Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Les meilleures variétés de bambous pour pot
conseil

6 bambous à cultiver en pot

Notre sélection des meilleures variétés de bambous à cultiver en pot

Le bambou est bien connu pour être envahissant, ce qui dissuade souvent les jardiniers d’en installer dans leurs extérieurs. Pourtant, certaines variétés de bambous peuvent tout à fait être cultivées en pot pour ensuite être installées à l’extérieur sur un balcon, une terrasse ou dans un jardin. Ils sont alors parfaits pour servir de brise vue, lutter contre les nuisances sonores, et pour apporter une note d’exotisme à un extérieur.

Privilégiez toujours les Fargesia, variétés non traçantes qui se plaisent davantage en pot que d’autres bambous s’exprimant mieux en pleine terre. Notons que si les Phyllostachys peuvent être conduits en pot, ils n’y produiront jamais de gros chaumes.

Découvrez notre sélection de 6 bambous à cultiver en pot.

Fargesia nitida 'Jiu' : un paravent végétal efficace

Le Fargesia ‘Jiu’ est une variété de bambou de petite taille à port compact, parfaitement adapté à une culture en pot. On l’installe sur les terrasses et balcons, et on l’utilise comme paravent végétal. Variété non traçante, il possède des chaumes orangés virant au prune à maturité. Érigé et légèrement retombant, le Fargesia ‘Jiu’ possède un abondant feuillage composé de fines feuilles étroites. De croissance relativement rapide, il atteint 2,5 m de hauteur en quelques années.

Fargesia nitida Jiu, un paravent végétal efficace

Cultiver le Fargesia nitida ‘Jiu’ en pot

Bambou rustique jusqu’à -15°C, veillez à dégager ses chaumes en cas de chute de neige. Cultivé en pot, ce bambou se plante idéalement à la fin de l’été et à l’automne, dans un substrat riche, bien drainé et frais, acide ou neutre (il supporte une terre légèrement calcaire). Peu exigeant, le bambou Fargesia nitida ‘Jiu’ apprécie les expositions mi-ombragées, et doit être arrosé régulièrement. Un apport d’engrais azoté au printemps et à l’automne lui est bénéfique, ainsi qu’une taille annuelle au sortir de l’hiver.

Fargesia murielae 'Bimbo' : un bambou à touffe compacte

Fargesia murielae ‘Bimbo’ se cultive en pot pour sa touffe compacte et évasée en hauteur, parfaite comme brise-vent. Arbuste non traçant, ce bambou nain est pourvu de cannes robustes et fines de couleur jaune. Les chaumes dressés atteignent en moyenne entre 1 m et 1,50 m de hauteur. Il présente un feuillage persistant et abondant, composé de petites feuilles fines, lancéolées et effilées à leurs extrémités. Des feuilles hautement décoratives qui passent du vert tendre à l’orangé avec la maturité.

Fargesia murielae Bimbo, un bambou à touffe compacte

Cultiver Fargesia murielae ‘Bimbo’ en pot

Le bambou parapluie ‘Bimbo’ est rustique jusqu’à -25°C. S’il fait partie des variétés naines, cet arbuste n’en est pas moins pourvu d’un développe rapide. S’il tolère une exposition ensoleillée, le Fargesia murielae ‘Bimbo’ favorise l’ombre partielle (en particulier dans les régions du sud de la France). Attention aux expositions brûlantes car ce bambou craint la sécheresse. Cultivé en pot, Fargesia murielae ‘Bimbo’ apprécie un substrat riche, frais, plutôt lourd et qui retient l’eau.
Veillez à l’arroser régulièrement, en particulier lorsque les feuilles sont très abondantes.

Fargesia murielae Panda, le bambou parapluie à grandes feuilles

En pot, Fargesia murielae ‘Panda’ s’utilise comme un parfait écran brise-vent ou comme brise-vue efficace. Il forme en effet une touffe compacte à la base et évasée sur sa hauteur, et peut atteindre de 2,50 m à 3 m de hauteur. Ses cannes solides, couvertes de pruine lorsqu’elles sont jeunes, sont dressées, fines (1 cm de diamètre) et présentent une couleur verte virant au jaune, puis à l’orangée avec le temps. L’abondant feuillage persistant du Bambou parapluie est réparti sur presque toute la hauteur des chaumes. Un feuillage composé de grandes et larges feuilles, plus imposantes que celles des autres variétés de bambous. Lancéolées et effilées à leur extrémité, ses feuilles offrent une couleur verte très tendre.

