Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
bien arroser les bambous pot jardinière
conseil

Comment bien arroser un bambou en pot ?

Fréquence et quantité d’eau en toutes saisons

L’arrosage du bambou en pot nécessite une certaine attention. Pour commencer, le bambou est une plante naturellement très gourmande en eau, et à plus forte raison lorsqu’il est cultivé dans un contenant. En effet, la réserve en eau est toujours plus limitée dans un pot, où le bambou ne peut étendre indéfiniment ses racines pour aller chercher la fraîcheur profonde du sol. De plus, le substrat a ici tendance à se réchauffer rapidement et donc à s’évaporer tout aussi vite.

Le bambou en pot requiert en conséquence plus d’attention en termes d’arrosage, que la culture en pleine terre.

Voici donc comment bien arroser un bambou en pot.

Reconnaître un bambou trop ou pas assez arrosé

Des signes évidents vous aideront à déterminer si votre bambou manque d’eau, ou qu’il souffre au contraire d’un excès d’arrosage. Les symptômes sont alors visibles sur le feuillage de la plante, ainsi qu’au niveau de son substrat.

Arroser un bambou en pot

Bambou en pot.

Comment savoir si un bambou manque d’eau ?

Symptôme évident d’un manque d’eau, les feuilles du bambou en pot s’enroulent d’abord sur elles-mêmes suivant leur nervure centrale, puis se dessèchent complètement. Sans intervention rapide, le bambou peut ensuite sécher complètement.

Avant d’en arriver à cette extrémité, mieux vaut régulièrement vérifier l’état du substrat dans le pot. Ainsi, un substrat sec en surface, sur environ 5 cm de profondeur, mérite d’être réhumidifié.

À noter : si les feuilles du bambou s’enroulent sur elles-mêmes malgré un substrat bien humide, les causes du phénomène n’ont probablement rien à voir avec un manque d’eau. Cherchez plutôt alors du côté des maladies.

Comment savoir si un bambou est trop arrosé ?

Attention, un bambou n’est pas un roseau ! Par conséquent, il peut tout à fait souffrir d’un excès d’eau. Dans les cas les plus extrêmes, une trop grande quantité d’eau stagnante peut même provoquer sa mort par asphyxie.

On reconnaît un bambou trop arrosé au pâlissement et au flétrissement de ses feuilles qui survient avant qu’elles ne sèchent totalement.

Notez que le jaunissement des feuilles de votre bambou en pot peut signifier qu’il souffre d’un excès d’eau, mais aussi qu’il est cultivé dans un substrat asphyxiant et donc inadapté. Un bon drainage du substrat du pot fait partie des conditions essentielles à la culture du bambou.

La fréquence d’arrosage d’un bambou en pot

Sachez avant tout que la fréquence d’arrosage du bambou en pot dépend essentiellement de la quantité d’eau apportée, des conditions météo, de l’exposition de votre plante en pot, de ses dimensions et du type de substrat dans lequel vous le cultivez. Ainsi, un bambou cultivé dans un substrat bien drainant demande des arrosages plus fréquents que dans un substrat à tendance argileuse.

En moyenne, il est ainsi recommandé d’arroser votre bambou en pot au moins 1 fois par semaine lorsque le temps est chaud et sec. Si les températures sont très élevées, vous serez peut-être contraint d’augmenter la fréquence de vos arrosages jusqu’à deux fois par jour.

L’arrosage du bambou en pot

L’arrosage du bambou en pot (© Paolo Mutti – Flickr)

Mais avant de procéder à un apport d’eau, vérifiez toujours si votre bambou en a réellement besoin.

  • Ainsi, aucun arrosage n’est nécessaire lorsque le substrat du pot est encore mouillé.
  • En revanche, si la terre est sèche en surface jusqu’à 5 cm de profondeur, un apport d’eau est nécessaire. Pour le vérifier, il vous suffit d’enfoncer votre doigt dans le substrat.

La quantité d’eau nécessaire à un bambou en pot

Un bambou tout juste installé dans son pot a besoin d’un apport en eau particulièrement abondant et suivi dans les semaines qui suivent sa plantation. Comme pour toute autre plante, il en va de sa bonne reprise végétative et de son acclimatation à son nouvel environnement.

Bambou en pot au feuillage mouillé

Bambou en pot au feuillage mouillé (© Tadeu Pereira – Flickr)

Lorsque les conditions sont sèches, c’est-à-dire sans précipitations, mais chaudes et venteuses, un bambou de 18 à 30 mois a besoin de 2 à 4 litres d’eau par jour. Toutefois, la quantité d’eau apportée dépend surtout de l’humidité du substrat, tel que nous l’avons vu précédemment.

Plus généralement, le bambou a besoin d’un apport en eau suffisant pour que la motte du pot soit entièrement mouillée.

L’arrosage du bambou en hiver

Un bambou cultivé en pot demande aussi à être arrosé au cours de l’hiver. En effet, les conditions de conservation de votre plante durant cette période peuvent s’avérer très asséchantes, notamment si le pot est exposé au vent. Lorsqu’il ne pleut pas, vous pouvez donc continuer d’arroser vos bambous en pot, en adaptant, là encore, vos apports d’eau en fonction de l’humidité du substrat.

  • Veillez à ce que l’eau ait eu le temps de drainer parfaitement avant de procéder à un nouvel arrosage.
  • De même, n’arrosez jamais vos bambous en pot lorsqu’il gèle, ni même dans les jours qui précèdent des gelées annoncées par la météo.

Bambou en pot et système d’irrigation en goutte-à-goutte

Les systèmes d’arrosages automatiques ne sont pas exclusivement réservés aux plantes cultivées en pleine terre ! Aussi, les plantes en pot, et notamment les bambous, peuvent, elles aussi, bénéficier de ce système.

L’idéal est ici d’installer un système d’irrigation goutte-à-goutte programmable. Les goutteurs sont plantés dans chaque pot que comptent vos cultures, et assurent alors automatiquement l’arrosage de vos bambous en fonction de la fréquence et de la quantité d’eau que vous aurez préalablement programmées. Le système demande évidemment ici à être raccordé à un robinet.

Dans l’idéal, optez pour un système équipé de goutteurs offrant un débit de 1,6 litre par heure. Durant les périodes chaudes, programmez le système pour qu’il fonctionne entre 2 et 4 h par jour selon la nature du substrat contenu dans le pot.

À noter : un système d’arrosage automatique ne vous dispense pas de surveiller régulièrement le taux d’humidité de vos bambous en pot. Une vérification qui vous permettra notamment d’ajuster la fréquence de vos arrosages en fonction des besoins de la plante.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 3 sur 5)
Laisser un commentaire