Plantes méditerranéennes : comment les faire pousser au nord ?

Plantes méditerranéennes : comment les faire pousser au nord ?

nos conseils et astuces pour importer un brin de Provence au nord de l'hexagone

Sommaire

Mis à jour le 29 Mai 2024  par Ingrid 6 min.

Qui a dit que le charme méditerranéen était réservé aux régions ensoleillées ? Si vous rêvez des senteurs de la lavande et du romarin ou encore de la beauté de l’olivier dans votre jardin, alors que vous habitez au nord de la France et bien ce n’est pas impossible ! Certes, leur culture au nord de l’Hexagone peut poser quelques défis, mais il est tout à fait possible de créer une oasis méditerranéenne chez vous, même dans des climats plus froids et humides. Dans cet article, nous vous guiderons à travers les meilleures pratiques pour choisir des plantes méditerranéennes adaptées à votre sol et à votre climat, ainsi que des conseils pour la plantation et l’entretien. Suivez le guide pour réussir votre jardin méditerranéen, même au nord de la France !

→ Retrouvez aussi notre gamme du jardin de garrigue dans notre catalogue en ligne.

Jardin méditerranéen

Difficulté

L'engouement pour les plantes méditerranéennes

Les plantes méditerranéennes captivent par leur esthétique et leurs parfums envoûtants. Ces plantes évoquent aussi les vacances ensoleillées passées dans le sud, les senteurs de la Provence et le repos bien mérité. Intégrer des plantes méditerranéennes dans son jardin, c’est un peu comme ramener un morceau de ces souvenirs précieux à la maison.

D’autre part, ces plantes attrayantes sont aussi connues pour leur résilience. Beaucoup d’entre elles sont adaptées à des conditions difficiles, nécessitant peu d’entretien et surtout supportant la sécheresse de plus en plus présente, même au nord de la France. Elles sont parfaites pour embellir une terrasse ensoleillée ou un balcon fleuri.

terrasse jardin su Jardin méditerranéen

Comment ne pas repenser aux vacances quand on installe des plantes méditerranéennes aux abords de la terrasse ?

Culture nord contre sud

Cultiver des plantes méditerranéennes dans le nord de la France n’est pas une tâche facile, mais c’est aussi loin d’être impossible. Le climat plus frais et plus humide peut poser des défis, notamment en ce qui concerne la résistance au froid et à l’humidité. Les différences climatiques entre le nord (zone de rusticité USDA 6a à 8a) et le sud de la France (zone de rusticité USDA 9a à 10Bb) peuvent affecter la croissance et la floraison de ces plantes, exigeant des mesures d’adaptation. Cependant, avec les bons choix de végétaux et une préparation adéquate, vous pouvez recréer une ambiance méditerranéenne dans votre propre jardin, même sous un ciel gris.

Connaitre sa zone de rusticité pour choisir des végétaux adaptés

Pour créer un jardin méditerranéen réussi dans le nord de la France, le choix des plantes est crucial. Certes, vous avez envie des senteurs de la lavande ou du même arbuste que vous avez vu à Saint-Tropez l’été dernier, mais stoppez vite cet engouement frénétique ! Il est important de sélectionner des variétés qui sont non seulement belles et parfumées, mais aussi résistantes aux conditions climatiques plus rudes.

Commencez donc par vérifier votre zone de rusticité climatique. En France, on utilise 10 zones de rusticité, allant de la zone 5 (climat montagnard) à la zone 10 (climat très chaud et sec). Ces zones reposent sur la moyenne des températures minimales des 20 dernières années sur chaque région. Voici une carte approximative des zones de rusticité en France pour vous aider à trouver votre zone :

Rusticité en France

Dans le nord de la France, nous sommes en zone de rusticité de 8b à 7, soit des températures minimales extrêmes de -6,7°C à -17,8°C. Et vous, quelle est votre zone de rusticité ?

Pour en savoir plus, lisez notre article : Les zones climatiques et zones USDA en France

Astuce :  pour affiner ou trouver votre véritable zone de rusticité en fonction de votre commune, n’hésitez pas à utiliser notre outil informatique ‘Plantfit’. Le symbole, en forme de petite pousse, se trouve tout en haut de notre site internet, à côté de votre nom lorsque vous êtes identifié. Sélectionnez ensuite « créer un jardin » et choisissez la station météo la plus proche de chez vous, vous verrez alors apparaitre votre zone de rusticité. Lisez aussi notre article : « Plantfit : notre nouvel outil pour planter adapté« .

Une fois que vous connaissez votre zone de rusticité, vous aurez une idée des températures minimales enregistrées dans votre région. Ainsi, vous pourrez choisir une plante qui résiste jusqu’à ces températures minimales. On parle souvent de rusticité de la plante.

Prenons un exemple : 

  • Je réside dans la ville de Lille dans la région Hauts-de-France. Ma zone de rusticité est la zone 8A, soit une température minimale de -9,4 à -12,2°C.
  • Je souhaite planter un olivier. Je vérifie la rusticité des oliviers et je constate que l’olivier sur tige (Olea europaea) a une rusticité jusqu’à -12°C. Il est donc adapté à ma région climatique !
  • Comme pour toutes les jeunes plantes, il faudra que je respecte les conseils de plantation (voir chapitre suivant) et que je sois vigilent lors des deux premières années de plantation.

Des exemples de belles variétés adaptées au nord de la Loire

La lavande

Certaines variétés, comme Lavandula angustifolia ‘Munstead’ ou encore la célèbre lavande vraie (Lavandula angustifolia ‘Hidcote’), sont particulièrement résistantes au froid, pouvant supporter des températures allant jusqu’à -18°C. La lavande offre également ce parfum caractéristique qui rappelle instantanément le Sud. Et pour apporter un peu d’originalité au jardin ou au balcon, pourquoi ne pas opter pour la couleur blanche de la Lavandula intermedia ‘Edelweiss’ ou de la douceur avec la Lavandula angustifolia ‘Rosea’.

L’olivier

Avec son écorce rugueuse et son feuillage argenté, l’olivier est le symbole des climats méditerranéens et des cigales. Même s’il redoute l’excès d’humidité, l’Olea europaea s’adapte aux régions froides (jusqu’à -12°C), pour peu qu’il soit bien protégé du gel et planté dans un endroit bien drainé.

Les agapanthes

L’Agapanthe est souvent associée à des climats plus doux, mais certaines variétés, comme l’Agapanthe ‘Glacier Stream’ ou ‘Black Buddhist‘, sont particulièrement résistantes au froid, pouvant tolérer des températures jusqu’à -15°C en pleine terre. Elle se cultive aussi très facilement en pot pour embellir terrasses et balcons de ses longues tiges florales, surmontées d’une boule de fleurs bleues ou blanches, qui apportent une touche d’élégance et de verticalité au jardin.

→ Retrouvez notre article sur les Agapanthes : les 7 variétés les plus rustiques

Les Euphorbes

Les Euphorbes se montrent particulièrement résistantes aux conditions froides, pouvant tolérer des températures allant jusqu’à -20°C (voir plus !). L’euphorbe apporte une touche architecturale et un contraste de couleur au jardin ou en pot, tout en demandant peu d’entretien. Parmi la multitude de variétés, on retiendra en particulier l’Euphorbia ‘griffithii Fireglow’ pour sa belle floraison rouge orangé et l’Euphorbe des marais ‘Walenburg’s Glory’ qui apprécie un sol humide. 

Le Yucca

Avec ses feuilles raides en forme de glaive et sa hampe florale imposante, le yucca est apprécié pour son allure exotique, mais aussi pour sa robustesse. Si beaucoup de variétés sont peu rustiques, il en existe certaines qui supportent très bien le froid, comme le Yucca Filamentosa ou la variété ‘Colour Guard’ au feuillage panaché.

Le ciste

Le Ciste de Montpellier est une plante particulièrement résiliente, capable de tolérer des conditions climatiques variées, y compris le froid jusqu’à -15°C. Cette plante vivace à feuillage persistant se distingue par ses fleurs délicates, blanches ou roses et son feuillage gris-vert aromatique. Idéale en plein soleil ou en pot, il demande cependant un sol sec en été.

Les palmiers

Les palmiers, bien qu’ils ne soient généralement pas natifs de la région méditerranéenne, sont très largement plantés dans les stations balnéaires de Provence. De ce fait, ils sont souvent associés à des atmosphères ensoleillées et à l’ambiance des vacances. Néanmoins, certaines variétés peuvent aussi se cultiver dans des régions plus fraiches. Par exemple, le Palmier de Chine peut résister jusqu’à -15°C et il apprécie que le sol reste légèrement humide en été, tout comme le Sabal minor.

→ Découvrez notre article sur 7 palmiers rustiques à planter partout en France ou presque.

Les figuiers

Le figuier, habituellement associé aux régions ensoleillées du bassin méditerranéen, peut aussi trouver sa place dans les jardins du nord de la France. En effet, beaucoup de variétés, comme ‘Figality’, ‘Icecrystal’ et ‘Jannot’ sont capables de résister à des températures allant jusqu’à -10°C (zone de rusticité jusqu’à 8a). Il offre non seulement des fruits délicieux, mais aussi un feuillage large et luxuriant qui apporte une ombre bienvenue et un cachet méditerranéen indéniable.

Et d’autres méditerranéennes :

Vous pouvez aussi penser à la Glycine, au romarin, à certaines Sauges, à l’Arbousier, au Genêt d’Espagne, à la Bignone de Virginie (zone de rusticité jusqu’à 8a) que l’on croise d’ailleurs sur la métropole de Lille, et des bulbes de Crocosmias ou d’Alstroemères.

Emplacement et préparation du sol, une étape incontournable

Le choix de l’emplacement

Dans le nord de la France, les jours ensoleillés sont moins fréquents qu’en méditerranée, ce qui peut affecter la photosynthèse et la floraison de ces plantes exotiques. Il est donc primordial de choisir un emplacement pour compenser ce manque de lumière naturelle. Choisissez une exposition plein sud ou sud-ouest qui permettra à vos plantes de bénéficier d’un ensoleillement optimal.

Cependant, il est également important de tenir compte des vents, surtout dans les régions plus froides. Placez vos plantes à proximité d’un mur, d’une haie ou d’autres structures pour créer un microclimat plus doux, protégeant les plantes des vents froids et des gelées.

Préparation du sol

La plupart des plantes méditerranéennes ont un point commun  : elles aiment un sol bien drainé et ne supporte pas l’excès d’humidité stagnante. Même si les étés deviennent de plus en plus secs dans le nord, vous n’êtes jamais à l’abri d’une longue période de fortes pluies en plein mois d’aout ! De plus, il est fréquent d’avoir un sol lourd et argileux dans ces régions. Un sol bien drainé est primordial pour la réussite de votre jardin méditerranéen.

Pour améliorer le drainage, ajoutez 1/3 de sable grossier (sable de carrière ou de rivière). Pour les sols argileux, préférez du gravier ou de la perlite. Ajoutez également 1/3 de compost bien mûr ou du terreau pour plante méditerranéenne.

Une autre option est de créer des buttes ou des monticules pour surélever les zones de plantation, ce qui facilite le drainage naturel de l’eau de pluie.

jardin du sud

Butte de plantation pour créer une rocaille à l’ambiance méditerranéenne

La plantation en pot

Si votre sol est très lourd, gorgé d’eau ou si vous souhaitez acquérir des plantes méditerranéennes frileuses, vous pouvez envisager de les planter en pot. Ainsi, plus de problème de sol lourd et des plantes que l’on peut déplacer à l’abri durant l’hiver et ressortir sur la terrasse à la belle saison ! Là aussi, prévoyez un lit de billes d’argile au fond du pot et un terreau à la fois riche et drainant.

Période de plantation et entretien

Choisir la bonne période de plantation

Le printemps et le début de l’automne sont les périodes idéales pour la plantation de votre jardin méditerranéen. Cela donne à vos plantes le temps de bien s’enraciner avant les températures extrêmes, qu’elles soient chaudes en été ou froides en hiver. Pour les plantations en pot ou les plantes très frileuses, préférez une plantation au printemps.

L’arrosage

L’arrosage doit être modéré, car ces plantes sont généralement habituées à des conditions plus sèches. Un arrosage trop abondant peut entraîner un pourrissement des racines. Un système de goutte-à-goutte ou un arrosage profond, mais peu fréquent, est souvent recommandé.

Engrais

L’utilisation d’un engrais riche en phosphore et en potassium peut stimuler la floraison et renforcer la résistance au froid. Évitez les engrais trop riches en azote, qui favorisent la croissance des feuilles au détriment des fleurs.

Protection contre le froid

N’oubliez pas de protéger vos plantes les plus sensibles pendant l’hiver et durant les deux premières années suivant la plantation pour les moins frileuses. Vous pouvez utiliser des voiles d’hivernage ou rentrer les pots à l’intérieur d’une serre ou d’une véranda durant les périodes de gel.

Installez aussi du paillage (paille, chanvre, écorces de pin, feuilles mortes, etc) pour conserver la chaleur du sol et protéger les racines des plantes. Cette méthode a également l’avantage de conserver l’humidité du sol et de réduire l’évaporation en été.

Eucalyptus proteger du froid en hiver, Eucalyptus protection froid, Eucalyptus protection gel

Commentaires

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.