Fargesia murielae Panda, le bambou parapluie à grandes feuilles

Fargesia murielae Panda – BIOS – © Lamontagne Biosphoto

Cultiver le Fargesia murielae ‘Panda’ en pot

Persistant et de croissance rapide, le Fargesia murielae ‘Panda’ est un bambou très résistant au froid (rustique jusqu’à -15°C). Installez-le au printemps ou à l’automne en situation mi-ombragée (il tolère le soleil non brûlant), dans un pot rempli d’un substrat drainé, frais, plutôt lourd et non calcaire. Le bambou parapluie craint la sècheresse et doit donc être régulièrement arrosé, en particulier lorsque son feuillage est très abondant. De mars à la mi-avril, apportez-lui deux poignées d’engrais pour gazon. Bien qu’elle ne soit pas indispensable, la taille peut intervenir lorsque les chanvres ont atteint leur plein développement.

Fargesia papyrifera 'Blue Dragon' : un bambou spectaculaire bleu acier

Bambou cespiteux non traçant et de taille moyenne, la coloration bleu acier de ses jeunes chaumes rend le Fargesia papyrifera ‘Blue Dragon’ tout à fait spectaculaire. Pourvus d’un port érigé, ses chaumes juvéniles sont en effet couverts d’une pruine bleue. Son feuillage est persistant, il se compose de feuilles de taille moyenne, offrant un beau vert mat. La croissance du Fargesia papyrifera ‘Blue Dragon’ est relativement rapide. Il atteint en quelques années une hauteur moyenne comprise entre 4 et 6 m.

Fargesia papyrifera Blue Dragon, un bambou spectaculaire bleu acier

Cultiver le Fargesia papyrifera ‘Blue Dragon’ en pot

Ce bambou est rustique jusqu’à -15C° maximum. Pensez à bien dégager les chaumes de votre Fargesia papyrifera en cas de chutes neigeuses. Cultivé en pot, il peut être planté en toutes saisons, sauf en cas de gel, bien que la meilleure période de plantation reste la fin de l’été et l’automne. Installez-le dans un substrat bien décompacté, riche, drainant mais frais, acide ou neutre, voire légèrement calcaire. Procédez en permanence à un arrosage régulier et bien suivi. Peu exigeant, le Fargesia papyrifera ‘Blue Dragon’ en pot apprécie un apport d’engrais azoté deux fois par an (au printemps et à l’automne).

Fargesia rufa : un bambou très accommodant

Le Fargesia rufa est un bambou non traçant et non envahissant qui se cultive très bien en pot pour ses qualités occultantes en raison de sa végétation dense. Bénéficiant d’un port vigoureux mais très gracieux, les chaumes du Fargesia rufa profitent d’un développement modéré, puisqu’ils peuvent atteindre jusqu’à 3 m de hauteur. Son feuillage dense et persistant se compose de longues feuilles vertes à texture assez fine.

Fargesia rufa, un bambou très accommodant

Fargesia rufa – Flickr – ©Ron Frazier

Cultiver le Fargesia rufa en pot

Très rustique (résistant jusqu’à -30°C) le Fargesia rufa est un bambou très accommodant qui se cultive en pot sans difficulté dans les régions du Nord comme du Sud de la France. Plantez-le au printemps ou en automne dans un substrat frais, fertile et enrichi en fumier, sans calcaire, et installez le pot en situation ensoleillée (en évitant le soleil brûlant) ou mi-ombragée. Ce bambou peut boire jusqu’à 5 litres d’eau par jour. Procédez donc à des arrosages copieux et réguliers en été en laissant une coupe sous le pot. Nettoyez la touffe en hiver afin d’éliminer les chaumes desséchés et apportez une fumure organique au départ de la végétation.

Sasa veitchii : un bambou nain et rustique

Bien que (peu) traçant, Sasa veitchii peut être conduit en pot pour son port buissonnant et dense très décoratif. Les chaumes légèrement violacés et densément poilus, sont à la fois fins et grêles, et mesurent 1,20 m de hauteur en moyenne pour 4 à 8 mm de diamètre. Ce bambou nain est également pourvu d’un magnifique et abondant feuillage composé de grandes feuilles persistantes qui se marginent de blanc-crème lorsque survient le froid.

Sasa Veitchii, un bambou nain et rustique

Sasa Veitchii – Flickr – ©Leonora (Ellie) Enking

Cultiver Sasa veitchii en pot

Sasa veitchii est un bambou de croissance assez rapide, robuste et rustique au-delà de -15°C. Peu exigeant quant à son exposition, on le cultive en pot dans une terre végétale bien drainante. Apportez-lui de l’engrais deux fois par an et procédez à des arrosages réguliers (il ne supporte ni la sècheresse, ni le calcaire). Pensez à couper les chaumes les plus anciens lorsque les nouveaux apparaissent. Sasa veitchii se multiplie par bouture de rhizome ou par division des touffes.

Pour aller plus loin

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire