Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Comment faire sécher ses propres cynorrhodons ?

On les utilise très souvent pour préparer de bonnes confitures : les cynorrhodons sont les fruits des rosiers et de l’églantier, réputés pour leur teneur en vitamines et leurs caractéristiques antioxydantes. À maturité, les cynorrhodons se présentent comme des petits fruits entre le rouge, l’orange ou le noir, avec une forme plus ou moins allongée selon les cas. Des petits poils très fins sont présents sur la paroi, et ils sont légèrement urticants, c’est la raison pour laquelle le cynorrhodon est parfois aussi appelé « gratte-cul » ! Si vous avez la chance de voir pousser ces petits fruits au jardin, découvrez toutes les astuces pour les faire sécher et profiter de leurs nombreuses vertus à toutes les périodes de l’année.

récolter des cynorrhodons
Le cynorrhodon, le fruit de l'églantier

Entretenir et cueillir les cynorrhodons

Les cynorrhodons se trouvent dans les rosiers à fleurs d’églantines et les églantiers. À l’état naturel, l’églantier est un arbrisseau que l’on observe très souvent dans notre climat tempéré : il pousse dans les haies, à l’orée des bois, jusqu’à 2 000 mètres d’altitude environ. Les cynorrhodons qui sont produits par ces arbres sont des faux-fruits : toute la partie qui est rouge à maturité n’est que le réceptacle de la fleur. Le vrai fruit se trouve à l’intérieur, ce sont des akènes. On peut les déguster tels quels, mais aussi les faire sécher.

Quelles sont les meilleures variétés à faire sécher ?

Il existe de très nombreuses variétés de rosiers : si vous souhaitez pouvoir cultiver des cynorrhodons et les faire sécher, vous ne pouvez pas sélectionner n’importe quel rosier. En effet, vous devez choisir une variété européenne de cynorrhodons, afin d’avoir des baies d’environ 4 cm de diamètre.

La variété que l’on connaît le plus est la Rosa canina, mais d’autres alternatives sont possibles : Rosa arvensis, Rosa rubiginosa avec des feuilles délicatement parfumées ou encore Rosa sempervirens, entre autres.

La cueillette des cynorrhodons : comment faire ?

Vous pouvez commencer à cueillir vos cynorrhodons à partir du mois d’octobre, quand les premières gelées ont permis aux fruits de devenir un peu plus mous. Toutefois, certaines personnes débutent la récolte dès les mois d’août et de septembre, quand les fruits sont encore durs. À ce moment, il est particulièrement simple de les scinder en deux, de retirer les graines et les poils urticants, puis de les déguster tels quels.

récolte de cynorrhodons
Récolte de cynorrhodons

Si vous cueillez les cynorrhodons plus tard, lorsqu’ils sont mous, il ne sera pas possible de les ouvrir à la main. En revanche, une fois de retour chez vous, vous pourrez les cuire et les passer dans un filtre pour retirer les poils, dans l’optique de réaliser des gelées ou encore des sirops. Les fruits mous sont plus sucrés, ce qui permet aussi d’avoir davantage de goût quand on souhaite les faire sécher.

Tout ce qu’il faut savoir sur le séchage des cynorrhodons

Pour pouvoir déguster des cynorrhodons à toutes les périodes de l’année, rien de plus simple : cueillez-les quand ils sont mûrs, puis séchez-les ! Ils se conserveront plusieurs mois sans difficulté, et vous aurez même la possibilité de les congeler si vous le souhaitez.

Le séchage au four

Après votre récolte, commencez par trier tous vos cynorrhodons, pour conserver uniquement ceux qui sont bons. Déposez-les sur une plaque à pâtisserie, puis placez-les dans un four préchauffé entre 45 et 50°C.

Lorsque l’on fait sécher les cynorrhodons au four de cette manière, il faut compter environ 8 heures, sachant qu’on recommande d’élever progressivement la température du four au cours du processus, pour aller jusqu’à 60°C.

Pensez à ouvrir la porte du four de temps en temps, afin de permettre une meilleure évacuation de l’humidité. Vous pouvez remuer les fruits en secouant légèrement le plateau, mais évitez de les toucher avec vos mains ou avec un ustensile comme une spatule ou une cuillère.

Le séchage dans un séchoir électrique

Si vous avez la chance d’être équipé d’un déshydrateur, vous allez pouvoir faire sécher vos cynorrhodons de manière encore plus simple. Ici aussi, tout commence par un tri pour retirer tous les débris et les mauvais fruits.

Ensuite, placez les cynorrhodons dans votre séchoir électrique, pendant une durée de 9 à 12 heures. Certains appareils plus puissants permettent d’effectuer le processus en moins de temps, sur 6 à 8 heures selon les cas.

Veillez toujours à respecter le temps de séchage préconisé, sans quoi les baies risquent de se casser facilement entre les mains.

faire sécher des cynorrhodons
Cynorrhodons séchés

Conserver et utiliser les cynorrhodons

Récoltés dès le mois de septembre et jusqu’aux premières gelées de l’automne, les cynorrhodons peuvent être conservés tout au long de l’année à la maison, si vous connaissez les méthodes pour le faire correctement.

Quelques conseils de conservation

Les cynorrhodons peuvent très facilement être congelés tels quels. Mais si vous avez pris le temps de les sécher au four ou au déshydrateur, vous n’avez même pas besoin de les placer au congélateur afin d’en profiter tout au long de l’hiver !

Évitez de placer les cynorrhodons séchés dans des récipients en plastique, privilégiez la conservation dans des sacs en toile. À défaut, vous pouvez aussi utiliser des bocaux en verre, à condition de les fermer avec un chiffon qui sera fixé au sommet du récipient à l’aide d’une corde.

Comment utiliser les cynorrhodons en cuisine ?

Les cynorrhodons peuvent servir à préparer des confitures et des gelées. Plus étonnant, certains les mélangent à de la tomate pour confectionner une sorte de ketchup aux saveurs originales. Une fois séchées, ces baies deviennent l’ingrédient idéal pour agrémenter vos tisanes faites maison. Vous pouvez aussi les intégrer dans différentes recettes salées et plats en sauce, dans l’optique de jouer sur les saveurs, les textures et les alliances sucré-salé.

tisane de cynorrhodons
Tisane de Cynorrhodons

Un ingrédient aux mille vertus !

Les cynorrhodons ne sont pas seulement appréciés pour leur goût : il s’agit d’un fruit riche en vitamine C, mais aussi en vitamines B1 et B2. Il contient du potassium, des antioxydants et les flavonoïdes.

Si vous avez des cynorrhodons au jardin, pensez donc à les récolter dès l’automne pour les cuire, les sécher ou même les congeler, dans le but d’en consommer à chaque fois que vous en aurez envie.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire