Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Tamaris : planter, tailler et entretenir

Le Tamaris, en quelques mots

  • Les Tamaris sont de petits arbres à port arrondi et tronc noueux portant de fins rameaux grêles, écailleux
  • Ils sont fréquemment plantés en bord de mer car adaptés aux sols salins.
  • La floraison plumeuse est faite de minuscules fleurs blanches, rose pâle à pourpres, qui recouvre la frondaison, soit au printemps avant la feuillaison, soit en fin d’été.
  • Ce sont des arbres généralement rustiques et peu exigeants, à croissance lente, servent de brise-vent, de petits arbres d’ombrage ou d’ornement, dans des sols profonds plutôt sableux, même secs, pauvres et chargés en sel.

Le mot de notre experte

A l’instar des palmiers, les Tamaris sont de petits arbres souvent plantés le long des plages, sur les promenades de bord de mer mais aussi le long des dunes sauvages à la fois pour leur aspect esthétique et leur robustesse face au vent, aux embruns, à la sécheresse et même au froid.

Ces arbres ne dépassant guère 3 à-6 m présentent un tronc court, sombre tourmenté, souvent en cépée, façonnés par le vent et les tailles répétées et une ramure dense pleureuse ou hirsute dotée de fins rameaux arqués. Le feuillage vert-gris d’aspect écailleux se couvre d’un manteau rose vif  (Pink Cascade), blanc (Hulsdonk White) à rouge (Rubra) en été chez le Tamarix ramosissima tandis que les Tamaris de printemps, T. parviflora et tetrandra déploient une floraison rose tendre à vieux rose avant les feuilles, en mai-juin.

La plupart des espèces sont à feuilles caduques et leur frondaison vire parfois au rouge orangé à l’automne comme chez Tamaris parviflora.

Ces arbres poussent le long des cours d’eau même souterrains ou le long des côtes, si bien qu’ils acceptent parfaitement un emplacement à l’intérieur des terres d’autant qu’ils sont en général très rustiques. Ils tolèrent des inondations temporaires même d’eau salée, comme cela arrive souvent le long des côtes ou des rivières autant que la sécheresse grâce à l’ancrage profond de leurs racines. Ils supportent les tailles courtes répétées qui leur donne un aspect parfois échevelé mais en revanche, les sujets installés supportent mal d’être transplantés. Utilisez-les en isolé ou en alignement avec un écartement variable selon l’effet désiré.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Tamaris

Famille : Tamaricaceae

Nom commun : Tamarix

Floraison : entre mai et septembre

Hauteur : entre 3 et 5 m

Exposition : soleil

Sol : tout sol meuble, profond et bien drainé, même calcaire

Rusticité : Très bonne (-20 °C et plus)

Le genre Tamarix compte désormais un peu moins de 60 espèces contre 140 auparavant si bien qu’une révision des noms s’est imposée. Tamaris pentandra devrait être désigné sous le nom de Tamaris chinensis par exemple mais les habitudes persistent…

Il fait partie de la famille de Tamaricacées qui comprend des dicotylédones petits arbres, arbustes et le plus souvent des plantes herbacées, à petites feuilles simples écailleuses et des épis de petites fleurs régulières. Ces plantes caractérisent des zones arides ou sablonneuses des régions tempérées à subtropicales, en particulier les déserts, steppes et rivages d’Europe comme d’Afrique.

Les Tamarix peuplent le sud de l’Europe, l’Afrique du Nord mais aussi l’Asie tempérée. En France, on rencontre la plupart du temps Tamaris gallica souvent confondu avec T. ramossissima le long des côtes atlantiques ainsi qu’en Bretagne, et Tamarix africana sur la côte méditerranéenne et en Corse.

tamarix

Tamaris pentandra ou chinensis – illustration botanique

Les Tamaris produisent avec l’âge des troncs massifs, tourmentés, souvent penchés à l’horizontale et divisés près du sol, de 3 à 5 m en tous sens. Ils bénéficient d’une longévité élevée ce qui explique leurs troncs parfois éventrés, creux couverts d’une écorce écailleuse, épaisse et sombre qui continue à émettre de jeunes pousses grêles directement sur le tronc. L’écorce jeune est beige marquée par la présence de lenticelles, parfois brun sombre violacé comme chez T. tetrandra qui offre un joli contraste avec le feuillage vert gris ou vert bleuté. Les feuilles alternes sont des écailles de 1 à 2 millimètres de long disposées tout autour des tiges très ramifiées qui font penser à des ramilles de cyprès ou de Juniperus. Les feuilles portent des glandes qui expulsent le sel absorbé par les racines en milieu salin.

Selon les espèces, la floraison s’effectue au printemps sur le bois formé l’année précédente et avant la feuillaison ou en été sur les nouvelles pousses. Tamarix gallica commence à fleurir sur le bois nu et poursuit son show sur bois feuillé. Les minuscules fleurs à 4 pétales, réunies en grappe d’épis plus ou moins denses, recouvrent presque complètement le rameau chez les espèces de printemps formant un nuage léger d’un rose plus ou moins intense, avec des variations sur la longueur des grappes et l’aspect pleureur du spécimen. Les fleurs hermaphrodites présentent 4 ou 5 étamines ce qui permet par exemple de distinguer les espèces tetrandra (4) et pentandra (5) et sont pollinisées par les insectes. Les fruits sont de petites capsules noirâtres.

Les rameaux fleuris de Tamaris peuvent s’utiliser dans l’art floral pour leur aspect vaporeux au même titre que la gypsophile.

tamarix

Les principales variétés de Tamaris

Variétés de printemps

Tamarix parviflora - Tamaris de printemps

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
4.50 m

Tamaris à petites fleurs, ressemblant beaucoup à tamaris tetrandra ou gallica, avec des rameaux pleureurs couverts de nuées de petites fleurs roses précédant le feuillage plumeux très fin.

Tamarix tetrandra - Tamaris de printemps

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
3.00 m

Grand arbuste chinois, caduc dévoilant une floraison rose brumeuse au début du printemps, suivi d’un feuillage fin. Résiste à des températures de -15 à -20°C, à la sécheresse et aux embruns, dans un sol bien drainé et sans calcaire.

Variétés d’été

Tamaris Ramosissima Pink Cascade

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité
3.00 m

Ce grand arbuste ou petit arbre, présent du Sud de la Russie à la Chine, séduit par son port arqué, son feuillage léger, plumeux, et sa généreuse floraison rose en août -septembre.

Tamaris ramosissima Hulsdonk White

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
5.00 m

Ce tamaris d’été natif de l'est de l'Europe et d'Asie centrale, forme un grand arbuste caduc au port arrondi à floraison blanche brumeuse de fin d'été, sur un feuillage fin glauque.

Plantation

Où planter le Tamaris ?

Plantez le Tamaris sans retenue dans les jardins du bord de mer, en isolé ou pour constituer une haie brise-vent  rendue touffue par une taille sévère régulière. Mais le Tamaris est un arbre qui convient aussi à n’importe quel jardin éloigné des côtes comme petit arbre d’ornement, à silhouette atypique, spectaculaire lors de la floraison et qui rompt avec la gamme de végétaux habituelle. Son seul inconvénient est de ne pas accepter de pousser en bac du moins lorsqu’il a quelques années.
En isolé, prévoyez un emplacement assez large de 4-5 m pour qu’il puisse affirmer sa silhouette plus ou moins pleureuse, sachant qu’une taille même sévère ne va pas le dénaturer. Il a besoin dans tous les cas d’un espace ensoleillé. Pour réaliser une haie, un espacement de 1,50 m est conseillé.

Le tamaris enfonce très profondément ses racines dans le sol, à la recherche de l’humidité, il tolère un peu de calcaire sauf le T. tetrandra  et d’argile, mais sa préférence va aux sols souples, légers, sableux, même pauvres mais profonds.

Les espèces proposées possèdent une très bonne résistance au froid (jusqu’à -45°C pour ramossissima), le Tamarix tetrandra étant le moins robuste d’entre eux, avec une rusticité de -20°C. Cependant de jeunes plants peuvent avoir leur rameaux qui sèchent avec le gel. La plante repart généralement de la souche.

Leur fin feuillage écailleux leur confère une aptitude à résister à la sécheresse importante. Tamarix parviflora est peut-être le plus exigeant dans le sens où le sol doit être suffisamment profond pour que les racines puissent y puiser l’humidité en cas de sécheresse prolongée.

Quand planter ?

Préférez une plantation à l’automne afin que le système racinaire puisse bien s’implanter avant la sécheresse estivale. A défaut, faite-le en mars-avril.

Comment planter ?

Cette plante est de culture très simple et ne requiert aucun entretien. Plantez des sujets assez jeunes afin qu’ils puissent développer un profond pivot.

Pour planter un tamaris :

  • Plongez la motte dans un seau d’eau pour bien l’humecter.
  • Défaites légèrement la motte si les racines ont commencé à tourner dans le pot.
  • Creusez un trou profond 3 fois plus large que la motte et aérez la terre autour avec les dents de la fourche-bêche.
  • Ajoutez quelques poignées de sable et graviers afin d’assurer un bon drainage autour des racines. En sol lourd, optez pour une plantation sur butte.
  • Installez la plante dans le trou de plantation à niveau, sans enterrer le collet.
  • Replacez la terre et tassez légèrement.
  • Arrosez.
  • N’hésitez pas à rabattre le plant à 30 cm du sol pour favoriser la reprise (sauf si c’est déjà un sujet conduit sur tige).

Petite astuce : si la reprise semble difficile, effectuez un second rabattage à 10-15 cm du sol en mai-juin.

tamarix

Taille et entretien des tamaris

Il est inutile d’amender le sol. Arrosez copieusement simplement au cours du premier été pour assurer une bonne croissance en profondeur des racines. Par la suite, les apport d’eau et d’engrais sont superflus.

Les Tamaris résistent bien aux maladies et notamment au pourridié mais en sol non drainant, des insectes peuvent s’attaquer au bois, creusant des galeries.

Taille des Tamaris

La taille a pour effet de multiplier le nombre de rameaux florifères.

  • Opérez juste après la floraison sur les Tamaris de printemps (tetrandra, chinensis, parviflora) : coupez les rameaux de moitié ou entièrement afin de provoquer la repousse de rameaux qui fleuriront au printemps suivant.
  • Pour les Tamaris d’été (ramossissima), taillez les rameaux ayant fleuri l’année précédente, en fin d’hiver avant le départ de la végétation en prenant soin de laisser 2-3 bourgeons bien formés à la base. Éliminez complètement les rameaux trop denses. Cette espèce est souvent taillée en « tête de saule » c’est-à-dire au ras du tronc, à une hauteur de 1,80 m environ ou sur une cépée de 5-6 troncs menés à 60 cm du sol, et toujours au même endroit ce qui produit un renflement au niveau de la zone de cicatrisation, environ tous les 3 ans.

tamarix

Multiplication

La multiplication des tamaris la plus simple consiste à réaliser des boutures de rameaux en fin de printemps. Les cultivars conserveront ainsi leur caractère. Les semis spontanés ne sont pas rares chez les espèces sauvages.

Bouturage

Préparez une parcelle de pépinière en ajoutant éventuellement du sable pour l’alléger.

  1. Prélevez des rameaux aoûtés de 10-15 cm de long, de la grosseur d’un crayon.
  2. Supprimez les feuilles éventuelles situées près de la base de la bouture.
  3. Piquez celles-ci dans le sol sur les 2/3 de leur longueur en évitant qu’elles ne se touchent.
  4. Arrosez souvent pendant l’été.
  5. Pour former une touffe, rabattez les jeunes boutures l’hiver qui suit afin qu’il forme 3-4 troncs.
  6.  Plantez vos tamaris au printemps à l’emplacement définitif.

Utilisations et associations

En région chaude et sèche, installez au pied de votre tamaris à la silhouette un tantinet fantomatique prodiguant une ombre légère , des plantes dromadaires basses, persistantes et si possible aromatiques comme des lavandes, hélianthèmes, romarins, Cistus, santolines. En bord de mer, il tiendra compagnie dans la haie aux Griselinia, Spartium (genêt), Atriplex et avec à son pied des plantes curry, des mauves maritimes et Eryngiums.

Vous pouvez aussi  jouer sur les formes en apposant des plantes graphiques comme des yuccas, agaves, cordylines qui contrasteront avec les lignes vaporeuses du Tamaris…

Près d’un plan d’eau, plantez le Tamaris parviflora  dotée d’une belle stature légèrement pleureure qui diffuse une brume rose pâle au printemps et se colore de rouille à l’automne. Il appréciera la fraîcheur du sol en profondeur même s’il réclame un sol drainant. Vous pouvez créer une jolie scène contrastée en plantant le Tamaris à proximité d’un Pleioblastus linearis qui forme une grande touffe compacte et retombante de bambous  aux chaumes fins.

Pour aller plus loin

Découvrez notre gamme de Tamaris.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire