Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

J'ai visité... le jardin botanique de Palerme

La Sicile n’est pas à proprement parler connue pour ses jardins comme l’est l’Italie continentale… mais Palerme recèle un jardin d'une rare beauté, d’une incroyable flore en plein cœur de la ville. Ce jardin est un espace à l’exotisme exacerbé, où arbres géants rivalisent de majesté, où le vert rempli tout l’espace, où quelques floraisons grandioses vous accueillent avec surprise, tandis que le bruit des oiseaux vous plonge dans une ambiance tropicale insensée.

Je me suis rendue en Sicile en septembre dernier, et c’est le premier endroit que j’ai visité, pour y trouver un peu de fraicheur alors qu'une chaleur moite s’était abattue sur la ville et que les températures s’affolaient sérieusement. J’y ai trouvé un havre de verdure très relaxant et un lieu hors du temps… Suivez-moi pour un voyage dépaysant à souhait !

Jardin botanique de Palerme, Orto botanico Palermo, Visites jardins Palerme, jardin exotique Italie, Exotisme Sicile
Une flore exceptionnellement riche, partout démesurée : ici Euhporbes et Aloes arborescens (© Gwenaëlle David)

Un peu d'histoire

Le jardin botanique (Orto botanico) de Palerme a vu le jour en 1789. Tout d’abord sous la forme d’un petit jardin dédié aux plantes médicinales, qui, trop petit, devra déménager à son emplacement actuel, au centre de la ville, longeant le lungomare. En cette fin XVIIIème où les explorations scientifiques et botaniques battent leur plein, le jardin palermitain, de par son climat d’une exceptionnelle douceur, profite d’une aura importante et permet l’introduction et l'acclimatation de très nombreuses essences tropicales.

On accède au jardin en franchissant un bâtiment de style néoclassique, de couleur ocre reconnaissable, le Gymnasium, conçu par l’architecte français Dufourny. C’est Dufourny qui implantera également la partie originelle du jardin autour de ce bâtiment, en la subdivisant en quatre parties et un système linnéen.
Le jardin fut inauguré en 1795, il sera enrichi progressivement jusqu'en 1820 de différents bâtiments et extensions dont les plus représentatifs sont le grand bassin pour plantes aquatiques puis la serre Marie-Caroline ou jardin d’hiver, ainsi qu’un ensemble de serres remarquables de plus de 1300 m2. C’est dans ce jardin que sera acclimaté puis introduit plus largement l’Eriobotrya japonica. Le grand Ficus magnolioides, qui est devenu le symbole du Jardin moderne, fut importé de l'Île Norfolk (Australie) en 1845. Ce sont actuellement plus de 12 000 espèces qui sont représentées dans le jardin de 10 hectares.

L’Université de Palerme continue à ce jour à effectuer un travail pointu de recherche dans la conservation et étude de la flore tropicale.

Jardin botanique de Palerme, Orto botanico Palermo, Visites jardins Palerme, jardin exotique Italie, Exotisme Sicile
L'entrée du jardin avec le Gymnasium et à droite la serre Marie-Caroline (© Gwenaëlle David)

Un foisonnement exotique

Ce qui frappe d’emblée quand on rentre dans le jardin botanique de Palerme, c’est l’extrême foisonnement de la végétation et la hauteur des arbres. Vous vous retrouvez immergés -à quelques minutes à pied seulement du grouillement de la capitale sicilienne- dans une véritable jungle, avec en prime une bande sonore digne des forêts du Costa Rica… ce sont des perroquets qui se sont acclimatés ! Les gigantesques Ficus magnolioïodes (Ficus Macrophylla columnaris) rythment une partie du jardin : ces arbres démesurés sont tout simplement hors norme avoisinant plus de 20 m de diamètre ! Ils possèdent des racines aériennes qui viennent s’implanter dans le sol en formant un lacis de lianes rigides extraordinaires, permettant de soutenir la prodigieuse ramure. On tombe aussi rapidement sur des bambous géants d’origine birmane (Dendrocalamus giganteus ‘Murno’) tout près du bassin, avec des cannes monumentales, superbes !

Ficus macrophylla columnaris (© Gwenaëlle David)

Dendrocalamus giganteus (© Gwenaëlle David)

Le grand bassin

Entouré de palmiers, de bambous et de Ficus, le grand bassin propose une scène apaisante où les fleurs de Lotus jouent avec la lumière et rivalisent de beauté avec les nénuphars et les Colocasias. Un peu plus loin, on retrouve d’autres plantes de terre humide, dont de magnifiques Cyperus papyrus, scintillants, et de fougères inconnues…

Jardin botanique de Palerme, Orto botanico Palermo, Visites jardins Palerme, jardin exotique Italie, Exotisme Sicile
Feuillage et fruits de Lotus (© Gwenaëlle David)

Des végétaux admirables et rares

Si l’on croise un peu partout en Sicile et dans de nombreux pays méditerranéens des Ficus impressionnants, ceux du jardin botanique de Palerme valent bien sûr le détour. On a carrément l’impression à un moment de se promener dans une forêt de Ficus… Ce sont les circonférences des troncs et la taille des arbres qui subjuguent le visiteur, tout autant que l'impression de jungle incontrôlée. J’ai vraiment adoré ! Autre grand moment, ma première rencontre avec un sublime Sycomore (Ficus sycomorus), arbre mythique et sacré de l’ancienne Egypte, et ses fruits portés à même le tronc. Le spécimen du jardin présente un port en cépée, étalé, remarquable, se faisant presque désirer au milieu d’une série de palmiers et Cycas à vous faire tourner la tête.

Ficus Sycomorus (© Gwenaelle David)

Pour qui apprécie l’exotisme des feuillages et d’arbres venus d’ailleurs, le jardin botanique de Palerme est un enchantement, une parenthèse verte spectaculaire ! Broussonetias papyrifera au feuillage atypique, collection de Cycas impressionnante (dont les magnifiques Cycas debaoensis et Cycas diannanesis), et parmi les zamiacées tropicales ressemblant de près à des Cycas géants, les singuliers Dioons spinulosums, Encephalartos munchii du Mozambique et de somptueux Zamias fururaceas.

Outre les superbes frangipaniers (Plumerias) plus communs mais tellement charmants et les Hibiscus qui forment ici de très hauts arbustes, on rencontre au fil de la promenade des floraisons inconnues chez nous, comme celles du Ceiba speciosa (Kapokier), aussi appelé arbre bouteille en raison de la forme de son tronc épineux intrigant. Originaire du Brésil, ses fleurs ressemblant à des Lys sont d’un exotisme fou. Le Jathropha multifida, ou arbre corail, autre rareté d’Amérique centrale, séduit avec son feuillage très découpé en de fins lobes et ses curieuses fleurs terminales en bouquet.

Jatropha multifida à gauche, les fleurs et le tronc du Ceiba speciosa en haut, et Plumaria plumosa en bas (© Gwenaëlle David)

Le Palmetum

On fait aussi le tour du monde au niveau des palmiers : Chamaerops humilis du Maroc, Phoenix reclinata d’Afrique australe, Phoenix sylvestris indien, Sabal minor d’Amérique australe, Nolinas recurvata, Braheas et Washingtonia filifera du Mexique et tant d'autres… un vrai festival de palmes !

Jardin botanique de Palerme, Orto botanico Palermo, Visites jardins Palerme, jardin exotique Italie, Exotisme Sicile
Nolina recurvata aussi appelé pied d'éléphant ; à droite une euphorbe candélabre (© Gwenaëlle David)

Le jardin des succulentes

Un tour dans le jardin des succulentes, et là, entre cactus, opuntias, agaves par dizaines, Aloes arborescens et euphorbes, c’est tout un monde aride qui s’ouvre devant nos yeux, superbement mis en scène dans une promenade qui nous mène vers l'allée des palmiers et les serres.

Myrtillocactus geomitranz au premier plan (© Gwenaëlle David)

J’y ai repéré notamment une euphorbe étonnante, assez rare, l’Euphorbia intisyi originaire de Madagascar, ayant généré un tronc, et arborant un entrelacs de rameaux fins légèrement bleutés, dénudés de feuilles… une merveille !

Jardin botanique de Palerme, Orto botanico Palermo, Visites jardins Palerme, jardin exotique Italie, Exotisme Sicile
Euphorbia intisyi Drake var. manthi (© Gwenaëlle David)

Le jardin d'hiver

Les serres sont une endroit emblématique du jardin à visiter absolument, rien que pour la beauté de la structure. Datant de 1796, la serre Marie Caroline rassemble quantité de plantes exotiques et méditerranéennes, d’agrumes (incroyables Citrus grandis aux énormes fruits), mais on visite aussi la serre des cactus, celle des plantes grasses et celle des milieux chauds et humides : Pandanus, Echinocactus et autres orchidées vous accueillent.

L'entrée de la serre Marie-Caroline, et les Cactus dans les serres chaudes (© Gwenaëlle David)

Au terme de quelques heures passées dans cet endroit au charme suranné, on ressort avec l’impression d’avoir parcouru une véritable jungle. Ce jardin n'est certes pas toujours entretenu selon nos normes françaises, mais c'est ce qui lui donne, il me semble, toute sa singularité et son mystère…
Une flore divine, un spectacle tropical se sont dévoilés sous nos yeux au fil de la balade : si vous passez par Palerme au cours de votre voyage en Sicile, île ô combien enchanteresse par son patrimoine antique, ses paysages et villes baroques... ne faites surtout pas l'impasse sur son jardin botanique !

Orto botanico di Palermo
Via Lincoln, 2 Palermo
Tel : + 39 91 23891236

Tarif : 6 euros
Horaires d’ouverture : lundi au dimanche de 9h à 17h (jusqu'à 20h de mai à août)
Fermé le jour de Noël et le jour de l'an

Articles connexes


Blog

Le jardin botanique Hanbury, en Italie

Sur la route entre Menton (France) et Vintimille (Italie), juste après la frontière, je pars...
Lire la suite +

Blog

J'ai visité... les Jardins de la Fontaine à Nîmes

En juillet dernier, décidément bien maussade, je suis partie dans le Sud, direction le Gard...
Lire la suite +

conseil

Jardin exotique : tous nos conseils pour l'aménager

Lire la suite +

conseil

Les palmiers par climat

Lire la suite +

conseil

Quel palmier choisir pour mon jardin ?

Lire la suite +

conseil

Le Cycas en 10 questions-réponses

Lire la suite +

Blog

Botanique du monde : 6 arbres originaux !

La botanique est fascinante à plus d'un titre. Il ne faut pas d'ailleurs partir bien...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(0 votes, moyenne: 0 sur 5)
Laisser un commentaire