Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
cultiver un holboellia en pot
conseil

Cultiver l’Holboellia en pot

Choix, plantation, entretien : tout savoir pour cultiver la Vigne bleue de Chine sur une terrasse ou un balcon

Vous cherchez une plante grimpante persistante et originale pour végétaliser en pot ou en bac un balcon, une terrasse ou une cour ? Ne cherchez plus, l’Holboellia, liane encore trop méconnue, présente de nombreux atouts ! 

A condition de lui prodiguer les soins adéquats, vous pourrez profiter de sa croissance rapide, de son feuillage luxuriant et de son épatante floraison parfumée année après année. Suivez nos étapes pour cultiver en pot cette jolie grimpante volubile qu’est l’Holboellia : la choisir, la planter et l’entretenir dans les règles de l’art.

Le choix de votre Holboellia

Proche de l‘Akebia, l’Holboellia est une vigoureuse liane, appréciée pour son feuillage toujours vert et pour sa floraison en forme de clochettes, originale et parfumée, s’épanouissant dans des tons crèmes teintés de jaune et de pourpre. Elle produit de curieux fruits pourpre violacé en arrière-saison : décoratifs, vous pourrez aussi les goûter si le coeur vous en dit car ils sont comestibles, avec un goût rappelant celui de la poire.

Parmi les différentes variétés de cette plante appelée aussi Goufla on trouve le plus souvent dans nos jardins l’Holboellia coriacea ou Vigne bleue de Chine (en référence à ses fruits bleutés) et l’Holboellia latifolia. Les deux peuvent prendre place hors pleine terre et se développer dans un contenant aux dimensions adaptées.

L’Holboellia coriacea ou Vigne bleue de Chine

Elle présente un feuillage persistant vert foncé et une discrète floraison printanière, en avril-mai. Remarquablement parfumée, cette floraison présente une différenciation entre les fleurs mâles et femelles : les petites fleurs femelles sont blanc verdâtre et naissent à la base des nouvelles pousses. Les fleurs mâles sont plus mauves et croissent quant à elles à l’extrémité des rameaux volubiles. Des fruits violets voient le jour si l’été a été suffisamment chaud et la pollinisation assurée. L’Holboellia coriacea est moyennement rustique (Zone 8a, juqu’à -12°C) mais facile à cultiver en sol drainé, riche et humifère. Elle préfère une exposition au soleil ou à mi- ombre. Cette plante est une liane volubile, qui atteint une hauteur à maturité de 5m pour une envergure d’1m

L’Holboellia latifolia

Elle présente quant à elle un feuillage persistant vert foncé un peu plus grand et une floraison printanière tout aussi discrète mais un peu plus précoce, apparaissant en mars jusqu’en avril. Tout aussi parfumée, cette floraison présente également une différenciation entre les fleurs mâles et femelles. Elle produit également des fruits violacés en automne si les conditions sont réunies. Holboellia latifolia présente les mêmes caractéristiques de rusticité, d’exigence de culture et de développement qu’Holboellia coriacea.

Holboellia en pot

Holboellia coriacea et Holboellia latifolia

Le choix du pot

Pour que votre Holboellia puisse se développer convenablement, il faudra lui choisir un pot le plus volumineux possible. Suffisamment large, mais aussi suffisamment profond et bien sûr avec un trou d’évacuation dans le fond.

De préférence, choisissez un pot en terre cuite, matériau souvent pus esthétique et surtout plus écologique que le plastique. Il faut choisir des poteries garanties non gélives, plus épaisses que la moyenne.

Selon le style qui vous convient le mieux, le choix peut également se porter sur une grande jardinière ou un grand bac en bois.

Si vous jardinez sur un balcon dans les étages ou une terrasse de toit, vous pourrez préférer un contenant en résine, matériau beaucoup plus léger.

S’agissant de la plantation d’une grimpante, il peut être judicieux de choisir une jardinière avec treillage incorporé sur lequel les rameaux volubiles pourront s’accrocher au fur et à mesure de la pousse. Sinon, il faudra prévoir un support : positionnez le pot contre un mur sur lequel sera fixé un treillage pour grimpantes ou un grillage, au pied d’une pergola ou d’une tonnelle. Vous pourrez guider les tiges de l’Holboellia au fur et à mesure pour qu’elles recouvrent de façon homogène le support en s’accrochant grâce à leurs vrilles.

Holboellia en pot

Pot en terre cuite ou grand bac en bois : le choix du contenant dépendra de vos goûts et de la destination de votre Holboellia

Le choix du substrat et la plantation

Originaire des forêts mixtes et des berges de cours d’eau de l’Himalaya, l’Holboellia se plaira dans un substrat riche et humifère, en veillant au drainage. Celui-ci sera assuré grâce à un lit de graviers ou de billes d’argile d’au moins 3 cm d’épaisseur dans le fond du pot ou du bac. Puis l’idéal est de faire un mélange de bonne terre de jardin ou terre végétale, de terreau et de matière organique type compost ou fumier.

Holboellia en pot ou en bac

Faites la plantation dans les règles de l’art, en ajoutant des billes d’argiles et du substrat de bonne qualité

La plantation en conteneur se fait quasiment toute l’année excepté en période de gel et pendant les mois de fortes chaleurs car il faudra arroser abondamment. L’idéal est de mettre en place l’Holboellia au printemps ou en automne.

Si, une fois le pot enlevé on constate que les racines sont trop compactées ou forment un chignon racinaire, il faudra les démêler délicatement. Plantez en laissant quelques centimètres sous le bord du bac, tassez à la main et arrosez. L’idéal est de mettre en place un paillage organique (copeaux) ou minéral (graviers, galets) sur la surface de la terre afin de conserver au maximum l’humidité et espacer un peu les arrosages.

Le choix de l'exposition

Pour votre Holboellia, choisissez un emplacement ensoleillé mais non brûlant, bien à l’abri des vents froids. L’Holboellia débourrant tôt en saison, il craint avant tout les gelées printanières. Évitez dans la mesure du possible les façades exposés à l’Est : cela évitera de soumettre les jeunes boutons floraux aux gels et dégels successifs se produisant à cette exposition.

L’arrosage et l’entretien

  • Votre Holboellia est maintenant installé sur votre terrasse dans son joli bac, au soleil ou à mi-ombre et à l’abri des vents froids. Il faudra l’arroser en moyenne 2 fois par semaine en adaptant la quantité d’eau à la taille du contenant. Il est possible d’automatiser l’arrosage en pot. Il existe pour cela des kits d’arrosage avec goutte-à-goutte ou micro-asperseurs. Mais il faudra disposer d’un point d’eau permanent, afin d’alimenter l’installation qui sera déclenchée avec précision par un programmateur à piles. La mise en place de l’ensemble est facile et discrète, les tuyaux pouvant être dissimulées à l’arrière des bacs. C’est un moyen simple de maintenir votre Holboellia en vie pendant vos absences.

→ Pour arroser à bon escient, retrouvez notre article : L’arrosage des plantes en pot – Comment bien arroser vos plantes cultivées en bac, jardinière ou potée ?

  • Complétez régulièrement le paillage organique qui aura tendance à se décomposer. Cela permettra de conserver une bonne fraicheur au pied de votre Holboellia. 
  • Le substrat d’une plante en pot a tendance à s’appauvrir assez rapidement. Votre plante doit avoir un apport régulier de matière organique pour se développer, fleurir et fructifier correctement. Au printemps, faites un apport organique à base de compost bien mûr, de fumier ou de corne au pied de votre Holboellia. Évitez les engrais chimiques, surtout si vous souhaitez consommer ses fruits.
  • Effectuez une taille chaque année après la floraison, au printemps, pour limiter la végétation car il s’agit d’une liane de croissance rapide, pouvant atteindre 5m de hauteur en pleine terre. Si votre plante produit des fruits, vous pourrez les cueillir au fur et à mesure de leur maturité et les déguster. Si nécessaire, vous pourrez faire une taille de rajeunissement pour favoriser les jeunes pousses et supprimer le vieux bois.
Holboellia en pot

La taille permettra de maîtriser le développement de votre Holboellia, de supprimer le bois mort et de cueillir les fruits à maturité

  • Si le froid hivernal menace d’être trop intense pour l’Holboellia (à partir de -10°C), remisez-le dans un endroit lumineux et non chauffé, à l’abri du gel.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire