12 °C en terrain drainant, mais se montrera plus frileux si le sol est humide, car il déteste l’excès d’eau en hiver. Il se montre résistant à la sécheresse estivale. Il pousse lentement, mais est capable d’atteindre jusqu’à 15 mètres de hauteur. Le Brahea armata est un palmier graphique, qui accompagnera à merveille des vivaces aux feuilles bleues ou argentées.

Le Palmier bleu du Mexique, Brahea armata

On apprécie la teinte bleu argenté du Brahea armata !

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire